Voir plus de contenu

ou


Grosbois Bastian

Stockage à la ferme: Comment lutter contre les prédateurs des grains?

Pour éviter la pollution des lots de grains par des bactéries pathogènes, la maîtrise des oiseaux est indispensable. Entre autres, il faut vérifier l’obturation de toutes les ouvertures ; poser des filets ou des grillages verticaux autour des cellules ou des cases (mailles de 18 mm maximum); installer des bâches tressées ou à petites mailles, du film horticole à même le tas (l’air doit passer au travers); assombrir au maximum les bâtiments (les oiseaux préfèrent la lumière pour nicher). Les excréments et les cadavres de rongeurs sont également des éléments indésirables dans les lots de grains. Il faut entretenir les abords des bâtiments, les rongeurs n’aiment pas les endroits dégagés; éliminer tout ce qui peut servir d’abri tel que tas de bois, ferraille, vieux matériel… Une bonne ventilation de refroidissement doit être la règle de base pour lutter contre les insectes. En cas d’infestation avérée uniquement, traiter le grain par nébulisation. Le produit est projeté à haute pression par de l’air comprimé au travers d’une buse positionnée sur un pied d’élévateur ou une tête de vis. Les chats sont un bon moyen de lutte contre les rongeurs, mais ils profitent du substrat meuble pour y déposer leurs déjections. Les chiens sont à surveiller de la même manière.



#Grain #Récolte #Stockage #Séchage #Céréales #Conseil_agronomiques



SOURCE: abiodoc.docressources.fr



Lire aussi

Stockage à la ferme: Séchage des grains; à l'adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Stockage à la ferme: Séchage des grains

Pour pouvoir être entreposé sans risque pendant de longues périodes, le grain doit avoir atteint une teneur en eau de 13 à 14 %. A la différence de la ventilation qui a pour objectif de refroidir la température du grain, le séchage permettra de diminuer le taux d’humidité. Pour une humidité du grain entre 17 et 20 %, la ventilation sera de type séchant : l’air expulsé sera réchauffé à l’aide d’un brûleur à gaz ou à fuel. Nettoyer le séchoir entre chaque espèce, pour éviter les risques de contamination entre grains et pour limiter le risque d’incendie entre les oléagineux et les autres grains. Récolter la quantité équivalente au débit du séchoir pour éviter le pré stockage du grain humide.



#Grain #Récolte #Stockage #Séchage #Céréales #Conseil_agronomiques



SOURCE: abiodoc.docressources.fr



Lire aussi

Refroidissement des grains par la ventilation pour un stockage efficace dans la ferme; à l'adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Refroidissement des grains par la ventilation pour un stockage efficace dans la ferme

En été, il n’est pas possible de ramener en une seule fois la température du grain à la récolte (environ 30 °C) à la température idéale de conservation (environ 5 °C), car l’air n’est jamais assez froid, même la nuit. L’opération doit donc être conduite par paliers successifs. En pratique, il faut ventiler une première fois dès la mise en silo. Une seconde ventilation est généralement pratiquée en automne, lorsque l’air ambiant est devenu de 8 à 10 °C plus froid que la masse de grain. En automne, dès que les nuits sont plus froides, réaliser systématiquement un second palier de ventilation pour faire chuter la température du grain en dessous de 12°C. A cette température les insectes se mettent en état de vie ralentie, ils ne s’alimentent plus et ne se reproduisent plus. Une ventilation hivernale permet de refroidir la masse de grains à 5 °C environ, ce qui assure sa stabilité ultérieure.



#Grain #Récolte #Stockage #Ventilation #Céréales #Conseil_agronomiques



SOURCE: abiodoc.docressources.fr



Lire aussi

Comment doit se préparer la réception des grains pour un stockage à la ferme?; à l'adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Comment doit se préparer la réception des grains pour un stockage à la ferme?

Les grains doivent être stockés propres et échantillonnés. Quelques précautions appliquées dès la récolte contribuent à

atteindre cet objectif. La première précaution consiste à régler correctement la moissonneuse batteuse pour rentrer des grains les plus propres possibles. Ceci permet de limiter le risque d’apparition d’insectes qui préfèrent les grains cassés contenant des impuretés, d’améliorer la circulation de l’air et donc de garantir un meilleur refroidissement, et enfin de diminuer la présence de moisissures et de toxines. Pour un réglage optimum de la vitesse de rotation du batteur, de l’écartement batteur/contre-batteur et du débit d’air au niveau des tables de nettoyage, se reporter au guide d’utilisation de la machine. Il faut aussi récolter des grains mûrs (pas de grains verts) avec une humidité inférieure à 15% pour les céréales à paille et les protéagineux. Il faut pré nettoyer le grain avant le passage dans le séchoir. L’élimination des grosses impuretés humides entraîne une économie de combustible de l’ordre de 3% pour 1% de déchets enlevés. De plus, l’encrassement du séchoir en cours de campagne est limité, ce qui améliore la sécurité incendie. Régler correctement les températures d’air chaud en fonction de l’espèce et du débouché visé.



#Grain #Récolte #Stockage #Céréales #Conseil_agronomiques



SOURCE: abiodoc.docressources.fr



Lire aussi

Stockage à la ferme: Le triage et nettoyage des grains; à l'adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Stockage à la ferme: Le triage et nettoyage des grains

Afin de limiter l’échauffement du tas, les contaminations et baisser l’humidité, le nettoyage et le tri sont des opérations importantes avant le stockage du grain. La propreté des grains favorisera par la suite le séchage par refroidissement et la ventilation.



Pour optimiser le refroidissement des grains et limiter le risque « insectes», il est important de stocker des grains propres. Pour cela il faut pré nettoyer les grains lors de la mise en stockage. Les pré nettoyeurs qui utilisent comme principe l’aspiration d’air au travers du flux de grains, pour éliminer les poussières et les impuretés légères, réalisent un travail souvent suffisant pour les céréales à paille. Il faut également trier et nettoyer les grains en choisissant judicieusement la dimension des grilles. L’utilisation d’un nettoyeur séparateur à grilles planes inclinées ou d’un nettoyeur calibreur rotatif à grilles cylindriques inclinées donne de bons résultats. Il est important de bien régler l’aspiration pour éliminer les impuretés légères et la poussière et respecter le débit de grains pour enlever les grosses impuretés et les grains cassés. Parfois, dans le cas de grains initialement très sales, un deuxième passage, avec des grilles de dimensions différentes, peut s’avérer nécessaire. Pour gagner en temps et en confort de travail, il est possible d’associer plusieurs machines entre elles.



#Grain #Récolte #Stockage #Céréales #Triage #Conseil_agronomiques



SOURCE: abiodoc.docressources.fr



Lire aussi

Stockage à la ferme: Préparation de l'installation; à l'adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

Stockage à la ferme: Préparation de l'installation

La qualité du grain commence au champ. Plus la récolte est propre, moins le travail de nettoyage sera complexe. La moisson est une étape tout aussi importante que le tri ou le stockage qui doit se faire dans les meilleures conditions possibles.



Néanmoins un bon stockage se fait dans des installations propres et saines. Le matériel doit être propre. Pour cela il est primordial de vider correctement la trémie de la moissonneuse-batteuse avant la récolte; laver au nettoyeur haute pression les bennes, surtout si elles ont transporté des matières non alimentaires (terre, cailloux, effluents d’élevage, etc.); nettoyer intégralement le matériel de manutention des grains. Le grain arrivera dans des bâtiments propres. Les insectes ne viennent pas des champs mais des installations de stockage, d’une campagne à l’autre. Ils se concentrent là où il y a de la poussière, des brisures… Pour éviter leur présence, veillez à : nettoyer l’intérieur et l’extérieur des parois de cellules, des cases et si possible la charpente, surtout si elle est en bois; aspirer puis détruire immédiatement les poussières et déchets végétaux; soigner particulièrement le nettoyage du sol des cases à plat afin d’éliminer tous risques de contamination du grain par des traces de terre, de gazole, d’huile…; privilégier les sols lisses (éviter les vieilles dalles très poreuses ou les bétons grossiers). En cas de prolifération avérée d’insectes, le nettoyage doit être complété par un traitement insecticide du matériel et des locaux.



#Grain #Récolte #Stockage #Céréales #Ravageurs #Conseil_agronomiques



SOURCE: fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Les règles de base du stockage à la ferme

Avoir ses propres installations de nettoyage et stockage est un pas de plus vers l’autonomie puisque l’on peut soi même valoriser ses produits. Entre la récolte et la vente, le stockage-nettoyage représente une étape complexe qu’il faut savoir maîtriser pour avoir un grain de qualité. Ceci est vrai quelle que soit la destination finale du produit: autoconsommation, vente ou production de semences fermières. La conservation des grains issus de l’agriculture biologique demande une mise en œuvre de la ventilation de refroidissement des grains à l’air ambiant de manière très rigoureuse avec un suivi assidu de la température des stocks. En préalable, le pré nettoyage des grains à la réception est fortement recommandé pour optimiser la ventilation. Cette technique de base va permettre de lutter efficacement contre les moisissures et surtout les insectes, ce qui est primordial en agriculture biologique puisque l’emploi des insecticides y est limité et très coûteux. De plus, pour éviter la présence de graines étrangères, le passage dans un nettoyeur est conseillé pour rendre les lots commercialisables.



#Grain #Récolte #Stockage #Céréales #Conseil_agronomiques



SOURCE: fr.wikipedia.org





Grosbois Bastian

Le stockage à la ferme au goût du jour

Stocker sa récolte à la ferme ne signifie pas uniquement mettre du grain dans un hangar ou une cellule. Une attention particulière est, en effet, nécessaire pour préserver les qualités sanitaires et technologiques des grains. Le stockage s’anticipe, et ça commence bien avant la moisson.



Bien stocker et conserver sa production (qualités sanitaires et technologiques préservées, absence d’insectes) ne s’improvise pas. Stocker sa récolte à la ferme devient un enjeu majeur de sécurisation de la filière grains : l’opportunité d’abord de livrer en direct aux clients (premiers transformateurs ou exportateurs), mais aussi une manière différente de travailler main dans la main avec les organismes stockeurs. Stocker sa récolte à la ferme peut permettre de mieux la valoriser. Bien stocker et conserver sa production (qualités sanitaires et technologiques préservées, absence d’insectes) ne s’improvise pas.



#Récolte #Grain #Stockage #Céréales



SOURCE: www.terre-net.fr

www.terre-net.fr




Traore Phénix Mensah

En Ouganda, le covid-19 ralenti le marché du thé et le stockage s’avère difficile



De la cueillette des feuilles, à la commercialisation, la filière thé en Ouganda à subit de plein fouet les impacts de la pandémie due au Coronavirus. Il se pose actuellement un soucis de stockage. Le pays est le second producteur africain de thé derrière le Kenya.



Le thé est la boisson la plus consommée au monde après l’eau, pourtant la léthargie du commerce international a ralenti la demande. Les acteurs de la filière thé en Ouganda doivent faire face aux conséquences du ralentissement de l’appareil de commercialisation du thé. D’après l’Association ougandaise du thé, les entrepôts de stockage dans la ville kenyane de Mombasa ont déjà atteint leur point de saturation en raison de la pénurie de conteneurs et la faiblesse de la demande engendrée par la pandémie. Selon Gregory Mugabe, président du groupement, le coronavirus a également affecté les cours de la feuille avec une chute de 40 % des prix offerts cette année. Alors que le pays s’attend à une récolte en hausse de 8 % à 86 000 tonnes en 2020, cela pourrait encore aggraver le problème de stockage de la feuille

#Stockage #Thé #Ouganda #Covid_19



LIRE AUSSI: Le Maroc dispose de tous les atouts nécessaires à ce jour pour cultiver son propre thé=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com





Pichon Gilbert

En Tunisie, le ministre de l’agriculture se veut rassurant sur les stocks en blé du pays

Le mardi 07 avril 2020, ce dernier a rassuré que l’opération d’approvisionnement en céréales de la Tunisie via le port de Radès se poursuit normalement malgré les conditions de confinement total.



Le ministre de l’Agriculture a aussi expliqué que les stocks de blé actuels suffisent pour deux mois, assurant que les quantités sur lesquelles des contrats ont été signés sont sécurisés et pourront combler les besoins de consommation entre 4 et 5 mois supplémentaires tout en soulignant que les approvisionnements seront réguliers. Il a aussi rassuré les citoyens à l’égard du règlement du problème de l’approvisionnement du marché en semoule et en farine, qui sont principalement dus au monopole exercé par certains. Il a aussi déclaré que le résultat de la décision de rouvrir les marchés de gros était rapide, entraînant l’abondance des produits sur les marchés et la tendance des prix de la plupart d’entre eux à la baisse, tels que les pommes de terre, les tomates et autres légumes et a souligné l’importance de poursuivre et de resserrer la surveillance et la prévention de la santé sur les marchés de gros, bien qu’il ait noté lors de sa visite sur le marché de gros à Bir Kasaâ qu’il n’y avait pas un grand respect des mesures de prévention et de sécurité.



www.tunisienumerique.com

#Tunisie #Blé #Stockage_

www.tunisienumerique.com




Grosbois Bastian

Les techniques alimentaires à base du foin

Les techniques alimentaires déficientes sont une source commune de gaspillage: le foin est souvent donné au champ par une simple distribution par terre, et ceci peut conduire à un gaspillage important par piétinement et contamination.



Dans certains cas, l'alimentation par terre peut être inévitable, mais les râteliers doivent être utilisés partout où c'est possible. Des équipements solides aident à éviter la contamination, mais sont coûteux. Le foin et la paille sont souvent donnés au bétail en hiver pour son entretien, ainsi les balles sont distribuées au champ, conduisant au gaspillage et au piétinement. Lorsque le fourrage sec doit être distribué en vrac dans le champ, la perte sera moindre s'il est distribué petit à petit afin que le bétail le consomme en totalité et attend pour le reste. Le foin et la paille en forme longue doivent être distribués dans des râteliers ou des mangeoires pour réduire le gaspillage. Ils doivent être conçus pour le type de bétail à nourrir. Le pâturage de la paille et des tiges est un gaspillage quand il y a une pénurie générale de fourrage. Cependant, lorsque les résidus de récolte sont en excès des besoins de la ferme, le pâturage à l'avantage que le bétail peut s'alimenter sélectivement et les coûts sont plus bas; l'inconvénient est le piétinement et le gaspillage.



#Foin #Stockage #Fourrage #Elevage



SOURCE: fr.wikipedia.org



Lire aussi

Foin et résidus dans les systèmes alimentaires, à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Foin et résidus dans les systèmes alimentaires

Le foin est un fourrage grossier, et il est généralement loin d'être un aliment complet. Même à partir des cultures à haut potentiel avec des machines modernes, le foin qui en résulte est souvent inadéquat pour produire un aliment de production pour les bovins.



Les foins de légumineuses de bonne qualité, préparés en climats chauds, ont généralement une valeur alimentaire élevée, mais les foins de graminées dans les climats plus humides faits avec de l'herbe tropicale sont de qualité plus faible. Les pailles et tiges sont, évidemment, beaucoup plus pauvres que les bons foins. Il s'ensuit que ces fourrages secs doivent être une composante du système alimentaire plutôt que d'être utilisés seuls. Dans les systèmes de production où les animaux sont nourris à l'étable, tels que pour le lait et l'engraissement, le rôle du foin et des pailles est relativement simple: ils procurent le lest dans la ration et, selon la qualité, un peu d'énergie et de protéines, mais ils devraient généralement être complémentés avec des concentrés et, en saison, avec des fourrages verts. Les bœufs de travail adultes peuvent subsister sur des fourrages très grossiers, bien qu'ils nécessitent quelques concentrés durant les travaux durs. Les animaux en croissance et en lactation sont des cas très différents, puisque leurs besoins en protéines et en minéraux sont élevés. La formulation de la ration pourra être effectuée avec l'aide de manuels standards de rationnement des animaux; c'est la composition générale de la ration qui compte, et les composants sont complémentaires.



#Foin #Stockage #Elevage



SOURCE: fr.wikipedia.org



Lire aussi

Utilisation du foin et des résidus secs, à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Utilisation du foin et des résidus secs

Une fois que le foin ou les résidus de récolte ont été stockés, ils doivent être utilisés aussi soigneusement et économiquement que possible. Par conséquent un soin particulier doit être porté: pendant le stockage et la manipulation pour éviter la détérioration et la perte; dans les techniques d'alimentation et de conduite du cheptel pour éviter le gaspillage; en s'assurant qu'ils sont utilisés dans un contexte de système alimentaire équilibré.



Pour que le bétail fasse une meilleure utilisation de l'aliment, les animaux doivent être sains et correctement traités. A part le contrôle de routine des maladies épizootiques, les parasites internes et externes doivent être aussi traités. Cependant, de tels traitements sont coûteux, à moins qu'ils fassent partie des pratiques locales, des conseils doivent être cherchés avant de les utiliser régulièrement. Le logement et l'abri sont nécessaires sous certains climats pour protéger le bétail contre le froid, la pluie ou le soleil. Lorsque le foin est cultivé pour la vente, il y a le choix entre la vente immédiate ou le stockage dans l'espoir de prix élevés plus tard dans l'année. Le choix dépendra des circonstances locales et de la trésorerie de la ferme.



#Foin #Stockage #Elevage



SOURCE: fr.wikipedia.org



Lire aussi

Renouvellement de l'intérêt de la distribution de foin, à l’adresse: www.talkag.com





Traore Phénix Mensah

L'origine des pertes agricoles en Afrique subsaharienne: Les pertes liées aux opérations de transport et de stockage



La FAO et la Banque mondiale ont estimé, en 2011, qu’entre 10 à 20% du volume de grains produit en Afrique subsaharienne est perdu chaque année pour un montant de 4 milliards $. Ce stock peut permettre de répondre aux besoins minimum annuels d’environ 48 millions de personnes.



Beaucoup trop de pertes, qui devraient être évitées, se produisent pendant les nombreuses manutentions et les divers transports que subit la denrée entre sa récolte et sa consommation. Si les transports, par quelque moyen que ce soit, durent trop longtemps, ils exposent le grain aux facteurs d'altération de toute nature et, pour peu que les chargements soient mal faits, on peut avoir à déplorer des fuites et coulages qui résultent de sacs déchirés ou renversés. Le stockage représente la séquence la plus longue et la plus importante du système post-récolte et c'est aussi, par là-même, celle où les pertes, d'origines diverses, sont les plus lourdes. On estime ainsi qu’au Nigéria, 50 à 60% de la production de racines et de tubercules et plus de 50% de la production de fruits et légumes sont perdues en raison des mauvaises pratiques de stockage. Au Kenya, 10 millions d’euros de pomme de terres sont perdus à cause du mauvais stockage dans les exploitations.

#Pertes_agricoles #Stockage #Pertes_post-récoltes #Afrique



LIRE AUSSI: Les pertes liées aux opérations de récolte et de séchage => www.talkag.com

www.talkag.com




Traore Phénix Mensah

Améliorations et dispositifs nouveaux de stockage de produits agricoles: Les Sacs en matière plastique et les fûts métalliques



Une bonne solution pour conserver les graines de légumineuses, sur lesquelles il est fréquent que les bruches aient déjà pondu dans les champs, est de les ensacher dans des sacs en polyéthylène ou en polypropylène, que l'on clôt hermétiquement aussitôt après y avoir versé une dose de fumigant. Il est pratiqué aussi le stockage dans fûts métalliques.



Dans ce système, pour éviter l'échauffement, ces sacs sont blancs et opaques; ils mesurent 50 x 110 cm et sont épais de 0,3 mm. Ils renferment 40 kg de graines. On remplit le sac jusqu'aux 4/5e de sa hauteur et on brise une capsule prédosée contenant 18 g de tétrachlorure de carbone sur le contenu avant de refermer le sac en serrant fortement le col d'un nœud après lui avoir imprimé une torsion. Ces sacs sont empilés sur des plates-formes recouvertes d'herbes, pour éviter de les déchirer aux aspérités du support, et abrités des rayons solaires par des feuilles. Les plates-formes seront évidemment équipées de gardes métalliques anti-rats. Les fûts métalliques, ayant contenu des produits pétroliers, s'ils sont bien nettoyés, non percés et fermant parfaitement, représentent des récipients tout à fait aptes à la conservation des grains, à condition, bien sûr, que ceux-ci soient suffisamment secs. Ils doivent être placés dans un local à l'abri du soleil et de la chaleur. En les remplissant au maximum, la raréfaction de l'oxygène dans la masse ne permettra pas le développement des insectes. Le contenu est inaccessible aux rongeurs.

#Stockage #Produits #fûts_métalliques

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Améliorations et dispositifs nouveaux de stockage de produits agricoles : Les Silos en tôles ondulées



Ce type de silo est surtout utilisé pour le stockage centralisé et il en existe des unités de grandes dimensions. Au niveau rural, ce sont de petites cellules de 2 m environ de diamètre et de hauteur qui sont proposées.



Typiquement, elles sont formées de tôles d'acier cintrées boulonnées entre elles, l'étanchéité entre les tôles étant assurée par un joint. Elles sont recouvertes par un toit en tôle ou en paille. Ce sont des structures légères faciles à monter, mais qui présentent l'inconvénient de ne pas isoler le grain de la chaleur extérieure. En Angola, plusieurs dizaines d'unités de 50 tonnes ont été installées dans les villages. Utilisé pour le stockage de différents types de céréales; le chargement s'effectue à travers un dôme placé sur le toit du silo, dans lequel est versé le produit acheminé par différents systèmes de transport. Le déchargement s'effectue par des tunnels souterrains ou des galeries construites au niveau du soubassement.

#Stockage #Produit #Silos_en_tôles_ondulées

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Améliorations et dispositifs nouveaux de stockage de produits agricoles : Les Silos en béton armé

Le béton armé est un matériau très intéressant pour la construction de structures de stockage à condition que l'on emploie un ciment fabriqué localement, sinon le coût risquerait d'être trop élevé.



Un Silo en béton armé, durable, résiste à la corrosion et ne nécessite pas d'entretien. Ces silos sont lourds, aussi leur assise doit-elle être construite en conséquence; ils sont également poreux et devront donc être peints avec une peinture hydrofuge. On peut les vider et les nettoyer facilement.Ces silos sont, typiquement, constitués d'une cellule cylindrique en béton armé, cerclée de câbles d'acier (avec tendeurs) pour résister à la pression latérale du grain, édifiée sur une dalle en béton. Ils mesurent environ 2 à 3 m de haut et 1,5 m de diamètre. Ils sont hermétiquement fermés à leur partie supérieure par une dalle comportant un trou d'homme qui sert au chargement. A la base, une goulotte métallique, fermée par un clapet, en permet la vidange et une tuyauterie est prévue pour d'éventuelles fumigations. La meilleure manière de construire ces silos est de couler préalablement des parois cintrées avec une feuillure qui en rendra l'assemblage plus sûr; après quoi, l'ensemble sera jointoyé au ciment. Il est souhaitable qu'ils soient ombragés et peints extérieurement d'une peinture à la fois hydrofuge et réfléchissante. Les matériaux nécessaires sont souvent disponibles sur place. Il faut: 6 à 7 sacs de ciment; 1 m³ de sable (4 parties de sable pour 1 de ciment); 0,5 m³ de gravillons; 18 m de fer à béton de 6 mm; 15 m de câble d'acier de 3 mm; 3 tendeurs; 2 m: de feuille de plastique; peinture hydrofuge. Une variante de ce type est le silo «Ferrumbu», construit en béton avec du grillage. Pour une tonne de capacité, prévoir: 20 m² de grillage, 200 kg de ciment et 0,75 m³ de sable. On rencontre ces silos au Sénégal, au Ghana et dans d'autres pays où les paysans s'en montrent satisfaits. Ils peuvent contenir jusqu'à 5 tonnes de céréales. On ne doit pas les remplir avec des grains dont la teneur en humidité dépasserait 11 %.

#Stockage #Produit #Silos_en_béton_armé

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Améliorations et dispositifs nouveaux de stockage des produits agricoles: Améliorations aux greniers en banco



Pour les greniers en banco, les parois devraient être plus épaisses pour assurer au grenier une solidité accrue et une meilleure isolation; il faudrait, en outre, que les faces, intérieure et extérieure, soient toujours parfaitement lisses, les craquelures bouchées dès leur apparition.



L'incorporation de ciment à l'argile permettrait de la stabiliser davantage, tandis qu'une peinture spéciale appliquée sur la face interne rendrait les murs plus imperméables. L'emploi de films de matière plastique dans la construction, lors de l'édification du grenier, constituerait un perfectionnement utile dans l'isolation. Des résultats satisfaisants ont été obtenus en Inde avec cette méthode. HALL (HALL D.W. (1971), Manutention et emmagasinage des graines alimentaires dans les régions tropicales et subtropicales, coll. F.A.O.: Progrès et mise en valeur, Agriculture n° 90) donne à ce sujet les précisions suivantes pour des cellules rectangulaires pouvant contenir 2 tonnes de céréales. La cellule est construite sur une assise de brique cuite ou, à défaut, de matériaux stables. On pose ensuite une couche de boue d'environ 160 x 120 cm, épaisse de 5 cm, sur laquelle on place une feuille de polythène de 180 x 140 cm et l'on applique sur le tout une autre couche de boue de 5 cm. On procède ensuite, sur les quatre côtés, à la construction de la paroi interne, de 7,6 cm d'épaisseur. L'étape suivante consiste à façonner la face interne du toit, en utilisant des plaques de boue de 5 cm d'épaisseur, fabriquées à l'avance, que l'on pose sur le cadre de bois dans un coin duquel est aménagée une ouverture de 60 x 60 cm. L'ensemble de la structure est ensuite recouvert soigneusement d'une pellicule de polythène, préalablement soudée à chaud, et les bords de la feuille de polythène débordant du plancher sont, de même soudés. Le déversoir mentionné plus haut est mis en place à travers la paroi interne et la couche de polythène. Enfin, la paroi extérieure, d'une épaisseur de 7,6 cm, est élevée tout autour, enfermant la feuille de polythène: le toit est constitué par un plâtrage de boue sur une épaisseur de 5 cm à l'exception du trou d'inspection, où le morceau de polythène est fendu en diagonale pour permettre le passage. Une fois la cellule remplie, l'ouverture sera bouchée par un carré de polythène collé avec de la boue. On améliorera la construction en la recouvrant d'un grand toit de chaume débordant largement pour maintenir autant de fraîcheur que possible dans le local.

#Stockage #Produit #Grenier_en_banco

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Améliorations et dispositifs nouveaux de stockage: Améliorations aux greniers aérés et enterrés





Si, dans leur ensemble, les méthodes traditionnelles de stockage au village donnent satisfaction, tout au moins dans les régions sèches, elles n'en sont pas moins susceptibles d'être améliorées. Les perfectionnements à apporter seront difficilement acceptés par le paysan s'ils bouleversent ses habitudes, et pour qu'il les admette et les adopte, il faut, à la fois, que sa trésorerie le lui permette et qu'il en ait constaté les effets positifs.



Considérant les greniers aérés; il n'est guère envisageable de modifier profondément les greniers en matière végétale, sauf éventuellement leur assurer une meilleure protection contre les rongeurs. L'aération du contenu se fera d'autant mieux qu'ils seront de faible diamètre. Il serait préférable de leur donner une forme rectangulaire avec une largeur réduite et une bonne orientation vis à vis du vent, comme les cribs. Pour les grenier enterrés, le stockage souterrain mériterait d'être vulgarisé dans les régions sèches car, en tapissant le fond et les parois d'un film de butyl, on obtiendrait une étanchéité absolue à l'eau et à l'air. Si le grain est déposé suffisamment sec et si l'obturation est rigoureusement hermétique, on n'aura à redouter aucun dégât dû à l'humidité, à la chaleur, aux insectes ou aux rongeurs.

#Stockage #Produit #Grenier_aéré #Grenier_enterré

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers; usant des méthodes et dispositifs traditionnels: Les récipients; tel que les jarres et les calebasses





Pour de faibles quantités de grains, réserves semencières, provisions sur lesquelles on opère de fréquents prélèvements pour la nourriture quotidienne ou pour des opérations de vente, le grain, battu ou non, est gardé à l'intérieur de récipients.



Les jarres, elles aussi, ont des formes et une contenance différentes selon les régions. Fabriquées en argile, leur col est étroit et hermétiquement obturé par une pierre plate lutée sur les bords par de la boue ou de la glaise. Ces récipients sont habituellement disposés dans l'habitation et servent à conserver les semences ou les graines de haricots, niébés... Les jarres sont soigneusement lavées et nettoyées avant d'être à nouveau remplies. L'agriculteur a coutume (comme au Togo) d'ajouter à la denrée, une substance pulvérulente: sable, poussière, cendre, pour se débarrasser des insectes. Elles sont parfois vidées de temps à autre, et leur contenu mis à sécher au soleil. La valeur de ces jarres en tant que récipients de stockage, dépend du soin apporté à leur fabrication, de l'état dans lequel on les utilise et du lieu où elles sont placées. Elles ne doivent être ni poreuses, ni fissurées et ne pas être exposées au soleil. Les calebasses sont essentiellement employées pour la conservation des semences. L'orifice est bouché avec de la glaise ou de la bouse de vache. Cette méthode est excellente, si le grain est parfaitement sec.

#Stockage #Produit

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers; usant des méthodes et dispositifs traditionnels: Les Récipients; tel que les sacs et les paniers





Le stockage représente, pour la majorité des producteurs, un moyen d'assurer une meilleure sécurité alimentaire dans les exploitations. Il permet de disposer de riz à consommer pendant une période plus longue en ayant une gestion plus raisonnée des stocks et en limitant les pertes liées aux rongeurs et aux moisissures.



Les grains sont parfois conservés dans des sacs de jute utilisés dans le commerce et placés dans la maison, mais cette manière de procéder n'est pas la plus répandue. En général, les paysans se servent de sacs tressés de fibres végétales (feuilles de palmier, par exemple) et munis de poignées en fibres ou en cuir. Une fois rempli, le col du sac est replié soigneusement vers l'intérieur de façon à le fermer hermétiquement. Les fermiers utilisent aussi des paniers et des couffins tressés avec des fibres végétales (tiges, lianes, roseaux, herbes, feuilles) dans lesquels ils disposent leurs arachides, maïs, paddy. Leur volume et leurs formes sont des plus variés. Certains peuvent contenir 500 kg de grain. Ils sont employés pour un stockage à court terme et placés dans l'habitation; dans le cas d'un stockage à long terme, ils sont mis dans un grenier et recouverts de nattes, de palmes ou de feuilles de bananier. Ces paniers n'assurent pas une bonne protection contre les insectes et les rongeurs; ils sont difficilement nettoyables et, en cas de réemploi, la récolte suivante peut se trouver contaminée par des insectes dissimulés dans la vannerie.

#Stockage #Produit

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers; usant des méthodes et dispositifs traditionnels: Les structures fermées; tel que les greniers enterrés





On ne saurait affirmer que le stockage dans des fosses souterraines soit une pratique traditionnelle en Afrique, comme elle l'est en Inde. Cependant, on rencontre ces dispositifs dans le nord du Nigeria et du Cameroun, au Tchad, dans le sud de la Mauritanie, en Somalie.



Ces excavations, rondes ou carrées, mesurent de 2 m à 2,50 m de profondeur et de 2 m à 4 m de diamètre ou de côté. Après creusement, on peut y faire un feu pour sécher les parois avant, soit de les enduire d'argile, soit d'y appliquer un muret de briques ou de pierres, elles-mêmes destinées à recevoir un revêtement d'argile. Pour en absorber l'humidité, le fond est recouvert de paille ou de balles de céréales et les parois tapissées de nattes. Au niveau du sol, l'ouverture est fermée par un toit en terre recouvert de branches d'épineux. Ce système qui n'est applicable que dans les régions très sèches où la nappe phréatique est profonde, offre une bonne protection contre les ravageurs et le vol. La température y reste pratiquement constante et l'oxygène y est raréfié, surtout si des moisissures se développent le long des parois. Il permet un stockage à long terme de tonnages relativement importants. Son principal inconvénient réside dans les difficultés de nettoyage et de vidange.

#Stockage #Produit

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers usant des méthodes et dispositifs traditionnels: Les structures fermées; tel que les greniers en «banco»





Ces greniers sont en argile malaxée ou non avec des fragments végétaux (herbes, brindilles). Quelquefois, le matériau provient de termitières. Ils peuvent aussi être construits avec des briques d'argile. Ils sont isolés du sol par des pieux en bois, par des socles d'argile ou par de grosses pierres. Ils ont une forme circulaire ou rectangulaire; dans ce dernier cas, l'intérieur peut être cloisonné en cases indépendantes.



Au Sénégal, on trouve des greniers en banco de 3 m sur 1,50 m, avec un couloir central qui donne sur des claies faites de lattes, à 80 cm du sol. Les gerbes de paddy qui y sont entreposées sont séchées par un feu entretenu dans le couloir. Selon les régions, ces greniers sont recouverts d'un toit de paille ou alors sont construits entièrement en pisé, sans toit de paille, l'ouverture pouvant se trouver sur le côté ou à la partie supérieure. Certains sont plus ou moins sphériques ou ont la forme d'énormes jarres de 2 m de haut ou encore de cônes, dont le sommet dirigé vers le bas repose sur des pierres. Ces greniers en banco sont communs en Mauritanie, en Haute-Volta, au Mali, au Niger, au Tchad,... et représentent un mode de stockage bon marché et bien adapté au climat sec de ces pays. Si quelques uns ont des dimensions réduites, il en existe dont la capacité atteint 5 tonnes. Contrairement aux greniers aérés, les céréales peuvent s'y conserver une fois battues, car ils peuvent être clos hermétiquement. Les insectes ne pénètrent pas et s'y développeraient difficilement, la teneur en oxygène diminuant et celle en dioxyde de carbone augmentant régulièrement. L'absence complète d'aération exige que la teneur en humidité du grain ne dépasse guère 10 % et que l'hygrométrie de l'air soit inférieure à 70 %. Ces greniers résistent mal aux précipitations nombreuses ou abondantes et il faut veiller à colmater rapidement les fissures qui se forment assez facilement dans ce matériau.

#Stockage #Produit #Greniers_en_banco

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers usant des méthodes et dispositifs traditionnels: Les structures fermées; tel que les greniers aérés





Dans ce type de greniers, les paysans stockent, le plus souvent, leurs céréales non battues parce que, sous cette forme, elles sont mieux protégées des insectes et se trouvent moins abîmées par d'éventuelles infiltrations d'eau. Le riz est, en général, battu et conservé sous forme de paddy, les arachides le sont en gousses.



Ces greniers sont cylindriques, quelquefois rectangulaires. Le plancher posé sur pilotis, est formé de clayonnages de branchages, parfois recouvert de boue séchée, et les parois sont en vannerie ou en fibres ou encore en tiges de graminées tressées. Un toit conique en paille surplombe cette construction. Les prélèvements se font par une petite ouverture latérale fermée par une porte en planches ou en tôle aplatie. Leurs dimensions varient selon les villages et leur capacité est comprise entre une tonne et une tonne et demie. On rencontre ces greniers au Sénégal, en Gambie, en Mauritanie, en Haute-Volta (type «Kouanga»). Ils renferment des céréales non battues, permettent une bonne aération du grain et leur contenu est peu infesté par les insectes. Ils sont vulnérables aux rats, mais il suffit de fixer des gardes suffisamment haut et de ne pas les construire sous des arbres. En Gambie, certains greniers ont leur partie inférieure fermée pour servir d'abri aux animaux domestiques; d'autres ont leurs parois recouvertes d'un crépi fait d'argile et de bouse de vache ou encore, ils ont une forme rectangulaire et des ouvertures ont été ménagées sous le toit pour la ventilation. On en trouve également dont le plancher est remplacé par un vaste panier conique.

#Stockage #Produits

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers, usant des méthodes et dispositifs traditionnels: Les structures fermées; tel que les habitations



Il est courant que les céréales non battues soient entreposées sous le toit des habitations, accrochées à la charpente du toit ou étalées sur un grillage au dessus du foyer domestique, la chaleur et la fumée assurant leur bonne conservation.



La gestion post-récolte est un enjeu majeur pour les exploitations familiales. Dans plusieurs pays africains, la plupart des producteurs sont confrontés à une insuffisance d’aliments de base, principalement le riz, pendant une partie de l'année. Le stockage s’avère donc être une solution pour gérer les périodes de soudure. D'une façon générale, les villageois entreposent leur récolte dans des greniers, fréquemment aussi à l'intérieur de leur habitation et très exceptionnellement dans des fosses souterraines. Le paddy est, en certains endroits, conservé à même le sol, ce qui parfait son séchage et le met à l'abri des déprédateurs. Au Tchad, le grain est parfois étalé sur le toit en terrasse des maisons. Les semences ou les graines de légumineuses sont gardées dans des récipients à l'intérieur de l'habitation. Au Cap Vert, c'est dans les maisons que sont stockés les grains. Ces réserves destinées à la consommation quotidienne, sont ainsi à portée de main et préservées du vol et, en principe, des rongeurs.

#Stockage #Produits

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org





Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers, usant des méthodes et dispositifs traditionnels: Structures ouvertes (choix du Stockage en cribs )





Le crib est une structure aérée, de forme rectangulaire, carrée ou ronde, en matériaux métalliques ou en matériaux locaux (grosses pièces de bois formant l’ossature, pailles, cordes, branches d’arbres ou grillage de fortune constituant les parois).



Une nette amélioration à ce système est représentée par les cribs, cellules parallélipipédiques d'une soixantaine de centimètres de largeurs aux parois aérées formées de bambous, de tiges de graminées ou même de grillage et orientées de sorte que les vents dominants soufflent perpendiculairement à la longueur. Un toit largement débordant en chaume ou en tôles protège l'ensemble des pluies obliques. Un plancher surélevé en bois ou fait de branchages fixé sur des pieux supporte le contenu en l'écartant de l'humidité du sol. En principe, les pieux doivent être munis de gardes métalliques contre les rats. Le maïs, sans ses spathes, se conserve ainsi correctement en régions chaudes et sèches. Le paddy peut également être gardé de cette façon. Ce type de structure a été diffusé auprès des producteurs de l’ouest du Burkina Faso dans les années 1986-1987, mais sa vulgarisation a été découragée par les coûts élevés de la structure métallique et par les difficultés d’obtenir du bois d’œuvre pour la construction des structures en matériaux locaux. Métallique ou artisanal, le crib permet une récolte précoce du maïs dès la maturité et l’élimination des pertes occasionnées par le séchage total sur pied.

#Stockage #produits

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org





Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers, usant des méthodes et dispositifs traditionnels: Structures ouvertes (Choix des Plates-formes de Stockage )



L'on désigne par plates-formes des claies quadrangulaires ou circulaires de branchages recouvertes de tiges, de feuilles ou d'herbes et fixées le plus souvent à plus de deux mètres du sol à des pieux constitués par des grosses branches enfoncées en terre.



Ainsi donc, sur ces plates-formes, les grains sont conservés dans des récipients placés dessus ou en vrac, mais non battus, en tas ou en couches régulières; dans ce dernier cas, un feu peut être allumé en dessous pour activer le séchage et éloigner les ravageurs. Parfois, elles sont complètement coiffées par un toit de paille amovible que l'on ôte de temps en temps et on peut alors considérer ce système comme un grenier primitif, si ce n'est qu'il ne comporte pas de parois. Ainsi, dans les régions humides, les épis de maïs non dépouillés sont disposés en lits superposés sur une claie ronde de manière former une meule cylindrique qui peut atteindre 3 m de diamètre et 2 m de hauteur et qui est couverte d'un toit conique ne recouvrant que la partie supérieure, afin de permettre à l'air de circuler dans la masse. La conservation du grain dont le taux d'humidité dépasse 20 % n'est pas toujours satisfaisante dans ces conditions car les spathes empêchent le contact de l'air avec le grain.

#Stockage #produits

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers par les méthodes et dispositifs traditionnels: Structures ouvertes (Cas du Stockage à terre)





Le taux annuel des pertes dues à un mauvais stockage des produits agricoles au niveau de la ferme et du village dans les pays tropicaux est énorme. Chez certains agriculteurs, après les récoltes, l’on peut constater le choix du stockage à terre.



Il s'agit là d'un stockage provisoire qui fait immédiatement suite à la récolte et qui ne dure que quelques jours, soit que l'agriculteur n'ait pas eu le temps de rentrer tout de suite ce qu'il a ramassé, soit qu'il désire le laisser sécher un certain temps ainsi, si la pluie n'est pas à craindre. Malheureusement, au cours de ce laps de temps, si bref soit-il, il peut se produire des pertes appréciables: le paddy, par exemple, est dévoré ou emporté par les rats des champs dans leurs terriers, l'arachide, au Sénégal, est piquée par des punaises du genre Aphanus (appelées localement: «wangs») qui sucent l'huile de l'amande. Les pertes après récolte sont une problématique majeure pour tous les acteurs de l’agriculture africaine en raison des impacts importants qu’elles présentent. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : elles représentent, pour le continent, environ 37% de la production et sont évaluées à 48 milliards $ dans leur ensemble, soit l’équivalent du PIB du Ghana en 2017.

#Stockage #produits

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage des produits vivriers et semenciers par les méthodes et dispositifs traditionnels: Structures ouvertes (Cas des Stockage aérien)





Les structures employées offrent, en général, beaucoup de caractéristiques favorables à une bonne conservation, sont peu coûteuses, puisque fabriquées avec des matériaux naturels locaux.



Les épis de maïs recouverts de leurs spathes, ainsi que d'autres céréales non battus sont suspendus en touffes ou en gerbes par des cordes ou des liens végétaux, aux branches des arbres ou à l'extrémité de perches fichées dans le sol, dans les champs ou à proximité du village. La céréale peut ainsi sécher à l'air et au soleil jusqu'à ce qu'elle soit consommée progressivement par le cultivateur et sa famille. Cette façon de faire, extrêmement simple, ne demande aucune infrastructure mais ne s'applique qu'à des quantités réduites de grain là où les risques de vol et les menaces des oiseaux, singes et rongeurs ne sont pas trop à redouter. Du champ où elles sont récoltées jusqu’à leur livraison au magasin de stockage ou à l’acheteur, les céréales subissent certaines opérations visant à les conserver en bon état ou à les valoriser; ces opérations sont appelées «opérations après récolte». L’agent principal en est l’agriculteur et quelquefois le petit commerçant des zones rurales.

#Stockage #produits

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

Le stockage du sorgho: Suivie des règles de base du conditionnement et du stockage.



La plus grande partie de la production de sorgho des paysans africains est gardée au niveau du village pour être utilisée sur place. Les dispositifs traditionnels de stockage, qui sont le fruit d'une longue expérience, sont parfaitement adaptés aux conditions locales. On peut cependant leur apporter quelques améliorations.



Le stockage est fait soit sous forme de panicules, soit sous forme de grains. Le stockage en panicules est le plus répandu. Les greniers traditionnels sont construits en matériaux d'origine végétale et reposent sur des blocs de pierre ou de latérite. Étant aéré, ce type de stockage évite la formation de «poches de chaleur» favorables au développement des moisissures. Le stockage en grain est réalisé de façon traditionnelle dans des silos à parois pleines: greniers en banco en argile malaxé avec ou non des fragments végétaux, ou avec des briques d'argile. L'insertion de films plastiques dans les parois, éventuellement la pose d'un revêtement réalisé avec de la peinture imperméable ou un produit bitumineux peut améliorer l'étanchéité. Le stockage en greniers enterrés est surtout répandu en Inde mais on peut le trouver dans certains pays d'Afrique de l'Ouest. La conservation en sacs plastiques épais a été testée mais les rats ont tôt fait de percer les sacs ouvrant ainsi la voie à d'autres ravageurs. Le principe du traitement des stocks avec des insecticides de contact consiste à enrober chaque grain d'une pellicule de poison qui tue l'insecte. Il se pratique soit par adjonction de poudre par saupoudrage, soit par utilisation de bombes aérosols ou de bouteilles, soit par utilisation de concentrés émulsifiables épandus par pulvérisateur.

#Stockage #Sorgho

www.talkag.com

SOURCE: www.nzdl.org

www.nzdl.org




Traore Phénix Mensah

L’augmentation du stockage du cacao: Crainte de baisse de la qualité des fèves selon des exportateurs



Selon Reuters, en Côte d’Ivoire, bon nombre d’exportateurs redoutent une baisse de la qualité des fèves de cacao du fait de l’augmentation du stockage de la matière première entre août et septembre.



Les acheteurs de fèves auraient constitué des stocks sur les récoltes en fin de saison, aux mois d'août et de septembre d'après le confrère. Ce sont en effet entre 90 000 à 100 000 tonnes qui auraient ainsi été entreposées par ces derniers. Si la pratique est habituellement réalisée par les acheteurs pour tirer profit d’une hausse du prix au producteur, les volumes stockés ont plus que doublé cette saison. Cette information fait craindre une baisse de la qualité des fèves ce début de campagne en raison de conditions de stockage pas toujours optimales. En Côte d’Ivoire, le prix garanti aux exploitants de cacao pour la campagne principale 2019/2020 devrait être annoncé le lundi prochain.

#Stockage #Cacao

www.talkag.com

SOURCE: www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

Les meilleures techniques de stockage des arachides: Le stockage en graines.

Le système de stockage en graines est très peu développé au niveau individuel paysan. En effet, la graine décortiquée est plus difficile à conserver et nécessite l’utilisation d’emballages étanches (bidons plastiques, fûts métalliques) souvent assez coûteux.



Le décorticage nécessite des précautions particulières si l'on veut aboutir à des graines entières et saines susceptibles d'être utilisées en semences ou en arachide de confiserie; si par contre on doit triturer immédiatement les graines, le réglage des décortiqueuses sera assuré de manière à ce qu'il n'y ait aucun refus quel que soit le taux de brisures. Dans le premier cas, on ne travaillera qu'avec des gousses faisant plus de 6 % d'humidité, sur des gousses bien calibrées ou avec des décortiqueuses à paniers multiples traitant successivement les gousses de plus en plus petites. Le décorticage des semences, en milieu traditionnel, se fait généralement à la main, de même que la préparation artisanale des arachides de bouche vendues en graines. Dans tous les cas, le stockage des graines au - delà de quelques jours est une opération délicate. Le stockage extérieur s'effectuera en pyramides de sacs, sur des aires particulièrement bien préparées. Le stockage en vrac n'est concevable que dans des installations portuaires spécialement aménagées et dans les silos des huileries. La conservation de longue durée de l'arachide décortiquée est possible si l'on abaisse la température aux environs de 0°: dans ces conditions, on peut maintenir au produit sa valeur germinative et ses qualités gustatives pendant plusieurs années, à condition de respecter les normes de chargement et de déstockage. La validité d'un système d'ensachage sous vide compensé à l'azote a été vérifiée par la recherche agronomique; la méthode, peu coûteuse, permet d'éradiquer les insectes et préserve la capacité germinative des graines pendant deux années au moins, le conditionnement étant assuré en sacs de faible capacité ouverts au moment du semis ou de l'utilisation finale.

#Stockage #Arachide

www.talkag.com

SOURCE: agritrop.cirad.fr

agritrop.cirad.fr




Traore Phénix Mensah

Les meilleures techniques de stockage des arachides: Le stockage en gousses.

Le produit est stocké à l'air libre (sauf dans les zones à pluviosité élevée) sur les centres d'achat puis sur les lieux du stockage intermédiaire, parfois de très grande capacité, avant évacuation vers des lieux d'utilisation finale (huilerie ou conteneurs pour l'exportation). Il s'agit des «seccos» (vrac) en usage au Sénégal et en Gambie et des pyramides de sacs caractéristiques des zones arachidières de la Nigeria.



Avant mise en stock, on procédera de préférence à une désinsectisation par fumigation. L'aire de stockage, si possible cimentée ou goudronnée, sera soigneusement nettoyée et traitée à l'insecticide. Selon la hauteur du tas d'arachide en vrac, on utilisera le talus naturel (pente de 38°) ou on construira un muret de sacs pouvant atteindre 2 - 3 mètres de hauteur (épaisseur de 2 sacs pour 1 mètre, 3 sacs pour 2 mètres, 4 sacs pour 3 mètres). La sauterelle de déchargement sera réglée à la verticale du sommet de la pyramide, ou on constituera des escaliers de sacs pour permettre aux manœuvres d'aller vider leur chargement. Des hauteurs de 15 mètres peuvent être atteintes sans que les gousses situées à la base de la pyramide soient écrasées par la charge.La durée du stockage à l'air libre est fonction du rythme des pluies; en zone sèche, les tas peuvent être conservés sans précaution particulière de décembre à avril en hémisphère Nord. Au delà, et en cas de pluie accidentelle, une couverture par bâche devient nécessaire.

#Stockage #Arachide

www.talkag.com

SOURCE: agritrop.cirad.fr

agritrop.cirad.fr




Traore Phénix Mensah

Lutte contre les insectes nuisibles après récolte de l’arachide: Traitement des stocks.

L'insecte le plus nuisible à ce stade est la bruche de l'arachide (Caryedon fuscus), présente aux champs à la récolte et sur certaines légumineuses pérennes toute l'année. Les petits lots mal protégés par un effet de masse insuffisant peuvent être détruits en une intersaison. Différentes méthodes de lutte peuvent être préconisées (sous réserve de l'agrément des produits)



L'arachide sèche, même en coques, est exposée en cours de stockage à des attaques d'insectes contre lesquelles l'agriculteur se prémunit dans une certaine mesure soit en utilisant des sacs propres qu'il entreposera dans un local sec et aéré, souvent à proximité du foyer pour les enfumer, soit en stockant son arachide dans des greniers les plus étanches possibles en y mélangeant divers produits réputés insecticides tels que le feuillage et les cendres de Neem (Azadirachta indica). La bruche de l'arachide se perpétue d'une année à l'autre. La présence de plantes - hôtes, en particulier des légumineuses arbustives utiles, contribue également à entretenir la contamination. Le taux de graines attaquées peut atteindre 50 % pendant la durée d'une intersaison au Sénégal. Pour y remédier, il faudra soit des comprimés de phosphure d'aluminium dans des récipients métalliques hermétiques (actions d'autant moins efficace que l'air est plus sec) ; soit le traitement sous bâches par fumigation au gaz toxique (bromure de méthyle lorsqu'il est autorisé) : 48 heures à la dose de 30 g/m3 , suivi de ventilation forcée. Ne traiter que des arachides bien sèches si l'on souhaite les utiliser comme semences ; soit poudrage insecticide réalisé à mesure du remplissage des magasins ou de la constitution des tas, complété par un traitement de couverture en surface (sacs ou coques en vrac). Produits à déterminer selon les conditions locales et les réglementations en vigueur, à utiliser souvent en panachage.

#Récolte #Stockage #Arachide

www.talkag.com

SOURCE: agritrop.cirad.fr

agritrop.cirad.fr




Traore Phénix Mensah

La problématique de la détérioration du manioc après la récolte.

Il n’est pas aisé d’éviter le pourrissement des racines en stockage. Il est donc évident qu’il faut procéder à un stockage sur pied en pratiquant une récolte échelonnée, vendre sans délai ou transformer sans délai les racines après déterrement. Transformer les racines en cossettes sèches en utilisant les techniques appropriées.



Les problèmes phytopathologiques des traitements post-récolte du manioc constituent également l'un des facteurs limitant à la production de cette culture dans le monde. Il est connu que les racines tubéreuses du manioc sont extrêmement périssables après la récolte et ne peuvent généralement pas être stockées dans un état frais pendant plus de quelques jours sans détérioration sévère. Le séchage au soleil de cossettes de manioc se fait sur étalage et parfois sur des débris végétaux au même le sol pendant au moins 7 à 10 jours. Ceci fait partie des pratiques de la transformation post-récolte la plus répandue pour le manioc par la plupart des ménages dans la région. Cette pratique entraîne une augmentation de la colonisation des cossettes, à la fois pendant le séchage et le stockage, par diverses moisissures qui confèrent ainsi un goût désagréable aux produits finis de manioc et à leur décoloration brune á vert-noirâtre. Il faut à tout prix éviter le séchage des cossettes au bord des voies.

#Récolte #Manioc #Stockage

www.talkag.com

SOURCE: www.conseil-agri.com

www.conseil-agri.com




Traore Phénix Mensah

Techniques traditionnelles de stockage des racines de manioc fraîches.

La pratique du stockage sert, dans un premier temps, à réduire d’une manière significative la période de soudure des familles les plus pauvres et participe à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire. Dans un second temps, pour certaines exploitations plus aisées, elle permet de vendre les produits agricoles à des prix plus élevés au cours de l’année.



Les racines fraîchement récoltées peuvent être enterrées dans le sol aux fins de conservation. Cette méthode s'inspire de toute évidence du procédé qui consiste à laisser les racines dans le sol, sans les récolter, au-delà de la maturité (INGRAM et HUMPHRIES, 1972). En Amérique du Sud, ce procédé est censé permettre de stocker des racines de manioc d'une saison à l'autre (RICKARD et COURSEY, 1981). Les méthodes de stockage s'inspirant de ce procédé sont fort répandues. En Afrique occidentale et en Inde, on entasse les racines qui ne sont pas consommées ou transformées immédiatement et on les arrose quotidiennement. Dans certains endroits, les racines sont enduites d'une pâte de terre argileuse, ce qui porte à 4 à 6 jours leur durée limite de conservation (RICKARD et COURSEY, 1981). Certains rapports plus anciens consacrés aux méthodes traditionnelles font état de procédés qui sont censés permettre de prolonger le stockage jusqu'à 12 mois (RICKARD et COURSEY, 1981). L'efficacité réelle de ces méthodes est toutefois fortement sujette à caution dans la mesure où des essais pratiques de date plus récente n'ont pas permis de confirmer les résultats des rapports mentionnés. C'est ainsi que BABAY (1922) a testé aux Philippines divers procédés traditionnels de conservation. Il est arrivé en l'occurrence à la conclusion que les méthodes traditionnelles qu'il a examinées ne permettaient de prolonger que de quelques jours la durée de stockage. à l'exception du stockage en silos-fosses, qui donne des résultats légèrement meilleurs (RICKARD et COURSEY, 1981).

#stockage #Manioc

www.talkag.com

SOURCE: www.fastonline.org

www.fastonline.org




Etchiwoe Bienvenu

Soycain Togo

#Stockage_à_la_ferme

les producteurs se demandent comment trouver le marché pour libérer les magasins pour les récoltes à venir?





Traore Phénix Mensah

Les pertes agricoles

Un stockage stratégique



Un dispositif pour permettre aux agriculteurs de conserver leurs produits à un moment et à un endroit appropriés.



Si l’Afrique veut mettre fin à la faim d’ici à 2025, elle doit mettre un terme aux importantes pertes agricoles post-récoltes, qui représentent jusqu’à 30 % de sa production. C’est pour palier à cette problématique qu’est suscité l'ingénieuse idée des unités d'entreposage frigorifique fonctionnant à l'énergie solaire au Kenya. Plus de 2 000 producteurs de fruits et de légumes de l'est du Kenya utilisent des unités d'entreposage frigorifique fonctionnant à l'énergie solaire pour réduire les pertes après récolte et obtenir un meilleur accès aux marchés locaux. Créée en 2016, la société agro-technologique Solar Freeze a mis en place des chambres froides mobiles et facilement accessibles, situées dans les zones rurales, permettant aux agriculteurs de stocker leurs produits avant leur transport vers le marché. Les agriculteurs sont ainsi en mesure de récolter leurs récoltes à un moment opportun et de rechercher des marchés appropriés tout en préservant leurs produits.

#Stockage #Pertes_agricoles

www.talkag.com

www.talkag.com

spore.cta.int

spore.cta.int




Bomboma Jean

Stockage du grain

Stockage des céréales en boudin construit dans les Ardennes



Thierart a développé avec Vivescia la C2S, pour le stockage des céréales, une solution c’est-à-dire une machine permettant le conditionnement en silo bâche de céréales. Le principal intérêt réside dans le fait de pouvoir stocker directement les céréales en bout de champs. Selon le fabricant, cette méthode de stockage permet de supprimer la ventilation et l’insecticide. « Le produit reste parfaitement intact, ses caractéristiques sont préservées et le processus germinatif est complètement stoppé. Le stockage en boudin est une technique qui nécessite peu d’investissements et le volume stocké peut facilement être adapté selon les besoins de l’exploitation.

#Stockage_du_grain #Soytouch #Silosdutouch



www.talkag.com

cdn4.regie-agricole.com

cdn4.regie-agricole.com




Bomboma Jean

Stockage du grain

Disposition nécessaire pour le meilleur stockage des grains



En d’autres termes, notre investissement peut être amorti rapidement si on est capable de limiter les pertes du matériel stocké grâce à un stockage correcte. La basse température est un facteur important lorsqu’il s’agit d’éviter les insectes et de préserver la qualité nutritionnelle en général. Le stockage du grain avec un taux d’humidité inférieur ou égal aux limites établies par la loi est une condition essentielle pour éviter les dommages dérivés des microorganismes et des insectes. La structure de stockage doit être capable de préserver le grain à l’abri de l’eau, des insectes, des rongeurs et des oiseaux. Si le grain va être stocké avec un taux d’humidité au-delà des limites « sûres », il convient de prévoir un mécanisme de refroidissement du grain. En cas de présence d’insectes, les installations de stockage doivent permettre de désinfecter le grain facilement et de manière économique.

#Stockage_du_grain #Soytouch #Silosdutouch



www.talkag.com

siloscordoba.com

siloscordoba.com




Bomboma Jean

Stockage du grain

Risques liés à la conservation des céréales



En général, on note que la majorité des conservation des céréales subit pratiquement aux risques qui sont habituellement notifiés. A cet éffet, il existe trois sortes de dangers qui se situent d’abord aux dangers physiques correspondant à la présence de corps étrangers, ensuite les dangers chimiques dont la présence de métaux lourds, de résidus d'insecticides et les dioxines enfin les Les dangers biologiques dont sont les insectes et acariens, les rongeurs et volatiles et/ou leurs traces macroscopiques, les moisissures, les mycotoxines, les salmonelles et le Bacillus cereus. Notons que pour éviter ces dangers, il faudrait systématiquement opter pour des solutions rapides et fiables comme la conservation à l’air libre et autres.

#Stockage_du_grain #Soytouch #Silosdutouch



www.talkag.com

upload.wikimedia.org

upload.wikimedia.org




Bomboma Jean

Stockage du grain

Le stockage des céréales nécessaire dans l’alimentation humaine



Depuis plusieurs années, le stockage du grain est bien structuré dans la majorité des sociétés et pour le maîtriser, il se situe sur trois axes dans l’alimentation humaine à savoir sur le plan de l'alimentation, par la conservation des grains, riches en amidon, à court et moyen terme en prévision de mauvaises récoltes, de disettes ou de conflits. Sur le plan agricole, en assurant la préservation des semences nécessaires pour la production des années suivantes. Le maintien du pouvoir germinatif est également essentiel pour l'orge de brasserie qui sera soumis aux opérations de maltage. Enfin sur le plan commercial, c’est la constitution de stocks de grains pour l’échange. Sachons qu’aujourd’hui, les agriculteurs ont cherché des voies et moyens pour maîtriser des dangers inhérents à la conservation des céréales.

#Stockage_du_grain #Soytouch #Silosdutouch



www.talkag.com

upload.wikimedia.org



upload.wikimedia.org




Traore Phénix Mensah

Développement agricole

Stockage et développement agricole en Afrique



Au Liberia le manque de stockage freine le développement agricole.



L’un des grands maux du secteur agricole africain est la perte post récolte et le Stockage intervenant après les récoltes se trouve être d’une importance capitale. L’on comprend aisément le directeur général du Liberia Agriculture Commodity Regulatory (Lacra), John Flomo quand il souligne que, le manque d'infrastructure de stockage dans les 15 comtés du Liberia est un réel frein au développement de l'agriculture, notamment en matière cacaoyère et c’'est pourquoi leur création et réhabilitation constituent un objectif de l'organisme public, mais de nombreux obstacles s'élèvent dont celui du coût. La rénovation et la construction des aires de stockage et d'unités de transformation s'avère urgent.

#Développement_agricole #Stockage

www.talkag.com via @talk_ag

www.talkag.com via @talk_ag

www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Bousin Paul

Stockage à la ferme

#Machine_agricole #Stockage_à_la_ferme

Pensez à vous préparez pour être de futur stockeur





Traore Phénix Mensah

Stockage de grain

Éviter les pertes post-récoltes



Le Rwanda va améliorer la qualité du grain avec une installation de stockage.



En vu de récupérer des pertes après récolte auxquelles il a été confronté ces dernières années, le Rwanda est prêt à améliorer la qualité du grain avec la construction d'une installation de stockage de grain. En effet, le pays a enregistré plus de 30% de pertes après récolte dues à un stockage médiocre qui a indirectement affecté la qualité de leurs cultures et provoqué des problèmes d'insécurité alimentaire dans le pays. Les pertes après récolte ont eu un impact terrible sur la majorité des fournisseurs, mettant la capacité de vendre davantage à l'arrêt. Le lancement d'une installation de séchage améliorera également la qualité et espère récompenser les efforts des agriculteurs à long terme. Avec ces nouvelles mesures, les agriculteurs auront le sourire aux lèvres alors qu’ils s’efforceront d’atteindre et de maintenir les normes du marché pour une économie concurrentielle.

#Récoltes #Stockage

www.talkag.com via @talk_ag

www.exchange.co.tz

www.exchange.co.tz




Traore Phénix Mensah

Le stockage

Projet de stockage amélioré



Pourquoi les agriculteurs ont-ils besoin de stocker?



Les prix des produits de base sont généralement bas à la récolte et augmentent ensuite jusqu'à la prochaine récolte. Les économistes agricoles ont quantifié cette relation dans huit pays africains. Dans l'ensemble, les prix du mois haut ont été supérieurs de 184% à ceux du mois bas. Bien que ces différences de prix indiquent que le stockage présente des avantages économiques pour les petits exploitants, il en résulte également des coûts supplémentaires. Heureusement, nous pouvons envisager des travaux supplémentaires en ce qui concerne les avantages nets du stockage petits exploitants. Ces données corroborent la relation entre le stockage post-récolte et le bien-être accru du petit exploitant.

#Stockage

www.talkag.com via @talk_ag

www.rockefellerfoundation.org

www.rockefellerfoundation.org




Traore Phénix Mensah

Triage et stockage Oignon Bio

www.youtube.com




Traore Phénix Mensah

Appui de la FAO en stockage d'oignon au Sénégal

www.youtube.com




Traore Phénix Mensah

Production, conditionnement et stockage des semences: des acteurs d’Afrique de l`Ouest formés.

www.youtube.com




Traore Phénix Mensah

Ecologie et économie de l’alimentation - Le riz et le maïs :récolte et stockage

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Stockage d’effluents

Prorogation jusqu’au 1er Octobre



Les éleveurs ayant envoyé un engagement ont jusqu’au 1er Octobre pour les travaux



Dans les zones vulnérables classées initialement en 2012 (puis reclassées en 2017) et les zones classées en 2015, les ouvrages de stockage des effluents doivent être aux normes, sauf dérogation individuelle. Les éleveurs qui ont envoyé une “déclaration d’intention d’engagement” dans des travaux à la DDT en juin 2017 ont jusqu’au 1er octobre 2018 pour réaliser les travaux. Cette échéance peut toutefois être prorogée jusqu’au 1er octobre 2019 pour les élevages.



www.anjou-agricole.com



#Stockage_à_la_ferme #Effluents #Prorogation

www.anjou-agricole.com




Traore Phénix Mensah

La longue expérience du stockage d'eau pour l'irrigation sur le bassin du Son-Sonnette

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Culture féverole

Récolte, rendement et stockage



Stockage



Pour assurer une bonne conservation, ventiler à l'air ambiant dès la mise en silo. Cela permet d’abaisser rapidement la température vers 18-20°C, ainsi que le taux d’humidité. Si nécessaire, intervenir contre les bruches lors du stockage.



www.terresinovia.fr



#Stockage_à_la_ferme

#Féverole





Pichon Gilbert

Culture de pois

Récoltes et stockages



Stockage du pois



Lors de l’arrivée en stockage, la température des graines de pois peut être très élevée. Pour assurer une bonne conservation, ventiler l'air ambiant dès la mise en silo pour abaisser rapidement la température vers 18-20°C et abaisser progressivement le taux d’humidité. La bruche adulte peut sortir des graines au stockage, traiter pour éliminer le ravageur qui nuit à la qualité du pois, surtout en alimentation humaine et pour l'utilisation des semences.



www.terresinovia.fr



#Culture #Stockage_à_la_ferme

#Pois





Pichon Gilbert

Culture de pois

Récoltes et stockages



Récolter en fonction des variétés et débouchées



Avant de récolter le pois, s’assurer que son taux d’humidité est proche de 14%. Dans le cas des variétés résistantes à la verse, il est inutile de poser la barre de coupe de la moissonneuse sur le sol. Pour des pois destinés à la consommation humaine, il faut agir avec précaution et procéder par étape.



www.terresinovia.fr



#Culture #Stockage_à_la_ferme

#Récoltes #Pois





Pichon Gilbert

Javelot

Système de thermométrie connectée



Surveillance de l’état du stockage



Il s’agit d’un kit qui comprend un ensemble de tiges avec capteurs à enfoncer dans le stockage à plat, qu’il faut ensuite enregistrer sur une application d’aide à la décision (smartphones, tablettes, ordinateurs) développée en partenariat avec Arvalis. Javelot est autonome, sans fil et n’a besoin d’aucune source de connexion internet pour fonctionner. Les capteurs ont une autonomie en énergie de 5 ans.



www.farm-connexion.com



#Javelot #Surveillance #Stockage #Technologies_et_Innovations

www.farm-connexion.com




Pichon Gilbert

Récolte du chanvre

Du fanage à la conservation



La conservation



Suite à la récolte, les balles sont ensuite mises à l’abri sous des hangars. Selon les bassins de production, le stockage peut être soit de la responsabilité du producteur, soit de celle de la coopérative qui détient l'outil de transformation.



www.terresinovia.fr



#Stockage

#Récoltes #Chanvre





Pichon Gilbert

Stockage soja après récolte

Conseils



Maîtriser impérativement la température par la ventilation de refroidissement



La ventilation est utilisée pour refroidir les graines. Le refroidissement se fait par étapes. Ventiler dès la mise en cellule pour ramener le stock vers 20°C le plus tôt possible après la récolte. Puis, si le stock doit être conservé jusqu’au printemps, réaliser 2 à 3 autres ventilations pour stabiliser la température en dessous de 10 °C. Comme pour les céréales, la ventilation de refroidissement présente de nombreux avantages.



www.terresinovia.fr



#Stockage

#Soja #Stockage_à_la_ferme #Conseil_agronomiques #Récoltes





Pichon Gilbert

Stockage soja après récolte

Conseils



Nettoyer les graines à la réception



Les graines doivent être nettoyées à la réception. Un lot de graines nettoyées présente moins de risque d'attaque d'insectes, et est plus homogène, ce qui permet un meilleur refroidissement par ventilation. Selon les normes de commercialisation, les graines oléagineuses livrées aux huileries ne doivent pas contenir plus de 2 % d’impuretés.



www.terresinovia.fr



#Stockage

#Soja #Stockage_à_la_ferme #Conseil_agronomiques