Voir plus de contenu

ou


Traore Phénix Mensah

Les produits agricoles résistent-ils plus au covid-19 que les autres matières premières ?



Cela fait quelques mois que le monde est frappé par le covid-19; une situation qui a durement touché la quasi totalité des secteurs vitaux de l’économie. Les matières premières agricoles quand bien même affectées, semblent résister à la crise comparé aux autres matières premières.



La résilience des matières premières agricoles est sans doute liée à la nature vitale des produits agricoles. Même si le monde vit dans une certaine léthargie, les populations n’ont pas arrêté de manger. Hormis quelques exceptions, les prix des produits agricoles ont connu de légères baisses au cours du premier trimestre et devraient rester stables en 2020 avec des niveaux de production et de stocks élevés pour la majorité des produits de base. Parmi, les produits agricoles particulièrement touchés, le caoutchouc, dont les prix ont perdu 25% par rapport à leur sommet de janvier affectés par l’arrêt de l’industrie automobile, mais aussi le maïs et certaines huiles comestibles, en particulier l’huile de palme, en raison de l’effondrement de la demande en biocarburant. L’indice des prix agricoles de la Banque mondiale a gagné un peu plus de 1% au premier trimestre de 2020 et se situe à 3,1% de plus qu’il y a un an. Les prix des céréales, des huiles, des farines et des boissons ont augmenté au cours du trimestre, tandis que les matières premières agricoles ont diminué. Toutefois, si les marchés de denrées alimentaires sont bien approvisionnés, la sécurité alimentaire est menacée par des restrictions d’exportation mais aussi par les politiques d’achats excessifs. En outre, selon la Banque mondiale, la production agricole pourrait, surtout lors de la prochaine campagne, pâtir de la désorganisation du commerce et des difficultés dans la distribution des intrants (engrais, pesticides et main-d’œuvre).

#Matières_premières_agricoles #Covid_19



LIRE AUSSI: L’impact du coronavirus chez les pays producteurs de café en Afrique=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Les filières de matières premières agricoles ostensiblement impacté par le coronavirus



Il est actuellement évident que la pandémie du coronavirus déstabilise la quasi totalité des secteurs économiques. Les filières de matières premières agricoles ne sont pas donc du reste.



À New York, la place boursière ICE Futures US a annoncé ne pas pouvoir assurer que toutes les opérations d'échantillonnage du cacao et du café Arabica pourront être achevées à temps pour l'expiration des contrats boursiers sur l'échéance mai. S'agissant du café, le mercredi, lors de la 28ème réunion annuelle virtuelle de ses actionnaires, le géant américain Starbucks a salué le redressement constant de la Chine sur le front du coronavirus et prévoit un bel avenir pour le groupe dans ce pays. Le groupe va construire un Parc d'innovation pour le café (Coffee Innovation Park, CIP) en Chine, un investissement de $ 130 millions, son plus important hors Etats-Unis et son premier en Asie. Quant aux pays leader du cacao, la Côte d'Ivoire, les autorités avaient recensé lundi six cas confirmés enregistrés. Neuf cas ont été recensés au Ghana, aucun dans les zones de production. Pour le marché du caoutchouc alors que la demande en gants flambe ; l'incidence de celle-ci sur le marché mondial est faible ce qui explique que les cours mondiaux sont aujourd'hui au plus bas en 16 mois. En effet, les deux-tiers de la production annuelle mondiale de caoutchouc naturel vont à la fabrication de pneumatiques. Or, par manque de salariés, en raison de la chute des ventes de véhicules, ou pour contraintes sanitaires et sociales, les industries du pneumatique et automobiles annoncent les unes après les autres la fermeture de leurs usines, que ce soit Michelin, Renault, PSA, Toyota, etc. La fabrication de gants médicaux, en latex, quant à elle, est pleinement impactée mais positivement par l'épidémie de coronavirus. En Malaisie, le leader mondial Top Glove Corp a annoncé hier jeudi que ses commandes ont doublé, la multiplication des demandes de l'Occident se conjuguant à celle en Asie. Le groupe produit déjà à 90% de sa capacité et devrait porter ceci à 100%.

#Matières_premières_agricoles #Coronavirus



LIRE AUSSI: Palmier à huile: Le coronavirus perturbe la filière huile de palme=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Les matières premières agricoles touchées par le coronavirus



La Chine étant la deuxième économie mondiale et un consommateur de taille de matières premières, le développement du coronavirus principalement en Chine mais aussi dans d’autres pays pourrait avoir de graves conséquences économiques.



Les produits agricoles de la bourse de Dalian, en particulier l'huile de soja, l'huile de palme et les œufs, ont également atteint leur limite quotidienne maximale. Les pertes en Chine suivent la baisse des marchés mondiaux depuis le 24 janvier, lorsque la nouvelle année lunaire a commencé, les craintes de virus faisant baisser les prix dans tous les secteurs. L’huile de palme a plongé perdant près de 15% de sa valeur en janvier, sa plus forte baisse mensuelle depuis août 2014. Pour la seule semaine dernière, les cours ont chuté de près de 9% avec un plongeon historique mardi 28 janvier de 10% à 2 616 ringgits (579 euros) la tonne. Les inquiétudes concernant l'impact la propagation du coronavirus en Chine et les mesures prises par l'Inde pour freiner les importations d'huile de palme malaisienne ont alimenté la baisse des cours de l’huile de palme depuis la mi- janvier alors même qu’ils avaient progressé de 47% en 2019 et que les fondamentaux sont actuellement haussiers avec un resserrement de l’offre. Le marché du coton est aussi impacté par la propagation du virus et son impact sur l’économie chinoise et ses usines textiles. Les cours se sont rétractés pour la troisième semaine consécutive alors même que les usines chinoises venaient juste de démarrer des achats, encore limités, de coton américain dans le prolongement de l’accord de phase 1 signé le 15 janvier entre les Etats-Unis et la Chine.



#Matières_premières_agricoles #Coronavirus



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

La Côte d'Ivoire au coeur de la diplomatie des matières premières agricoles





[CommodAfrica ] En Conseil des ministres le 06 dernier, le gouvernement de Côte d'Ivoire s'est félicité de son bon positionnement sur la scène des organisations internationales de matières premières.



S'agissant du caoutchouc naturel, le Groupe international d’étude sur le caoutchouc (IRSG) a décidé que le 8è Sommet mondial du caoutchouc se tiendra de nouveau en Côte d'Ivoire en mai 2020. Rappelons qu'Abidjan a été reconduit à la présidence de l'IRSG pour la période 2019-2021 lors de l'assemblée générale de cette institution qui s’est tenue du 18 au 22 mars 2019 à Singapour. D'autre part, la 57è session du Conseil de l’Organisation internationale du sucre (IOS) se tiendra également en juillet 2020 en Côte d'Ivoire. Là encore, le pays s’apprête à assurer pour l’année sucrière 2020, la présidence de cette institution intergouvernementale qui regroupe les 87 meilleurs producteurs mondiaux de sucre. L'ambassadeur Aly Touré préside les deux organisations. Rappelons, par ailleurs, que la Côte d'Ivoire héberge les sièges de l'Organisation internationale du cacao et de l'Organisation interafricaine du café.

#Matières_premières_agricoles #Côte_d'Ivoire

www.talkag.com

SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com