Voir plus de contenu

ou


Bomboma Jean

Mouche du semis, limaces : recherchez un démarrage vigoureux de la culture du soja

Lorsque la culture dispose d’une bonne alimentation hydrique, les acariens ne s’installent généralement pas et ne sont donc pas préjudiciables.



Les risques sont accrus sur soja non irrigué, et les années chaudes et sèches. Choisissez de préférence une parcelle présentant une bonne réserve utile et soignez l’irrigation. Les acariens sont présents surtout dans le Sud/Sud-Est, mais ont également été observés en Bourgogne dans des situations de cultures particulières (semis directs).

#Conseil_agronomique #Ravageurs #Irrigation #Acariens #Bineuse #Soja



www.talkag.com

www.sojafoerderring.de

www.sojafoerderring.de




Traore Phénix Mensah

La protection du manioc: lutter contre les acariens du manioc.

L’acarien vert est une toute petite créature légère, facilement transportée par le vent d’une plante à une autre. Il survit également sur les tiges et se transmet par les boutures transportées par les paysans.



Les acariens du manioc sont des organismes nuisibles majeurs dans toutes les régions productrices. Au début des années 1970, l’introduction des acariens verts venus d’Amérique latine a quasiment anéanti la production de manioc africaine. Leur développement a été enrayé par un acarien prédateur introduit du Brésil, qui a considérablement limité les dégâts provoqués par l’organisme nuisible.L’acarien vert du manioc suce la sève des feuilles et des extrémités des tiges de manioc. Il est responsable des toutes petites taches chlorotiques jaunes que l’on observe, comme des piqûres d’aiguille, sur la face supérieure de la feuille. On peut aussi lutter contre les acariens du manioc en utilisant des variétés résistantes ou tolérantes et en apportant des engrais pour renforcer la vigueur des plants. Certains organismes nuisibles et maladies du manioc ont été introduits accidentellement sur des espèces végétales très proches du manioc, telles que Jatropha curcas. Il faut être particulièrement attentif lorsque l’on déplace entre pays du matériel de plantation végétatif d’espèces apparentées et les grandes plantations de Jatropha ne devraient pas être situées dans des régions productrices de manioc.

#Acariens #Protection_de_cultures #Manioc

www.talkag.com

SOURCE: www.fao.org

www.fao.org




Grosbois Bastian

Acariens rouges



Cycle de développement des Acariens rouges



Cet acarien hiverne sous forme d’œufs groupés à la limite entre bois de l’année et bois de l’année précédente. Les œufs sont déposés sur le bois, à l’aisselle des rameaux ou des bourgeons à partir de fin juillet à la mi-août. C’est sous cette forme que l’acarien rouge hiverne car les œufs sont très résistants au froid (-30°C). De mi-mars à courant avril, les œufs éclosent et donnent naissance à des larves qui se développent sur les feuilles. Ils sont plus nombreux sur la face inférieure des feuilles. Les larves se transforment en nymphes puis en adultes vers fin-avril à mi-mai. 7 à 9 générations se succèdent alors au cours de la saison. A partir de mi-août, les femelles vont déposer les œufs d’hiver sur les bois.

#Acariens

www.syngenta.fr

www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

Acariens jaunes

Cycle de developpement des Acariens jaunes



Les Acariens jaunes réalisent 7 à 9 générations par an suivant les conditions climatiques. Leur pullulation est favorisée par les étés chauds et secs. Très polyphage, près de 200 hôtes peuvent accueillir le tétranyque tisserand (plantes sauvages, légumières, florales, espèces fruitières). Après avoir hiverné, les femelles migrent sur les adventices ou autres plantes herbacées, s'alimentent et pondent un nombre élevé d’œufs (fécondité d'environ 100 œufs à raison de 10 par jour). Les adultes tissent à la face inférieure des feuilles des toiles soyeuses pour se protéger du vent, des prédateurs et des traitements. Pour se nourrir, l'acarien pique les feuilles et aspire le suc cellulaire. Son développement est optimal entre 23 et 30°C et une humidité relative inférieure à 50 %. Le développement larvaire dure 16 jours à 20°C et 7 jours à 31°C. Les acariens passent l’hiver sous forme d’œufs ou de femelles adultes.

#Acariens jaunes

www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

Acariens des bourgeons

Mesures prophylactiques contre les Acariens des bourgeons



Sur les variétés sensibles (Daviana, Cosford, Negret, Segorbe, Butler, Corabel…), les traitements contre les Acariens des bourgeons sont quasiment obligatoires chaque année. Ils sont mis en œuvre dès que le pourcentage de bourgeons en galles dépasse 10%. Le premier traitement doit être réalisé après le débourrement au stade de la 3ème feuille déployée. Il sera suivi d’un second traitement pendant la période de migration et en fonction de l’activité du parasite. En fonction de la précocité du noisetier (Corabel) et des conditions de l’année, le premier traitement peut coïncider avec celui contre le balanin.

#Acariens

www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

Acariens des bourgeons

Les dégâts des Acariens des bourgeons



Après le balanin, c’est le principal ravageur des noiseraies. En l’absence de traitement, il peut réduire la production de plus de 20% en liaison avec l’avortement des bourgeons végétatifs et des glomérules qu’il colonise. Le phytopte provoque par ses piqûres de prise de nourriture de graves désordres physiologiques dans les bourgeons attaqués. Ces derniers sont progressivement transformés en galles très visibles durant l’hiver ; ils sont hypertrophiés et difformes. Leurs écailles sont anormalement épaisses et rougeâtres.

Lors de la période de débourrement, ces bourgeons végétatifs ou ces glomérules femelles n’évoluent pas et meurent.

#Acariens

www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

Acariens des bourgeons (Phytoptus avellanae)

Cycle de developpement des Acariens des bourgeons



Le phytopte passe l’hiver à l’intérieur des bourgeons hypertrophiés colonisés le printemps précédent. En février, plusieurs dizaines d’individus femelles, des œufs et des larves à différents stades se trouvent à l’intérieur des bourgeons.

La migration commence en avril dès que les pousses ont 2 ou 3 feuilles déployées et se termine en juin. Les jeunes bourgeons, pas encore protégés par leurs écailles, sont alors contaminés au fur et à mesure de leur apparition au cours de l’allongement des nouvelles pousses. Les glomérules femelles sont infectés préférentiellement. En conditions favorables à l’automne, il peut y avoir une migration plus restreinte d’adultes de seconde génération.

#Acariens

www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

L'attaque des acariens sur le soja

Acariens sur soja



Les acariens (araignées jaunes, Tetranychus urticae) sont souvent présents sur le soja, surtout dans le sud de la France.

Lorsque la température est élevée et l’humidité réduite, ils peuvent pulluler, d’abord en foyers dans le pourtour de la parcelle, avant de se disperser et de l'envahir. En cas de forte attaque, les pertes peuvent s'élever jusqu'à 15 q/ha.

Les acariens se nourrissent en vidant les cellules végétales.

Leur concentration sur la face inférieure des feuilles s’accompagne d’un jaunissement de la face supérieure qui facilite leur détection. Si la plante supporte sans dommage leur présence, les feuilles ne fonctionnent plus efficacement lorsqu’ils deviennent trop nombreux : elles jaunissent, se déforment, peuvent se dessécher et tomber.

#Acariens_jaune

#Soja

www.agrifind.fr

www.agrifind.fr




Pichon Gilbert

Culture soja

Les ravageurs



Lutte contre les acariens



Il faut surveiller dès la mi-juin notamment en soja sec ou en année chaude et sèche. L’apparition des premiers symptômes de jaunissement liés à la présence d’araignées jaunes à la face inférieure des feuilles en bordure de parcelle. Aucun produit insecticide n'est autorisé contre les acariens sur le soja. En culture irriguée, l'irrigation est parfois suffisamment défavorable à l'installation des acariens pour qu'une lutte directe ne soit pas nécessaire.

www.terresinovia.fr



#Acariens

#Soja #Ravageurs #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture soja

Les ravageurs



Symptômes acariens



Lorsque la température est élevée et l’humidité réduite, ils peuvent pulluler, d’abord en foyers dans le pourtour de la parcelle, avant de se disperser et de l'envahir. Leur concentration sur la face inférieure des feuilles s’accompagne d’un jaunissement de la face supérieure qui facilite leur détection. Si la plante supporte sans dommage leur présence, les feuilles ne fonctionnent plus efficacement lorsqu’ils deviennent trop nombreux.



www.terresinovia.fr



#Acariens #Symptômes

#Soja #Ravageurs