La transformation de l’arachide au Sénégal à l’épreuve de l’exportation

La transformation de l’arachide au Sénégal à l’épreuve de l’exportation

Le secteur de la transformation de l’arachide au Sénégal connaît des remous. Le pays  fort de son potentiel en production de cette oléagineuse, attire bon nombre d’industriels, particulièrement les chinois. Ainsi, faute  de pouvoir concurrencer les prix proposés par les entreprises étrangères, les usines du pays peinent à s’approvisionner en graines. 

Transformation de l'arachide au Sénégal : Huile et graine d'arachide
Huile d’arachide (source de l’image : e-guide-web.com)

La Chine le premier importateur mondial d’arachides

La production intérieure de la Chine avant 2014/15 était suffisante pour répondre à la demande locale qui a gardé une augmentation constante. Mais, l’on constate que ces cinq dernières années, les importations d’arachide ont été croissantes principalement pour la transformation en farine pour l’alimentation animale et en huile à usage alimentaire. Toutefois, en 2019/20, elles ne représentent que 7% de la consommation intérieure chinoise. Ceci justifie l’assaut de l’importation.

En effet, le bond des importations chinoises d’arachides, multiplié par 2,5 entre 2018/19 et 2019/20, s’explique par une faible croissance de la production intérieure et des stocks mondiaux de départ record en 2019/20 qui ont rendu les importations plus attrayantes.

Transformation de l’arachide au Sénégal : Assèchement du marché sénégalais au dépend des huileries nationales 

Notons que 97% des exportations d’arachides du Sénégal à destination de la Chine. En effet, en 2019, les exportations d’arachides du Sénégal ont été multipliées à peu près par trois ; pour atteindre FCFA 111,5 milliards (€170 millions) sous l’impulsion de la Chine (97,3% des exportations d’arachides sénégalaises). Elles s’élèvent à 390 709 tonnes contre 146 684 tonnes en 2018.

En ce qui concerne  2020/21, selon l’USDA, la Chine devrait exercer moins de pression sur le marché, notamment au Sénégal, les importations devraient chuter, tout en demeurant élevées, à environ 800 000 tonnes en raison de plus faibles approvisionnements disponibles à l’exportation.

Or qu’au Sénégal, la production d’arachides est attendue à 1,8 million de tonnes (Mt) contre 1,4 Mt l’année précédente. Toutefois, la filière n’est pas épargnée des difficultés de la campagne de commercialisation de 2019/20.  (source : commodafrica.com).

LIRE AUSSI : Transformation du cacao en Côte d’Ivoire

Finalement,  il faut dire que les huileries sénégalaises ne peuvent concurrencer les offres plus élevées pour les graines des négociants chinois.

Réforme de la structure d’achat d’arachides bord-champs chez la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos)

Pour mettre fin à certaines difficultés qu’elle rencontre au moment de la campagne de commercialisation arachidière ; la Sonacos met en place une Direction achats-graines pour remplacer le système carreau-usine qui semble atteindre ses limites. Celle-ci aura des services déconcentrés et dotés de moyens logistiques et personnels pour se déployer sur le terrain. 

LIRE L’ARTICLE : ADOPTER LES BONNES PRATIQUES PRÉ- ET POST-RÉCOLTES POUR RÉDUIRE LA CONTAMINATION DE L’ARACHIDE PAR L’AFLATOXINE

Pour rappel, plus de 100 pays dans le monde produisent l’arachide. Les principaux pays producteurs sont la Chine et l’Inde qui fournissent plus de 60 % de la production mondiale. L’Afrique assure 25 % de la production avec le Nigéria, le Sénégal et le Soudan principalement.

Blogueur Cow

Articles Similaires

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

LA TRANSITION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE, UN IMPÉRATIF

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

Y-A-T-IL UNE DIFFÉRENCE ENTRE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET L’AGRICULTURE ORGANIQUE ?

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION  DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

CHOIX DE LA STRUCTURES DE STOCKAGE ET CONSERVATION DE L’OIGNON DANS LES GRANDES RÉGIONS DE PRODUCTION

La pomme de terre, une filière agricole en plein boom au Sénégal

La pomme de terre, une filière agricole en plein boom au Sénégal

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *