L’OMBRE DE LA COVID-19 PLANE TOUJOURS SUR LE CACAO EN CÔTE D’IVOIRE

L’OMBRE DE LA COVID-19 PLANE TOUJOURS SUR LE CACAO EN CÔTE D’IVOIRE

Plus d’un an après le début de la Covid-19, la commercialisation du cacao en Côte d’Ivoire subit toujours les effets pervers de cette pandémie. En effet les acteurs de la filière peinent à écouler leurs stocks ; à cause du ralentissement de la demande mondiale et la baisse des prix.

cacao en Côte d'Ivoire : cabosse de cacao
Fruit de cacao

La filière cacao en côte d’ivoire est en crise

La crise de Covid-19 a étouffé la demande de confiserie et conduit les exportateurs à diminuer leurs achats. Ainsi, comme état des lieux, les exportations de cacao en Côte d’Ivoire au quatrième trimestre 2020, coïncidant au premier trimestre de la campagne cacaoyère 2020/21, ont baissé de 10%, à 450 369 tonnes(t), conformément aux données provisoires portuaires.

Cependant, du côté des ventes à l’international de produits semi-finis ; on note une hausse de près de 20% sur cette même période allant d’octobre à fin décembre, à 117 854 t.

Pour rappel, il y a moin de deux semaines,  des producteurs de cacao ivoiriens avaient entrepris une une grève, avec pour but de protester contre le manque de ventes tout en s’interrogeant à propos d’une éventuelle intervention du gouvernement au côté de l’industrie

La mévente a vu naître des acheteurs sans scrupule qui profitent de la situation et proposent aux producteurs des prix dérisoires non réglementaires. Violation face à laquelle les autorités sont montées au créneau, pour avertir les contrevenants (source: intellivoire.net).

Paralysie de la production 

Les fèves s’accumulent, or les producteurs n’ont pas les moyens de stocker ; conséquence, la production est paralysé. Selon  intellivoire.net “l’accumulation de fèves invendues est le dernier revers à frapper l’industrie du cacao en Afrique de l’Ouest. La Côte d’Ivoire et le Ghana ont accusé à la fin de l’année dernière certaines sociétés internationales de chocolat d’essayer d’éviter de payer une prime de 400 dollars la tonne destinée à soutenir les agriculteurs en achetant via la bourse de New York, ce qui ébranle le marché.

Le  Groupement des négociants ivoiriens (GNI) s’indigne 

Le GNI prône la transformation et demande donc au Conseil Café-Cacao (CCC) de mettre fin au monopole des multinationales. En effet, selon l’agence Reuters ; la GNI regroupant quinze (15) petits exportateurs et broyeurs ivoiriens et disposant d’une capacité d’achat et d’exportation estimée à 300,000 tonnes de fèves de cacao, a, adressée une lettre au CCC.

Concrètement, dans la lettre, le groupement appelle le régulateur ivoirien du secteur cacao ; à prendre des mesures urgentes pour réformer le système de commercialisation extérieure ; afin que les exportations de fèves non transformées soient attribuées aux ivoiriens. Aussi il demande à stopper le monopole des six (6) multinationales en Côte d’Ivoire (Barry-Callebaut, Cargill, Ecom,Olam, Sucden et Touton). Ces derniers achèteraient 100% de la récolte chaque année. Trois (3) d’entre elles (Barry-Callebaut, Cargill et Olam) achètent, à elles seules, 75% de la récolte et cumulent la licence de transformateur et exportateur de fèves.

LIRE AUSSI : L’AGROFORESTERIE : ADOPTER LA JACHÈRE AMÉLIORÉE POUR UNE RÉSILIENCE FACE À LA PRESSION DÉMOGRAPHIQUE

Blogueur Cow

Articles Similaires

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION  DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

La pomme de terre, une filière agricole en plein boom au Sénégal

La pomme de terre, une filière agricole en plein boom au Sénégal

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *