Voir plus de contenu

ou


Grosbois Bastian

Comment lutter contre le datura dans les cultures?

Sachant que les graines de datura peuvent survivre plus de 80 ans dans le sol, il est nécessaire de mettre en œuvre tous les moyens disponibles pour éviter leur présence dans les parcelles.



En premier lieu, il ne faut surtout pas laisser les daturas monter à graine pendant l’interculture. En cours de saison, on prendra soin de les arracher manuellement, sans les laisser dans les parcelles et en portant des gants. La vérification des abords des parcelles est aussi de mise, ainsi que le broyage des passages d’enrouleurs avant la montée à graine. Lors de la récolte, il est conseillé de débuter par les parcelles les moins infestées. Une attention particulière doit être apportée au nettoyage du matériel de récolte entre les chantiers. Les débuts des travaux sont à surveiller, là où des graines de datura peuvent tomber au sol. Sur le plan des traitements, de nombreux herbicides sont efficaces mais les levées échelonnées compliquent le contrôle tardif. Il convient de prévoir une base de prélevée puis une ou deux applications d’associations d’herbicides racinaires et foliaires, à positionner sur de jeunes daturas aux stades « 2-4 feuilles » puis « 8-9 feuilles » du maïs.



#datura #Maïs #Conseil_agronomiques #Adventices

SOURCE: https://www.arvalis-infos.fr/conna-tre-la-biologie-du-datura-pour-mieux-le-combattre-en-culture-de-ma-s- @/view-28337-arvarticle.html

Lire aussi

Comment reconnaître le datura ? à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

Comment reconnaître le datura ?

Au stade plantule, le datura se caractérise par de grands cotylédons lancéolés linéaires, avec des tiges et des feuilles alternes. Les tiges et les pétioles sont pileux. Une odeur nauséabonde émane au toucher. La plante adulte, annuelle, dégage également une odeur désagréable. Elle peut atteindre deux mètres de haut, sa tige est puissante et ramifiée. Les fleurs sont solitaires, blanches et de grande taille. Elles évoluent en capsules ovoïdes, de quatre à cinq centimètres, couvertes d’épines robustes. Le fruit est en forme de bogue épineuse. Le datura s’adapte à tous les types de sol et germe en été à une profondeur de plus de dix centimètres.



#datura #Maïs #Adventices



SOURCE: www.syngenta.fr



Lire aussi

Où peut-on retrouver le datura?; à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Où peut-on retrouver le datura?

L'origine du datura a longtemps fait débat. Aujourd'hui, on considère que les européens ont ramené cette plante du Mexique après la conquête de l'Amérique. Le datura s'adapte à tous les types de sols et semble peu sensible au pH. Il affectionne particulièrement les cultures estivales. Le développement végétatif luxuriant rend le datura très concurrentiel des cultures estivales. Les graines de datura sont des impuretés considérées comme des contaminants. Elles contiennent des alcaloïdes. C'est pourquoi la présence de graines de datura dans les matières premières est réglementée. En 2012 des cas d'intoxications liés à des farines de sarrasin contenant des graines de daturas ont été rapportées à la DGGCRF. Le sujet est particulièrement sensible car la responsabilité civile ou pénale du producteur est susceptible d'être engagée en cas d'intoxication. Cette adventice doit donc faire l'objet d'une gestion adaptée. La taille des graines (2,5 à 3,5 mm) rend leur élimination difficile, mais possible, par triage mécanique.



#datura #Maïs #Adventices

SOURCE: www.agro.basf.fr

Lire aussi

Cycle de développement des datura sur les cultures de maïs; à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

Cycle de développement des datura sur les cultures de maïs

La germination a lieu dès la mi-avril et se poursuit jusqu'à la fin de l'été. L'espèce datura est une mauvaise herbe estivale "stricte". Les semences possèdent une épaisse enveloppe extérieure qui génère des levées échelonnées ce qui rend la lutte particulièrement compliquée. L'émergence de semences enfouies à 15 cm de profondeur est possible. Les premières floraisons sont visibles dès la mi-juin. La formation du fruit est rapide. Mi août, la première capsule est souvent mature et s'ouvre pour laisser tomber les premières semences. Le stock semencier est fortement persistant et son taux annuel de décroissance est faible : ainsi les graines sont viables plusieurs dizaines d'années même si celle-ci sont enfouies profondément. La production grainière est importante : jusqu'à 2000 semences par plante.



#datura #Maïs #Adventices



SOURCE: www.lafranceagricole.fr



Lire aussi

Datura stramoine, une adventice toxique et invasive des cultures de maïs; à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

Datura stramoine, une adventice toxique et invasive des cultures de maïs

Le datura stramoine (Datura stramonium) est une mauvaise herbe invasive et toxique pour l’Homme et le bétail. Présente partout en France elle concerne essentiellement les cultures de printemps. Son pouvoir de compétition et multiplication élevé et ses levées échelonnées complexifie la lutte. Le datura est une adventice très invasive qui, en plus de pénaliser le rendement de la culture en place, est très toxique pour les animaux d’élevage qui la mangeraient. Elle est notamment repérée dans les parcelles de maïs. L’éliminer est donc incontournable. Plusieurs techniques peuvent être utilisées comme celle du faux-semis. 3 stratégies de lutte sont possibles : la lutte prophylactique, la lutte chimique et la lutte mécanique. En début d’infestation, un arrachage manuel, avant la formation des graines reste très efficace, à condition d’évacuer hors de la parcelle les plantes arrachées.



#datura #Maïs #Adventices



SOURCE: www.lafranceagricole.fr

www.lafranceagricole.fr




Grosbois Bastian

Un test génétique portatif contre les mauvaises herbes résistantes

Face à un problème de mauvaises herbes résistantes, des chercheurs au Royaume-Uni ont développé un appareil qui pourrait aider à la prise de décision, choisir d’intervenir ou non et si c’est le cas, avec quel produit.



Pour éviter d’avoir à envoyer des échantillons en laboratoire avec les délais qu’ils comportent, une équipe a conçu le BReD, un outil de diagnostic de la résistance à l’herbe noire peu coûteux et qui peut être utilisé par les agriculteurs sur le terrain. L’outil est décrit comme un «appareil à flux latéral» ressemblant à un test de grossesse. Initialement basé sur un outil plus coûteux utilisé pour identifier les spores fongiques sur le terrain, les producteurs utilisent l’appareil en appliquant un échantillon de feuille dessus. En cinq minutes, une série de lignes rouges apparaît, dont la disposition illustre la présence de gènes de résistance. En l’utilisant dans le champ, les agriculteurs peuvent ainsi cartographier les populations de mauvaises herbes non ciblées et résistantes aux herbicides.



#Herbicides #Adventices



SOURCE: www.lebulletin.com

www.lebulletin.com




Grosbois Bastian

Un programme de prélevée puis post-levée : une meilleur maîtrise des adventices

Un programme complet permet de maîtriser les levées échelonnées des adventices ainsi que certaines adventices difficiles tout en maîtrisant le coût de son désherbage. Appliquer le produit de prélevée à une dose inférieure à la dose homologuée (3/4 de celle-ci), puis appliquer le produit de post-levée sur des adventices jeunes à dose raisonnée également. Choisir votre produit de prélevée en fonction de la flore la plus difficile à maîtriser. Terre net nous donne quelques bonnes pratiques à respecter pour pour une meilleur maîtrise des adventices. Il faut: Moduler les doses en sols sableux ou limoneux sableux; Racer Me et Nirvana S sont déconseillés dans les sols filtrants; Ne pas rouler après l’application de l’herbicide; Respecter les conseils d’utilisation de BASF et Phyteurop pour la bentazone (Corum, Basagran SG/Adagio SG) afin de préserver les ressources en eau.



#Pois #Féverole #Fertilisation #Adventices #Cultures



SOURCE: www.terre-net.fr





Grosbois Bastian

Pois et féverole de printemps : quelle stratégie de désherbage adopter ?

Pour le pois de printemps, le désherbage se raisonne à la parcelle. En ce qui concerne la féverole de printemps, cela se fait principalement via la prélevée.



Pour la culture du pois, la prélevée offre un large spectre de produits homologués, permettant une gestion de différents types d’adventices. Une intervention en prélevée est incontournable en cas de fortes infestations pressenties, d’adventices concurrentielles, gênantes à la récolte ou difficiles à maîtriser en post-levée. En cas de parcelle propre ou de flore bien connue et facile à maîtriser, le choix d’une intervention unique en post-levée peut suffire. Veiller à intervenir dans ce cas sur des adventices jeunes, dans des conditions poussantes et en dehors de fortes amplitudes thermiques.



#Pois #Féverole #Fertilisation #Adventices #Cultures



SOURCE: www.terre-net.fr

www.terre-net.fr




Grosbois Bastian

Piloter la fertilisation ne doit pas se faire en ignorant le désherbage

Pour toutes les situations moyennement à fortement infestées, un désherbage précoce est impératif. En situations fortement infestées, le désherbage d’automne, à l’aide de produits racinaires, est obligatoire. La question se pose généralement lorsque le désherbage d’automne n’est pas requis.



Néanmoins, au même titre que la fertilisation azotée est calée au plus juste des besoins de la culture, le désherbage est un facteur important du rendement qui ne doit surtout pas être négligé. En ajustant au mieux sa fertilisation mais en ne raisonnant pas son désherbage, on se retrouve dans la situation actuelle avec des apports azotés précoces, pilotés au plus juste, sur des parcelles non désherbées. Cela profite à la culture mais surtout aux adventices qui pourront ainsi concurrencer plus facilement la culture et seront plus difficiles à maîtriser. Il est donc important de désherber précocement en sortie d’hiver au moment, ou juste après, le 1er apport (quelques jours après).



#Fertilisation #Sortie_d_hiver #Désherbage #Céréales #Adventices #Céréales_d_hiver



SOURCE: https://www.arvalis-infos.fr/impact-de-la-date-de-desherbage-/-fertilisation-sur-l-efficacite-et-le-rendement- @/view-9023-arvarticle.html



Lire aussi

Sortie d'hiver: Des pertes d’épis et de quintaux à la clé, à l'adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

Des pertes d’épis et de quintaux à la clé en sortie d'hiver

On observe une diminution du nombre d’épis de blé lorsqu’il reste des ray grass après le désherbage ou bien lorsque ceux-ci profitent de la fertilisation azotée. Cette diminution est toutefois non significative entre le désherbage d’automne et le désherbage au moment du 1er apport. En revanche, la différence est significative entre le désherbage au moment de la fertilisation et le désherbage après la fertilisation. Cette perte de 50 épis/m² aura bien entendu des conséquences sur le rendement, sauf compensation éventuelle. Lorsqu’aucun désherbage n’est réalisé sur la parcelle, la densité d’épis chute à environ 300 épis/m² au lieu de 380-400 pour les désherbages d’automne et au moment du 1er apport. Un désherbage tardif conduit à des pertes comprises entre 14 et 20 q/ha environ par rapport à un désherbage précoce, avant fertilisation.



#Fertilisation #Sortie_d_hiver #Désherbage #Céréales #Adventices #Céréales_d_hiver



SOURCE: https://www.arvalis-infos.fr/impact-de-la-date-de-desherbage-/-fertilisation-sur-l-efficacite-et-le-rendement- @/view-9023-arvarticle.html



Lire aussi

Sortie d'hiver: Quand se fait le premier apport d'azote? à l'adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Sortie d'hiver: Quand se fait le premier apport d'azote?

Ajuster les apports d’azote aux besoins de la culture prend tout son sens si le désherbage contrôle préalablement les adventices susceptibles de profiter de l’engrais.



Les niveaux d’efficacité sont globalement bons à très bons. Il apparaît clairement que l’efficacité du désherbage, au moment ou avant le 1er apport, est plus élevée. Tout désherbage après l’apport d’azote est désavantagé, à l’exception de la modalité sans apport. Pour une même date de désherbage, plus la fertilisation est importante, plus le contrôle du ray-grass sera limité. Il ne faut pas perdre de vue que les adventices réagissent positivement à l’azote et, en particulier, le ray-grass, le vulpin et même les bromes. Ces adventices, en situations de fortes densités, sont capables d’absorber 20 à 40 U en sortie d’hiver. Si l’apport est de 40 à 50 U, cette dose sera bien évidemment à partager entre la culture et les adventices en absence de désherbage.



#Fertilisation #Sortie_d_hiver #Désherbage #Céréales #Adventices #Céréales_d_hiver



SOURCE: https://www.arvalis-infos.fr/impact-de-la-date-de-desherbage-/-fertilisation-sur-l-efficacite-et-le-rendement- @/view-9023-arvarticle.html



Lire aussi

Sortie d'hiver: La concurrence entre adventices et culture, à l'adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Sortie d'hiver: La concurrence entre adventices et culture

Les études de la FNAMS, en ray grass porte graine, montrent que le cycle de la plante et ses besoins sont différents d’un blé mais avec des périodes de demande azotée concomitantes. Ses besoins en azote peuvent représenter jusqu’à 40 U en sortie d’hiver.



Il est donc curieux de constater que la plupart des agriculteurs laisse le blé cohabiter avec une adventice, comme le ray-grass, plusieurs mois de l’année et même tardivement en sortie d’hiver. Si nous faisons le parallèle avec les maladies, personne ne laisserait une cohabitation blé-septoriose durant 2 mois. Il faut aussi comprendre que les adventices profitent de la fertilisation pour se développer avant le désherbage, puisque le 1er apport est positionné fin février / début mars alors que les désherbages auront lieu 2 semaines à 1 mois plus tard. Les désherbages précoces préservent le rendement de la culture, surtout par levée précoce de la concurrence des adventices mais aussi par l’optimisation de la fertilisation de la culture. Par ailleurs, ceux-ci sont plus efficaces, les adventices étant jeunes et non stimulées par la fertilisation. En tout état de cause, il ne faut pas laisser plus de deux semaines entre les deux opérations, surtout si aucun désherbage n'a été réalisé à l'automne.



#Fertilisation #Sortie_d_hiver #Désherbage #Céréales #Adventices #Céréales_d_hiver



SOURCE: https://www.arvalis-infos.fr/impact-de-la-date-de-desherbage-/-fertilisation-sur-l-efficacite-et-le-rendement- @/view-9023-arvarticle.html



Lire aussi

Sortie d'hiver: Désherber avant de fertiliser, à l'adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Sortie d'hiver: Désherber avant de fertiliser

La fertilisation et désherbage sont certes indépendants d’un point de vue technique, mais les deux sont liés agronomiquement : si l’azote est apporté sur une culture non désherbée, celui-ci bénéficie autant aux adventices qu’à la culture.



Au mois de mars, ray-grass, bromes et vulpins peuvent absorber jusqu’à 40 unités d’azote en sortie hiver lors de fortes infestations. La fertilisation avant le désherbage est bénéfique au développement de la culture en place ainsi que des adventices présentes. Actuellement, en France, le désherbage des graminées se raisonne essentiellement en sortie d’hiver. Afin de préserver le rendement de la culture et optimiser l’efficacité des herbicides, il est essentiel de désherber avant, ou dans les jours suivants le premier apport d'azote. Au-delà du facteur « fertilisation », les désherbages précoces (à l’automne ou précoce en sortie d’hiver) sur les flores classiques sont techniquement les plus favorables pour préserver le potentiel de rendement. Pour les adventices qui peuvent germer plus tardivement (folle-avoine, gaillet, Ammi majus, etc.), elles nécessiteront une intervention spécifique. Le niveau de fertilisation n’a pas d’influence sur l’efficacité finale. En revanche, la date de désherbage est essentielle à la bonne efficacité. Ainsi, les désherbages précoces (au moment du premier apport) sont les plus efficaces.



#Fertilisation #Sortie_d_hiver #Désherbage #Céréales #Adventices #Céréales_d_hiver



SOURCE: https://www.arvalis-infos.fr/impact-de-la-date-de-desherbage-/-fertilisation-sur-l-efficacite-et-le-rendement- @/view-9023-arvarticle.html





Pichon Gilbert

Mesures curatives contre les adventices dans les champs de Lupin d’hiver

Il faut lutter tout au long de la rotation en épuisant les réserves souterraines



La lutte contre les vivaces doit s’envisager aussi bien dans les intercultures que dans les cultures de la rotation. La lutte consiste surtout à épuiser les organes souterrains. Il ne faut pas négliger l’extension de certaines vivaces par voie de dissémination des graines. En interculture, pour sectionner les racines, il faut privilégier les décompactages et/ou déchaumages en profondeur : 2 à 3 passages à intervalle de 10 jours en août puis en septembre. En conditions séchantes, le retournement par le labour remonte les organes souterrains en surface et provoque leur dessèchement. Ces destructions répétées vont épuiser peu à peu les réserves racinaires des adventices vivaces. Associée à des travaux du sol adéquats en interculture, l’introduction d’une luzerne est également efficace dans la lutte contre certaines vivaces grâce à la concurrence exercée pour la lumière, l’eau ou les éléments nutritifs, et grâce aux fauches répétées possibles. En culture, des cultures étouffantes peuvent être mises en place pour concurrencer les adventices vivaces et limiter leur expansion.



www.talkag.com



www.terresinovia.fr



#Lupin_d_hiver #Adventices #Conseils_agronomiques

www.terresinovia.fr




Pichon Gilbert

Mesures préventives contre les adventices dans les champs de lupin d’hiver

Ce sont des espèces capables de se reproduire à la fois par les graines et par multiplication végétative, au moyen d’organes végétatifs capables de régénérer de nouvelles racines ou de nouvelles tiges



Il faut pratiquer une rotation diversifiée avec insertion de cultures compétitrices et cultures sarclées. En interculture, il faut éviter les interventions en conditions humides propices aux tassements de sol, les travaux exclusivement superficiels et le recours aux outils à disques ou à prise de force, les interventions répétées de déchaumages en été. En culture, il faut être vigilant sur la qualité du lot de semences utilisée, surveiller les bords de champs et faucher les nouvelles infestations si besoin. Lors de la récolte, il faut bien nettoyer le batteur si des graines d’adventices ont été moissonnées et éviter les montées à graines par fauches, broyages, arrachages, avant que les foyers d’infestations ne gagnent trop de terrain.



www.talkag.com

www.terresinovia.fr

#Lupin_d_hiver #Adventices #Conseils_agronomiques

www.terresinovia.fr




Pichon Gilbert

Conséquences des infestations des adventices dans la culture du pois

Jusqu’à 50% de pertes de rendements



Dans les systèmes n’ayant pas recours aux herbicides, les infestations d’adventices affectent le rendement en pois. Les pertes sont évaluées entre 20 et 50 %. Moins de graines sont produites par tige de pois en raison de la diminution de la nutrition azotée. Les adventices sont plus compétitives que le pois pour prélever l’azote minéral du sol. Le pois doit se contenter de la fixation symbiotique de l’azote atmosphérique par les nodosités racinaires. Cette fonction devient insuffisante pour couvrir les besoins du pois en raison d’une limitation du potentiel de fixation : développement racinaire du pois lent et installation lente de sa couverture foliaire.



www.talkag.com

www.terresinovia.fr

#Pois_d_hiver #Adventices #Conseils_agronomiques

www.terresinovia.fr




Pichon Gilbert

Les adventices difficiles à détruire dans la culture du pois : Graminées (ray-grass, vulpin)

Le labour a fait ses preuves depuis longtemps sur les graminées. Les faux-semis de fin d’été - automne sur ray-grass ou vulpin peuvent être également efficaces pour baisser le stock grainier à condition d’intervenir dans de bonnes conditions



Dans les situations à risque de résistances ou en cas de résistance déclarée, l’utilisation d’un herbicide à base propyzamide à 1,875 l/ha (KERB FLO, etc.) est fortement conseillée. Le délai avant récolte (DAR) limite la propyzamide au pois d’hiver. L'implantation d'un pois de printemps constitue un excellent levier de lutte contre les graminées dans la rotation. Néanmoins, en cas de risque de forte infestation en ray-grass au printemps, il est conseillé d’opter pour une solution de présemis : BONALAN 6 l/ha. Cette stratégie pourra ensuite intégrer un herbicide à base de cléthodime (CENTURION 240 EC, etc.).



www.talkag.com

www.terresinovia.fr



#Pois_d_hiver #Adventices #Conseils_agronomiques #Graminées

www.terresinovia.fr




Pichon Gilbert

Les adventices difficiles à détruire dans la culture du pois : Ambroisie

Un adventice difficile à détruire dans la culture du pois



Les levées étant échelonnées, il est préférable d’adopter une stratégie reposant sur un programme de traitement. La prélevée ne présente pas d’efficacité satisfaisante. BASAGRAN SG 1,4 kg/ha ou CORUM 1 à 1.25 l/ha + Dash. En forte infestation, privilégiez un programme à 2 applications : BASAGRAN SG à 1 kg/ha à 2-3 feuilles de l’ambroisie, puis CORUM 0,6 L/ha + DASH HC 10 jours plus tard.



www.talkag.com

www.terresinovia.fr

#Pois_d_hiver #Adventices #Conseils_agronomiques #Ambroisie

www.terresinovia.fr




Pichon Gilbert

Les adventices difficiles à détruire dans la culture du pois : Ammi majus

Les adventices sont difficiles à contrôler uniquement en post-levée. Il est conseillé de traiter une première fois en prélevée puis une seconde en post-levée



L'ammi majus présente un développement végétatif exubérant qui peut le rendre très concurrentiel en fin de cycle. Il est capable de germer toute l'année avec un pic en sortie d'hiver, début de printemps. Les germinations s'estompent à l'approche des fortes températures estivales pour reprendre à l'automne. La fructification a lieu pendant l'Été. En raison de ces caractéristiques biologiques et de son mode de levée plutôt échelonné, la rotation des cultures n’est pas un levier très efficace. Des faux-semis dans l’interculture de fin d’été peuvent contribuer à réduire le stock semencier superficiel. Le labour n’a pas d’effet.



www.talkag.com



www.terresinovia.fr



#Pois_d_hiver #Adventices #Conseils_agronomiques #Ammi_Majus





Pichon Gilbert

Gestion agronomiques des adventices en pois

Le pois est sensible aux adventices. Cependant, il est conseillé de semer le pois sur un terrain propre





La maîtrise des adventices du pois passe au préalable par des mesures de prévention. Il faut varier les culture dans la rotation et utiliser les semences propres. Il faut faire les faux-semis pour diminuer le stock des graines d’adventices dans le sol, veiller à ne pas trop affiner un sol sensible à la battance. Il est également impératif de choisir une variété capable de couvrir rapidement le sol (hauteur, port, biomasse…); ce qui va favoriser l’étouffement des adventices. Les passages de la herse étrille ou la houe rotative en prélevée limitent les risques d’infestation en début de cycle. Les mesures préventives, mais également curatives, sont importantes car le salissement de fin de cycle est fréquent dans le pois, lorsque sa biomasse végétale s’éclaircit. Or cette concurrence tardive impacte le rendement du pois.



www.talkag.com

www.terresinovia.fr

#Pois_d_hiver #Adventices #Conseils_agronomiques

www.terresinovia.fr




Grosbois Bastian

Chlortoluron: Ses avantages et son efficacité

Le chlortoluron est efficace sur la plupart des mauvaises herbes annuelles des céréales : graminées et dicotylédones.



Les adventices sensibles sont le ray-grass, le vulpin, le pâturin, l'agrostide, la vulpie, l'alchémille, l'anthémis, la capselle, le céraiste, la matricaire, le mouron des champs, la stellaire. Son spectre demeure plus large en post-levée qu'en prélevée. Sa persistance d'action de 6 mois en traitement d'automne et de 3 mois en traitement de fin d'hiver et de printemps permet de gérer les relevées d'adventices et de limiter les passages ultérieurs. A ce jour, aucune résistance au chlortoluron n’est connue en France.



#Chlortoluron #Herbicides #Graminées #Dicotylédones #Adventices #Phytos



www.talkag.com



fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Bomboma Jean

En non labour pour la culture de l'orge, des solutions existent : les « faux semis »

Le labour peut présenter certaines limites : coût élevé, débit de chantier, difficultés techniques (milieux, type de sol…).



Quand le retour au labour n’est pas possible ou non souhaité, la technique de faux semis bien que moins efficace peut présenter une alternative intéressante. Ainsi le sol fin rappuyé et humide est une clé de la réussite. En déchaumage ou sur labour, un faux-semis demande une préparation fine, superficielle et retassée en surface. Il s’agit d’établir un bon contact terre-graine favorisant la levée des adventices et de garder l’humidité du sol. Toutefois, la technique ne fonctionne que sur des adventices en mesure de germer.

#Conseil_agronomique #Semis #Adventices #Orge



www.talkag.com

www.semencemag.fr

www.semencemag.fr




Bomboma Jean

Travail du sol pour la culture de l’orge : Optimiser la rotation de culture

Un système de culture simplifié tant au niveau du travail du sol que de la rotation, contribue très souvent à augmenter de façon significative la présence de graminées d’automne.



Dans ces situations, le labour occasionnel peut être une des solutions pour gérer à long terme le salissement des parcelles. Utiliser la faiblesse des adventices. Les semences d’adventices germent principalement dans les deux premiers centimètres du sol. Enfouies en profondeur par un labour, certaines graines de graminées ont une durée de vie courte et perdent leur pouvoir germinatif au bout d’1, 2 ou 3 ans. Afin de ne pas remonter des semences encore viables, le labour doit être pratiqué de façon intermittente en fonction du taux annuel de décroissance de l’adventice que l’on cherche à détruire. Un labour intermittent (tous les 3-4 ans) est très efficace sur les vulpins, ray-grass, bromes, ainsi que sur la plupart des adventices ayant un taux annuel de décroissance élevé

#Conseil_agronomique #Semis #Adventices #Orge



www.talkag.com

www.semencemag.fr





Bomboma Jean

Déchaumer précocement pour éviter la grenaison des mauvaises herbes avant le soja

Pour détruire des adventices à des stades bien avancés, privilégiez les déchaumeurs à socs larges et plats ou les cultivateurs à dents rigides.



Dans les parcelles où le développement de vivaces est important (type rumex ou chardon notamment), évitez le passage d’outils à disques, au risque de couper les rhizomes et de favoriser leur multiplication. Les déchaumeurs à disques indépendants ou "cover-crops" sont moins efficaces pour sectionner les racines des plantes développées : envisagez des passages croisés si nécessaire et combinez les familles d’outils. Le déchaumage (avec rappuyage) peut permettre également de déstocker des graines d’adventices, en les faisant germer pendant l’été ou début d’automne (graminées automnales, lampourde à gros fruits, ambroisie notamment). Roulez après le semis pour renforcer le contact terre-graines.

#Conseil_agronomique #Adventices #Déchaumage #Soja



www.talkag.com

www.terresinovia.fr





Bomboma Jean

Semez du soja toujours en sol réchauffé pour limiter la compétition précoce des adventices

Dans le Sud-Ouest et en Rhône-Alpes, le meilleur compromis entre la maîtrise du salissement et le maintien du potentiel de rendement semble se situer autour du 10-15 mai (à condition de disposer d’une précocité variétale adéquate).



En soja non irrigué, mieux vaut ne pas repousser au delà du 15 mai. En soja irrigué, le semis peut s’envisager jusqu’au 25 mai. Dans le nord de la France, il est souvent déconseillé de reporter le semis jusqu’à une telle date car le risque de report de maturité est trop important. Semez le plus uniformément possible (vitesse lente 5 km/h maxi, profondeur de semis régulière), pour maximiser le démarrage précoce du soja. Le semoir est le premier outil de désherbage mécanique : il facilite les passages ultérieurs et optimise leur efficacité.

#Conseil_agronomique #Semis #Adventices #Soja



www.talkag.com

www.terresinovia.fr







Bomboma Jean

Quelques précautions sont nécessaires pour que l’inoculum conserve sa viabilité et son efficience pour la qualité du soja

Dans la culture du soja, pour éviter considérablement l’avancée des adventices, il faut respecter certains détails qui sont très importants.



Privilégiez des rotations longues et variées. Alternez si possible, des cultures d’hiver et de printemps (2 cultures d’hiver et 2 cultures de printemps), des cultures à grand et faible écartement ainsi que des plantes sarclées et des céréales. Evitez de semer le soja après un précédent tournesol car la gestion des repousses est très difficile. Evitez les parcelles au stock important de graines de morelle, chénopode, renouée, amarante, panic pied-de-coq, liseron, datura, xanthium.

#Conseil_agronomique #Adventices #Soja



www.talkag.com

www.terresinovia.fr

www.terresinovia.fr




Bomboma Jean

L’effet du datura lors de la récolte du soja à maturité

Le datura fait aussi partie des Solanacées. Et se retrouve mêler dans la culture de soja parfois.



Par conséquent, c’est une plante qui partage les mêmes caractéristiques que la morelle noire : dicotylédone annuelle, ses graines germent de manière échelonnée, dès la mi-avril jusqu’au milieu de l’été. La taille de la plante adulte est variable. Dans des conditions propices, elle peut atteindre les 2 mètres de hauteur. Cette taille importante et son développement foisonnant en font une adventice qui peut gêner le développement de la culture de soja. C’est cependant ses graines qui posent le plus gros problème. Contenant une teneur importante d’alcaloïdes, elles sont toxiques. En grande quantité, leur ingestion peut entraîner la mort. La vigilance sur les adventices à la récolte est donc de mise, en particulier sur ces deux espèces.

#Conseil_agronomique #Moisson #Adventices #Soja



www.talkag.com

occitanie.chambre-agriculture.fr



occitanie.chambre-agriculture.fr




Bomboma Jean

L’effet de la morelle noire lors de la récolte du soja à maturité

La morelle noire est une dicotylédone annuelle estivale de la famille des Solanacées (comme la pomme de terre ou la tomate).



La germination de ses graines intervient au printemps tandis que sa floraison commence à partir de juillet et s’étale sur 2 mois. Les fruits, à maturité, sont de petites baies globuleuses noires. Elles contiennent de la solanine, composé toxique entraînant des troubles neurologiques et digestifs pouvant aller jusqu’à la mort dans le cas d’une consommation importante. A maturité, les baies peuvent facilement éclater lors de la moisson, tâchant les grains de soja avec leur jus toxique et entraînant un déclassement du lot.

#Conseil_agronomique #Moisson #Adventices #Soja



www.talkag.com

occitanie.chambre-agriculture.fr

occitanie.chambre-agriculture.fr




Grosbois Bastian

Vulpin des champs (Alopecurus agrestis)

Les moyens de lutte contre l’adventice dans l'agriculture



Alors qu’il se développe de manière invasive dans le monde entier et qu’il est la cause de baisses de rendement des parcelles infectées fortement remarquées, le vulpin fait aujourd’hui l’objet de nombreuses études et de plans d’action pour lutter contre lui car il a développé au fil des années une résistance aux herbicides usuels.



Les rotations culturales avec introduction de cultures de printemps et d'été permettent de casser le cycle du vulpin des champs. Un labour occasionnel tous les 3-4 ans est recommandé et souvent inévitable pour réussir à contrôler la plante. En décalant les dates de semis, on peut venir à bout des vulpins des champs. Il faut semer fin octobre plutôt que fin septembre, notamment le blé d’hiver. Il faut mettre en place des faux-semis. Il faut cependant tenir compte de la structure du sol et des conditions climatiques pour que le résultat soit celui attendu.



#Vulpin_des_champs #Adventices

www.talkag.com

fr.wikibooks.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Vulpin des champs (Alopecurus agrestis)

Utilisation



Jadis, lorsque le battage des céréales se faisait en grange durant l’hiver, la menue paille était généralement récupérée du vulpin pour être affouragée en combinaison avec d’autres aliments, ou utilisée comme litière.



Le vulpin des champs est une plante fourragère cultivée dans les prairies naturelles et artificielles. Cette plante est cependant moins appréciée que le vulpin des prés. Considérée aussi comme une mauvaise herbe envahissante dans les cultures d'hiver, notamment de céréales, cette plante se reproduit essentiellement par les graines, très abondantes, et qui arrivent à maturité bien avant celles des céréales. La capacité de cette espèce à germer très rapidement lui permet d'infester les semis de céréales d'automne.



#Vulpin_des_champs #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Vulpin des champs (Alopecurus agrestis)

Les dégâts causés par le Vulpin des champs



Très invasif, le vulpin peut causer une perte de rendement de 20 à 30% sur une parcelle infestée car il rivalise avec les cultures semées pour se développer en appauvrissant la zone et en empêchant la céréale d’accéder à la lumière du soleil, aux éléments nutritifs du sol, à l’eau et à l’espace nécessaires à son développement. Mais en général, le Vulpin des champs n'est pas classée dans le lot des adventices qui dégradent la qualité des récoltes. Elle est cependant l'hôte de divers champignons pathogènes comme le Claviceps purpurea, ce qui en fait un facteur déterminant dans la survenue de l'épidémie de l'ergot.



#Vulpin_des_champs #Adventices

www.talkag.com

fr.wikibooks.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Vulpin des champs (Alopecurus agrestis)

Répartition et Habitat



Le développement de cette mauvaise herbe peut se faire sur tous les sols, à part les sableux et les tourbeux. Cette espèce est originaire des régions tempérées de l'Ancien Monde : Europe, y compris les îles Britanniques, Afrique du Nord, Asie occidentale et centrale, et sous-continent indien.



C’est une plante qui est considérée comme envahissante et présente surtout en plaine. Elle constitue maintenant un grave problème dans certaines régions du nord-ouest des États-Unis. On trouve souvent le vulpin des champs dans des champs cultivés, des prés humides, des forêts et des sols perturbés.



#Vulpin_des_champs #Adventices



www.talkag.com



fr.wikipedia.org



upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Vulpin des champs (Alopecurus agrestis)

Cycle de développement du vulpin des champs



Le vulpin des champs (Alopecrus myosuroides) est une adventice annuelle que l'on trouve dans un grand nombre de cultures et spécialement dans les céréales d'automne. Il germe essentiellement en automne, quand les températures dépassent 0°C.



La floraison a lieu au printemps. Une plante peut produire 2000 graines. Le vulpin des champs peut se répandre rapidement en raison de son abondante production de graines. Celles-ci sont naturellement dispersées par le vent sur de courtes distances. Le vulpin des champs est souvent introduit dans de nouvelles régions dans des lots de semences contaminées ou par de la machinerie agricole. La dormance de l'espèce est faible à moyenne. Elle peut être prononcée si la phase de maturation se déroule dans des situations de fraîcheur et d'humidité.



#Vulpin_des_champs #Adventices

www.talkag.com

fr.wikibooks.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Vulpin des champs (Alopecurus agrestis)

Description de l’adventice



Le vulpin des champs est une graminée annuelle droite qui fait de 30 à 60 cm de hauteur. Il arbore une tige étroite et des feuilles glabres, allongées et plates. Les feuilles sont vertes, avec un limbe assez large, relativement court, terminé en pointe aiguë. L’inflorescence se présente comme un faux épi de 4 à 10 cm de longueur et de forme subcylindrique et effilée aux deux extrémités. Les fleurs sont vertes, tirant souvent sur le violacé. Elle fleurit du printemps à l'été (entre avril et août). Ses graines sont présentées sous la forme de grappes en épis denses et cylindriques, d’une couleur rougeâtre, et mesurant 2 à 12 cm, et effilés aux deux extrémités.



#Vulpin_des_champs #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Vulpin des champs (Alopecurus agrestis)

Les caractéristiques de la plante



Le vulpin des champs compte parmi les plantes envahissantes les plus dommageables pour les céréales d'hiver, le blé d'hiver, les graines de graminées, le colza, les légumineuses fourragères et l'orge. Alopecurus myosuroides, le vulpin des champs, est une plantes de la famille des Poaceae, originaire des régions tempérées d'Eurasie et d'Afrique du Nord.



Le vulpin des champs est une plante herbacée annuelles, très commune que l'on rencontre au bords des chemins, dans les champs et les friches. C’est une plante rudérale et mauvaise herbe des champs cultivés, elle est cependant cultivée comme plante fourragère. Considéré comme nuisible dans les champs cultivés, elle est une des cibles des désherbants chimiques qui provoquent l'apparition de populations locales résistantes. Son nom signifie littéralement queue de renard, en référence à la forme de son inflorescence allongée.



#Vulpin_des_champs #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Le trèfle des champs - Pied-de-lièvre

Tout sur l’adventice



Le Trèfle des champs est une plante annuelle ou bisannuelle de la famille des Fabacées aux feuilles alternes, de forme composée, entière. Il est aussi appelé Trèfle pied-de-lièvre.



C’est une plante annuelle ou bisannuelle, de 5 à 40 cm de haut. La tige est dressée ou en partie couchée, ramifiée. La tige est pleine, avec une consistance herbacée, à section ronde. Elle a une surface lisse, et elle est poilue. Les feuilles sont alternes, avec une base embrassante mais ne formant pas d'oreillette, munie de stipules étroites, terminées en pointe longue et poilue. Les feuilles sont composées, formées de 3 folioles. Les folioles ont un limbe mince, avec un bord lisse et un sommet obtus. Les fleurs sont blanches ou roses. Elles sont dépourvues de pédoncule. Elles présentent 10 étamines soudées entre elles. C’est une trèfle qu’on retrouve le plus souvent dans les champs d’où son nom. Elle fleurit de mai à octobre.



#Trèfle_des_champs #Adventices

www.talkag.com

monerbier.canalblog.com

monerbier.canalblog.com




Grosbois Bastian

Le trèfle bitumineux (Bituminaria bituminosa)

Les caractéristiques de l’adventice



Le Trèfle bitumineux pousse dans de nombreux habitats et fleurit sur une longue période. Il fleurit plus précisément de juin à novembre. C’est une plante qui peut s’avérer toxique.



La couleur dominante des fleurs est le bleu, même si parfois on peut constater la couleur violette. Ses fleurs feraient pourtant de beaux bouquets, mais c’est une plante qui n’aime ni être cueillie et ne veut non plus se faire se manger. Les fleurs ont une odeur désagréable. Même si elles n'en raffolent pas particulièrement, les chèvres grignotent de temps en temps quelques feuilles d'herbes à goudron. Lorsque la plante est sèche, elle perd un peu son odeur, si bien que les animaux acceptent de la consommer. C’est une plante des pelouses basophiles méso méditerranéennes, mésohygrophiles.



#Trèfle_bitumineux #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Le Trèfle bitumineux (Bituminaria bituminosa)

Description



Le Trèfle bitumineux (Bituminaria bituminosa) est une plante vivace dicotylédone, de la famille des Fabacées. Cette espèce pousse en bordure des champs ou des chemins, notamment en région méditerranéenne.



Froissées, Le Trèfle dégage une très forte odeur de goudron chaud ou de bitume, perceptible même lorsque l'on frôle les minces tiges en passant. Il forme des touffes ayant en moyenne 50 cm de haut (parfois plus), avec des tiges longues, fines et assez peu ramifiées. Les fleurs sont en glomérule, de couleur violette ou bleue. Le Trèfle bitumineux est plus rampante, et peut être identifiée par ses seules feuilles à trois folioles lancéolées, sombres et luisantes, ourlées d'un duvet blanc. La carène est blanche; les ailes, plus longues que la carène, ont une belle couleur lilas. Les fruits sont des gousses d'environ 2 cm à bec ensiforme deux fois plus long qu'elle, velue, indéhiscente, ne contenant qu'une seule graine.



#Trèfle_bitumineux #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Le Torilis noueux (Torilis nodosa)

Ecologie



C'est une plante commune dans les champs, sur les talus ou dans les terrains vagues de la moitié ouest de la France. Elle est plutôt rare dans le Sud-Est et manque dans une bonne partie de l'Est.



C'est une plante qu’on rencontre dans les pays du pourtour méditerranéen et en Asie. Elle s'est naturalisée aux États-Unis. C'est une plante des friches annuelles, subnitrophile, méso méditerranéenne. Elle affectionne les sols calcaires, argilo calcaires, secs, céréales d’hiver, colza, vignes et vergers, etc. On la trouve dans des endroits secs peu herbeux. Elle fleurit de mai à août.



#Torilis_noueux #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Le Torilis noueux (Torilis nodosa)

Description de l’adventice



Torilis nodosa, le torilis noueux est une petite plante annuelle de la famille des Apiaceae, originaire d'Eurasie. Elle est connue aussi sous le nom commun de manchotte.



Torilis noueux est caractérisé par des tiges décombantes, diffuses, velues-scabres. La tige est pourvue dans sa partie supérieure de poils apprimés dirigés vers le bas. Les feuilles, à contour triangulaire-allongé, sont une à deux fois complètement divisées. Torilis nodosa est une plante herbacée, annuelle, de 15 à 35 cm de hauteur. Ses fleurs sont blanches ou roses, en ombelles à peu de fleurs, opposées aux feuilles. Elle n’a pas de bractée inférieure. Les bractées supérieures sont plus longues que les fleurs. Les fruits périphériques sont pourvus d'aiguillons crochus au bout. Le fruit est un diakène ovoïde, de 2-3 mm de long.



#Torilis_noueux #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

La vulpie queue de rat (Vulpia myuros)

Moyens de lutte



Des solutions existent pour éradiquer cette adventice, en particulier basées sur la prophylaxie (travail du sol et rotation), à condition de bien l’identifier dans la parcelle. Inutile de rappeler que la vulpie pose aussi de grosses difficultés en production de semences.



Les rotations de culture, à travers l’augmentation du nombre de rotations annuelles, permet de casser le cycle de développement de l’adventice et de réaliser plus de faux semis. Le déchaumage et les faux semis sont de bonnes techniques afin de réduire la présence de la vulpie dans la banque de graine du sol. Répétés entre chaque culture, ils représentent un moyen de lutte efficace. Décaler les dates de semis peut aussi s’avérer efficace. Le labour est intéressant car il engendre l’enfouissement des graines et des adventices levées en profondeur. A titre préventif, il faut combattre l’adventice en bordure des parcelles. Cela peut permettre de limiter son introduction et son impact sur les rendements.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.agroneo.com

fr.agroneo.com




Grosbois Bastian

La Vulpie queue de rat (Vulpia myuros)

Les facteurs favorables à son développement et sa nuisibilité



L'installation de la vulpie queue-de-rat dans les parcelles est favorisée par les rotations courtes faites exclusivement avec les cultures d'hiver. Elle est aussi favorisée par la simplification du travail du sol et l’abandon du labour.



La vulpie queue-de-rat se montre très discrète au début de son cycle, avant de concurrencer très fortement les céréales, et dans une moindre mesure le colza. L’impact de Vulpia myuros sur la biodiversité n’est pas son principal désagrément. Sa présence dans des cultures de céréales à paille ou de colza est problématique puisqu’elle a un impact négatif sur les rendements. Elle peut aussi diminuer, dans une moindre mesure, la qualité des semences produites.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.agroneo.com

fr.agroneo.com




Grosbois Bastian

La Vulpie queue de rat (Vulpia myuros)

Répartition et habitat de la Vulpie



La vulpie queue-de-rat est présente partout en France et dans le monde. Cette graminée se développe en surface. Elle germe dans les deux premiers centimètres du sol et produit un système racinaire superficiel.



La vulpie queue-de-rat prospère dans les sols sableux, acides ou silico argileux. On la rencontre majoritairement dans le Sud-Ouest, Sud-Est, le Centre et la façade Ouest de la France. Les secteurs céréaliers du sud-ouest et la région de Poitou-Charentes sont les plus colonisés par la vulpie queue-de-rat. On la rencontre également dans les cultures pérennes type vergers et vignobles mais aussi dans les cultures céréalières, de colza et maïs.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.agroneo.com

fr.agroneo.com




Grosbois Bastian

La Vulpie queue de rat (Vulpia myuros)



Biologie



La plante a un cycle annuel. De l’automne au début du printemps, les levées sont capricieuses.



La profondeur optimale de levée est de 0,5 à 1,5 cm. On note une véritable synchronisation entre la floraison et la maturation de la vulpie queue-de-rat et ceux des cultures de céréales d'hiver. Elle fleurit de mai à juin parfois à juillet. La production grainière se situe entre 50 et 1 000 graines par pied. Sa dormance est de faible à moyenne. Elle varie de 1 mois à 1 an, en fonction des conditions de températures et de sol.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.agroneo.com

fr.agroneo.com




Grosbois Bastian

Vulpie queue de rat (Vulpia myuros)

Description de l’adventice



Vulpia myuros est une espèce de Poaceae halophyte. Elle est appelée en français Vulpie queue-de-rat, Vulpie queue-de-souris ou encore Fétuque queue-de-rat. Vulpia myuros est considérée comme une mauvaise herbe dans les pâturages et les cultures agricole dans le sud de l'Australie-Méridionale.



C’est une plante annuelle, graminée au chaume allant de 10 à 80 cm, rhizomateuse et se développant en touffe. Sa détermination peut être délicate et nécessite une observation à la loupe. Il n’est pas rare de la confondre avec un petit ray-grass ou encore une fétuque rouge. La ligule des feuilles est assez courte et denticulée tandis que le limbe, brillant sur la face inférieure, est très fin. En effet, étant bien visibles sur le limbe, elles laissent apparaître des cils à leurs surfaces après le stade de tallage. Les fleurs sous forme d’épillet, axe glabre, portant 4 à 8 fleurs, l’épillet comporte environ 50 graines. L'adventice produit un épillet comportant 50 graines présentant une longue baguette de 4 à 5 mm.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Vesce à quatre graines

Tout sur l’adventice



La vesce à quatre graines est une plante herbacée de la famille des Fabacées. La vesce à quatre graines est l’une des plantes les plus délicates de son genre. Elle est considérée comme originaire de la région méditerranéenne et de l’Asie occidentale, d’où elle s’est disséminée il y a longtemps ailleurs en Asie et en Europe. C'est une petite plante grimpante à fleurs bleu pâle. Les tiges sont anguleuses mais non ailées. Elle fait 20 à 60 cm de haut. La vesce à quatre graines fleurit de juin à août. La vesce hérissée ressemble beaucoup à la vesce à quatre graines, mais ses fleurs sont blanches et elle possède plus de paires de folioles que la vesce à quatre graines.



#Vesce_à_quatre_graines #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Vesce velue - La Vesce de Cerdagne

Moyens de prévention et de lutte



Il n’y a aucun herbicide homologué pour la répression des cultures de vesce velue. Une culture vigoureuse de vesces velues peut habituellement prendre le dessus sur la plupart des mauvaises plantes vivaces. La principale limite à l’utilisation de V. villosa est la production de semences.



Il est nécessaire de produire assez tôt les semences dans une parcelle mobilisée dans le but de réprimer la mauvaise herbe. Une autre limite à l’utilisation de la vesce est le fait qu’elle puisse être un hôte pour un trentaine d’espèces de nématodes parasites des plantes. Elle peut servir d’habitat à des petits mammifères, et crée un environnement favorable au développement des limaces, qu’il est important de contrôler dès leur apparition.



#Vesce velue #Adventices

www.talkag.com

www.omafra.gov.on.ca

www.omafra.gov.on.ca




Grosbois Bastian

Vesce velue - La Vesce de Cerdagne

Utilisation



La Vesce velue est une plante de couverture intéressante pour de nombreux aspects. C'est une très bonne plante fourragère, qui peut servir de plantes de couverture améliorante et mellifère.



La Vesce velu est une excellente source d’azote organique. Elle peut ajouter suffisamment d'azote pour répondre à presque tous les besoins de la culture suivante. La forte fixation d’azote et la capacité à restructurer le sol en font un très bon précédent pour les céréales mais elle est déconseillée pour comme précédent à d'autres légumineuses. Par son système racinaire et sa capacité à favoriser le développement de l’activité biologique, la vesce velue une action restructurante sur le sol. est un excellent fourrage qui permet d’améliorer les rations des animaux à une période de faible disponibilité en fourrage, pendant la saison froide.



#Vesce velue #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Vesce velue - La Vesce de Cerdagne

Répartition et habitat



La Vesce velue est une plante annuelle en général, mais pouvant être bisannuelle voire semi-pérenne dans certaines conditions. Sa floraison est indéterminée et peut s’étaler sur plusieurs mois.



Originaire du sud de l’Europe, la Vesce velue est adaptée aux climats tempérés et subtropicaux. C’est une plante qui peut survivre aux conditions hivernales. Elle tolère les températures extrêmement froides. On la retrouve en Europe (plus fréquemment dans le Sud) et Asie occidentale ; en France : Sud-Est et Corse. Tolère la sécheresse, une fois qu'elle est bien établie. La Vesce velue préfère les sols sablonneux mais peut pousser sur de nombreux types de sols, y compris des sols très argileux et peu fertiles, à condition qu’ils soient bien drainés. Elle pousse bien dans la plupart des sols, si ceux-ci sont bien drainés et préfère un pH de 6,0 à 7,0. Son développement est lent sur les sols dégradés et/ou compactés.



#Vesce velue #Adventices

www.talkag.com

www.omafra.gov.on.ca

www.omafra.gov.on.ca




Grosbois Bastian

Vesce velue - La Vesce de Cerdagne

Description



La Vesce velue de son nom scientifique Vicia villosa, est une légumineuse herbacée annuelle de la famille des Fabaceae, prostrée à semi-prostrée, grimpante et volubile, à tige ramifiée, anguleuse et relativement molle.



C'est une plante annuelle, parfois bisannuelle, grimpante et volubile à tiges ramifiées et relativement molles. La plantule présente des feuilles divisées, composées et pennées. Ses deux cotylédons ne sont pas visibles. Elles se terminent par des vrilles de 2 à 3 branches, qui lui permettent de grimper sur tout support et qui font que les plants s’enchevêtrent. La plante peut paraître blanche et laineuse du fait des longs poils qui la recouvrent. Les inflorescences comportent de 10 à 40 fleurs violettes à bleues, parfois blanches. La plante est autogame, pollinisée par les insectes. Les fruits sont des gousses plates contenant 2 à 8 graines. Son système racinaire est composé d’un pivot central et de racines horizontales sur lesquelles se développent de nombreuses nodosités.



#Vesce velue #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Vesce hérissée - La lentille sauvage

Tout sur l’adventice



La vesce hérissée ou vicia hirsuta est parfois appelée lentille sauvage; cette plante annuelle très commune pousse dans les bois, les champs cultivés, les prés rocailleux, les lisières, les broussailles ou le bord des chemins, elle appartient à la famille des Fabacées. C’est une plante très commune en Europe jusqu'à 1 800 m d'altitude



C'est une plante poilue, de 30 à 80 cm de haut. Elle est plutôt petite aux feuilles alternes, pennées, stipulées. Elles portent 4 à 10 paires de folioles linéaires et se terminent par une vrille ramifiée. Les fleurs sont petites, blanchâtres et groupées en petites grappes plus courtes que la feuille correspondante. Les fruits sont des gousses noires poilues. La floraison débute au mois de mai.



#Vesce_hérissée #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Vicia sativa - La Vesce commune

Propriétés et utilisation



Vicia sativa est une plante qui sert parfois à lutter contre les adventices. La Vesce et ses sous espèces sont souvent utilisés comme fourrage et engrais vert pour être enfoui dans le sol afin d’y apporter de l’azote. C’est une pratique fréquemment utilisée dans l’agriculture biologique.



La vesce a été utilisée dans l'alimentation humaine. Raison pour laquelle elle était cultivée dans certaines régions comme dans le Sud de la France. Les jeunes pousses et les jeunes feuilles peuvent être mangées comme légumes Les jeunes feuilles et les pousses ont plus le goût de cosse que de petit pois. Les fleurs également comestibles sont utilisables en décor. Ses graines, bien que nourrissantes n’ont pas un goût agréable, mais sont parfois utilisée en farine. La vesce commune est très mellifère et attire de nombreuses abeilles. Elle a des propriétés dépuratives, diurétiques et anti oxydantes.



#Vicia_sativa #Vesce_commune #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Vicia sativa - La Vesce commune

Conseil d’entretien et de culture de la vesce commune



Sans exigences particulières, la vesce est une plante d'une grande facilité de culture. Elle ne demande aucun soin. La durée de végétation de la vesce de printemps est de 2 à 3 mois, délai nécessaire entre le semis et l'enfouissement.



Ne planifiez pas un semis de vesce commune de printemps dans des zones destinées à des cultures précoces. En zone de montagne, par exemple, où la période qui sépare le début de la saison de végétation et la plantation des plantes principales du jardin est courte, mieux vaut opter pour la vesce d'hiver qui finira de se développer au printemps plus sereinement en offrant davantage de biomasse végétale. Attention, dans votre jardin, si la vesce commune vient à étouffer vos plantations voisines, éliminez là en coupant la tige à ras.



#Vicia_sativa #Vesce_commune #Conseil #Adventices

www.talkag.com

jardinage.ooreka.fr

media.ooreka.fr

media.ooreka.fr




Grosbois Bastian

Vicia sativa - La Vesce commune

Répartition et habitat



La vesce commune est une plante herbacée annuelle qui pousse très couramment dans les prés, en lisière de bois et dans les haies de toute l'Europe dont elle est originaire. Sa distribution s’étend largement jusqu’en Asie et Afrique du Nord.



La vesce commune n'aime pas les sols pauvres, mais la préparation du sol n'est pas une priorité pour qu'elle pousse. Elle se rencontre aussi dans les champs, les parcours, parmi les buissons et au bord des chemins sur des terrains à altitude variable. Les pluviométries inférieures à 250 mm limitent sa zone écologique vers les régions arides du Centre et du Sud. Vicia sativa est une espèce qui est adaptée au sol pauvre en matière organique et qui se maintient assez frais durant son développement. On la rencontre dans de nombreuses cultures annuelles ou pérennes dans toute l'Europe. En France, on la trouvera sur tout le territoire et dans quasiment toutes les cultures sauf le riz.



#Vicia_sativa #Vesce_commune #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Vicia sativa - La Vesce commune

Description de l’adventice



Vicia sativa, la vesce commune ou vesce cultivée, est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Fabaceae, originaire d'Eurasie. Ce sont des plantes herbacées annuelles, grimpantes, souvent cultivées comme plantes fourragères.



Vicia sativa est une plante à croissance rapide qui germe, s'accroît, fleurit, fructifie et meurt. La vesce commune est une plante annuelle appartenant aux légumineuses, de 30 à 80 cm de haut. La tige est grimpante, ramifiée. Les feuilles caduques sont constituées de paires de folioles avec quelques poils et portent une vrille ramifié à leur extrémité. La fleur est violette ou pourpre plus ou moins violacée de 1 à 3 cm, insérées par 2, rarement solitaires, sur des pédoncules très courts. Le calice est dentelé et se rompt à maturité. La gousse est pubescente, allongée, plate, bosselée. Elle mesure 40 à 60 mm sur 6 à 10.



#Vicia_sativa #Vesce_commune #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Véronique à feuilles trilobées - La véronique du doigts

Tout sur l’adventice



Veronica triphyllos est une espèce de plante à fleurs dans la famille de plantain connu sous le nom commun du doigt véronique , ou véronique doigts. C'est une espèce méditerranéenne des lieux secs, assez rare mais peut-être sous-observée.



La véronique à trois feuilles est une petite plante annuelle de 5 à 15 cm, très glanduleuse, elle a une tige plus ou moins dressée, simple ou ramifiée à la base. Cette sous-espèce diffère du type par ses fleurs plus petites, d'un bleu plus vif et surtout par des pédicelles floraux de plus petite taille ne dépassant pas la feuille à maturité. Les feuilles profondément lobées ont rarement plus d'un centimètre de long. La véronique à trois feuilles fleurit en avril mai, dans les milieux secs et chauds, dans les champs, friches ou bords de chemins. Elle est originaire d’Europe et d’Asie occidentale et on peut le trouver ailleurs en tant qu’espèce introduite , par exemple dans certaines régions des États-Unis.



#Véronique_à_feuilles_trilobées #Adventices

www.talkag.com

en.wikipedia.org

en.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Véronique de Perse (Veronica persica)

Culture et entretien de la Véronique



Par rapport à la véronique agreste, qui pousse dans les mêmes habitats, la véronique de Perse possède une corolle, une capsule et même des feuilles presque deux fois plus grands. La véronique de perse apparaît dans les jardins à partir du printemps.



La véronique de Perse se trouve dans toute la France ainsi qu'en Corse. Pour son développement, le sol doit être riche, neutre ou calcaire. Elle affectionne les sols assez fertile et moyennement humides. L’exposition doit être ensoleillée ou mi ombragée. La plante n’a pas besoin d’un si grand entretien. C’est une plante qui se ressème toute seule chaque année. Elle peut être envahissante. Pour limiter son expansion, il est recommandé de souvent procéder à des arrachages.



#Véronique_de_Perse #Adventices

www.talkag.com

www.aujardin.info

www.aujardin.info




Grosbois Bastian

Véronique de Perse (Veronica persica)

Répartition et habitat



La Véronique de Perse est originaire du Sud-Ouest de l'Asie et s'est naturalisée peu à peu en Europe centrale et méridionale et ce, jusqu'en Algérie. La plante s’est répandue en Europe centrale avec les déplacements de population au 19e siècle.



La véronique de Perse est une plante pouvant devenir envahissante lorsqu'elle est introduite. Indifférente à la nature du sol, pourvu qu'il soit ou ait été cultivé, elle pousse surtout dans les jardins et les diverses cultures, où elle forme parfois des colonies assez importantes. C'est typiquement une annuelle commensale des cultures basophiles. Cette adventice aime les terrains travaillés et enrichis. Elle pousse sur tous les types de sols cultivés ou en friches, sur les bords de routes et dans les champs. La véronique de Perse peut toujours apparaître occasionnellement dans les nouveaux prés et plates-bandes. La terre régulièrement labourée constitue un lieu de prédilection pour les espèces annuelles. La véronique de Perse ne pousse pas sur des terrains déjà recouverts de végétation.



#Véronique_de_Perse #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Veronica persica — Wikipédia

Description de l’adventice



La Véronique de Perse, ou Véronique commune (Veronica persica Poir.) est peut-être la plus répandue de toutes les véroniques. C’ est une plante herbacée annuelle faisant partie de la famille des Plantaginacées.



La Véronique de Perse une plante annuelle adventice de 10 à 40 cm de hauteur, à petites fleurs bleues poussant abondamment dans les jardins. La tige est pleine, avec une consistance herbacée, à section ronde. Elle a une surface lisse, et elle est poilue. La tige est ailée, c'est-à-dire qu'elle est pourvue d'excroissances en lames minces. Les feuilles sont simples. Elles sont entières, ovales, pétiolées avec une base en coeur. Elles ont un limbe mince, avec un bord irrégulièrement denté et un sommet obtus. Les fleurs sont plutôt grandes par rapport à la taille de la plante puisqu'elles peuvent atteindre 1 cm de diamètre. Les fleurs sont bleues. Elles présentent 2 étamines soudées à la corolle. Le pistil est surmonté d'un seul style. Le fruit est une capsule comprimée, pubescente, formée à partir des carpelles, à deux lobes divergents.



#Véronique_de_Perse #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Grosbois Bastian

Véronique à feuilles de lierre (Veronica hederifolia)

Ecologie et habitat



Comme de nombreuses autres mauvaises herbes, c’est une plante qui sait s’adapter puisqu’elle peut parfois pousser au printemps et fleurir en été ou en automne. Sous des climats plus chauds, elle commence à fleurir en mars et sa floraison se prolonge pendant les mois d’été.



La véronique à feuilles de lierre est une plante annuelle commune dans toute l'Europe, poussant aussi bien sur sols acides que basiques, avec une très nette préférence pour les terres cultivées. Elle fleurit de mars à septembre et affectionne les milieux ensoleillés ou semi-ombragés, sur sols frais, neutres et riches. Elle colonise cultures, jardins, terres remuées, haies, bois et chemins.



#Véronique_à_feuilles_de_lierre #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

img.over-blog-kiwi.com

img.over-blog-kiwi.com