LES IDÉES DE BASE DE LA JACHÈRE AMÉLIORÉE ARBORÉE

LES IDÉES DE BASE DE LA JACHÈRE AMÉLIORÉE ARBORÉE

En Afrique tropicale, les jachères naturelles ne remplissent plus leur rôle de restauration de la fertilité biologique des sols. Elles sont soumises à une forte pression agricole et sylvopastorale. À cet effet, la jachère améliorée arborée est l’une des solutions préconisées. En quoi consiste t-elle ? 

 jachère améliorée arborée : Plantation agroforestière
Plantation agroforestière (Source agroforestière : euractiv.fr)

Notion de la jachère améliorée arborée

D’abord, disons que la jachère améliorée arborée est aussi une jachère naturelle. Ensuite, le but de l’introduction des arbres est non seulement de booster la régénération de la fertilité du sol ; mais aussi de freiner l’érosion. En outre, le choix des espèces peut aussi tenir compte de la rentabilité de celles-ci. Sur ce, les produits des espèces fourragères ligneuses à intercaler peuvent de préférence être commercialisables.

 Les arbres préférés dans ce système sont ceux à enracinement profond, qui jouent le rôle de pompes à nutriments.

Dans la mise en œuvre de cette technique, il convient quand même de faire un petit distinguo entre la culture en couloir et la culture intercalaire. 

Pour précision, peu importe le choix, ces deux techniques visent à intercaler les cultures annuelles et les arbres sur une même parcelle afin d’assurer la fertilité des sols, sans passer par une phase de jachère, et d’augmenter à terme les productions.

Réalisation des jachères améliorées arborées à travers la culture en couloir

Dans cette technique, les cultures vivrières sont pratiquées entre les lignes d’arbres. Une fois coupé, les débris de ces arbres (les feuilles) sont enfouis dans le sol ; en vue d’accélérer leur décomposition  puis finalement fertiliser le sol. L’émondage peut être retardé si les arbres ne sont pas suffisamment développés ; permettant à ces derniers  de produire une quantité importante de feuilles nécessaire pour accélérer la restauration de la fertilité du sol. En définitif, précisons que approximativement, les arbres sont plantés à écartement de 0,25 m sur les lignes et de 4 m au moins entre les lignes. Ce système est aussi appelé culture intercalaire 

La jachère améliorée à travers la culture intercalaire 

S’agissant de cette culture, elle n’a pas grande différence avec celle sus évoquée ; à part que les arbres fixateurs d’azote (ou non) sont plantés à écartement de 1m x 1m ou plus, selon de l’objectif visé ; en association avec les cultures vivrières. Cependant, si les arbres plantés sont de fixateurs d’azote ; la parcelle est gérée comme dans le cas de la culture en couloir. La culture sur la parcelle peut également être momentanément interrompue ; pour accélérer la restauration de la fertilité du sol à travers la chute des feuilles des arbres.

LIRE AUSSI : LA TECHNIQUE DE JACHÈRE AMÉLIORÉE AVEC LE POIS D’ANGOLE (CAJANUS CAJAN)

Blogueur Cow

Articles Similaires

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION  DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

La pomme de terre, une filière agricole en plein boom au Sénégal

La pomme de terre, une filière agricole en plein boom au Sénégal

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *