L’AGROFORESTERIE : ADOPTER LA JACHÈRE AMÉLIORÉE POUR UNE RÉSILIENCE FACE À LA PRESSION DÉMOGRAPHIQUE

L’AGROFORESTERIE : ADOPTER LA JACHÈRE AMÉLIORÉE POUR UNE RÉSILIENCE FACE À LA PRESSION DÉMOGRAPHIQUE

L’urbanisation et la pression démographique à bien des égards participent directement ou indirectement à la dégradation des terres ; avec pour cause directe la surexploitation des sols. En effet, l’on assiste à la réduction  de la durée des jachères naturelles ; impliquant la perte des principales fonctions utilitaires des sols. Cependant, l’application de la jachère améliorée est une lueur d’espoir dans la recherche active d’une panacée à cette problématique.

Jachère améliorée : Champ de manioc associé au aubergine, aux bananier et aux eucalyptus
Matérialisation d’une jachère améliorée (source de l’image : https://la1ere.francetvinfo.fr/)

Effets de la pression démographique sur les ressources agricoles

Loin d’entrer dans le débat controversé des courants de pensée « malthusien » et  « boserupien » ; il s’agit de mettre en évidence les implications de la corrélation entre la pression démographique et la production agricole. De fait,  l’effet de ce facteur sur le développement agricole est loin de donner lieu à une analyse unanimement partagée. 

En somme, à l’analyse des situations agraires en Afrique de l’ouest ; certaines de ces situations rencontrées reflètent la thèse malthusienne, tandis que d’autres relèvent incontestablement d’une logique boserupienne. 

Ainsi, il y a des régions où ; la densité élevé de population a favorisé une intensification de l’agriculture et une gestion durable des capacités productives du milieu ; plutôt qu’a entraîné une dégradation de l’environnement.

De toutes les façons, le constat est posé ; les terres agricoles sont de plus en plus dégradées. Ceci , dû peut être à la surexploitation ; générant une diminution des rendements des cultures et donc une baisse de la production agricole disponible.

De façon objective, il faut reconnaitre que ; la croissance démographique et la pression foncière ne sont pas sans conséquence sur la production agricole ; par ricochet sur l’état des sols. Il suffira peut être de créer des conditions permettant aux agriculteurs de développer l’agriculture durable.

Pratiques agricoles de conservation des terres : Jachère améliorée, la technologie agroforestière restauratrice de la fertilité des  sols

En dépit des arguments sus avancés ; admettons que les fortes pressions démographiques et foncières couplées au changement climatique perturbent de nos jours les anciennes règles d’organisation et d’utilisation de l’espace rural. L’on assiste à des ruptures très marquées dans les équilibres de l’écosystème. 

En fait, l ‘espace cultivé, pâturé et de cueillette coïncident. Par conséquent  la jachère telle qu’elle se concevait et se pratiquait jadis mute. Il faut de nouvelles alternatives pour arriver à contrer cette mutation et toutes ses implications. 

À ce sujet, l’arbre, en interaction avec d’autres composantes végétales et/ou animales du milieu ; se retrouve au centre des principaux dispositifs de substitution au guéret traditionnelle. C’est donc là qu’intervient la jachère améliorée. À cet effet, dans un système rotatif ; des espèces d’arbres ou d’arbustes sont judicieusement choisies et utilisées comme espèces de jachère en rotation avec les cultures ; dans le but d’améliorer la fertilité du sol. 

Cependant, rappelons que  pour qu’une technologie agroforestière soit adoptée par le producteur ; il faut au moins qu’elle soit reproductible techniquement, socialement acceptable, économiquement rentable et porteuse d’un impact écologique rapidement remarquable. 

LIRE AUSSI : LA JACHÈRE AMÉLIORÉE : UNE TECHNIQUE DE RÉSILIENCE FACE À LA DÉGRADATION DES SOLS SUREXPLOITÉS

Finalement, disons que la jachère améliorée est la technologie agroforestière séquentielle qui se rapproche le plus de la jachère naturelle. Elle cherche en un temps réduit, à restaurer voire relever le niveau de fertilité du sol. Aussi, elle fournit accessoirement des produits et d’autres services. Tout de même, il est important idéotype d’espèces à introduire.

Blogueur Cow

Articles Similaires

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION  DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

La pomme de terre, une filière agricole en plein boom au Sénégal

La pomme de terre, une filière agricole en plein boom au Sénégal

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *