Lutte contre l’adventice Chromolaena odorata

Lutte contre l’adventice Chromolaena odorata

L’adventice Chromolaena odorata ou l’herbe de Laos ; quoique cette plante soit bénéfiques sur plus d’un plan ; il n’en demeure pas moins qu’elle constitue dans certaines régions et en temps donné une gêne dans la pratique agricole. Ainsi, il existe des moyens de lutte contre cette herbe, même si ceux-ci peuvent se révéler inefficaces par endroits. Est-ce que l’herbe de siam est une adventice très difficile à combattre. 

adventice Chromolaena odorata ou l’herbe de Laos
Chromolaena odorata ou l’herbe de Laos

Les moyens de lutte contre  l’adventice Chromolaena odorata 

La lutte biologique 

Elle devrait consister à utiliser les ennemis de la plante pour limiter son extension. Mais, encore faut-il trouver des phytocides vivants sélectifs des pâturages et des cultures. Ceci rend difficile l’adoption de cette technique de lutte. Tout de même, il faut noter que des populations de la pyrale Pareuchaetes insulata de Floride (USA), de Jamaïque et de Cuba ont été élevées en masse par le South African Sugarcane Research Institute (SASRI) et largement relâchées dans la province du KwaZulu-Natal (KZN) en Afrique du Sud de 2001 à 2009 pour la lutte biologique contre cet adventice.

LIRE AUSSI : CHROMOLAENA ODORATA : BONNE OU MAUVAISE RESSOURCE VÉGÉTALE POUR L’AGRICULTURE

La lutte mécanique

Quant à cette technique de lutte, sur un aire minimal, elle consistera d’une part à détruire les jeunes plantes de l’herbe en les arrachant. d’autre part, il est question de retirer la motte basale / racinaire. Mais à partir du moment où la surface  d’infestation est grande, la tâche n’a plus d’effet à terme. Les feux de brousse qui assurent la multiplication des plantes par rejets augmentent leur dissémination aussi. L’éleveur et l’agriculteur n’ayant que des dispositions limitées vont contrôler des petites surfaces. La lutte mécanique doit être prise en charge par les institutions d’agriculture et d’élevage. Ainsi, dans les zones infestées, de vastes programmes de cultures fourragères et vivrières pourront être lancés ; des moyens mécanisés plus performants et des primes d’incitation mises à la disposition des populations. 

La lutte chimique contre l’adventice Chromolaena odorata

peut combler les défaillances des autres types de lutte en agissant sur des grandes surfaces et en faisant gagner du temps. Les herbicides sont des substances plus ou moins toxiques. Après l’examen des problèmes liés à leur utilisation, nous ne saurons clore notre travail sans faire quelques suggestions. La lutte chimique doit se baser sur les textes réglementaires de l’utilisation des pesticides ; pour éviter les manipulations dangereuses, l’écoulement de produits dangereux.

CONSULTER : LES IDÉES DE BASE DE LA JACHÈRE AMÉLIORÉE ARBORÉE

Enfin, il serait souhaitable de combiner les différentes méthodes de lutte afin d’obtenir l’éradication de cette espèce végétale dans les zones d’élevage et agricole. En outre, il convient d’associer vétérinaires et agronomes dans les programmes de lutte contre Chromolaena odorata.

Blogueur Cow

Articles Similaires

BIO-INSECTICIDE À BASE D’AIL, OIGNON, GINGEMBRE, PIMENT ROUGE ET FEUILLES DE NEEM

BIO-INSECTICIDE À BASE D’AIL, OIGNON, GINGEMBRE, PIMENT ROUGE ET FEUILLES DE NEEM

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION  DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *