Voir plus de contenu

ou


Pichon Gilbert

L’ONU s’engage à lutter contre les criquets pèlerins en Afrique de l’Est

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé jeudi qu'elle allait poursuivre ses efforts pour lutter contre l'invasion de criquets pèlerins en Afrique de l'Est, et ce malgré les restrictions de circulation des personnes et des équipements résultant de la pandémie du COVID-19.



Le plus grand défi actuellement réside dans l'approvisionnement en pesticides en raison de la réduction du fret aérien dans le monde. La FAO estime qu'environ 20 millions de gens en Ethiopie, au Kenya, en Somalie, au Soudan du Sud, en Ouganda et en Tanzanie connaissent déjà une grave insécurité alimentaire, de même que 15 millions d'autres au Yémen, également touché par cet insecte ravageur. Selon la FAO, les restrictions à la circulation du personnel et du matériel imposées à cause du COVID-19 ne les empêchera pas de travailler avec les gouvernements, les agriculteurs et les producteurs agricoles pour contenir l'épidémie. Selon la FAO, les nombreuses précipitations en mars devraient entraîner une augmentation spectaculaire du nombre de criquets en Afrique de l'Est au cours des prochains mois, avec de nouvelles nuées qui devraient se déplacer du Kenya vers le Soudan du Sud et l'Ouganda.



french.china.org.cn

#Luttes_agronomiques #Aides_Aux_Agriculteurs_ #ONU

french.china.org.cn




Pichon Gilbert

Conseils agronomique colza

Lutte contre ravageurs d’automne dans le Sud



Une bonne croissance à l’automne et au printemps



Une course de vitesse entre la croissance de la plante et la migration des larves vers le cœur. Quand elles atteignent le cœur des colzas, les larves de charançon du bourgeon terminal et d’altise d’hiver perturbent le développement des plantes et son potentiel de rendement. Pour éviter cette situation, le colza doit bien se développer à l’automne et la reprise au printemps doit être précoce et la plus rapide possible. La matière verte en entrée hiver est un indicateur pour évaluer si la croissance du colza est satisfaisante. La nuisibilité décroît lorsque la biomasse fraîche augmente. Toutes les stratégies limitant les faims en azote sont intéressantes. Par contre, des accidents lors de l’implantation ou en cours de végétation, comme une phytotoxicité herbicide, un mauvais enracinement avec un pivot inférieur à 15 cm en entrée d’hiver ou une surdensité, peuvent être critiques pour la culture.



www.terresinovia.fr



#Conseil_agronomiques #Colza #Ravageurs #Luttes_agronomiques

www.terresinovia.fr




Pichon Gilbert

Conseils agronomique colza

Lutte contre ravageurs d’automne dans le Sud



Faire une levée en début septembre pour esquiver les attaques de grosses altises



Les adultes d’altise d’hiver sont nuisibles lorsqu’ils s’attaquent à des colzas peu développés, (avant le stade 4 feuilles). En effet, à ce stade, le colza construit son système racinaire au détriment de son appareil foliaire, qui se développe peu. A partir de 4 feuilles, la plante entre en phase de croissance active et peut ainsi supporter les prélèvements foliaires des altises. Le traitement visant les adultes devient alors inutile. Pour atteindre cet objectif, tous les leviers doivent être utilisés (semer à la bonne date, réaliser un roulage après semis, Apporter du phosphore dès le semis pour un colza vigoureux, bien enraciné).



www.terresinovia.fr



#Colza #Conseil_agronomiques #Ravageurs #Luttes_agronomiques

www.terresinovia.fr




Pichon Gilbert

Culture févérole

Ravageur



Surveillance



Sur la féverole, le puceron noir est le plus nuisible des ravageurs pour le rendement. La bruche pénalise surtout la qualité commerciale des grains. Les sitones provoquent les mêmes dégâts que sur pois.



www.terresinovia.fr



#Surveillance #Féverole #Luttes_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture féverole

Maladies



Fonte des semis



Pour lutter contre la fonte des semis de féverole, deux produits sont homologués : WAKIL XL, qui est également utilisé pour lutter contre le mildiou, et VITAVAX 200 FF. Ils sont efficaces contre l’ascochytose de la féverole et les champignons responsables de la fonte de semis.



www.terresinovia.fr



#FonteDesSemis #Féverole

#Luttes_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture féverole

Maladies



Méthodes de lutte contre le mildiou de la féverole : Lutte agronomique



Il faut préférer les semis précoces. Semées trop tardivement, les plantes insuffisamment développées sont plus sensibles au mildiou.



www.terresinovia.fr



#Mildiou #Maladies_de_plantes

#Féverole #Luttes_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture du lin oléagineux

Lutte agronomique



Se baser sur des méthodes agronomiques



Il faut privilégier les rotations longues et diversifiées pour permettre l’alternance de cultures d’hiver. Réaliser aussi un semis en bonnes conditions pour favoriser une bonne levée; réaliser un labour tous les 3 à 4 ans dans la rotation, pour de diminuer le stock semencier de certaines espèces, réaliser plusieurs déchaumages superficiels après récolte du précédent pour permettre un déstockage des graines d’adventices,



www.terresinovia.fr



#Oléagineux #Culture #LutteAgronomique

#Lin #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture du lin oléagineux

Lutte agronomique



Se baser sur des méthodes agronomiques



Il faut privilégier les rotations longues et diversifiées pour permettre l’alternance de cultures d’hiver. Réaliser aussi un semis en bonnes conditions pour favoriser une bonne levée; réaliser un labour tous les 3 à 4 ans dans la rotation, pour de diminuer le stock semencier de certaines espèces, réaliser plusieurs déchaumages superficiels après récolte du précédent pour permettre un déstockage des graines d’adventices, favoriser la dégradation des résidus de récolte et réduire la présence de ravageurs.



www.terresinovia.fr



#Oléagineux #Culture

#Lin #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture soja

Les ravageurs



Conseils de lutte contre la pyrale du haricot



Aucune stratégie de lutte chimique n’est à ce jour efficace. Une irrigation bien conduite constitue la meilleure parade. Sur les parcelles où des attaques de pyrale ont été observées, il est conseillé de déchaumer derrière le soja pour augmenter le taux de mortalité des cocons de pyrale, labourer ensuite pour limiter les sorties d'adultes de la première génération.



www.terresinovia.fr



#PyraleDuHaricot

#Soja #Conseil_agronomiques #Ravageurs #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture soja

Les ravageurs



Lutte contre les acariens



Il faut surveiller dès la mi-juin notamment en soja sec ou en année chaude et sèche. L’apparition des premiers symptômes de jaunissement liés à la présence d’araignées jaunes à la face inférieure des feuilles en bordure de parcelle. Aucun produit insecticide n'est autorisé contre les acariens sur le soja. En culture irriguée, l'irrigation est parfois suffisamment défavorable à l'installation des acariens pour qu'une lutte directe ne soit pas nécessaire.

www.terresinovia.fr



#Acariens

#Soja #Ravageurs #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture soja

Les ravageurs

Lutter contre la punaise verte



Les conditions favorables et des pontes abondantes peuvent faciliter l'envahissement progressif des parcelles et conduire à de véritables pullulations dans les 4-6 dernières semaines de végétation jusqu’à la récolte. Une fois par semaine de mi-juillet à mi-août, il faut observer la culture sur plusieurs zones de la parcelle en bordure et à l’intérieur du champ. Si l’on remarque la présence de quelques punaises sur plus d’un point d’observation sur deux, un traitement est conseillé.



www.terresinovia.fr

#PunaisesVertes

#Soja #Ravageurs #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Les biocides moyen naturel de lutte fongicide

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Culture soja

Les ravageurs



Lutte contres les ravageurs souterrains





Il faut rechercher un démarrage rapide et vigoureux de la culture, soigner la mise en place de la culture et respecter les bonnes pratiques de semis suffisent généralement à limiter les problèmes et à éviter le recours aux produits phytosanitaires.





www.terresinovia.fr





#Ravageurs #Lutte

#Soja #Conseil_agronomiques #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture soja

Lutter contre les adventices difficiles



Lutter contre les plus fréquents et nuisibles



Un nombre d’adventices nuisibles et fréquents pour le soja est dénombré. Ce sont des adventices difficiles à détruire par les herbicides classiques. Cependant, des solutions sont proposées et jugées plus adaptées pour le lutte contre ces adventices.





www.terresinovia.fr





#Culture

#Soja #Adventices #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture soja

Désherbage mixte



Le désherbage mixte, pour réduire les quantités d’herbicides à l’hectare



Cette technique consiste à désherber chimiquement sur le rang au moment du semis, puis à biner après la levée. La technique associant désherbage localisé et binage est possible sur toutes les cultures pouvant être cultivées avec un inter-rang large comme le soja. L’intérêt de ce type de désherbage réside dans la possibilité de raisonner la lutte sur des adventices levées. Il est possible de ne pas intervenir mécaniquement si l’état de salissement de la parcelle ne le justifie pas.



www.terresinovia.fr





#Culture

#Soja #Désherbages #Herbicides #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture soja

Raisonner la lutte chimique



Maîtriser les mauvaises herbes dès le départ



Le soja est une plante très sensible aux mauvaises herbes. En fonction de la flore adventice attendue ou présente, les herbicides peuvent être appliqués au semis, en prélevée ou en post-levée. Le binage est dans tous les cas un complément efficace à l’action des herbicides. Le désherbage de prélevée localisé sur le rang lors du semis, suivi d’au moins un binage systématique, est possible en soja.



www.terresinovia.fr



#Culture #LutteChimique

#Soja #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture Soja

Stratégies de lutte mécanique



Combiner les différents types d’outils





La combinaison des outils donne généralement satisfaction. Il n’existe pas d’itinéraire type tant les déterminants des choix techniques sont variables, d’une année, d’une exploitation et d’une parcelle à l’autre. La conduite dominante consiste à étriller une à deux fois puis biner deux fois. En moyenne, le soja bio en France fait l'objet de 4 interventions mécaniques en culture.





www.terresinovia.fr





#Culture

#Soja #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture Soja

Stratégies de lutte mécanique



Les 4 à 6 semaines qui suivent l’implantation du soja sont déterminantes en raison du faible pouvoir couvrant de la culture en début de cycle. Herse étrille, houe rotative et bineuse contribuent non seulement à débarrasser la culture des mauvaises herbes, mais facilitent aussi le démarrage des plantes, notamment si les conditions pédoclimatiques sont défavorables à la croissance du soja.





www.terresinovia.fr





#Culture #adventices



#Soja #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Culture Soja

Désherbage du soja bio



Combiner lutte préventive et curative



Prises séparément, les solutions agronomiques ou mécaniques ne peuvent garantir un désherbage suffisant. Une règle d’or en agriculture biologique consiste à combiner autant que possible un maximum de ces méthodes pour parvenir à une gestion durable du salissement. Des pratiques curatives visent à limiter toute compétition entre la culture et les mauvaises herbes. Le bon usage des outils mécaniques est alors de rigueur.







www.terresinovia.fr







#Culture

#Soja #Bio #Désherbages #Luttes_agronomiques_





Pichon Gilbert

Lutte contre la pyrale, insecte ravageur du maïs

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Limaces sur colza, fabriquer un piège pour détecter leur présence -2015

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Les panneaux, y a pas phytos !

www.youtube.com