SIX PREMIÈRES RÈGLES POUR RÉUSSIR LA PLANTATION DES VIGNES

SIX PREMIÈRES RÈGLES POUR RÉUSSIR LA PLANTATION DES VIGNES

C’est le moment pour la plantation des vignes. Planter une vigne est un processus délicat pour le viticulteur. La vigne ne se plante pas au hasard. Il faut tenir compte d’un certain nombre de paramètres ; car en effet, la réussite ou non de la production dépend fortement de la manière dont elle a commencé. 12 règles d’or sont à respecter par le viticulteur. Cet article aborde les six premières règles pour planter la vigne.Discutez autour de la thématique sur TalkAG.

plantation des vignes; raisins; vignoble; champ

L’anticipation de la plantation des vignes 3 ans à l’avance

Aux vues des enjeux techniques, qualitatifs et économiques, on recommande très souvent au viticulteur d’anticiper une plantation au moins 3 ans à l’avance. Ce conseil vise en effet à ne pas négliger les étapes essentielles à sa réussite, en occurrence l’étude des sols, le choix du matériel végétal, la préparation et la fertilisation des sols.

Faire reposer le sol

Avant de planter la vigne, surtout sur des parcelles où la virose est présente, il faut faire reposer le sol. Dévitaliser la parcelle et extirper les racines permettent de bien ralentir la propagation du court-noué. Dans tous les cas, il faut éviter de replanter une vigne lors de la campagne suivant celle de l’arrachage. 18 à 24 mois au moins doivent espacer arrachage et replantation. Les plantes antagonistes (couverts végétaux) du nématode Xiphinema semées en jachère (avoine, trèfle violet, moutarde blanche, luzerne…) réduisent la présence du nématode dans le sol. 

Analyser le sol de la parcelle avant la plantation des vignes

Il s’agit de déterminer la variabilité et les caractéristiques agronomiques des sols de la parcelle à planter. Ainsi, il faut analyser la situation de la parcelle dans le paysage ; observer les différents horizons du sol et réaliser des analyses physico-chimiques à partir d’échantillons prélevés sur le sol et sous-sol ; prendre en compte du précédent cultural.

Il faut cependant noter qu’une analyse incomplète ne permet pas de bien interpréter les résultats. Pour cela, les analyse indispensables sont  : 

  • Granulométrie, 
  • Taux de matière organique, 
  • Azote total, 
  • C/N, pHeau, 
  • pHKCl, 
  • Capacité d’Echange Cationique (CEC Metson), 
  • Cations échangeables (calcium, potassium, magnésium et sodium), 
  • Calcaire total et calcaire actif pour les sols carbonatés.  

Apport de la fumure de fond pour favoriser la minéralisation

L’apport des fumures se fait en fonction des résultats des analyses réalisées. L’incorporation des amendements organiques se fait pendant le labour, sans rasettes. Ceci, de façon à distribuer l’amendement sur toute l’épaisseur de l’horizon travaillé. La profondeur de labour n’excède pas 20 à 30 cm, afin que la matière organique puisse être minéralisée (conditions aérobies). Lorsqu’on doit faire des amendements calciques, il faut les incorporer au moins 6 mois avant la plantation. De plus, il ne faut pas les mettre au contact des amendements organiques. 

Bien choisir le cépage, le clone et porte-greffe en fonction des objectifs du viticulteur

C’est une condition indispensable pour un bon développement des vignes. Chaque cépage, sa caractéristique culturale (vigueur, productivité et précocité) et œnologiques (potentiel alcoolique, phénolique et aromatique). Le viticulteur raisonne ainsi son encépagement en fonction des potentialités viticoles de son sol et du vin qu’il souhaite produire.

Le choix du porte-greffe s’avère important pour obtenir une vigueur équilibrée et une qualité optimum. Pour cela, il doit répondre à 2 objectifs : s’affranchir des contraintes des sols (risques de chlorose ferrique, de sécheresse, etc…) et optimiser les objectifs de production (rendements, type de vin). 

Pour répondre aux enjeux de demain, il est primordial de choisir une sélection innovante.

La dernière des six premières règles à respecter, c’est la commande des plants 18 mois à l’avance pour les plants traditionnels, et 8 mois à l’avance pour les plants en pot.

Téléchargez l’application TalkAG et échangez sur la problématique liée à la plantation des vignes.

Soycain Blogueur

Articles similaires

INOCULATION DU SOJA, UNE PRATIQUE ESSENTIELLE POUR UN BON RENDEMENT

INOCULATION DU SOJA, UNE PRATIQUE ESSENTIELLE POUR UN BON RENDEMENT

L’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE PASSE PAR DE NOUVELLES VARIÉTÉS DE RAY-GRASS

L’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE PASSE PAR DE NOUVELLES VARIÉTÉS DE RAY-GRASS

CARACTÉRISTIQUES DU LOGICIEL SECUTRAC DE L’INRAE

CARACTÉRISTIQUES DU LOGICIEL SECUTRAC DE L’INRAE

INRAE PROPOSE LE SECUTRAC, UN LOGICIEL POUVANT VOUS SAUVER EN CAS DE RENVERSEMENT

INRAE PROPOSE LE SECUTRAC, UN LOGICIEL POUVANT VOUS SAUVER EN CAS DE RENVERSEMENT

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *