Voir plus de contenu

ou


Traore Phénix Mensah

Les amandes de cajou semblent plus que résister à la pandémie du Covid-19



Il y a quelques semaines l’on pouvait remarquer un manque de dynamisme des transactions au niveau de la ferme car, côté producteurs, les prix proposés étaient trop bas et, côté acheteurs/exportateurs, leurs achats étaient réduits, optant pour la qualité. Le monde commence par sortir de sa léthargie et donc la demande en amande est belle.



Avec une demande soutenue, les prix des amandes s’apprécient. Les importations d’amande des deux principaux marchés, les Etats-Unis et l’Europe, sur les mois de janvier et février sont en hausse respectivement de 16,2% et 13,8% par rapport à la même période en 2019. Une tendance qui se poursuit sur le mois de mars si l’on prend les statistiques d’exportation du premier transformateur mondial, le Vietnam. En effet, selon les statistiques douanières, les exportations d’amande sont en hausse de 9% à 94 728 tonnes sur le premier trimestre 2020. Les augmentations les plus significatives se situent à destination du Canada (+57%), des Pays-Bas (+54%), de l’Allemagne (+39%), des Etats-Unis (+35%) mais aussi du Japon et des Emirats Arabes Unis mais les quantités sont moindres, de l’ordre de 1 000 tonnes contre 34 500 tonnes pour les Etats-Unis. En revanche, vers la Chine, qui fait partie des trois principales destinations des amandes vietnamiennes, les exportations ont chuté de 39% à 6 569 tonnes. Mais, il semble que les acheteurs chinois soient à nouveau présents sur le marché. Selon le spécialiste n’kalô, même si la hausse devrait rester modérée dans les prochaines semaines car les producteurs détiennent d’importants stocks et l’offre va rester importante au moins jusqu’à la mi-mai, une hausse de prix accentuée sur la fin de campagne semble de plus en plus probable.

#Demande #Amande #Noix_de_cajou #Covid_19



LIRE AUSSI: Le marché de la noix de cajou reprend après une perturbation due au Covid-19=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Vokou Rodrigue

Bonjour le groupe, ce serait bien qu'on choisisse un temps pour parler un de #Semis au Togo. Perso j'ai pas trop de notions dessus. #Amande





Traore Phénix Mensah

L’amande de cajou Ouest africain en bonne posture sur le marché européen





Sur le marché européen, entre les 9 premiers mois de 2018 et 2019, les amandes de cajou importées d’Afrique font un bond de 63% et l’Afrique de l’Ouest performe encore davantage, accusant 75% de hausse.



Dans la sous-région et sur l’ensemble du continent africain, la Côte d’Ivoire, 1er producteur mondial de la noix de cajou, avec plus de 700 000 tonnes, connaît une « progression en Europe (+88%) et dans une moindre mesure aux Etats-Unis (+26) » lit-on sur Commafrica.com. « Cette année, le Burkina Faso monte très fortement (+113%) en puissance sur l’Europe, comme le Bénin (+259%), le Togo (+189%) mais les volumes sont plus modestes. Seules la Guinée Bissau et la Guinée ont exporté moins d’amandes qu’en 2018 sur l’Europe » apprend-on dans le même temps. L’offre africaine inonde à de 75% des amandes le marché européen en 2019, rapporte le bulletin N’kalô, cité par Commodafrica.com, qui soutient que « Sur les neuf premiers mois de l’année 2019, les importations cumulées de l’Union européenne et des Etats-Unis ont augmenté de 5%, « soit un peu moins de 10 000 tonnes (t) d’amandes de cajou de plus qu’en 2018 sur la même période ». Si on regarde l'Afrique, on constate la très forte progression de cette origine continentale sur le marché européen alors qu'elle diminue aux Etats-Unis. Mais le total des deux destinations enregistre une belle hausse de 19,1%, allant de 9 816 t à 11 691 t. La Côte d'Ivoire renforce très nettement sa position de leader continental face au Mozambique, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. S'agissant de l'Europe, entre les 9 premiers mois de 2018 et 2019, les amandes de cajou importées d'Afrique font un bond de 63% et l'Afrique de l'Ouest performe encore davantage, accusant 75% de hausse.

#Amande #Cajou #Afrique

www.talkag.com

SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Après le Vietnam, l’Inde et le Brésil, sur le marché de l’amande de cajou, la Côte d’Ivoire monte en puissance.

Selon N’Kalô, la croissance de la transformation de noix de cajou en Côte d’Ivoire ne dépend donc plus uniquement d’un nombre limité de transformateurs, ni des investissements étrangers ! Quoi qu’il en soit, les autorités du pays mettent tout en oeuvre pour une ascension rapide de la transformation, parce que, le marché reste dynamique.





Une montée en puissance du quatrième transformateur mondial, après le Vietnam, l’Inde et le Brésil, sur un marché de l’amande de cajou toujours dynamique. Les exportations d’amande ont progressé de 11% sur le 1er semestre 2019 pour atteindre 240 114 tonnes, dont plus de 80% provient du Vietnam. Et c’est un groupe vietnamien, T&T, qui a conclu début août un accord avec la Cereals and Other Produce Board of Tanzania (CPB) pour acheter 176 000 tonnes de noix de cajou de Tanzanie, libérant enfin une grande partie du stock de sa récolte 2018/19. C’est ce même groupe vietnamien qui avait également signé ces derniers mois des accords avec la Côte d’ivoire et la Guinée Bissau. Grâce à ces accords, T&T détient une position importante dans l’approvisionnement en noix de cajou brutes du Vietnam. Ce dernier est le premier importateur mondial de noix de cajou brute avec près de 1,2 million de tonnes en 2018, soit 58% des importations mondiales et premier exportateur mondial d’amande avec 374 000 tonnes, soit plus de 80% des exportations mondiales.

#Marché #Amande #Cajou #Côte_d’Ivoire

www.talkag.com

SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Amandes de cajou

Exportation d’amandes de cajou de Côte d’ivoire.



L’exportation des noix de cajou brute baisse, mais celle des l’amandes grimpe.



On note cette année une flambée des exportations ivoiriennes d'amandes de cajou, contrairement aux exportations de noix de cajou brutes qui ont baissé de 7% au premier semestre par rapport aux premiers six mois en 2018. L'envolée de l’exportation des amandes témoigne de l'évolution positive dans la valeur ajoutée au sein de la filière ivoirienne. Ses ventes à l'Inde font un bond de 1044% sur les six premiers mois de 2019, ce qui fait passer cette destination au premier rang des clients ivoiriens face au Vietnam. On note aussi de belles progressions des ventes d'amandes vers les Etats-Unis dont les volumes ont été multipliés par deux en deux ans, et vers l'Allemagne avec une progression de 152% d'un semestre à l'autre. Surprise, la Chine apparaît sur l'écran radar des exportations ivoiriennes avec, d'ores et déjà, 104 t sur les derniers six mois.

#Amande #Cajou

www.talkag.com

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

L’amande de cajou

Le marché de l’amande de cajou



La demande est dynamique.



Pour mémoire, les amandes de cajou sont obtenues après le décorticage des noix de cajou brutes (NCB), qui poussent sur les anarcadiers. Les amandes de cajou sont dans un premier temps classées selon leurs dimensions, leur couleur et leur teneur en humidité. Les amandes de cajou entières sont celles qui sont plébiscitées, étant donné que les amandes de cajou fissurées indiquent un problème de qualité. Ces caractéristiques constituent la base du calibrage en matière d’amandes de cajou. Les amandes de cajou entières de couleur ivoire sont celles dont la qualité est la plus élevée et plus les amandes sont grosses, plus leur prix est élevé. En l’espèce, c’est la Côte d’Ivoire qui affiche la plus grande progression avec une augmentation de 36% de ses exportations à 3 722 tonnes. « tous les indicateurs restent au vert » comme le souligne le spécialiste n’kalô en publiant les statistiques des principaux exportateurs à savoir le Vietnam, l’Inde, le Brésil et la Côte d’Ivoire. Sur les cinq premiers mois de l’année, les exportations d’amande se sont élevées à 193 070 tonnes, soit 9,1% de plus qu’à la même période en 2018 (177 009 tonnes) et de 20% de plus par rapport à 2017 (160 595 t.).

#Amande_de_cajou

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

L’amandes de cajou

L’exportation d’amandes de cajou



La Côte d’Ivoire gagne en puissance à l’exportation d’amandes de cajou



La consommation d’amande de cajou continue de croître à un rythme élevé. Les importations d’amande de cajou d’Afrique de l’Ouest augmentent très légèrement avec toutefois des croissances significatives. La Côte d’Ivoire exporte de plus en plus d’amandes de cajou. Les statistiques sur les cinq premiers mois de l’année (janvier à mai) selon N’Kalô, montrent un bond de 35% par rapport à la même période en 2018 avec 3 722 tonnes d’amandes exportées. Le premier client de la Côte d’Ivoire est l’Inde (29%) puis se placent le Vietnam (24%), les Etats-Unis (22%), l’Allemagne (6%). L’Europe capte 18% des exportations d’amandes ivoiriennes. En revanche, les exportations de noix de cajou brutes chutent de 11% à 361 719 tonnes de janvier à mai 2019 par rapport à la même période en 2018 (408 480 t.) Elles diminuent de 13% tant au Vietnam qu’en Inde, les deux principaux marchés de la Côte d’Ivoire.

#Exportation #Amande #Cajou

www.talkag.com

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

La récolte des Amandes à Valensole

www.youtube.com




Grosbois Bastian

150 ans de technique agricole issue de Leipzig - 2013

www.youtube.com