Voir plus de contenu

ou


Grosbois Bastian

Les solutions agricoles pour lutter contre le taupin

Dans les possibilités biologiques, l’utilisation d’un purin d’ortie peut être une solution, tout comme le purin de fougère. L’apport de chaux dans le sol est également à envisager, les taupins n’appréciant pas les sols les plus calcaires. Il existe des mesures phytosanitaires en traitement curatif, avec des insecticides à répandre sur le sol mais qui restent un danger s’ils sont utilisés à l’excès. Et ils sont peu efficaces dans les rangs de maïs. Le traitement des semis reste une des meilleures solutions. La fertilisation starter favorise le développement racinaire et peut permettre une esquive partielle des faibles attaques de taupins. Cette stratégie est très vite limitée en cas d'attaque moyenne à forte.



#Taupin #Maïs #Cultures #Conseil_agronomiques #Ravageurs



SOURCE: www.syngenta.fr



Lire aussi

Protection du maïs contre le taupin; à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Protection du maïs contre le taupin

La lutte préventive est le moyen le plus efficace pour éradiquer les colonies de taupins, notamment pour les cultures de maïs. L’observation des parcelles, et notamment des zones les plus humides du champ, permet de détecter la présence de ces coléoptères. L’utilisation de pièges est un bon moyen de faire coup double : de détecter la présence des taupins et de les éliminer manuellement. La lutte doit se mettre en place dès l’implantation de la culture avec une protection adaptée à la pression attendue. Apporter du fumier ou du compost pour augmenter la résistance des cultures.



#Taupin #Maïs #Cultures #Ravageurs



SOURCE: www.syngenta.fr



Lire aussi

Les dégâts causés par les taupins; à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

Les dégâts causés par les taupins, ravageurs de maïs

C’est donc surtout la larve du taupin qui est ravageuse. Elle peut s’attaquer aux semis, aux racines des végétaux, aux bulbes ou tubercules, mais aussi aux parties souterraines des tiges dans lesquelles elle creuse des galeries.



Le ravage est double : sur les quantités puisque les plantes atteintes peuvent dessécher et mourir. Mais aussi sur la qualité et le rendement des productions. Moins de fruits ou légumes, produits moins gustatifs. Les larves de taupins très polyphages apparaissent surtout la deuxième année suivant l’implantation du jardin et restent plusieurs années dans le sol. Craignant le froid et la sécheresse, elles descendent en profondeur dans le sol en hiver et en été. Au printemps, elles remontent et creusent des galeries dans les plants. Du semis jusqu’au stade 8-10 feuilles, le maïs est une plante très sensible aux attaques de taupins en raison de sa faible densité d’occupation du sol et de sa faible capacité de compensation. Les plantes attaquées meurent ou sont impropres à la consommation. Les larves s’attaquent également aux racines des salades, aux racines des gazons et des jeunes arbres. Généralement, ces attaques sont concentrées dans les zones humides du champ. Dans tous les cas, les dégâts de taupins sont à l’origine de pertes de rendement conséquentes et variables en fonction de l’intensité, de la précocité et de la durée d’attaque.



#Taupin #Maïs #Cultures #Ravageurs



SOURCE: www.syngenta.fr



Lire aussi

Cycles du développement des taupins; à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Cycles du développement des taupins

Le taupin adulte a la particularité d’hiberner en s’enterrant dans les sols. Il refait surface au printemps, avec l’intention de s’accoupler. Le mâle a une durée de vie limitée après l’acte de reproduction, à la différence de la femelle qui poursuit son cycle de vie jusqu’à l’automne.



Les pontes sont enfouis dans une faible profondeur et l’éclosion débute à partir du mois de mai, deux à quatre semaines après la procréation. Il faut plusieurs années au taupin avant de devenir adulte. La larve, enfouie à quelques centimètres de profondeur va se développer durant quatre années pour la plupart des espèces, avant d’enclencher sa nymphose lors de la cinquième. Seule l’agriote sordidus peut sortir au bout d’une année. Les larves de taupins sont sensibles au froid et restent dans la terre durant l’hiver. Elles sont également affectées par la sécheresse, et s’enterrent si le temps est trop sec. A contrario, elles apprécient les sols humides. Les taupins sont notoirement réputés pour s’attaquer aux cultures du maïs, dont ils apprécient les graines et les semis. Mais le taupin peut s’attaquer également aux pommes de terre, aux légumes racinaires et aux salades et plus globalement aux plantes à bulbes.



#Taupin #Maïs #Cultures #Ravageurs



SOURCE: www.syngenta.fr



Lire aussi

Le taupin, description du ravageur majeur du maïs; à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Le taupin, description du ravageur majeur du maïs

Le taupin est un coléoptère dont la larve particulièrement vorace occasionne des dégâts importants dans les cultures de maïs. La seule forme de protection contre le taupin est la prévention.



Le taupin est un petit insecte de la catégorie des coléoptères. La dénomination de taupin englobe de nombreuses espèces, près de 200 à travers le monde. En France, 14 d’entre elles sont répertoriées dont 4 sont classées dans la catégorie des ravageurs. De couleur variable selon les espèces, pouvant être jaunâtre, brun ou noir, avec des élytres (ailes dures et bombées) légèrement striées, le taupin mesure généralement à taille adulte entre 7 et 10 millimètres, mais peut atteindre jusqu’à 2 centimètres. Il dispose d’une tête large enfoncée dans le thorax. Ce sont les larves, ou « ver fil de fer », qui sont les plus nuisibles pour les cultures, et non l’insecte adulte. Les larves sont jaunes et vivent légèrement enfouies dans le sol.



#Taupin #Maïs #Cultures #Ravageurs



SOURCE: www.syngenta.fr





Bomboma Jean

Taupins

Ravageurs



Mesures prophylactiques



Sur tabac, c’est la lutte préventive uniquement. Dans la moitié Sud de la France, cette lutte préventive est plus difficile à cause de la présence d'Agriotus sordidus dont le cycle de développement plus court (18 à 24 mois ) est encore mal connu. Prévision des taupins par piégeage et par sondage ( prélèvement de terre ), traitement du sol d’où seuls les traitements de sol en plein avec incorporation homogène permettent de gérer les grosses infestations de taupins. Les traitements en localisé (micro granulé) dans le rang à la plantation permettent de lutter contre de faibles infestations. En revanche, ils peuvent causer des problèmes de reprise. Ainsi, éviter les cultures sur les parcelles à risque très élevé (ancienne prairie, jachère, luzerne ou trèfle ).

#Taupins

#Ravageurs



www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Bomboma Jean

Taupins

Ravageurs



Mesures prophylactiques



Sur pommes de terre, c’est la lutte préventive uniquement. Cette lutte se raisonne au sein de la rotation. Prévision des taupins par piégeage et par sondage (prélèvement de terre) : évaluation du risque pour décider ou non du traitement. Traitement du sol : seuls les traitements de sol en plein avec une incorporation homogène permettent de gérer les grosses infestations. Pour les précédents : éviter les cultures sur des parcelles à risque très élevé (ancienne prairie, jachère, luzerne).

#Taupins

#Ravageurs



www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Bomboma Jean

Taupins

Ravageurs



Mesures prophylactiques



Sur blé, orge, maïs, betteraves, tournesol, c’est la lutte préventive uniquement c’est-à-dire prévision des taupins par piégeage et par sondage (prélèvement de terre), protection des semences : les traitements de semences des céréales et betteraves permettent, comme le traitement dans le rang, de protéger la culture en cours, traitement du sol : seuls les traitements de sol en plein avec une incorporation homogène permettent de gérer les grosses infestations. Des traitements en localisé (micro granulé) dans le rang permettent de lutter contre ce ravageur dans les cultures de betterave, maïs, tournesol et pommes de terre et éviter les cultures sur les parcelles à risque très élevé (ancienne prairie, jachère, luzerne).

#Taupins

#Ravageurs



www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Bomboma Jean

Taupins

Ravageur



Dégâts sur culture (tabac) des taupins



Sur tabac, le plus souvent, des plants de tabac flétrissent et la base de leur tige est rongée intérieurement. La pénétration s'effectue par la partie souterraine et on trouve une larve de taupins cylindrique de 5 à 20 mm de long, de couleur jaune paille brillant, dans la partie attaquée ou à proximité dans le sol. Les plants dessèchent rapidement et meurent. Dans certains cas, les larves des taupins sectionnent les racines des plants. Les jeunes plants jaunissent, se dessèchent progressivement et peuvent mourir. Les plants plus âgés ont une croissance réduite et peuvent rester chétifs. Les pertes de rendement sont importantes.

#Taupins

#Ravageurs



www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Bomboma Jean

Taupins

Ravageurs



Dégâts sur culture (maïs et pommes de terre) des taupins



Sur maïs, les dégâts représentent généralement quelques plages de destruction, parfois, ils peuvent atteindre la destruction quasi totale de la parcelle. Les taupins passent 80 % de leur cycle à l'état larvaire enfouis dans le sol : on peut trouver dans le même terrain des larves de tous âges mesurant de 2 à 25 mm. Attirées par les plantes, les larves se déplacent dans le sol, perforent ou rongent la partie enterrée des plantules. Elles creusent parfois des galeries provoquant des dégâts d'intensité variable. Sur pommes de terre, le taupin creuse des galeries pouvant rendre les lots de pommes de terre de consommation non commercialisables.

#Taupins

#Ravageurs



www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Bomboma Jean

Taupins

Ravageurs



Dégâts sur culture (blé et betteraves) des taupins



De très nombreuses cultures peuvent être concernées par des attaques précoces et tardives. Sur le blé tendre d'hiver, la larve pénètre à la base de la plantule, détruit le bourgeon, ce qui entraîne le jaunissement de la feuille centrale et la mort de la plante. Les attaques de taupins sur céréales peuvent provoquer des dommages allant de la disparition de quelques pieds jusqu'au retournement de la parcelle. Elles peuvent aussi diminuer la vigueur de la culture par un affaiblissement de son système racinaire et provoquer des pertes de rendement importantes. Sur les betteraves, les racines sont sectionnées par les larves, entraînant une destruction de la plante.

#Taupins

#Ravageurs



www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Bomboma Jean

Taupins

Ravageurs



Cycle de développement des taupins



A l'issue de la nymphose, l'adulte hiverne dans le sol ; il apparaît au Printemps, vole seulement la nuit et marche activement. Il mange les feuilles des plantes sauvages ou cultivées les plus variées. Le mâle meurt peu après l'accouplement ; la femelle meurt à la fin de l'été. Les œufs sont déposés à une profondeur de 20 à 60 mm, isolément ou par groupes de 3 à 12, de préférence dans des terrains humides ou frais ; ils se développent en 25 à 60 jours selon le lieu de ponte (fécondité de 150 à 200 œufs). La larve très sensible à la sécheresse se déplace verticalement dans le sol selon l'humidité, la température du sol et la saison. Elle creuse des galeries et attaque les parties enterrées des plantes, avec des arrêts d'activité en été et en hiver. L'évolution larvaire demande 4 années et la larve mue 8 fois. Au mois de mai de la 5e année de développement, la larve se nymphose. Les adultes sont formés en été et restent en diapause jusqu'au mois de mars de l'année suivante. Ils pondent fin Mai-début Juin.

#Taupins

#Ravageurs



www.syngenta.fr



www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

TAupins

Cycle de développement des taupins



La larve de Taupin est très polyphage, et se développe aux dépens des racines de cultures très variées, surtout dans les régions à climat maritime et humide. Dans les régions plus sèches, les prairies naturelles constituent un milieu idéal pour la ponte. Dans les régions de culture intensive, les Légumineuses fourragères sont pratiquement les seules cultures dans lesquelles les larves peuvent commencer leur développement.

A l'issue de la nymphose, l’adulte hiverne dans le sol. Il apparaît au printemps, vole très peu et de nuit seulement, mais marche activement. Il consomme les feuilles des plantes sauvages ou cultivées les plus variées. Le mâle meurt peu après l'accouplement. La femelle pond à la fin de l'été. Les oeufs sont déposés à une profondeur de 20 à 60 mm, isolément ou par groupes de 3 à 12, de préférence dans des terrains humides ou frais. Fécondité, 150 à 200 oeufs. La durée de développement embryonnaire dans l’œuf est de 25 à 60 jours selon le lieu de ponte. La larve se déplace verticalement dans le sol selon l'humidité, la température du sol et la saison (elle est très sensible à la sécheresse). Elle creuse des galeries et attaque les parties enterrées des plantes, avec des arrêts d'activité en été et en hiver. L'évolution larvaire demande 4 années et la larve mue 8 fois.

La nymphe est installée dans une loge terreuse située à 40 à 60 cm de profondeur (durée de nymphose = 1 mois). 1 génération en principe tous les 6 ans. Au mois de mai de la 5e année de développement, la larve se nymphose. Les adultes sont formés en été et restent en diapause jusqu'au mois de mars de l'année suivante. Ils pondent fin mai à début juin.

#Taupins

static.aujardin.info

static.aujardin.info




Grosbois Bastian

Taupin

Description des Taupin



L’adulte a un corps très allongé (7 à 8 mm) et entièrement recouvert sur les faces dorsale et ventrale d'une fine pubescence gris blanchâtre.Tête large et presque complètement dissimulée par le thorax. Le pronotum brun noirâtre est bombé sur la face dorsale. Les élytres sont étroits, allongés à l'extrémité, rougeâtres.

L’oeuf est légèrement ovale, forme peu régulière, 0,5 mm dans la plus grande dimension.

La larve mesure 17 à 20 mm de long, sa largeur est inférieure à 2 mm. sa tête aplatie comporte des mandibules courtes. Son corps cylindrique, jaune pâle brillant, extrêmement dur et résistant la fait appeler "larve fil de fer".

#Taupin

www.quick-agro.fr

static.aujardin.info

static.aujardin.info




Grosbois Bastian

Taupin

Description de la biologie du Taupin



La larve de Taupin est très polyphage, et se développe aux dépens des racines de cultures très variées, surtout dans les régions à climat maritime et humide. Dans les régions plus sèches, les prairies naturelles constituent un milieu idéal pour la ponte. Dans les régions de culture intensive, les légumineuses fourragères sont pratiquement les seules cultures dans lesquelles les larves peuvent commencer leur développement. L' Adulte à l'issue de la nymphose, il hiverne dans le sol. Il apparaît au printemps et il vole très peu, seulement la nuit, mais marche activement. Il mange les feuilles des plantes sauvages ou cultivées les plus variées. Le mâle meurt peu après l'accouplement, la femelle à la fin de l'été. Les oeufs sont déposés à une profondeur de 20 à 60 mm, isolément ou par groupes de 3 à 12, de préférence dans des terrains humides ou frais. Fécondité, 150 à 200 oeufs. Oeuf : durée de développement embryonnaire, 25 à 60 jours selon le lieu de ponte. La larve est très sensible à la sécheresse, elle se déplace verticalement dans le sol selon l'humidité, la température du sol et la saison. Elle creuse des galeries et attaque les parties enterrées des plantes, avec des arrêts d'activité en été et en hiver. L'évolution larvaire demande 4 années et la larve mue 8 fois. La Nymphe est dans une loge terreuse située à une profondeur de 40 à 60 cm. Durée de nymphose, 1 mois.

#Taupin

www.quick-agro.fr

www.quick-agro.fr

www.quick-agro.fr




Grosbois Bastian

Taupins

Description



Il existe une grande diversité d'espèces de taupins, mais deux genres dominent actuellement dans les cultures en France : Agriotes et Athous. Les taupins coupent les racines des jeunes plantes et endommagent les racines plus âgées au niveau du collet. L'identification des taupins est plus aisée au stade adulte. Les taupins adultes, de couleur brune, mesurent 6 à 12 mm de long. Dotés d’ailes, ils sont capables de se déplacer activement pour rechercher leurs sites de ponte. Ils déposent leurs œufs dans le sol. Ceux-ci sont à l'origine d’infestations larvaires qui sont installées pour plusieurs années. Ce sont les larves qui occasionnent des dégâts en grandes cultures. Les larves ont un aspect raide, fin et allongé. Selon les espèces et les conditions de développement, la phase larvaire dure entre un et six ans. Plus elle est jeune, plus elle est sensible aux actions mécaniques (travail du sol) et au dessèchement : sa cuticule protectrice s'épaissit au fil des années.





www.quick-agro.fr

www.quick-agro.fr



#Taupins #puceron_vert #Betterave

www.quick-agro.fr




Grosbois Bastian

Taupin sur tournesol

Description



Il existe une grande diversité d'espèces de taupins, mais deux genres dominent actuellement dans les cultures en France : Agriotes et Athous. L'identification des taupins est plus aisée au stade adulte (au stade larvaire elle est réservée aux spécialistes).

Les taupins adultes sont généralement de couleur sombre, brun clair à brun noirâtre, et mesurent généralement 6 à 12 mm de long. Ils possèdent des ailes, et sont capables de se déplacer activement pour rechercher des sites de ponte qui leur conviennent. Ils déposent dans le sol leurs œufs, qui sont à l’origine des infestations larvaires pour les années à suivre.

Les adultes n'occasionnent pas de dégâts en grandes cultures, contrairement aux larves.

#Taupins

#Tournesol

www.agrifind.fr

www.agrifind.fr




Grosbois Bastian

Taupin

Taupin sur le maïs



L’adulte est un coléoptère de couleur brun-noirâtre. Sa taille varie de 8 à 12 mm. Il pond dans la couche superficielle du sol. La larve, de couleur jaune paille, a une taille variant entre 20 et 25 mm au dernier stade larvaire. Ses téguments sont durs, elle présente trois paires de pattes.

Plusieurs espèces de taupins peuvent être rencontrés en France :

Du genre Agriotes, quatre espèces sont plus fréquemment responsables de dégâts sur de nombreuses cultures. Trois d'entre elles (A. obscurus, A. lineatus et A. sputator) ont des cycles de développement long, de l’ordre de 4 ans, alors qu’ A. sordidus a un cycle plus court (1 à 2 années de vie larvaire).

Du genre Athous, espèces peu réputées pour occasionner des dégâts sur maïs

Les œufs sont déposés chaque année dans le sol de mai à juillet. Les larves ont une durée de vie jusqu'à 4 ans. Ainsi, dans une parcelle, on peut rencontrer des larves de tous âges au même moment. A cours de leur vie, les larves ont une taille variable comprise entre 3 et 25 mm. Les attaques les plus nuisibles sont le fait des derniers stades larvaires. Pour les espèces à cycle long, au cours de la cinquième année survient la nymphose dans une logette de terre, dans le sol. Les adultes émergent à partir de mars - avril de l'année suivante.

#taupin

#Maïs

www.agrifind.fr

www.agrifind.fr




Pichon Gilbert

Culture tournesol

Ravageurs s’attaquant au tournesol



Les taupins



Il existe une grande diversité d'espèces de taupins, mais deux genres dominent actuellement dans les cultures en France (‘Agriotes et Athous). L'identification des taupins est plus aisée au stade adulte. Ils possèdent des ailes, et sont capables de se déplacer activement pour rechercher des sites de ponte qui leur conviennent. Ils déposent dans le sol leurs œufs, qui sont à l’origine des infestations larvaires pour les années à suivre.



www.terresinovia.fr



#Taupins

#Tournesol #Ravageurs