Voir plus de contenu

ou


Traore Phénix Mensah

Financement agricole: La BAD approuve $14 millions pour une agriculture innovante en Sierra Leone



En sierra Leone, la croissance du PIB réel a été faible en 2018, de 3,5 %, mais s’est légèrement améliorée en 2019 pour atteindre 5,0 % (estimation) sous l’impulsion de l’agriculture et des services. L’exécutif du pays avec le soutien de la BAD, veulent relancer le secteur agricole sur de nouvelles bases.



Ainsi, en marge du sommet de l’Union Africaine, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a indiqué que son institution avait déjà engagé environ $14 millions pour aider à mettre en œuvre l'innovation dans l'agriculture et lutter contre la corruption dans la distribution d'engrais et favoriser l’acquisition et la distribution de semences aux agriculteurs du pays. Il a également exhorté le gouvernement de la Sierra Leone à adopter le modèle brésilien de réduction de la malnutrition, en participant directement à l'alimentation des enfants dans les écoles, de manière à accroître les inscriptions, le maintien en poste et la réduction globale de la faim et la réalisation de l'objectif nutritionnel de la Sierra Leone. «L'agriculture peut ne pas être attrayante en Sierra Leone car il n'y a pas de garantie de prêt aux agriculteurs. Nous pouvons continuer à engager votre gouvernement pour garantir la réduction des risques de l'agriculture et introduire de nouvelles variétés de riz » a-t-il ajouté.



#Financement_agricole #Agriculture #Sierra_Leone



LIRE AUSSI: Agriculture et croissance ouest-africaine: Cas de la Sierra Leone=> www.talkag.com

SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Agriculture et croissance ouest-africaine: Cas de la Sierra Leone



La croissance, de 3,5% en 2018, grimperait à 5% en 2019 sous l’impulsion de l’agriculture et des services et, au premier semestre, des industries extractives.



La Sierra Leone est un pays à faible revenu et à déficit vivrier qui compte 7 millions d'habitants. Le pays ne s'est pas encore remis de l'épidémie de la maladie à virus Ebola qui a pris fin en 2016. L'économie continue de reposer essentiellement sur l'agriculture, qui emploie plus de 60% de la population et représente près de la moitié du produit intérieur brut par habitant. La croissance de la demande est tirée par la consommation et l’investissement. Le Programme national de transformation agricole 2019–2023 vise à doubler la production agricole en attirant et retenant de gros investissements et en aidant les petits exploitants à abandonner l’agriculture de subsistance. L’agriculture, dont la contribution moyenne a dépassé la moitié du PIB ces dernières années, reste le principal moteur de la croissance, de même que la demande pilotée par la consommation et l’investissement. . L'économie du pays repose largement sur l'agriculture et les activités minières, qui s'essoufflent depuis deux décennies. Selon les estimations, 5,4 millions d'hectares – soit 74% du territoire sierra-léonais – sont considérés comme cultivables, mais moins de 10 pour cent d'entre eux sont effectivement cultivés, en majeure partie à des fins de subsistance. La productivité des petits exploitants est pénalisée par une multitude de problèmes: accès limité aux intrants et aux technologies agricoles, problèmes d'accès aux marchés en raison d'un réseau routier défaillant, accès insuffisant aux services financiers, gestion des terres inadéquate, catastrophes naturelles, ravageurs et maladies des cultures, pénurie de maind'œuvre familiale et inégalités entre les sexes. Le riz constitue le produit agricole le plus important pour ce qui est des moyens d’existence, de la sécurité alimentaire et de la consommation quotidienne. Or le pays est tributaire des importations de riz pour couvrir jusqu'à un tiers de la consommation nationale.

#Agriculture #Croissance #Sierra_Leone

LIRE AUSSI: Agriculture et croissance ouest-africaine: Cas du Sénégal

=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Investissement agricole: Elite Agro souhaite investir dans la production agricole en Sierra Leone



Lors de sa tournée mondiale, le président de la Sierra Leone a rencontré le sultan Alshamsi, président d’Elite Agro, qui souhaite faire un investissement dans l’agriculture du pays afin de produire tant pour le marché local qu'à l'export.



Elite Agro est le principal producteur et distributeur de produits agricoles aux EAU. Elle participe à la croissance, à la sélection, à l'importation et à la commercialisation d'une vaste gamme de produits agricoles de grande valeur, en utilisant une technologie de pointe et une chaîne de distribution efficace; et parvenir à une utilisation économique optimale des ressources naturelles. La société exerce ses activités dans plusieurs pays d'Afrique et du monde. En effet lors de sa rencontre avec le président Julius Maada Bio, le sultan assure que sa société investira dans le transfert de compétences et de technologies afin de produire des aliments qui respectent les normes internationales et environnementales; ce qui concorde avec les objectifs du président Bio qui déclare: «Nous voulons produire plus de nourriture pour nourrir notre population et réduire les importations de riz; ainsi que commencer à exporter des produits alimentaires vers d'autres régions du monde. Nous avons atterri sur le libre-échange africain, ce qui signifie que nous avons également un grand marché de 1,2 milliard de personnes pour vendre nos produits. Nous voulons également des technologies améliorées, car cela nous aidera à produire une variété améliorée de cultures ». Aucun montant n’a encore été divulgué.

#Investissement_agricole #Sierra_Leone

www.talkag.com

SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

La riziculture en Sierra-Léone: Une ligne de crédit accordé par l’Inde en faveur de la filière rizicole en Sierra Leone



Lors de sa visite récente à Freetown, le vice-président indien, Venkaiah Naidu, a annoncé que New Delhi allait investir 30 millions dollars dans l’industrie rizicole sierra-léonaise.



Un investissement qui a pour objectif de soutenir le projet de développement lancé dans le périmètre de Torma bum. Estimé à 550 millions de dollars, ce dernier boostera à terme un espace de 110 000 hectares destiné à la production locale de la céréale. Concrètement, ses actions comprennent notamment l’acquisition de machines et outils agricoles, la mise sur pied d’une unité de multiplication de semences et la construction de routes d’accès. D’après les prévisions des autorités, l’initiative devrait permettre au pays de produire d’ici 4 ans, 1,6 million de tonnes de riz, dont 900 000 tonnes iront à la consommation des Sierra-léonais. Rappelons qu'en mars dernier, le ministre chargé de l’agriculture déclarait que « Ce pays a la chance de disposer de suffisamment de terres fertiles et il est très absurde que nous devions utiliser chaque année le montant effarant de $200 millions rien que pour importer notre nourriture de base, le riz, d'autres pays. C'est tout à fait inacceptable et ce gouvernement, dirigé par le président Bio, arrêtera cette importation de riz et en cultivera plus qu'assez pour exporter dans d'autres pays ». Une déclaration qui peut bien valoir pour toute l’Afrique.

#Riziculture #Riz #Sierra_Leone

www.talkag.com

SOURCE: agenceecofin.com

agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

Investissement en Sierra Leone : Le japonais Itochu, investit en Sierra Leone pour cultiver, récolter et transformer des ananas.

L’importante entreprise de négoce japonaise Itochu Corp. a annoncé avoir créé une filiale pour la culture et la transformation de l’ananas en Sierra Leone. L’investissement pour la 1ère phase de ce développement va atteindre 40 millions USD.



Itochu Corp. exploite déjà une activité de transformation d’ananas aux Philippines et en Thaïlande mais l’entreprise a décidé de s’établir en Afrique, plus proche de l’Europe, afin de disséminer les risques tels que les intempéries. Le montant de l’investissement pour cette 1ère phase de développement en Sierra Leone va atteindre 40 millions USD. La nouvelle unité, Sierra Tropical Ltd., créée par l’intermédiaire de Dole Asia Holdings, une filiale de la société de négoce, devrait offrir plus de 3 000 emplois et commencer à exporter au cours de l’exercice 2021. La ferme d’ananas et l’usine de transformation seront situées dans le district de Bo, dans le sud du pays, où Sierra Tropical Ltd. conditionnera les fruits destinés à l’exportation vers l’Europe, le Canada et les États-Unis. La société japonaise s'est assurée contre l'expropriation et la rupture de contrat sur 10 ans pour $ 36 millions auprès de la filiale de la Banque mondiale, Multilateral Investment Guarantee Agency (Miga) et Nippon Export and Investment Insurance (Nexi). C'est la première opération de réassurance de Nexi avec Miga en Afrique depuis la signature de leur accord en mai 2018.

#Investissement #Sierra_Leone #Ananas

www.talkag.com

SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com