Voir plus de contenu

ou


Traore Phénix Mensah

Le covid-19 n'épargne pas la filière anacarde au Sénégal



La pandémie et ses conséquences économiques ont accentué le déséquilibre entre offre et demande qui avait provoqué la chute des prix mondiaux l’année dernière. La filière anacarde pourrait perdre 50 milliards Fcfa en raison du coronavirus.



Conséquence indirecte de la pandémie du coronavirus, les producteurs sénégalais de noix de cajou en Casamance (sud du pays) pourraient se retrouver avec 30 000 tonnes de marchandise non vendue cette année, nombre des habituels acheteurs indiens n’ayant pu venir dans les zones de production comme Kolda, Sédhiou et Ziguinchor en raison des restrictions de déplacements liées au Covid-19.D’après Abdourahmane Faye, expert à l’ONG Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), une mévente pourrait coûter 50 milliards de Fcfa aux acteurs de la filière. Il estime que La morosité de la filière anacarde va affecter le port de Ziguinchor, qui connaissait chaque année un regain d’activité pendant la campagne de vente des récoltes de noix de cajou .

#Anacarde #Covid_19 #Sénégal



LIRE AUSSI: Les filières anacarde et coton en Côte d’Ivoire se préparent à une perte de recettes à l’exportation=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com





Traore Phénix Mensah

Les filières anacarde et coton en Côte d’Ivoire se préparent à une perte de recettes à l’exportation



Environ 410 millions $ de recettes à l’exportation, c’est le montant que pourront perdre les filières anacarde et coton en Côte d’Ivoire et ce, à cause du Covid-19.



Sans surprise donc, en Côte d’Ivoire, l’impact de la pandémie dans les filières anacarde et coton se dessine. Or le pays devrait désormais récolter en 2020, un volume de noix de cajou compris entre 720 000 et 730 000 tonnes contre un objectif initial de 800 000 tonnes. En outre, le pays ambitionne également de produire 510 000 tonnes de coton cette année. Cependant, selon le directeur du Conseil coton-anacarde (CCA), Adama Coulibaly, la chute de la demande liée à la pandémie mondiale a entraîné une dévalorisation générale des contrats négociés. Dans le cas de la noix de cajou écoulée principalement vers le Vietnam et l’Inde, le responsable indique que le tarif de la tonne est passé de 1 400 $ à 900 $, soit un manque à gagner de plus de 300 millions $ pour un stock de 600 000 tonnes destiné à l’export. Pour sa part, le coton graine a vu également son cours dégringoler d’environ 1000 Fcfa/kg (1,65 $) à 600 Fcfa/kg (1 $), ce qui se traduit par un déficit de près de 110,5 millions $ en se rapportant à un volume de 170 000 tonnes.

#Anacarde #Coton #Côte_d’Ivoire #Covid_19



LIRE AUSSI: Etat de la campagne courante de la filière anacarde en Côte d’Ivoire=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com





Traore Phénix Mensah

Etat de la campagne courante de la filière anacarde en Côte d’Ivoire



Indépendamment de la crise sanitaire, la filière anacarde semble ne pas atteindre les objectifs escomptés en terme de production cette campagne. Pourtant, l'année électorale semblait profiter aux producteurs de noix de cajou en Côte d'Ivoire.



Le prix bord champ du kilo de noix de cajou est maintenu à 400 (€ 0,61) pour cette campagne 2020, comme cela avait été fixé à l'ouverture de la campagne le 6 février dernier. en dépit de la crise liée à la pandémie du Covid-19 qui a mis un arrêt aux contrats et freiné les achats notamment de l’Asie, principal acheteur, . Le prix à l'international est passé de $ 1 400 à $ 900 la tonne. À présent la sécheresse est l’un des ennemies de la filière; en effet, le Nord de la Côte d’Ivoire a connu une sécheresse qui a sensiblement agit sur les plantations. Rappelons que Pour 2020, la Côte d’Ivoire avait prévu une production de quelque 800 000 tonnes, pour une production mondiale de 3,8 millions de tonnes. Selon Abidjan.net, à la date du dimanche 27 mars 2020, 331 000 tonnes (t) d’anacarde ont été enlevées chez les producteurs sur une prévision de 800 000 t cette campagne. La filière anacarde va connaître une baisse de production liée à un déficit hydrique dans la partie nord de la Côte d’Ivoire. Nous serons entre 720 000 et 730 000 t compte tenu du déficit de floraison. Cependant, la campagne avait bien démarré. En 2019, la production aurait été "largement de 800 000 t", avait précisé en février Adama Coulibaly même si les exportations officielles n'avaient recensé que 634 641 t, un écart qu'il avait expliqué par les exportations illicites. À ce sujet, la Côte d’Ivoire avait décidé, dans le cadre de la campagne 2020, de renforcer la sécurité aux frontières terrestres pour lutter contre la fuite de la production.

#Production #Anacarde #Côte_d’Ivoire



LIRE AUSSI: En Côte d’Ivoire, le Groupement d’intérêt économique des producteurs de cajou (Gie-Procaci) a appelé la semaine dernière, à la mise sur pied d’une organisation interprofessionnelle agricole de la filière anacarde.=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Pichon Gilbert

En Côte d’Ivoire, le Groupement d’intérêt économique des producteurs de cajou (Gie-Procaci) a appelé la semaine dernière, à la mise sur pied d’une organisation interprofessionnelle agricole de la filière anacarde.

l’installation d’une telle association permettrait notamment aux acteurs de peser sur les décisions qui affectent la filière notamment sur le plan de la commercialisation.



Ce creuset devrait compter notamment les représentants des producteurs et coopératives de producteurs, des exportateurs, des acheteurs et des sociétés de transformation. Si son installation avait été prévue depuis octobre 2018, les acteurs soulignent que la réforme devant l’entériner patine. Le Gie-Procaci va commanditer un audit de la filière couvrant les trois dernières années (2018 à 2020) », souligne de son côté Crépin le premier vice-président du Gie-Procaci. Pour rappel, le Gie-Procaci rassemble les fédérations nationales de producteurs de noix de cajou ainsi que les unions des coopératives et des producteurs individuels provenant des 19 régions de production de l’anacarde dans le pays.



www.agenceecofin.com

#Anacarde #Côte_dIvoire #Coopératives_Agricoles #Organisations_et_associations_

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

Filière noix de cajou: Subvention à hauteur de 87% des plants greffés d’anacardier à haut rendement en Côte d’Ivoire



La Côte d’Ivoire subventionne à hauteur de près de 87% des plants greffés d’anacardier pour la campagne 2020, informe dans un communiqué le Conseil du coton et de l’anacarde.



La production ivoirienne de noix de cajou a connu une évolution remarquable ces dernières années. Elle est passée de 235 000 tonnes en 2006, à plus de 738 000 tonnes de noix brutes de cajou en 2018. La production nationale a plus que doublé en une décennie. Les superficies totales plantées en anacardiers estimées à 500 000 ha en 2006, se situent à environ 1 350 000 ha en 2018. Pour garder son rang en matière de production de noix de cajou, le pays se doit de veiller à la revitalisation de ses plantations d’anacarde; d’où l’utilisation de plants greffés qui permet d’améliorer le rendement. Des plants greffés sont donc mis à disposition des producteurs et à toute personne intéressée par la culture de l’anacardier des plants greffés à haut rendement. Sur un prix unitaire de 750 FCFA , le plant greffé bénéficie d’une subvention de 650 FCFA , la contribution du bénéficiaire étant ramenée à 100 FCFA . Pour bénéficier de ces plants subventionnés, il faut d’abord être inscrit sur la liste des demandeurs de plants auprès du CNRA, de l’Anader (directions régionales et zones), des pépiniéristes, de la direction générale et des délégations régionales du Conseil du Coton et de l’Anader ; ensuite avoir une parcelle prête à recevoir des plants greffés (terrain nettoyé, sol préparé, trouaison réalisée selon les normes, etc.); enfin il faut être muni d’un bon d’enlèvement établit par la zone Anader de la localité où est située la parcelle, après la validation et le géo référencement du site.

Rappelons que pour 2019, la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial, prévoyait une production de 800 000 tonnes (t) contre 761 000 t l’année précédente. Le pays a transformé 9 % de sa production soit 57 156 tonnes à fin septembre 2019, selon un rapport du ministère de l’économie des Finances. La transformation locale qui s’est située à 9 % à fin septembre 2019, correspondant à 57.156 tonnes transformées

#Rendement #Anacarde #Noix_de_cajou #Côte_d’Ivoire



LIRE AUSSI: Projet ANAGROCLIM: Créer un outil pour mieux maîtriser la production d’anacarde(Noix de cajou)=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com





Mko Aristide

#Anacarde,Pour éviter la pourriture, il faut séparer la pomme de la noix, à l'aide d'un couteau de sorte qu'il ne reste plus d'amende sur la noix





Traore Phénix Mensah

Projet ANAGROCLIM: Créer un outil pour mieux maîtriser la production d’anacarde(Noix de cajou)



Débuté en juin 2019, le Projet ANAGROCLIM vise spécifiquement à améliorer la connaissance du verger ivoirien et développer une méthodologie de prévision agroclimatique de la production d’anacarde de la Côte d’Ivoire.



Prévu pour finir en Juin prochain, le projet mené par le Conseil du Coton et de l’Anacarde de Côte d'Ivoire a le mérite de développer des outils permettant de mieux maîtriser la production d’anacarde par une meilleure connaissance des composantes de rendement de l’anacardier, notamment à travers la compréhension de sa sensibilité aux facteurs pédoclimatiques. L’exploitation du modèle agro-climatique de prévision de récolte devrait permettre à terme d'améliorer les connaissances sur les facteurs influençant le rendement de l’anacardier par une revue de la littérature et enquêtes/observations de terrain; d'améliorer la compréhension des pratiques paysannes actuelles et les effets des innovations qui influent sur la production; de prévoir la production d’anacarde selon les conditions météorologiques et la répartition et l’âge des plantations (géo-référencement à effectuer); d'améliorer le conseil agricole sur la production de l’anacarde; d'établir des stratégies de recherche variétale adaptées aux contextes locaux; d'étudier les effets des changements climatiques sur la production de l’anacarde et proposer des stratégies d’adaptation

#Projet #ANAGROCLIM #Anacarde #Noix_de_cajou #Côte_d’Ivoire

LIRE AUSSI:Phase pilote du projet de catégorisation des sociétés coopératives de café-cacao en Côte d’Ivoire=> www.talkag.com

SOURCE: www.nitidae.org





Kongoa Tikou

Soycain Togo

#Anacarde /Pénière d'anacarde à kanté





Traore Phénix Mensah

La noix de cajou au Burkina Faso: La Campagne de commercialisation 2020 ouverte



Sous le thème « Développement durable de la filière anacarde au Burkina Faso : défis et perspectives de la régulation »; la campagne de commercialisation 2020 de noix de cajou au Burkina Faso a débuté samedi 29 février, à Orodara.



Troisième produit agricole d’exportation après le coton et le sésame, l’anacarde est une filière qui contribue à la réduction de la pauvreté et se présente aujourd’hui comme un produit à fort potentiel économique pour les zones productrices et pour le Burkina Faso. En 2018, les données de la Balance Commerciale du Burkina Faso montrent que l’exportation de ce produit a généré 117,11 milliards contre 99,56 milliards de francs CFA en 2017 soit un accroissement de 15 %. Pour cette campagne 5e du genre, selon les acteurs de la filière de l’anacarde, le thème choisi est en phase avec les orientations du gouvernement d’assainir le marché national et de veiller à la qualité des produits. En effet, le gouvernement, à travers le département en charge du commerce, a entrepris des actions de structuration et d’accompagnement des filières dont celle de l’anacarde. Le prix bord champ fixé à FCFA 330 le kilogramme. Premièrement, le gouvernement entend utiliser l’argent collecté entre 2018 et le 6 janvier 2020 pour consolider la filière. Il s’agit d’un prélèvement sur les exportations de noix de cajou brute de l’ordre de FCFA 25/kg, qui a rapporté près de FCFA 5,7 milliards (€ 8,7 millions). Deuxièmement, grâce à l’argent collecté, l’Etat a mis en place le Conseil burkinabè de l’anacarde (CBA) -opérationnel depuis le 30 octobre dernier- il s’agit d’un établissement public à caractère économique destiné à accompagner les acteurs de la filière, et destiné à structurer la filière cajou du pays. Le maillon transformation des noix de cajou mobilise près de 11 000 emplois directs dont plus 92% est constituée de femmes. En ce qui concerne le maillon commercialisation, l’anacarde mobilise environ 10 000 personnes. A en croire le ministre en charge du commerce, la transformation est encore marginale, avec moins de 10% de la noix brute qui est transformée.

#Anacarde #Campagne #Commercialisation #Noix_de_cajou #Burkina_Faso



LIRE AUSSI: La part de l’Afrique dans l'offre mondiale en noix de cajou en 2019=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Burkina Faso: Des organisations interprofessionnelles demandent des comptes au ministère du Commerce



Les interprofessions des filières sésame, karité, anacarde et mangue ont animé une conférence de presse le mardi 25 février 2020, au sujet des prélèvements que le ministère du Commerce opère sur les exportations. Dans leur déclaration liminaire, les conférenciers ont exigé du ministère, le point des prélèvements faits depuis 2017 et le décaissement de la somme accumulée, conformément à la réglementation.



Selon les conférenciers qui représentaient les interprofessions suscitées, le Burkina Faso a adopté, en 2012, la loi 050-2012/AN portant réglementation des organisations interprofessionnelles des filières agricoles, sylvicoles, pastorales, halieutiques et fauniques. Cette loi reconnaît, en ses articles 27 et 29, au titre des ressources des interprofessions, la Contribution forfaitaire obligatoire (CFO) qui peut être perçue à leur profit pour la réalisation de leurs activités de promotion et de développement de leurs filières. Le décret N°2017-0724 de cette loi est venue opérationnaliser ces dispositions en déterminant les conditions de l’institution et de la perception de la CFO au profit des interprofessions. Les sommes en jeu sont importantes. Selon lefaso.net, ces prélèvements sont de FCFA 35 le kilo de noix de cajou sur la campagne 2017/18 et de FCFA 25 francs sur 2018/19. Pour le sésame, le prélèvement était de FCFA 10 francs le kilo de sésame exporté. Selon les estimations, le total de ces prélèvements non reversés s’élèvent à plus de FCFA 7 milliards (€ 10,6 millions) pour la filière anacarde et à FCFA 2 milliards (€ 3 millions) pour la filière sésame. Dans leur déclaration liminaire, les conférenciers, notamment Théophane Bougouma, président de l’interprofession karité, Yempabou Couldiaty, président de l’interprofession sésame et Paul Ouédraogo, président de l’APROMA-B sur la mangue, ont exigé que le ministère fasse le point des prélèvements effectués depuis 2017 et le décaissement de la somme accumulée, conformément à la règlementation, rapporte encore lefaso.net.



#Burkina_Faso #Filière #Sésame #Karité #Anacarde #Mangue



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Etchiwoe Bienvenu

Soycain Togo

#Anacarde devient le principal sur le marché





Bomboma Jean

Transformation du cajou ou anacarde : Construire des usines ne suffit pas toujours

Quant aux volumes transformés, le pays a connu "une légère baisse". Mais l'avenir serait prometteur, a-t-il été indiqué le porte parole du gouvernement ivoirien, puisque neuf unités d'une capacité de 74 000 t ont été construites en 2019.



Mais construire des usines ne suffit pas toujours, comme l'a souligné Bernard Agbo, sector organisation manager de la Competitive Cashew Initiative (ComCashew), et invité par CommodAfrica au séminaire de sensibilisation des étudiants journalistes aux questions agricoles la semaine dernière à l'ISTC à Abidjan. D'une part, "Les usines ont du mal à avoir de la matière première à temps". D'autre part, "Les usines arrivent d'Asie, d'Inde et du Vietnam, mais souvent, après deux ou trois ans, il y a des problèmes de maintenance et on n'arrive pas à avoir le suivi." Pour remédier à cela, la Côte d'Ivoire, dans le cadre de l'Initiative ComCashew pilotée par la coopération allemande (GIZ), est en train de créer un centre régional à Yamoussoukro pour former des techniciens pouvant entretenir et réparer les machines.

#Côte_d_Ivoire #Anacarde #Prix #Transformation #Cajou



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici :



www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Bomboma Jean

Production du noix de cajou : Un prix mondial en baisse de 34%

Sur la base d’un prix FCFA de référence de $ 1 300 la tonne (t), en 2019, le prix minimum bord champ avait été fixé à FCFA 375, ce qui constituait une forte baisse, de l'ordre de FCFA 125 le kilo par rapport à 2018. Un niveau de prix qui aurait dû être encore plus faible si le droit unique de sortie (DUS) n'avait pas été alors réduit de 10 à 7%.



En toute logique et, de toute vraisemblance, si on n'était pas en année électorale le prix au producteur aurait dû lourdement baisser cette année puisque le prix CAF de référence a chuté de 34% entre 2018 et 2019, si on se réfère aux prix de la noix brute à l'export publiés par la BCEAO : en moyenne, il est passé de $ 1 632,4 en 2018 à $ 1 066,2 l'année dernière. Les volumes sont également en baisse, avec 574 000 t de noix brutes exportées de Côte d'Ivoire en 2019 contre 642 000 t l'année précédente, précise le porte-parole du gouvernement ivoirien, rapporte APA. Il y a eu en outre "48 000 tonnes achetées par les GIE (groupement d'intérêt économique)", a-t-il relevé, avant d'ajouter que "40 000 tonnes ont été subventionnées à hauteur de FCFA 5 milliards environ", rapporte l'APA.Pour la campagne 2020 la Côte d'Ivoire estime produire 800 000 t contre une production mondiale attendue de près de 3,8 millions de tonnes.

#Côte_d_Ivoire #Anacarde #Prix #Transformation #Cajou



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : #TALKAG, 1er réseau social d’agriculteurs; venez découvrir



www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Bomboma Jean

Le gouvernement de Côte d’Ivoire lance la campagne 2020 de commercialisation des noix de cajou

La campagne 2020 de commercialisation des noix de cajou en Côte d'Ivoire s’ouvre cette année, décidé par le Conseil des ministres. Le prix minimum obligatoire d'achat bord champ est augmenté de 25 francs le kilo, le portant à 400 F CFA pour la campagne 2020.



Parallèlement, le gouvernement resserre le contrôle aux frontières afin d'éviter "la fuite des noix de cajou par les frontières terrestres". A cette fin, le Conseil du Coton et de l’Anacarde est autorisé "à prendre des mesures de lutte contre les exportations frauduleuses, allant jusqu’à la saisie et à la vente immédiate des produits saisis" et le ministère de la Justice doit mettre en œuvre "des procédures d’urgence" pour sanctionner "la commercialisation et l’exportation illicites".

#Côte_d_Ivoire #Anacarde #Prix #Transformation #Cajou



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.commodafrica.com





Bomboma Jean

L’USDA va renforcer la chaîne de valeur du cajou en Gambie, en Guinée Bissau et au Sénégal

Depuis 2013, Shelter For Life a travaillé sur un certain nombre de projets dans toute la région de la Casamance.



Cela a conduit à la construction et la réhabilitation de routes, de systèmes de drainage, la construction d'abris de transition, l'amélioration de l'accès à l'eau potable et le développement de pratiques agricoles. En 2017, Shelter For Life poursuit son travail de restauration des communautés sénégalaises grâce au financement de l’USDA de l’ordre de $ 38,7 millions pour la mise en œuvre du programme régional quinquennal Food for Progress sur la chaine de valeur de la noix de cajou au Sénégal, en Gambie et en Guinée-Bissau. En redynamisant le secteur de la noix de cajou, ce projet aide à connecter les producteurs de noix de cajou ouest-africains aux marchés américains.

#Gambie #Guinée_Bissau #Senegal #USDA #Anacarde #Cajou



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Bomboma Jean

Renforcement de la chaîne de valeur du cajou en Gambie, en Guinée Bissau et au Sénégal par l’USDA

Lancé à Dakar le projet régional Food for Progress du département américain de l’Agriculture (USDA) vise à renforcer la chaîne de valeur de l’anacarde en Gambie, en Guinée Bissau et au Sénégal, souligne l’Ambassade des Etats-Unis au Sénégal.



Developper par Shelter For Life International (SFL), ce projet régional (Linking Infrastructure, Finance, and Farms to Cashews LIFFT-Cashew) couvrira une période de six ans lors de laquelle il permettra d’augmenter le volume et la rentabilité des transformateurs de noix de cajou, créera des emplois pour les jeunes et les femmes notamment, facilitera les investissements extérieurs et renforcera la compétitivité de la chaine de valeur de la noix de cajou à l’échelle régionale. Ainsi, le projet soutiendra en particulier la transformation et la commercialisation de la noix de cajou vers les marchés locaux et internationaux.

#Gambie #Guinée_Bissau #Senegal #USDA #Anacarde #Cajou



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.commodafrica.com



www.commodafrica.com




Gnom Passidou

Forum du paysan togolais Kara 2020

#Forum_du_paysan_2020_Togo, venez découvrir le stand CIFAT exposant des plants #Anacarde et des ##Pépinière des autres plantes





Kongoa Tikou

Soycain Togo

#Anacarde/ plantation d'anacarde dans la sous zone kanté





Etchiwoe Bienvenu

Soycain Togo

#Anacardes presque à terme par endroit au Togo





Traore Phénix Mensah

La filière anacarde au Mali

Une filière importante pour l’économie malienne



Malgré son importance, la filière anacarde est en difficultés au Mali.



D’entré, il est loisible de comprendre l’importance bicéphale de l'anacarde dans la zone sahélienne dont fait partie la Mali. En effet, l'arbre à noix de cajou (l’anacardier se cultive en situation ensoleillée et chaude dans un sol léger et sablonneux, pouvant aussi être pauvre. Et c’est pour ces raisons que l'arbre est bien implanté en Afrique de l'Ouest. Mis à part son volet économique, l'anacardier a souvent été planté pour fixer les dunes et les avancées désertiques. Il sert également de coupe-vent pour les cultures. La présentation des intérêts ainsi introduite, il est donc aisé de comprendre la motivation de la coopération allemande (GIZ) qui avec le Projet d’appui à la filière de l’anacarde au Mali (PAFAM) à initié le Forum du Cajou Sahélien (FOCAS). Le FOCAS a planché sur l’évolution de la production d’anacarde dans la région sahélienne avec l'élaboration de nouvelles techniques et recherches pour améliorer et augmenter la production dans le Sahel (greffage, semences poly clonales, etc.). Il a été question aussi de saisir les opportunités économiques de la transformation locale d’anacarde.

#Anacarde #Mali

www.talkag.com

afriqueactudaily.com

afriqueactudaily.com




Traore Phénix Mensah

Transformation de l’anacarde

Un appel à projet en Côte d’Ivoire



La Côte d'Ivoire lance un appel à projets pour la transformation de l'anacarde



Le taux de transformation des 716 317 tonnes (t) produites par la Côte d'Ivoire n'est que de 10%, alors que la Côte d’Ivoire est premier producteur mondial avec près de 24% de l'offre globale en noix brute. C’est dans l’optique d’améliorer cette situation que le mécanisme des Subventions à coûts partagés (SCP) du Projet de promotion de la compétitivité de la chaîne de valeur de l’anacarde (Ppca) a été lancé le 16 juin dernier à Cocody. En effet, le mécanisme des SCP a pour objectifs d’accorder à la filière, petits producteurs et industrie de la transformation locale, un appui institutionnel et de gouvernance, d'aider à améliorer la productivité et l’accès aux marchés, ainsi que de soutenir le développement du secteur privé et l’investissement à transformer la noix de cajou.

#Transformation #Anacarde

www.talkag.com

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

La filière en Côte d’Ivoire



Appel à investir dans l’anacarde ivoirien



La Côte d’Ivoire fort de son rang premier rang en matière de production de l’anacarde n’attend pas la magie pour développer la filière. En effet,le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, devant une assemblée d'une cinquantaine d'entreprises et de financiers réunis à la Chambre de Commerce Américaine à Washington DC, a présenté les opportunités d'affaires dans le secteur anacarde.

Un secteur porteur pour les investissements et créateur d'emplois pour les jeunes et les femmes. Ce d'autant plus que le pays ambitionne de transformer 50% de sa production d'ici à 2020, contre 7% en ce moment.

#Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

fr.allafrica.com

fr.allafrica.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Une opportunité grandissante au Togo



Toucher du doigt toutes les étapes pour réussir la culture de l’anacarde.



Beaucoup hésitent encore à se lancer dans la plantation du fruit qui fait des millionnaire, nonobstant les mérites tant vantées de cette culture qui se révèle être l’une des grandes opportunités du monde agricole. Ou encore d’autres se lancent sans connaissances nécessaire. Très engagé à pousser les jeunes entrepreneurs agricoles à faire de l’agriculture une vocation, le journal d’intelligence économique agricole en Afrique a offert la possibilité aux planteurs des régions du Togo de toucher du doigt toutes les étapes pour réussir la culture de l’anacarde. Les techniques de mise en place de pépinière d’une plantation d’anacarde, l’itinéraire technique, le greffage, le sur-greffage, la cueillette et le traitement des noix ont été enseignées aux participants par ALASSAN Kpéziwezou, Directeur du Centre de Formation et d’Insertion des Jeunes du Togo (CFIJ-TOGO).

#Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

agridigitale.net



agridigitale.net




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

La filière au Burkina faso



Création du Conseil burkinabè de l’anacarde au Burkina Faso



Le gouvernement burkinabè a adopté mercredi en conseil des ministres, un décret portant création du Conseil burkinabè de l'anacarde qui est le troisième produit d'exportation du Burkina Faso avec environ 4,5% des exportations dont 67 milliards de FCFA de recette en 2016. Selon le gouvernement, le CBA, Établissement public de l’Etat à caractère économique (Epec),vise à promouvoir la filière anacarde à travers la mise en œuvre des actions d’organisation, de coordination et de développement des activités de cette filière sur toute l’étendue du territoire national. Il suffit de se rappeler de l'instauration d’une taxe à l’exportation sur les exportations de noix de cajou brutes , pour comprendre la volonté des autorités à promouvoir cette filière.

#Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Guide de traçabilité



Un Guide de traçabilité de l'anacarde présenté par la SFI à Abidjan.



Élaboré par la Société financière internationale (IFC), en partenariat avec les gouvernements ivoirien et canadien ainsi que le Conseil coton-anacarde, le Guide de bonnes pratiques de traçabilité dans le secteur de l’anacarde répond à des exigences claires du marché international. Selon David Ivanovic, spécialiste en agro-business à la SFI. le guide a pour objectif de fournir aux PME de la chaîne de valeur de la noix de cajou des connaissances techniques et de gestion pour mettre en place un système de documentation et de traçabilité conforme aux réglementations et normes en vigueur sur les marchés internationaux. Car un des grands challenges du secteur de la transformation de l’anacarde en Côte d'Ivoire est "la compétition avec les exportateurs de noix de cajou brut qui, eux, ont accès à du capital moins cher qui vient de l’Inde ou du Vietnam"

#Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Projet d’appui de la filière de l’anacarde au Mali (PAFAM )



Améliorer les variétés d'anacardiers pour une productivité durable.



Le projet PAFAM a démarré le 8 octobre 2016, c’est un projet de € 14 millions, sur financement de l'Union européenne et de la coopération espagnole, avec pour objectif, entre autres, de réduire les migrations. Une production que le Mali entend développer et entame très prochainement une tournée régionale à la recherche de variétés à haut rendements. L'objectif global du projet est de lutter contre la pauvreté, d'œuvrer pour un développement durable au Mali, et de réduire les migrations par la mise en valeur de la filière de l'anacarde. Il s'agit de fixer les jeunes sur place. Il faut rappeler que la production au Mali s'élève à 70 000 tonnes (t) de noix brutes de cajou pour cette campagne 2018.

#Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

La filière anacarde

Production et exportation



Opter pour des variétés aux grosses noix et petites pommes



La filière anacarde prend un envol spectaculaire en Afrique. Mais il est aussi important aujourd’hui de viser aussi la qualité du produit. C’est d’ailleurs ce que conseille le Dr. Sali Bourou, chef Programme fruit. Il suggère une orientation sur des recherches à mener pour obtenir des variétés d’anacardiers susceptibles de donner une grande satisfaction à l’option de l’exportation des noix de cajou (ou ‘’l’or gris’’) du Cameroun sur le marché international. Selon lui, en ce qui concerne le choix de la variété de plants à développer, la sélection doit se faire en fonction de l’objectif de production. Soit on produit pour la pomme et discriminer la noix, ou alors on produit alors l’inverse. Parce que chez l’anacardier, il y a une spécificité qui fait qu’il est difficile d’avoir des variétés qui ont une proportion égale de la pomme et de la noix.

#Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

www.mediaterre.org

www.mediaterre.org




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

La commercialisation



Vers l’amélioration du dispositif de suivi de la commercialisation de l’anacarde.



Un atelier bilan organisé pour présenter des dispositions pratiques de la commercialisation de la noix de cajou, pour une meilleure campagne 2019 à Bouandougou. L’objectif est de passer en revue le fonctionnement des comités de veille pour le suivi de la commercialisation de l'anacarde durant les cinq années d'existence du comité de veille, de ressortir les insuffisances, de proposer des mesures de corrections et de donner des dispositions pratiques pour la campagne 2019. En outre, il en ressort aussi que la campagne de commercialisation sera encadrée par des pratiques, notamment les contrôles des activités des coopératives et des exportateurs, la gestion de la sacherie.

#Anacarde #Commercialisation

www.talkag.com via @talk_ag

news.abidjan.net

news.abidjan.net




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Projet pour booster la production



Le nouveau Projet de promotion de la compétitivité de la chaîne de valeur de l'anacarde (PPCA)



Lors de la présentation dudit projet, ayant réuni près de 150 acteurs de la filière; l’accent était mis sur la transformation qui va se concrétiser par la création de 2018 à 2023, de quatre zones agroindustrielles de 15 à 25 hectares dans toute la zone de production de noix de cajou (Bondoukou, Bouaké, Korhogo et Séguéla), d'une capacité de 200.000 tonnes. Le PPCA prend également en compte, le développement de l'amélioration de la productivité et le défi de la qualité. A cela s'ajoutent les défis de la commercialisation à travers la réhabilitation d'un linéaire de 2100 km de routes rurales pour faciliter l'écoulement des produits, ainsi qu'un volet lié au stockage qui vise l'augmentation du volume mais surtout les conditions de stockage.

#Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

news.abidjan.net

news.abidjan.net




Traore Phénix Mensah

La filière anacarde

Le PADA/REDD+



Le PADA/REDD+, pour un développement durable de la filière anacarde



Projet d'Appui au Développement de l'Anacarde dans le Bassin de la Comoé pour la REDD+ (PADA/REDD+) est une véritable opportunité pour assurer un développement durable de la filière anacarde au Burkina Faso. La formation sur les bonnes pratiques, qui ciblera 540 transformatrices, bénéficiera ensuite à d’autres acteurs intervenant dans la gestion et l’entretien des unités, la gestion environnementale, les études et recherches sur la filière anacarde. Le projet sera un outil incontournable pour renforcer la compétitivité de la filière sur le marché international, voire pour susciter la consommation locale.Il est un projet créateur d’emplois et générateur de revenus, conçu pour préserver l’environnement et lutter contre la pauvreté au milieu rural. Sa reproduction dans d’autres pays pourrait stimuler considérablement les potentialités de développement du continent.

#Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

www.afdb.org



www.afdb.org




Traore Phénix Mensah

Projet agricole

Le projet d’appui au développement de l’anacarde



Réduire la déforestation et la dégradation des forêts.



Le gouvernement du Burkina Faso avec l’appui de la BAD a lancé le Programme d’investissement forestier (PIF); avec pour objectif de réduire la déforestation et la dégradation des forêts afin d’en renforcer la capacité de séquestration de carbone, en misant sur une meilleure gouvernance, un développement socioéconomique local respectueux de l’environnement et une gestion durable des ressources forestières et des espaces boisés. Le soutien de la Banque se traduit par le démarrage du Projet d’appui au développement d’anacardes dans le bassin de la Comoé pour la REDD+ (PADA/REDD+). Le projet est doté d’une enveloppe de 10,968 millions de dollars américains, dont un prêt du Programme d’investissement forestier (4 millions de dollars) et un don du Fonds africain du développement (1,392 million de dollars), en plus d’une contribution nationale de 5,575 millions de dollars.

#Projet_agricole #Anacarde

www.talkag.com via @talk_ag

www.talkag.com via @talk_ag

www.afdb.org

www.afdb.org




Traore Phénix Mensah

Cours sur les marchés

L’anacarde



Chute des prix de l'anacarde.



Parmi les produits non cotés sur les marchés à terme mondiaux, mais qui sont d'une grande importance pour l'Afrique de l'Ouest, on peut noter la chute des prix de l'anacarde. A début décembre 2018, la tonne de noix de cajou brute en CFR Asie était à $ 1300-1400, alors qu'elle était à $ 1900-2200 à mi-janvier 2018, selon les prix collectés par n'kalô. Notons que dès fin novembre 2017, n'étaient cotés que les stocks résiduels d'Afrique de l'Ouest qui se vendaient à $ 1500-1750 CFR Asie.

#Anacarde

www.talkag.com

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Booster la filière

Le Togo prévoit multiplier la production d’anacardes de plus de 6 fois d’ici 5 ans



L’initiative de la la Fédération Nationale des Coopératives Productrices d’Anacarde (FNCPA) qui s’est traduite par la formation des acteurs impliqués dans la filière s’inscrit dans le cadre d’un Projet de durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’anacarde et du karité au Togo dont le coût global est estimé à 5,6 millions de dollars sur 3 ans. La formation des producteurs sur les techniques du greffage d’anacardiers est organisée dans la région centrale en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique villageoise. Par ailleurs,FNCPA mettra des plants de qualité à la disposition des producteurs ainsi que les moyens techniques susceptibles d’accroître leur productivité. L’objectif est de passer de 20 000 à 130 000 tonnes de production d’anacardes dans cinq (5) ans.

#Anacarde

www.talkag.com

www.togotopinfos.com

www.togotopinfos.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

L’anacarde une spéculation agricole?



Une spéculation agricole qui offre des possibilités d’engranger des ressources dans les zones rurales



Hope Sona Ebai Agroéconomiste bien connu dans la filière cacao en Afrique, le promoteur du cabinet Globalru-Urban Consultants Inc, est parmi les experts ayant travaillé sur l’élaboration de la stratégie nationale de développement de la chaîne de valeurs de la filière anacarde au Cameroun. selon lui, l’anacarde est une spéculation agricole qui offre d’autres possibilités d’engranger des ressources dans les zones rurales. Dans la stratégie nationale, toute la filière est prise en compte, de la production à la transformation. De ce point de vue, il y a une grande exposition du matériel de transformation en Côte d’Ivoire au cours de ce mois de novembre 2018. Les acteurs de la filière au Cameroun vont y participer, pour voir et apprécier ce qui est disponible et peut le mieux convenir à leurs aspirations en matière de transformation de l’anacarde.

#Anacarde

www.talkag.com

www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Projet d’appui de la filière de l’anacarde au Mali (PAFAM )



Le Mali recherche dans la région des variétés améliorées d'anacardiers.



Le PAFAM est un projet sur 4 ans, qui a démarré le 8 octobre 2016,un projet de € 14 millions, sur financement de l'Union européenne et de la coopération espagnole, avec pour objectif, entre autres, de réduire les migrations. Une production que le Mali entend développer et entame très prochainement une tournée régionale à la recherche de variétés à haut rendements. L'objectif global du projet est de lutter contre la pauvreté, d'œuvrer pour un développement durable au Mali, et de réduire les migrations par la mise en valeur de la filière de l'anacarde. Il s'agit de fixer les jeunes sur place. Il faut rappeler que la production au Mali s'élève à 70 000 tonnes (t) de noix brutes de cajou pour cette campagne 2018.

#Anacarde

www.talkag.com

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Anacarde

Pour une production tournée vers l'exportation



Opter pour des variétés aux grosses noix et petites pommes.



Il est vrai que la filière anacarde prend un envol spectaculaire en Afrique. Mais il est aussi important aujourd’hui de viser aussi la qualité du produit. C’est d’ailleurs ce que conseille le Dr. Sali Bourou, chef Programme fruit. Il suggère une orientation sur des recherches à mener pour obtenir des variétés d’anacardiers susceptibles de donner une grande satisfaction à l’option de l’exportation des noix de cajou (ou ‘’l’or gris’’) du Cameroun sur le marché international. Selon lui, en ce qui concerne le choix de la variété de plants à développer, la sélection doit se faire en fonction de l’objectif de production. Soit on produit pour la pomme et discriminer la noix, ou alors on produit alors l’inverse. Parce que chez l’anacardier, il y a une spécificité qui fait qu’il est difficile d’avoir des variétés qui ont une proportion égale de la pomme et de la noix.

#Anacarde

www.talkag.com

www.mediaterre.org

www.mediaterre.org

www.mediaterre.org




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Transformation de l’anacarde

Une zone agro-industrielle pour améliorer la compétitivité.



Longtemps planté dans le nord de la Côte d’Ivoire pour combattre l’avancée du désert, l’anacardier pourrait bien servir aujourd’hui à lutter contre la pauvreté dans la partie la plus déshéritée du pays. Non plus avec son bois, largement utilisé depuis les années 1960, mais grâce à sa noix de cajou qui, en une décennie, s’est imposée comme une alternative viable au coton, culture de rente traditionnelle de la région.Korhogo, dans le Nord de la Côte d’Ivoire, pourrait accueillir une zone agro-industrielle dédiée à la noix de cajou et à toute la chaîne de valeur dans le but d’améliorer sa compétitivité.Dans ce cadre, une étude a été lancée. La future zone agro-industrielle devrait en particulier abriter des industries de transformation de la noix de cajou. L'anacarde est l'une des principales cultures de rente de la région du Poro.

#Anacarde



www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde en Côte d’Ivoire

Produire pour transformer



S’affranchir de la dépendance aux transformateurs.





Depuis presqu’une décennie,dans la filière anacarde la production a quasiment été destiné qu'à l’exportation. Paradoxalement le 1er producteur se trouve être dépendant des transformateurs. Depuis 3 ans, la demande croissante a tiré les prix vers le haut, jusqu’en mars 2018 où s’est amorcée une baisse continue. Le Vietnam, premier transformateur mondial a fortement ralenti ses commandes et les stocks se sont accumulés en Côte d’Ivoire. Le Conseil coton anacarde annonçait fin octobre 18 000 tonnes de cajous invendues. Quoi qu’il en soit, pour s’affranchir de cette trop forte dépendance aux transformateurs, la Côte d’Ivoire ambitionne de transformer d’ici 2020 la moitié de sa production d’anacarde sur place, contre 7 % l’an dernier. Pour ce faire, le gouvernement envisage de subventionner l’exportation d’amandes blanches, c’est-à-dire transformées, via notamment des exonérations fiscales.

#Anacarde



www.vivafrik.com



www.vivafrik.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Transformation de l’anacarde



La Côte d’Ivoire à l’heure de la transformation de l’anacarde



La Côte d’Ivoire, devenu premier producteur mondial de cajou, s’estime trop dépendante des exportations et a pour objectif de transformer sur place la moitié de sa production d’ici à 2020.Pour la campagne 2018 toujours en cours, 738 000 tonnes de cajous ont été commercialisées, dont 591 000 tonnes exportées. Et c’est là le maillon faible de la filière ivoirienne. Les autorités estiment qu’elle est trop dépendante des exportations. 7 % de la production ivoirienne d’anacarde seulement est transformée. Le salon des équipements et technologies de transformations de l’anacarde s’est tenu du 8 au 10 novembre 2018 a permis d’attirer l’attention sur les potentialités d’emploi que regorgent le domaine de la transformation.

#Transformation #Anacarde



www.vivafrik.com

www.vivafrik.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Transformation de l’anacarde



Les acteurs de la filière appellent à un investissement massif.



Lors du Salon international des équipements et des technologies (SIETTA) qui a connu la participation du Cameroun, l’importance de la filière a été démontrée. Avec l’anacarde on peut avoir plusieurs dérivés. D’ailleurs ce Salon avait pour thème «Transformation de l’anacarde, une mine d’opportunités pour la jeunesse». Souleymane Diarrasouba Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion de petites et moyennes entreprises a indiqué que son pays la Côte d’ivoire s’est lancé dans la transformation de ce pays et aujourd’hui, il exporte le produit massivement le résultat vers le Bénin, l’Inde et le Vietnam. La Côte d’ivoire transforme l’anacarde en jus et fait des pâtisseries. Le Cameroun prévoit d’ici 2023 de vendre sur le marché international au moins 8000 tonnes de noix de cajou par an. Il bénéficie de l’accompagnement de son partenaire la GIZ Cameroun à travers son Programme d’appui au développement rural (PADER).

#Anacarde



agencecamerounpresse.com

agencecamerounpresse.com




Traore Phénix Mensah

La décision d’achat de la production d’anacarde Tanzanienne par l’Etat

Un pari coûteux et très risqué



Le budget tanzanien ne prendra t-il pas un coup?



La décision du président tanzanien John Magufuli aurait certainement sonné comme un son de bonheur du côté des producteurs; mais le pari est très risqué : acheter aussi cher toute la récolte tanzanienne, qui pourrait atteindre 300 000 tonnes de noix brutes cette année, coûtera l'équivalent de 430 millions d'euros, 5 % du budget tanzanien. Les spécialistes de l'anacarde chez N'Kalo obervent bien un léger rebond des prix depuis l'annonce tanzanienne, que ce soit le prix la noix décortiquée, en Inde et au Vietnam, ou les prix bord champ payés au Mozambique, le pays voisin de la Tanzanie, où la récolte bat également son plein. Une autre question reste en suspens: comment les transformateurs vont-il s’approvisionner?

#Anacarde



www.rfi.fr

www.rfi.fr




Traore Phénix Mensah

Le soubresaut de l’anacarde tanzanien

Stocker avant la récolte ouest-africaine



Le président tanzanien peut-il réussir à faire rebondir les prix mondiaux ?



Pour récapituler la situation de la filière anacarde, l’on doit noter que le chef de l’Etat tanzanien après avoir demandé le doublement ordonne l’achat de toute la production nationale à 3300 shillings le kilo soit 1,26 euro au producteur. Dans la foulé, il limoge son ministre en charge de l’agriculture. Il faut dire que le pari est risqué quand l’on analyse les contraintes budgétaires. La situation suscite ipso facto une question:Le président tanzanien peut-il réussir à faire rebondir les prix mondiaux ? A cette inquiétude, il faut dire que Le calendrier des récoltes joue en sa faveur. La Tanzanie produit entre octobre et janvier. L'idée est de faire de la rétention le plus longtemps possible sur le sol tanzanien, avant les récoltes d'Afrique de l'Ouest qui commencent en février. Et ainsi d'assécher un peu le marché international de l'anacarde.

#Anacarde #Prix_



www.rfi.fr

www.rfi.fr




Traore Phénix Mensah

La filière anacarde

Une filière d’avenir



Comment est-il produit, commercialisé et transformé ?



Jadis négligé l’Afrique, produit aujourd’hui 90% de la production mondiale de la noix de cajou.L’installation d’une plantation d’anacardier se fait soit par semis direct ou par repiquage des jeunes plants après réalisation des pépinières. Mais il est conseillé de réaliser des pépinières avant de repiquer pour augmenter la viabilité de la plante. Les écartements à respecter varient en fonction des volontés.Une fois les fruits de cajou mûrs, on procède à la collecte de façon groupée en suivant l’alignement des anacardiers. Les fruits collectés sont dépourvus de leurs pommes et il n’en reste que les noix de cajou qui sont entretenus et stockés en attente de leur commercialisation.

Le phénomène qui mine le secteur en Afrique mais n’est très souvent pas évoqué est le vol.

#Anacarde



agridigitale.net

agridigitale.net




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

La filière anacarde au Togo



La filière anacarde au Togo est en bonne santé



Les pays producteur de l’or brun en Afrique ont mis moins de 10 années pour fortement élever le taux de production. M. Mawuko Komla GOZAN Président du Conseil Interprofessionnel de la Filière Anacarde du Togo (CIFAT) dit donc vrai quand il déclare que la production de noix de cajou au Togo a connu une évolution remarquable ces deux dernières campagnes passant de 16 mille à 21 mille tonnes avec une attente plus grande pour cette campagne en cours. Aussi il a apporté des réponses aux questions suivantes: à quoi est dû, le bradage des noix de cajou par des petits producteurs sur le terrain en faveur des acheteurs qui en font un bon chiffre d’affaire ? les transformateurs sont obligés d’aller chercher la matière première à l’extérieur du Togo au moment où le pays exporte sa production de noix de cajou ? Que préconise le CIFAT face aux difficultés et réalités évoquées ?

#Anacarde



agridigitale.net

agridigitale.net




Traore Phénix Mensah

L’anacarde au Cameroun

Programme de plantation de 100 000 hectares



Le Cameroun vise le leadership mondial de la production d'anacarde.



Le Cameroun eu égard aux multiples programmes mis sur pieds en vu du développement de la filière anacarde, l’on pourrait présager ce que serait le cette filière dans l’économie camerounaise dans un future proche. Ne pouvons déjà prendre l’exemple du programme visant à planter 100 000 hectares d'anacardiers. Par ce programme, Le Cameroun vise le leadership mondial de la production d'anacarde. c’est ce qui justifie la vaste opération de distribution gratuite d’une première cargaison de 50 000 plants d’anacardiers. l’Irad, projette à la fin de l’année 2021, d’atteindre un volume de production de 10 millions de plants d’anacardiers ; qui seront gratuitement mis à la disposition des agriculteurs camerounais.

#Anacarde



www.investiraucameroun.com

www.investiraucameroun.com




Traore Phénix Mensah

La filière anacarde

La chaîne de valeur de la filière au Cameroun



Une stratégie nationale visant à développer la chaîne de valeur de la filière anacarde.



Si l’Institut de recherches agricoles pour le développement (Irad) entame, dans les prochains jours, une vaste opération de distribution gratuite d’une première cargaison de 50 000 plants d’anacardiers; ce n’est pas à des fins de recherches scientifiques, mais c’est objectivement pour le développement de la filière. C’est pourquoi, le gouvernement camerounais a adopté, le 17 octobre 2018, à Yaoundé, la capitale du pays, le document sur la stratégie nationale de développement de la chaîne de valeur de la filière anacarde dans le pays, avec le concours de la GIZ, l’organisme en charge de la coopération allemande.

#Anacarde

www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

L’anacarde et l’emploi des jeunes



La culture de l’anacarde et l’employabilité des jeunes au Cameroun.



L’Institut de recherches agricoles pour le développement (Irad) au Cameroun déploie actuellement un programme visant à produire 10 millions de plants d’anacardiers d’ici 2021. Cette quantité de plants, correspondrait à la création d’environ 100 000 hectares de plantations dans le pays. La promotion et le développement de la culture de l’anacarde, pourraient conduire à la création de 150 000 emplois dans les trois régions septentrionales du Cameroun et à l’Est, parties du pays qui répondent le plus aux exigences climatiques auxquelles est assujettie la culture de ce produit, dont les opportunités sont encore totalement inexploitées sur le territoire camerounais. Il est aussi estimé plein d’emplois dans le domaine de la transformation de cette culture des zones chaudes.

#Anacarde #Emploi



www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Transformation de l’anacarde au Cameroun



Création d’emplois dans la transformation de l’anacarde entre 2019 et 2023





Au Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde(SIETTA ) qui s’est déroulé du 08 au 10 novembre , Daniel Kablan Duncan (vice-président ivoirien) a affirmé que 11 millions de jeunes du continent font leur entrée chaque année sur le marché du travail. Mais seulement 3 millions d’emplois sont créés. Plus de 70% des jeunes africains vivraient donc avec moins de 2 dollars par jour; or le business de la transformation de l’or brun reste presque vierge. C’est pour saisir cette opportunité que le Cameroun vise la création d’un peu plus de 1000 emplois directs dans la transformation de l’anacarde entre 2019 et 2023 en implémentant la stratégie nationale de développement de la chaîne de valeurs de l’anacarde.

#Transformation #Anacarde



www.agenceecofin.com



www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

Anacarde

Financement



La "subventions à coûts partagés"



Pour atteindre les objectifs escomptés pour la filière, les appuis financiers sont vivement attendu. C’est ainsi que des "subventions à coûts partagés" sont mis en place, a expliqué Adam Coulibaly qui est rentré dans les détails devant 300 producteurs rassemblé. Trois guichets sont prévus, rapporte Fraternité Matin : le guichet A qui entend renforcer les garanties des PME/PMI pour mettre en service 20 entrepôts construits par 20 coopératives avec une capacité de stockage de 20 000 t, des subventionnés à hauteur de FCFA 150 millions ; le guichet B, axé sur les subventions de contrepartie des PME/PMI et des organisations professionnelles agricoles (Opa), permettant de réhabiliter 320 petits entrepôts pour un coût de FCFA 125 millions ; le guichet C qui alloue des subventions à des micro-projets, notamment pour les femmes et les jeunes.

#Financement #Anacarde

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Transformation de l’anacarde

Production locale des équipements



L'émergence d'équipementiers locaux pour une industrie de la transformation.



Nous conviendrons volontiers que promouvoir la transformation implique forcément un grand investissement dans l'équipement de transformation. C’est d'ailleurs ce qu’affirme Adama Coulibaly en disant que l’émergence d’une industrie de la transformation doit être accompagnée d’une industrie de la production locale des équipements. vouloir donc aller résolument vers la transformation doit pas prendre en compte qu’une politique basée uniquement sur des équipements exogènes importés. Le succès la politique de transformation doit être soutenue par une politique d’encouragement de l’émergence d’une industrie locale de fabrication d’équipements et de l’émergence de nouveaux corps de métiers dotés de la capacité technique d’entretien et de réparation des machines et autres outils de production.

#Transformation #Anacarde



www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Transformation de l’anacarde

Politique des quotas



Pour accélérer la transformation.



Il n’est plus question à l'étape actuelle de l'évolution de la filière anacarde de promouvoir vaguement la transformation sans une proposition concrète de stratégie ou d’appui financier. C’est ainsi que Parallèlement, des mesures très concrètes sont prises par le Conseil du coton et de l'anacarde pour accélérer la transformation. Tout d'abord, des quotas de production réservés à la transformation locale sont décidés : pour 2018, les exportateurs devront justifier d'avoir vendu 15% de leur récolte à des opérateurs locaux, avant d’obtenir l’autorisation d’exporter. Deuxièmement, est mis en place un mécanisme de garantie, par le biais d’un dépôt auprès des banques, selon le montant de l’emprunt, pour faciliter l’accès des transformateurs au financement pour l’acquisition de la matière première.Troisième point, un mécanisme de régulation du prix de vente de la noix brute aux unités de transformation a été mis en place

#Transformation #Anacarde

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

SIETTA 2018

La noix de cajou



la double industrialisation recherchée dans la filière cajou en Côte d'Ivoire.



La troisième édition du Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde (Sietta) a réuni environnement 7 500 participants venus de 37 pays étaient présents, de jeudi à samedi. Était au cœur de la thématique tant de la filière chez le n°1 africain de l'anacarde que du Sietta : la transformation locale génératrice de valeur ajoutée opportunités pour la jeunesse. l'Afrique représente plus de 90% de l'offre mondiale de noix brutes, mais n'en transforment que 6% contre 120% en Amérique du Sud et plus de 220% pour l'Asie. Dans la dynamique le Projet de promotion de la compétitivité de la chaîne de valeur de l’anacarde (PPCA) s'est vu dynamiser cette année par le prêt de $ 200 millions sur cinq ans (2018-2023) de la Banque mondiale.

#salon_Agricole #Anacarde



www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

SIETTA (Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde)

Clôture



l’autonomisation de la jeunesse africaine et plaidoyer en faveur de l’accroissement des investissements dans la transformation de l’anacarde.



Placé sous le signe de l’autonomisation de la jeunesse africaine, le Salon qui s’est déroulé du 8 au 10 novembre a été une tribune pour faire un plaidoyer en faveur de l’accroissement des investissements dans la transformation de l’anacarde. En vue d’offrir plus d’opportunités de création d’emplois pour les jeunes et les femmes. Rapportant des chiffres publiés par l’Union africaine, Daniel Kablan Duncan (vice-président ivoirien) a affirmé que 11 millions de jeunes du continent font leur entrée chaque année sur le marché du travail. Mais seulement 3 millions d’emplois sont créés. Plus de 70% des jeunes africains vivraient donc avec moins de 2 dollars par jour. Aussi, Le cajou constitue l’un des produits dont il nous faut développer la transformation, eu égard à son potentiel de création de valeur ajoutée, d’emplois et de richesses.

#Anacarde #Salon_Agriculture



www.financialafrik.com

www.financialafrik.com




Traore Phénix Mensah

Filière Anacarde

Evolution récente en Côte d’Ivoire



Besoin de professionnalisation de la filière.



Le Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) – l’organe de régulation, apporte un appui en termes d’équipements aux organisations interprofessionnelles agricoles. Leurs membres reçoivent des formations liées aux bonnes pratiques de production, de conservation et de préservation de la qualité des noix brutes. En donc de la professionnalisation de la filière, des changements structurels ont été opérés depuis 2013. L’innovation majeure reste la traçabilité des noix dans la chaîne de commercialisation intérieure. Le mouvement des camions chargés d’anacarde suit une trajectoire verticale. Sens Nord-Sud, pas l’inverse. Ce dispositif a l’avantage de lutter contre l’exportation frauduleuse des produits par voie terrestre vers les pays limitrophes. Notamment le Ghana (à l’Est) et le Burkina Faso (au Nord).

#Anacarde

www.financialafrik.com

www.financialafrik.com




Traore Phénix Mensah

Anacarde

Projet agricole



projet de transformation accélérée de l'anacarde en Côte d'Ivoire



L’Afrique, qui produit plus de 90% du marché mondial de noix brutes, n’en transforme que 10%. L’Amérique du sud (120%), et surtout l’Asie (220%), transforment non seulement leur production mais aussi des noix importées, qu’elle peuvent ensuite réexportés. C’est pour combler cette lacune qu’est Analyser le Business Plan d'un projet de transformation de l'anacarde en Côte d'Ivoire afin d’apporter des propositions et recommandations. Le projet à auditer se compose de 13 usines de transformation (15000, 10000 et 5000 tonnes par an) ainsi que de 33 unités satellites.

#Anacarde #Projet_Agricole



www.nitidae.org



www.nitidae.org




Traore Phénix Mensah

Anacarde

Transformation coques d’anacarde



Valorisation des coques d’anacarde par pyrolyse au Bénin.



LAVOISIER disait “ Rien ne se perd , rien ne se crée, mais tout se transforme” ; c’est dans cette perspective , aussi devant le besoin cuisant d’accès à l’énergie et de gestion des déchets issus de la transformation des noix d’anacarde au Bénin; qu’est généré l’idée de Valorisation des coques d’anacarde par pyrolyse. L’équipement permet de valoriser sous forme de gaz environ 82 % de la masse de coque traitées et produit environ 18 % de charbon. Grâce à cette valorisation, le gisement des coques produites à Nad & Co Industry a pu être réduit de 10 %. L’énergie dégagée par la flamme permet de chauffer la chaudière et d’alimenter en vapeur l’autoclave de fragilisation des coques.

#Transformation

#Anacarde



lodel.irevues.inist.fr

lodel.irevues.inist.fr




Traore Phénix Mensah

Anacarde

Source d’énergie



Le four à pyrolyse de coque de cajou.



Il est très grand, le rôle que joue l’anacarde de l’arbre, en passant par ses fleurs puis son fruit, jusqu’à la coque de la noix. voilà ce qui a peut-être inciter la mise en place d’une technologie résultante de recherches initiées depuis 2 ans. Le premier four à pyrolyse est installé à Bobo-Dioulasso, Burkina Faso, dans une unité de transformation de noix de cajou qui transforme 2 tonnes de noix brutes par jour. Ce four présente des performances attractives. En effet une partie des coques est brûlée dans le four, l’autre partie subit une décomposition thermique qui les transforme en charbon. Les fumées libérées par la carbonisation sont brûlées à la sortie du four dans un foyer de post-combustion. Les fumées indésirables sont ainsi éliminées et la flamme de post-combustion produit une quantité importante d’énergie.

#Anacarde

www.nitidae.org

www.nitidae.org




Traore Phénix Mensah

L’anacarde

Déchet de l’anacarde



Valorisation énergétique des déchets de l'anacarde.



Face aux difficultés d’accès à l’énergie et de gestion des déchets issus de la transformation des noix d’anacarde, les coques stockées dans les usines de transformation peuvent être en énergie. C’est dans ce sillage que l’AFD, a mis en place un projet de 4 ans mené dans le Nord de la Côte d’Ivoire qui consiste à développer un modèle innovant dans l’approche opérationnelle et économique afin de mettre en place une offre de production énergétique et électrique intégrée à une activité de transformation de la noix d’anacarde. Le projet vise donc à contribuer significativement au programme d’Electrification de la Côte d’Ivoir, à contribuer à limiter le risque environnemental de la filière de transformation d’anacarde.



#Anacarde



www.nitidae.org

www.nitidae.org




Traore Phénix Mensah

L’anacarde et le karité au Togo

Des filières soutenues

Coup de pouce de $5,6 millions à l’anacarde et au karité au Togo





En Afrique subsaharienne, l’on enregistre de plus en plus des filières qui sortent de l’ombre et méritent d’être soutenu eu égard à la monté de la demande.L’objectif du Projet de durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’anacarde et du karité au Togo (PRODAK) lancé à Kara au Togo est de vendre plus et mieux l’anacarde et le karité ainsi que leurs produits dérivés. Financé via le programme du Cadre intégré renforcé (CIR), une initiative de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le projet disposera d’une enveloppe de $5,6 millions sur trois ans pour améliorer la compétitivité de ces deux filières.

#Anacarde



www.commodafrica.com





www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Filière Anacarde

L’appui à la filière anacarde au Sénégal



Transformation structurelle de l’économie et croissance.



La mise en place des programmes de promotion et d’organisation de la filière anacarde a toujours été une préoccupation des autorités des pays producteurs de l’anacarde. En effet du Plan Sénégal Emergent (PSE) le gouvernement du Sénégal est sur le point de réévaluer les politiques concernant le secteur de l’anacarde, y compris un changement vers la promotion de la transformation intérieure pour valeur ajoutée et les avantages pour l’emploi qu’il pourrait offrir au pays. Tout ceci vise alors la transformation structurelle de l’économie et croissance. Les financements pour le secteur devraient être acheminés vers un programme non seulement pour promouvoir la transformation nationale, mais aussi pour augmenter les rendements des cultures par hectare qui restent inférieurs à ceux des pays asiatiques.



#Anacarde



www.cajou-sn.com

www.cajou-sn.com