Voir plus de contenu

ou


Grosbois Bastian

Phomopsis du tournesol (Phomopsis helianthi)

Moyens de lutte: variétale



La tolérance variétale est largement employée et constitue un moyen de lutte efficace au travers des variétés résistantes, très peu sensibles ou peu sensibles au phomopsis. Les variétés résistantes peuvent être cultivées dans toutes les régions, sans traitement fongicide. Les variétés peu sensibles et très peu sensibles sont également utilisables en toutes régions. Elles pourront nécessiter un traitement fongicide en végétation, selon le risque régional, les caractéristiques de votre parcelle et le contexte de l'année. Quelle que soit la région, éviter les variétés sensibles et très sensibles : elles font prendre trop de risques et peuvent être à l’origine de nouveaux foyers de contamination pour le secteur alentour. Opter pour des variétés résistantes ou très peu sensibles dans les régions où de fortes attaques sont régulièrement observées,. Les variétés peu sensibles sont conseillées uniquement chez les producteurs prêts à traiter si nécessaire.



#Phomopsis_du_tournesol #Phomopsis_helianthi #Maladies_de_plantes



www.talkag.com



www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Phomopsis du tournesol (Phomopsis helianthi)

Moyens de lutte: agronomique



Tous les facteurs qui stimulent fortement la végétation favorisent les contaminations par le phomopsis et son développement dans la plante. Il est donc conseillé, dans les parcelles à sols profonds, d’éviter : les semis trop précoces, les apports d’azote trop élevés, et les densités de semis trop importantes. Broyer et enfouir profondément les débris de tiges. Semer 5 à 6 plantes au m2.. La régularité de répartition du semis est importante car le tournesol compense mal une hétérogénéité de peuplement, responsable de pertes pouvant dépasser 5 q/ha.



#Phomopsis_du_tournesol #Phomopsis_helianthi #Maladies_de_plantes



www.talkag.com



www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Phomopsis du tournesol (Phomopsis helianthi)

Nuisibilité



C’est entre le stade 8-10 feuilles et bouton étoilé que la culture est la plus sensible aux contaminations. Des variétés jugées moins sensibles pourront, elles aussi, être contaminées. Seule différence, la vitesse de progression de la maladie, de la feuille vers la tige, sera plus lente. La nuisibilité se traduit à la fois par des pertes de rendement et de teneur en huile : il suffit de 10% de taches encerclantes sur les tiges pour perdre de 1 à 3 q/ha et 1 point d’huile. Une attaque grave peut engendrer jusqu’à 12 q/ha et 4 points d’huile de pertes.



#Phomopsis_du_tournesol #Phomopsis_helianthi #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Phomopsis du tournesol (Phomopsis helianthi)

Facteurs favorables



Les facteurs favorisant l’infection sont des températures élevées ( 25 à 27 °C ) ainsi qu’une forte hygrométrie 90 %. Toutes les situations pouvant favoriser l'exubérance végétative tels que les sols profonds (ex : alluvions de vallées, terreforts de bas de coteaux, etc.). La température doit atteindre 10 °C. pour que les périthèces apparaissent après les dernières gelées. Les ascospores sont libérées lors de fortes variations du potentiel hydrique du sol. La contamination des feuilles nécessite une HR élevée (90 p. cent).



#Phomopsis_du_tournesol #Phomopsis_helianthi #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Phomopsis du tournesol (Phomopsis helianthi)

Cycle de vie de la maladie



Le champignon se conserve sous forme de mycélium et de périthèces sur les débris de tiges qui restent sur le sol pendant l'hiver. Les périthèces se forment en fin d'hiver. Leur col allongé libère les ascospores dans une gelée jaunâtre dispersée par les eaux de pluies. Les premières contaminations de feuilles par les ascospores peuvent survenir tôt au printemps. Les infections secondaires qui propagent la maladie sont causés par des conidies produites dans les lésions de la tige.



#Phomopsis_du_tournesol #Phomopsis_helianthi #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Phomopsis du tournesol (Phomopsis helianthi)

Symptômes



Phomopsis helianthi infecte les feuilles (en commençant par les bordures) puis la tige et/ou le capitule. Les taches du Phomopsis doivent être bien distinguer de celles du phoma. Sur les feuilles, on observe les premiers symptômes qui se caractérisent par des taches brunes triangulaires, progressant depuis la bordure des feuilles. Sur la tige, une tache en général de couleur brun-rougeâtre, apparaît à la base du pétiole. En conditions climatiques favorables, elle va jusqu’à encercler la tige, ce qui provoque un échaudage du capitule et la casse de la tige. Sur le capitule, la contamination se fait par les bractées. Taches beige-brun, arrondies puis triangulaires, qui évoluent vers la crosse du capitule.



#Phomopsis_du_tournesol #Phomopsis_helianthi #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Phomopsis du tournesol (Phomopsis helianthi)

Description



Phomopsis helianthi est l’agent pathogène responsable du phomopsis qui attaque principalement le tournesol mais qui peut aussi infecter le xanthium. Cette maladie est présente sur l’ensemble des régions cultivatrices de tournesol dans le monde et est considérée comme l’une des plus importantes. Sur feuille, des taches brunes nécrotiques de forme triangulaire s'observent en bord de limbe à cheval sur l'extrémité d'une nervure et se développent vers le pétiole. La feuille se dessèche mais reste attachée à la tige. Le champignon poursuit sa progression dans la tige à partir du point d'insertion de la feuille malade. En France, la maladie n’est pas aussi importante, même si on la retrouve dans certaines régions du Sud Ouest et du Centre Ouest. Elle est en regain. Notons tout de même que Phomopsis helianthi est apparue en France au début des années 1980.



#Phomopsis_du_tournesol #Phomopsis_helianthi #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Excoriose (Phomopsis viticola)

Les stratégies de lutte



Il existe peu de méthodes prophylactiques contre l’excoriose. À la taille, ne conserver si possible que les sarments sains, éliminer et brûler les sarments contaminés. La période de réceptivité va généralement du stade éclatement du bourgeon au stade 2-3 feuilles étalées, mais dans des conditions favorables elle peut se prolonger jusqu’à 6-8 feuilles étalées. La protection chimique doit être raisonnée de façon à couvrir en préventif les périodes pluvieuses. L’emploi des panneaux récupérateurs est vivement conseillé, pour des raisons environnementales, mais également pour permettre une réduction significative du coût des traitements anti-excoriose.



#Excoriose #Phomopsis_viticola #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.vignevin-occitanie.com





Grosbois Bastian

Excoriose (Phomopsis viticola)

Les dégâts



Les dégâts découlent directement de la localisation du parasite à la base des sarments. Ils se traduisent par la destruction des bourgeons, une fragilité excessive du rameau, une taille difficile en hiver. Les dégâts s'aggravent d'année en année et peuvent conduire à la mort des ceps. Au-delà des pertes quantitatives de production, la disparition de ces sarments complique la taille l’année suivante. Les viticulteurs peuvent être tentés de supprimer les bras morts touchés par l’absence des rameaux de taille.



#Excoriose #Phomopsis_viticola #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Excoriose (Phomopsis viticola)

Conditions favorables



L’importance des dégâts est directement liée aux conditions climatiques de début de saison. Les vignes vigoureuses, mais aussi les bois de taille laissés près des souches sont autant de facteurs favorisant l’installation et le développement de la maladie. La période la plus sensible se situe du débourrement au stade 2/3 feuilles étalées. Les pycnides n’émettent leurs cirrhes que si l’humidité relative est supérieure à 85 %. Les contaminations ne se produisent qui si les spores peuvent être projetés par les éclaboussures d’eau et que le temps d’humectation est assez long. Certains cépages sont plus sensibles que d’autres à l’excoriose. Les principaux cépages figurant parmi les plus sensibles étant : Alicante Bouchet, Grenache, Clairette, Syrah.



#Excoriose #Phomopsis_viticola #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agro.basf.fr

www.agro.basf.fr




Grosbois Bastian

Excoriose (Phomopsis viticola)

Symptômes



Au printemps, des petites taches corticales allongées, noirâtres apparaissent. En été, les taches prennent la forme de nécroses brunâtres, de croutes noires superficielles ou de lésions étendues brun marron avec striation. Elles conduisent à un étranglement de la base des sarments, ce qui les rend très fragiles et cassants. A l'automne, ces nécroses ou ces étranglements deviennent très apparents entraînant un blanchissement du sarment. Le champignon peut atteindre les pétioles, les nervures et le limbe de jeunes feuilles. La maladie est présente sur la rafle, entraînant un dessèchement partiel ou total.



#Excoriose #Phomopsis_viticola #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.vignevin-occitanie.com





Grosbois Bastian

Excoriose (Phomopsis viticola)

Cycle de vie



Le champignon Phomopsis viticola hiverne dans les parties ligneuses infectées de la vigne. Le mycélium du champignon est conservé dans le bourgeon qu'il fait avorter. Au printemps, quand il y a beaucoup de champignons de pluie, les corps appelés pycnidia libèrent les zones infectées. Ensuite, ils sont éclaboussés sur les jeunes pousses, les feuilles et les grappes avec de la pluie. L’infection fongique dépend de la durée de l’humidité et de la température. La possibilité d'infection augmente lorsqu'il y a une humidité relative de 100% et une température optimale de 23 ° C. Les symptômes de Phomopsis sur la canne et les taches foliaires apparaissent 21 à 30 jours après l’infection et 7 à 10 jours après l’infection sur les feuilles. Les conditions météorologiques humides augmentent les risques d'infection, par contre un temps d'été sec et chaud semble désactiver les champignons.



#Excoriose #Phomopsis_viticola #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Excoriose (Phomopsis viticola)

Description



L'excoriose est une maladie cryptogamique de la vigne provoquée par le champignon Phomopsis viticola. Phomopsis est une maladie fongique du raisin. Dans le passé, la maladie était connue sous le nom de "bras morts", mais en 1976, des chercheurs ont découvert qu’il s’agissait en réalité de deux maladies différentes qui se manifestent souvent simultanément. La canne et la tache foliaire de Phomopsis sont largement reconnues dans toutes les régions viticoles du monde. Le temps frais et humide augmente les possibilités de développement de Phomopsis, ce qui réduit la qualité et la quantité des raisins et affaiblit les vignes.



#Excoriose #Phomopsis_viticola #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Phomopsis

Description de la maladie du Phomopsis



La contamination se produit en bordure de feuille et conduit à l'apparition d'une tache triangulaire brune, dont la pointe centrée sur une nervure progresse vers le pétiole et la tige. Les attaques précoces intervenant avant la floraison peuvent entraîner la mort de la plante. En passant sur la tige, la tache brun-rouge entoure la base du pétiole puis la tige qu'elle peut totalement encercler. Elle s'accompagne alors d'une nécrose des tissus, provoquant l'échaudage du capitule et dans les cas les plus graves la casse de la tige.

La contamination s'effectue depuis une bractée ou une feuille capitulaire : une nécrose sèche, brun-rouge, arrondie puis triangulaire, évolue vers la crosse du capitule. Les graines restent en place mais le capitule tout entier peut sécher prématurément.

#Phomopsis

www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

Phomopsis du Tournesol

Description du Phomopsis du Tournesol



La contamination du Phomopsis du Tournesol se produit en bordure des feuilles où se forme une tache triangulaire brune dont la pointe progresse vers le pétiole et la tige.

Lors du passage sur la tige, la tache, le plus souvent de couleur brun-rougeâtre, tend à cerner la base du pétiole. En conditions climatiques favorables, elle s’étend jusqu’à encercler la tige, avec pour effet un échaudage du capitule et la casse de la tige, responsables de graves pertes de rendement. La contamination sur capitule s’effectue depuis une bractée ou d'une des petites feuilles du dos du capitule. Une tache beige-brun, d’abord arrondie puis triangulaire, évolue vers la crosse du capitule. Les graines restent en place mais le capitule tout entier peut sécher prématurément. Ne pas confondre avec le sclérotinia, qui présente des fructifications ou des sclérotes sur la tache et dans les tissus sous-jacents.

#Phomopsis

www.quick-agro.fr

www.quick-agro.fr

www.quick-agro.fr




Grosbois Bastian

Phomopsis sur tournesol

Description



Les attaques graves de phomopsis sont moins fréquentes depuis quelques années mais les enquêtes et les observations réalisées depuis 2008 dans toutes les zones de production confirment que l’inoculum est bien présent. Depuis 2011, les enquêtes réalisées dans le cadre du BSV Midi-Pyrénées-Aquitaine-Aude, révèlent que 10 à 56 % des parcelles présentent des attaques de phomopsis sur tige, selon les années. Il faut donc rester vigilant : ne pas oublier que 10 % de taches encerclantes de phomopsis suffisent à faire perdre 1 à 3 q/ha et 1 point d'huile. Une attaque grave comme en 2002, si elle n'est pas maîtrisée, c'est 6 à 12 q/ha et 4 points d'huile en moins !

#Phomopsis

#Tournesol

www.agrifind.fr

www.agrifind.fr




Pichon Gilbert

Culture tournesol

Adventices et parasites



Phomopsis

Les contaminations démarrent en bordure des feuilles où se forme une tache triangulaire brune dont la pointe progresse vers la tige principale en empruntant les nervures. Lors du passage sur la tige, la tache entoure la base du pétiole jusqu’à encercler la tige, avec pour conséquences un échaudage du capitule et la casse de la tige, responsables de graves pertes de rendement. Pour lutter contre, à la récolte, broyer et enfouir les cannes pour limiter la formation des spores lors de la prochaine campagne, choisir une variété à bon comportement pour les prochaines implantations de tournesol.



http://www.terresinovia.fr/espaces-regionaux/messages-techniques/regions-sud/2018/mypic-tournesol-observer-aujourdhui-pour-anticiper/ #tab2



#Phomopsis #Tournesol #Adventices #Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture tournesole

Maladies s’attaquant au tournesol



Moyens de lutte contre le phomopsis



La contamination se produit en bordure des feuilles où se forme une tache triangulaire brune dont la pointe progresse vers le pétiole et la tige. Lors du passage sur la tige, la tache le plus souvent de couleur brun-rougeâtre entoure la base du pétiole. Il convient de suivre les moyens de lutte contre cette maladie.



www.terresinovia.fr



#Maladies #Phomopsis





#Tournesol #Conseil_agronomiques #Maladies_de_plantes_





Pichon Gilbert

Le phomopsis du soya

www.youtube.com