Voir plus de contenu

ou


Traore Phénix Mensah

Exportation des agrumes en Egypte: En 2019, le pays est resté leader sur le marché des oranges



Le secteur égyptien bénéficie de divers domaines qui rendent les grumes attractifs sur le marché mondial. Pour la deuxième année consécutive, le pays sa place de premier exportateur mondial d’oranges. L’orange est le premier agrume cultivé en Égypte avec près de 150 000 hectares et une production de plus de 3 millions de tonnes. Les exportations du fruit ont généré plus de 660 millions $ en 2019.



Le boycott par la Russie des agrumes européens, puis turcs, a contribué aux chances des exportateurs égyptiens. En outre, les coûts de main-d'œuvre sont relativement bas. Ajoutez à cela la dévaluation de la livre égyptienne, et le prix des agrumes qui devient encore plus attrayant sur le marché mondial. Grâce à la baisse de la valeur de la monnaie, le fruit est devenu relativement peu cher en Europe, par exemple. D’après les données recueillies par Agribusiness Intelligence, les exportations du pays ont atteint environ 1,87 million de tonnes l’année dernière, soit 100 000 tonnes de plus que l’Espagne, son dauphin. Les principaux débouchés ont été la Russie, l’Arabie Saoudite, la Chine et les Pays-Bas. Cette nouvelle performance de la filière vient confirmer la place prépondérante du pays des pharaons dans le commerce mondial du fruit. Si l’Égypte n’est que le 6e producteur mondial du fruit derrière des pays comme le Brésil, la Chine et les USA, elle envoie près de la moitié de sa récolte à l’étranger et compte pour le tiers des exportations globales. Comparativement, le Brésil, premier producteur d’oranges, n’expédie qu’un volume résiduel de sa récolte en raison de son statut de leader mondial du jus d’orange et de l’importance de la consommation intérieure.

#Exportation #Agrumes #Orange #Egypte



LIRE AUSSI: La récente détection du HLB au Kenya le rapproche de la production d’agrumes en Afrique australe=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com

www.talkag.com




Pichon Gilbert

Le Maroc est classé dans le top 15 des producteurs mondiaux d’oranges

Le Royaume a produit 1 million de tonnes d’oranges sur une superficie de 57.817 hectares.



En Afrique du Sud, la production avoisinait les 1,77 millions de tonnes d’oranges cultivées sur 43291 hectares, la Turquie, 1,9 millions de tonnes sur 50.806 hectares et pour l’Espagne, 3,6 millions de tonnes et une superficie de 139.626 hectares. Dan le classement, le Brésil arrive en tête de liste avec 16.713,53 millions de kilos. En effet, la superficie de terre que le Brésil a consacrée en 2018 à la production d’orange était de 589.139 hectares, avec un rendement par mètre carré de 2,84 kilos. Le deuxième producteur mondial est la Chine avec 9.103,91 millions de kilos d’orange produits en 2018, sur une superficie de 504.683 hectares et un rendement de 1,80 kilos par mètre carré. L’Inde occupe le troisième rang mondial pour la production d’oranges, avec un volume de 8.367 millions de kilos, une superficie de 613.000 hectares et un rendement de 1,36 kilos/m2. MAis avec la crise du coronavirus, la tendance se renverse avec l’Egypte qui s’est démarquée en devenant en mars le plus grand exportateur d’oranges au monde, dépassant ainsi l’Espagne.



Lire aussi pour le chef de l’administration centrale de la quarantaine agricole, l’Egypte bat l’Espagne et devient le premier pays exportateur d’agrumes à l’adresse www.talkag.com



www.agrimaroc.ma

#Maroc #Orange #Production

www.agrimaroc.ma




Pichon Gilbert

Un désinfectant à base du jus d’orange voit le jour et éliminerait le virus selon une étude

Une petite société sud-africaine de biotechnologie affirme avoir fabriqué un désinfectant qui peut tuer 99,9% des bactéries et des virus, y compris les types de coronavirus grâce au jus d’orange



Ladite société, ainsi que des chercheurs du Conseil de la recherche scientifique et industrielle (CSIR), ont passé les 15 dernières années à développer le désinfectant pour certains agents pathogènes, d’après Business Insider. Fabriqué à partir d’extrait naturel d’agrumes, le désinfectant est ensuite stabilisé avec un composé organique biodégradable, qui ne contient pas de chlore, d’éthanol ou d’aldéhydes; l’eau étant la base de dernier. Lorsqu’il est combiné, il donne une formulation non corrosive et respectueuse de la terre qui tue rapidement 99,9% des espèces de bactéries et des virus. Ce désinfectant à base de jus d’orange contient un ingrédient actif qui a démontré une «activité virucide contre les virus enveloppés» qui, selon le PDG de la société, englobe les types de coronavirus. Le désinfectant répond à la stricte conformité réglementaire européenne et sud-africaine en vertu des tests EN14476: 2013 A2 2019. Par conséquent, il répond à l’exigence minimale de tuer la plupart des virus dans les 5 minutes.



www.agrimaroc.ma

#Désinfectants #Covid_19 #Orange

www.agrimaroc.ma




Pichon Gilbert

Maladie du dragon jaune, bactérie qui menace les oranges

Depuis le milieu des années 2000, la maladie bactérienne du dragon jaune ne cesse de détruire les plantations d’agrumes d’Amérique. Elle pourrait également se propager en Europe.



Le huanglongbing, aussi appelé maladie du dragon jaune, a commencé à se répandre au milieu des années 2000. Elle fait jaunir les feuilles de l’arbre et empêche ses fruits de mûrir, les laissant de petite taille et leur donnant un goût amer. À terme, elle conduit à la mort de l’arbre. Invasive, cette bactérie se répand rapidement d’une plante à une autre, propagée par un petit insecte, le psylle asiatique. À ce jour, aucun traitement n’a pu être trouvé pour enrayer la propagation de la bactérie tueuse. Pourtant, 31,5 millions de dollars américains ont été investis en juin 2014 par le département de l’Agriculture des États-Unis pour la recherche sur les méthodes de lutte contre la maladie. Des scientifiques planchent par ailleurs sur la possibilité de modifier génétiquement les oranges pour les rendre plus résistants à la bactérie. Pour l’Anses, le meilleur moyen d’empêcher la maladie du dragon jaune d’atteindre l’Europe est encore de « veiller au strict respect de la réglementation », à travers l’interdiction de l’importation des agrumes destinés à la plantation ou encore des actions de sensibilisation auprès des voyageurs qui pourraient être tentés d’en ramener dans leurs #bagages.



Source: www.ouest-france.fr

#Orange #huanglongbing #Maladies_de_plantes #Maladie_du_dragon_jaune





Vokou Rodrigue


Title