Voir plus de contenu

ou


Pichon Gilbert

Le Maroc mise sur l’innovation technologique pour son avenir agricole

Pour de nombreux professionnels du secteur agricole marocain, l’agriculture marocaine devra s’appuyer sur la digitalisation et des innovations locales pour lui permettre de continuer son développement.



Pour cela, AgriMaroc référence toutes les innovations technologiques nouvelles pouvant booster les agriculteurs du pays. Cette base sera actualisée en fonction des nouveaux projets qui viendront l’enrichir. Pour ceux qui sont détenteurs de projets innovant touchant le secteur agricole, en ce qui concerne le suivi parcellaire, les drones, la logistique, capteurs météo … ou tout autre projet, c’est le moment de contacter par mail Agrimaroc pour postuler.



www.agrimaroc.ma

#Maroc #Technologies_et_Innovations #Technologies_et_agriculture #Enquêtes

www.agrimaroc.ma




Pichon Gilbert

En côte d’Ivoire, trois étudiants lancent une application destinée aux agriculteurs du pays

“BioSave” est l’application qui apprend aux agriculteurs à fabriquer et utiliser des engrais et insecticides bio à partir de déchets organiques.



Lancée en 2019 auprès de 150 agriculteurs, BioSave offre également des méthodes de production moins coûteuses. Les trois étudiants proposent une solution alternative à l’usage des produits chimiques dans les champs et donnent des conseils aux utilisateurs sur les différents dosages d’engrais avant usages; et sur comment utiliser des produits. Ceci limite ainsi des pratiques coûteuses (mauvais dosages) et aussi et peu respectueuses de l’environnement (mauvaise utilisation). BioSave propose des recettes d’engrais simples à réaliser à la maison à partir des déchets organiques et montre tout d’abord aux agriculteurs comment trier ces déchets. L’application est désormais disponible en français, baoulé et malinké, les langues les plus parlées de la région. Un projet très prometteur, étant donné que la Côte d’Ivoire est la première puissance agricole d’Afrique de l’Ouest et que les agriculteurs du pays approvisionnent le marché national mais aussi celui des pays francophones voisins comme le Burkina Faso, le Bénin, le Togo, le Mali et la Guinée.



www.mediaterre.org

#Technologies_agricoles #Technologies_et_agriculture #Côte_dIvoire

www.mediaterre.org




Cavaille Olivier

Confinement : l’appli TalkAG des Silos du Touch crée des liens

Lancée il y a quelques mois par les Silos du Touch pour créer du lien entre les agriculteurs, l’appli pour smartphone TalkAG trouve tout son sens en cette période de confinement. Plus de 3 000 personnes sont déjà inscrites sur la plateforme.



www.agrodistribution.fr



#TalkAG #Technologies_et_Innovations #Réseau_social_agricole

www.agrodistribution.fr




Traore Phénix Mensah

Technologie et agriculture: Opportunités et défis de la blockchain dans l'agriculture et le secteur agroalimentaire



Créer du lien avec les consommateurs, assurer la traçabilité des productions ou la certification des cahiers des charges de production, font partie des préoccupations majeures des agriculteurs. C’est là qu’interviennent les technologies blockchain.



Ces dernières années, les transactions commerciales dans l'agriculture ont été transformées par la numérisation de la chaîne de valeur. Cependant, il existe encore de nombreux défis liés à la traçabilité des produits et à la transparence dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement, en particulier pour sécuriser les transactions. Les technologies blockchain, notamment en les associant à de l’IoT, peuvent contribuer à apporter plus de transparence et d’efficience au secteur agricole et à l’industrie agroalimentaire, de la gestion des données des exploitations agricoles jusqu’à leur chaîne d’approvisionnement. La blockchain est une méthode de documentation des données via un registre numérique qui enregistre et vérifie les transactions, accords et contrats. La technologie permet un transfert immédiat des actifs numériques et réduit (ou supprime complètement ) le besoin d'intermédiaires, comme les banques et autres prestataires de services financiers. Avec cette approche décentralisée, la blockchain aide les parties prenantes impliquées dans un réseau de chaîne d'approvisionnement ou un système d'agriculture contractuelle (de l'agriculteur, du grossiste, du prestataire de services financiers au supermarché) à commercer plus rapidement et de manière plus transparente. Cependant, l'application de la blockchain dans les régions ACP est encore naissante et la sensibilisation aux implications de la blockchain, des partenariats et du partage des connaissances a été soulignée comme faisant partie des priorités clés pour le développement de la blockchain par les panélistes lors de la réunion d'information. Plusieurs applications de la chaîne de blocs dans le secteur agroalimentaire incluent la gestion de la chaîne d'approvisionnement, la sécurité alimentaire, le financement du commerce, les services financiers agricoles, les informations sur le marché, les registres fonciers et les accords internationaux liés à l'agriculture. Par exemple, la technologie blockchain fournit une méthode sécurisée, rapide et immuable pour enregistrer les titres fonciers, et les actifs physiques enregistrés peuvent être utilisés comme garantie pour accéder aux services financiers. Louis de Bruin d'IBM et Anthi Tsilimeni-Archangelidi de Cargill ont présenté des moyens de faire évoluer les applications dirigées par le secteur privé. Cependant, tous ces développements ont des implications pour les politiques et la gouvernance dans les pays ACP.

#Technologie_et_agriculture #Blockchain #Agroalimentaire #Chaîne_d_approvisionnement



LIRE AUSSI:La chaîne de valeur du cacao au Ghana est prête à adopter la technologie de la blockchain?=> www.talkag.com

SOURCE:www.cta.int

www.talkag.com




Bomboma Jean

Promouvoir l’agriculture : 2,7 milliards de dollar sont investis dans l’Agtech

La promotion de l’agriculture moderne se développe en Afrique grâce aux investissements à travers la création des start up de l’Agtech qui totalisant $ 2,7 milliards avec 289 transactions réalisées dans le monde, poursuivant la tendance observée depuis 2010 révèle Finistere Ventures dans son rapport «2020 Finistere Ag and Foodtech Report». L’Agtech se développe au rythme de 58% par an, Précise CommodAfrca.



« Alors que davantage d'argent est investi dans les technologies avancées de protection des cultures, l'agriculture d'intérieur, les protéines alternatives, le raffinement des ingrédients et les progrès de la chaîne d'approvisionnement, les investissements dans les piliers tels que l'agriculture numérique commencent à chuter alors que des leaders commencent à émerger », explique Arama Kukutai, co-fondateur de Finistere Ventures. « De même, ces réaffectations d'investissements contribueront à la mise en place d'un écosystème alimentaire et agricole plus sain et plus durable, dont la valeur fondamentale doit être démontrée. »

#Agtech #Investissement #Technologies_agricoles



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com





www.commodafrica.com



www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Technologie et agriculture sous serre: Quatre jeunes au Ghana transforment l’agriculture en utilisant des solutions innovantes



Après leur rencontre en 2018 lors d’un concours d’innovation, quatre jeunes ghanéens décident de fonder TechShelta; avec pour but de maximiser l’efficacité de l’agriculture sous serre en utilisant des solutions innovantes.



TechShelta est une entreprise orientée vers les services qui construit une suite de logiciels et de matériels pour avoir un impact sur l'industrie agricole et agroalimentaire. Elle a pour vision de s'ériger comme plaque tournante des services de soutien à la culture en serre; avec pour mission de maximiser l'efficacité de la culture en serre grâce aux innovations technologiques. Rappelons que lors de la 69ième Annual New Year School and Conference (ANYSC) en 2018, le directeur du soutien aux entreprises du Plan national d’entreprenariat et d’innovation (National Entrepreneurship and Innovation Plan - NEIP, déclarait que quelque 10 000 emplois devraient être créés à l’horizon 2022; grâce à la création de 1 000 projets de serres dans le pays. Une déclaration qui nous donne une idée de la place qu’occupe cette technique culturale. C’est donc dans cette perspective, TechShelta a commencé ses activités en décembre 2018, après qu’une étude réalisée par le groupe entre mars et septembre de la même année a révélé que les agriculteurs du Ghana qui cultivent des légumes sous serre ne produisent qu’environ 40 % des rendements escomptés. C'est un problème dû au manque de connaissances, à l’inefficacité des opérations manuelles et à l’absence d’un soutien à la commercialisation. Les faibles précipitations obligent le Ghana à importer la plupart des produits alimentaires. L’agriculture sous serre vise à réduire les importations de quantités importantes de légumes. Cette pratique peut en effet aider les agriculteurs à produire toute l’année. Toutefois, la visite des exploitations par l’équipe a montré une pratique peu adaptée ne permettant pas d’atteindre les objectifs. TechShelta a ainsi décidé de concentrer ses activités sur ce secteur de niche. le groupe a commencé à fournir une suite d’applications web et mobiles qui permet aux cultivateurs sous serre d’avoir accès, à la demande, à des possibilités de conseil, d’automatisation, de formation et à des débouchés pour les produits des cultivateurs et les intrants des fournisseurs spécialisés sur leur plateforme A-market. Au cours du premier semestre de 2020, TechShelta va reproduire son modèle de village d’agriculture sous serre et portera à 20 le nombre de serres (il y en a actuellement 14) dans l’est du Ghana. D’ici la fin de l’année, l’entreprise prévoit également de proposer ses services de soutien via les applis web et mobiles aux autres agriculteurs et étendra ses activités à deux autres pays d’Afrique de l’Ouest.

#Technologie #Agriculture_sous_serre #TechShelta #Ghana



LIRE AUSSI: Digitalisation agricole: Le projet « Suivi des exploitations agricoles familiales au sein des coopératives membres de la CAPAD » au Burundi=> www.talkag.com



SOURCE: www.cta.int

www.cta.int




Traore Phénix Mensah

La chaîne de valeur du cacao au Ghana est prête à adopter la technologie de la blockchain?



Au Ghana, l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), planche sur la technologie de la blockchain pour le cacao.



En effet, le Global Quality and Standards Project (GQSP) au Ghana, financé par le Secrétariat d'État suisse à l'économie (SECO) et mis en œuvre en partenariat avec SIM (Supply Chain Information Management), examine une méthodologie visant à conseiller les pays en développement désireux d'entrer la quatrième révolution industrielle sur les défis et les avantages de l'adoption de la technologie blockchain dans une chaîne de valeur spécifique. Une mission d'enquête a expérimenté la méthodologie dans la chaîne de valeur du cacao ghanéen et a formulé des recommandations pour l'adoption de la technologie. La mission a rencontré les parties prenantes de la chaîne de valeur du cacao pour cartographier et comprendre leurs risques et transactions clés, et pour identifier leur état de préparation pour l'adoption de la technologie. Parmi les acteurs figuraient des agriculteurs, des producteurs primaires, des coopératives, des transporteurs, des entrepôts, le Ghana Cocoa Board (Cocobod), la Licensed Buying Companies (LBC), la Quality Control Company (QCC), la Cocoa Marketing Company (CMC), le Cocoa Research Institute (CRIG) et le Cocoa Health and Extension Department (CHED).

#Chaîne_de_valeur #Cacao #Ghana #Technologie #Blockchain



LIRE AUSSI: La Chronique des Matières Premières Agricoles: Le cacao au 19 mars 2020=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Olam International créé une application pour lutter contre le travail des enfants dans les plantations de cacao au Cameroun



Olam a introduit au Cameroun une nouvelle application de sa technologie Olam and Farmers Information System (OFIS); afin de lutter contre le travail des enfants, pour un cacao durable.



Le partenariat au Ghana et en Côte d’Ivoire entre l’OIT et plusieurs entreprises de l’industrie du chocolat et de la confiserie cherche à éradiquer le travail des enfants, tout en assurant la continuité de la main d’œuvre dans les plantations de cacao par les jeunes générations. C’est dans cette perspective que le groupe singapourien Olam a introduit au Cameroun une nouvelle application de sa technologie Olam and Farmers Information System (OFIS) qui permet, via un smartphone, de collecter des données sociales, et d’identifier le travail des enfants dans les plantations de cacao. Ce développement s’inscrit dans le partenariat mise en place avec Fair Labor Association (FLA) et les coopératives locales de producteurs de cacao pour enregistrer numériquement près de 7 000 producteurs-agriculteurs au Cameroun et leurs ménages, introduire des systèmes de traçabilité, éduquer les communautés locales sur le travail des enfants et mettre en place systèmes dédiés de surveillance et de remédiation du travail des enfants. L’application sera également mise en place dans trois pays d’Afrique de l’Ouest pour couvrir près de 223 000 agriculteurs.

#Technologie #Application #Cacao #Travail_des_enfants #Cameroun



LIRE AUSSI: «Thank my Farmer»: Une application mobile pour une chaîne d’approvisionnement du café transparente et traçable=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Traore Phénix Mensah

Technologie: La blockchain pour une meilleure traçabilité du cacao



Depuis 2019, il est développé un système de traçabilité basé sur la blockchain, pour développer la transparence dans le secteur, réduire les coûts de transaction et augmenter les marges bénéficiaires du cacao produit de manière durable. Le projet était prévu pour finir en février 2020.



Porter par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA), l’objectif du projet est de créer un système de traçabilité basé sur la blockchain pour le contrôle de l’origine du cacao et des potentielles fraudes sur les maillons intermédiaires; définir les possibilités technologiques basées sur la blockchain pour réduire les coûts de transactions liées aux transferts de paiements dans la filière et pour les services écosystémiques; capitalisation sur l’expérience du projet et élaboration d’un plan à plus long terme avec les parties prenantes pour développer davantage le secteur du cacao durable avec les technologies de blockchain. Bénéficieront de ce projet: l’Union des Sociétés Coopératives Kimbê (ECOOKIM), composé de 23 coopératives membres, près de 12000 producteurs, 41450 ha en cacao; coopérative SCEB certifié bio et fairtrade, 100 producteurs (partenaire Ethiquable); coopérative PCBM de Biébi (certifié bio et fairtrade, 50 producteurs); coopératives cacao de la zone REDD+ (3 coopératives actives et plusieurs en cours de formalisation); les maillons en aval travaillent avec ces acteurs.

#Technologie #Blockchain #Cacao



LIRE AUSSI: Technologie: La technologie blockchain peut-elle contribuer à changer l’image de l’huile de palme ?==> www.talkag.com



SOURCE: www.nitidae.org





Pichon Gilbert

Aladin.farm, la nouvelle plateforme pour les agriculteurs

Il s’agit du nouveau chef d’oeuvre de InVivo, premier groupe coopératif agricole de France



Il s’agit en effet d’une plateforme de vente en ligne, qui propose des solutions innovantes qui vont permettre d’accélérer la mutation agricole : « Cette plateforme a pour ambition de couvrir tous les besoins de l’agriculture du futur », précise le directeur du digital au sein du groupe InVivo. Outre des services, consommables et machines, les agriculteurs vont pouvoir surfer sur la plateforme pour se fournir en outils à impact réduit sur l’environnement ou en traitements alternatifs : fertilisants innovants, produits de biocontrôle ou insectes pour lutter contre certaines maladies. Aladin.farm est installée sur le site montpelliérain d’Invivo, sur le parc Eurêka.



actu.fr



#Technologies_et_agriculture #Aladin #InVivo

actu.fr




Bomboma Jean

A travers l’évolution de la technologie, les jeunes camerounais améliorent les récoltes

Dotés d’une grande intelligence, 10 des entrepreneurs choisis par la startup Kirinno Labs travaillent actuellement sur un projet dénommé AgrIA (Agriculture et Intelligence Artificielle).



Ils utilisent ainsi l’intelligence artificielle afin de déterminer la période propice à l’ensemencement. Le dispositif d’AgrIA traite des calculs relatifs à l'humidité et la température des sols, ainsi qu’aux prédictions climatiques, afin de donner la probabilité de réussite d’un semis dans un espace et sur une période donnés. Des sondes sont envoyées dans le sol, ce qui permet de procéder aux diverses analyses. En outre, il y a un système d’alerte en temps réel avec notification sur le téléphone. un membre de l’équipe sur le média Agence Cameroun Presse souligne que : « Vous pourrez entrer gratuitement le nom de votre commune ou de votre village via une application ou un site internet, et vous aurez les informations météorologiques sur une semaine, ainsi que les prédictions agricoles ».

#Cameroun #Développement_Agricole #Technologie_Agricole



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

Technologie: La technologie blockchain peut-elle contribuer à changer l’image de l’huile de palme ?



La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d'informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. La technologie aujourd’hui fait partie intégrante du système d’organisation de plusieurs filières agricoles dans le monde et pourra donc permettre d’apurer l’image de l’huile de palme qui ne cesse de faire objet de plusieurs polémiques .



Une étude de Juniper Research estimait que la blockchain et la connectivité des objets (IoT) peuvent révolutionner l’industrie alimentaire. Dores et déjà, ils estiment que la blockchain devrait permettre de réaliser des économies mondiales de $31 milliards en matière de fraude alimentaire d'ici 2024 grâce au suivi des produits alimentaires tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Dans le contexte de la filière huile de palme, selon Kamales Lardi, directrice associée de Lardi et Partner Consulting GmbH, très certainement la technologie blockchain peut contribuer à changer l’image de l’huile de palme auprès du consommateur; car cette technologie peut contribuer à prouver sans équivoque que les fruits du palmier à huile récoltés sont de façon durable et sans déforestation. En effet, au nombre des reproches fait à la filière, l’on peut trouver, la participation à la déforestation, la non durabilité de la production de l’huile. D’après la directrice, un parti pris général contre les produits de l'huile de palme est principalement dû au manque d'informations partagées directement avec la base de consommateurs, concernant les efforts de durabilité, la certification, ainsi que les initiatives de biodiversité positive qui sont actuellement en cours en Malaisie.

#Technologie #Blockchain #Huile_de_palme



LIRE AUSSI: La Chronique des Matières Premières Agricoles: L’huile de palme au 27 février 2020=> www.talkag.com

SOURCE: www.commodafrica.com

www.commodafrica.com




Pichon Gilbert

Quand les robots contribuent au bien-être des chèvres du Loir-et-Cher

Un éleveur a fait le choix de l’automatisation pour gérer sa ferme afin de pouvoir mieux s'occuper de ses animaux



Selon lui, avoir recours aux nouvelles technologies dans l’agriculture est un excellent moyen de pouvoir bien prendre soin de ses animaux. Dans sa ferme, la distribution des aliments aux animaux est entièrement personnalisée et assurée par un robot. La traite des ses animaux est elle aussi entièrement automatisée; ce qui permet d’éviter les prélèvements manuels réguliers qui perturbent les animaux et donc avoir un meilleur rendement. Toutes les informations sont accessibles sur un écran tactile qui signale la moindre anomalie pendant la traite, afin que l’éleveur puisse intervenir rapidement. Les données recueillies sont stockées dans un logiciel qui lui permet de bien gérer son troupeau. Pour éviter de trop refroidir son lait, il l’ensemence le soir avec du sérum pour que les ferments commencent à travailler. La température est ainsi rabaissée à 12°, au lieu des 4° obligatoires pour raisons sanitaires si le lait partait en laiterie. De plus son tank à lait est équipé d’un récupérateur thermique.



www.euractiv.fr

#Agriculture_De_Demain #Technologies_et_agriculture

www.euractiv.fr




Pichon Gilbert

Le désherbage automatique à la place du désherbage manuel

Les robots désherbeurs aujourd’hui peuvent apporter une réponse aux agriculteurs en ce qui concerne leur travail pénible, pour lequel la main d’œuvre est difficile à trouver.



Arracher les mauvaises herbes à la main dans les champs est un travail difficile, auquel l’arrivée des désherbants chimiques (herbicides) avait mis fin. Mais depuis que les gouvernement veulent mettre fin à l’usage des désherbants chimiques et prônent aussi une agriculture biologique. Face à cela, plusieurs entreprises en exemple de la firme Naïo Technologie s’est lancé dans le développement d’un robot désherbeur. Baptisé Oz, le petit robot électrique développé depuis quelques années par Naïo technologie a le mérite de se faufiler entre les rangs de légumes grâce à son guidage GPS. A l’aide d’une caméra et d’un laser, Oz repère son trajet entre les salades ou les plants de tomates, évite les obstacles éventuels. Une centaine de maraîchers se sont déjà équipés principalement en France, mais aussi dans certains pays d’Europe.



www.euractiv.fr



#Agriculture_De_Demain #Agriculture_de_précision #Technologies_et_Innovations_agricole #Technologies_et_Innovations

www.euractiv.fr




Pichon Gilbert

La technologie fait son chemin dans les champs

La tendance « Ag-tech » veut pousser l’innovation technologique encore plus loin dans les champs bien que cette dernière soit déjà bien implantée dans les exploitations. La France compte déjà 250 start-ups spécialisées en agriculture.



La high-tech s’est implantée dans l’agriculture européenne en remplacement des vieilles méthodes agricoles. De nos jours, les technologies de guidages, le recours aux satellites pour géolocaliser les opérations, mais aussi les smartphones, les logiciels, les drones occupent une place prépondérante dans quotidien des agriculteurs. En France, la recherche en agronomie qui a toujours été grandement soutenue par les pouvoirs publics. Au total près de 250 start-up en France se penchent sur le secteur agricole. Côté coopératives, le groupe InVivo qui fédère 3000 entreprises développe aussi une offre technologique renforcée, avec son logiciel Smag qui quadrille un tiers du territoire agricole français. Il permet cependant à l’agriculteur d’avoir accès, à travers son smartphone, à des informations croisées : météo, date de pulvérisation optimale, semences, plan de fumure, mise en conformité.



www.euractiv.fr

#Agriculture_De_Demain #Agriculture_de_précision #Technologies_et_Innovations _agricole #Technologies_et_Innovations

www.euractiv.fr




Grosbois Bastian

Tarifs et modalités d’accès Illicow

L’application est accessible gratuitement aux éleveurs adhérents à PHF bénéficiant déjà du service planning d’accouplement interactif. Pour les non-adhérents, le service est accessible au tarif de 161€ ht/an. Vos identifiants habituels vous permettront de vous connecter à l’application (n° de cheptel + mot de passe). A noter que la première phase d’initialisation peut être longue selon la taille de votre cheptel. Par la suite, les données seront mises à jour automatiquement pour vous.



#Génétique #Technologies #Insémination_artificielle #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr



Lire aussi

Fonctionnalités Illicow: Test d’apparenté, à l’adresse: www.talkag.com





Traore Phénix Mensah

Avec la technologie Hello Tractor, John Deere ambitionne développer ses ventes de tracteurs en Afrique et la mécanisation sur le continent



Le fabricant mondial de matériel agricole, l’américain John Deere, équipe ses tracteurs de la technologie Hello Tractor avec l’ambition de développer ses ventes de tracteurs en Afrique et la mécanisation sur le continent où environ 80% des terres agricoles sont encore cultivées à la main.



Présent au départ au Nigeria, Hello Tracteur est aujourd’hui déployé sur cinq marchés en Afrique. Hello Tractor a été fondé avec la conviction que les petits exploitants agricoles sont la clé pour assurer la sécurité alimentaire mondiale et réduire la pauvreté enracinée. En effet, Hello Tractor, encore souvent appelé le "Uber des tracteurs", ambitionne de faciliter l’accès à la mécanisation des petits agriculteurs et d'optimiser l’utilisation des tracteurs. Via une application, l’agriculteur peut entrer en contact avec les propriétaires de tracteurs et les louer. En outre, les tracteurs sont équipés d’une antenne GPS permettant de tracer les déplacements mais aussi de collecter et transférer des données. Hello Tractor offre également des services comme la livraison d’engrais, d’intrants ou d’équipements. Jacques Taylor, directeur Afrique subsaharienne de John Deere, a indiqué que l’américain testait actuellement la technologie sur environ 400 tracteurs au Ghana et au Kenya et prévoyait de déployer les appareils à travers l'Afrique au cours du second semestre de cette année, en l'offrant à tous les sous-traitants qui achètent ses équipements sur le continent.

#Technologie_agricole #Mécanisation_agricole #Hello_Tractor

SOURCE: www.commodafrica.com





Grosbois Bastian

Fonctionnalités Illicow: Test d’apparenté

Nouvelle fonctionnalité à voir le jour grâce à cette illicow, le test d’apparenté vous permet de connaître en un instant le degré de parenté d’un ou plusieurs taureaux avec vos femelles. Après avoir sélectionné les taureaux vous intéressant (possibilité de filtrer par fournisseur), l’application vous affiche pour chacun d’eux le nombre de produits issus de vos femelles, dont la consanguinité est comprise entre 3 paliers : inférieure à 5%, comprise entre 5 et 7%, supérieure à 7%. En cliquant sur une ligne de résultat, l’application vous affiche la liste de vos femelles accouplées avec le taureau sélectionné. Pour chaque femelle la consanguinité du produit est indiquée. Enfin, le détail de la fiche du produit est disponible en cliquant sur la ligne correspondante. Idéale pour gérer la consanguinité de vos femelles, l’application s’avère particulièrement pratique pour effectuer une évaluation rapide des taureaux avant achat.



#Génétique #Technologies #Insémination_artificielle #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr



Lire aussi

Fonctionnalités Illicow: Test d’accouplement, à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Fonctionnalités Illicow: Test d’accouplement

Première fonctionnalité tirée du planning d’accouplement interactif, le test d’accouplement vous permet de sélectionner un couple femelle-taureau, afin d’obtenir un aperçu de la valeur génétique attendue du produit.



Plusieurs tests d’accouplements peuvent être réalisés, avec la possibilité de reprendre la même femelle ou le même taureau, facilitant la comparaison. A l’écran vous obtenez une fiche complète du produit à naître, reprenant le pedigree et les index de détail. Si connue, la consanguinité du produit est affichée, et le radar, bien connu de tous maintenant, vous permet de comparer le profil génétique de la mère avec celui du produit issu de l’accouplement. Des messages clairs vous mettent en alerte lorsque la consanguinité du produit est trop élevée (supérieure à 7%), de même lorsque la facilité de naissance est inférieure à 90. Enfin, vous pouvez sauvegarder vos accouplements testés, afin de les réétudier ou de les retrouver avant d’inséminer.



#Génétique #Technologies #Insémination_artificielle #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr



Lire aussi

Tester les accouplements en un clic avec Illicow, à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Tester les accouplements en un clic avec Illicow

Prim’Holstein France lance Illicow, une application mobile à destination des éleveurs laitier attentifs à leurs choix génétiques. Avec Illicow, tester un accouplement avant l’insémination artificielle n’aura jamais été aussi simple.



C'est une application qui vous permettra d’accoupler vos vaches et génisses partout, tout le temps, et surtout en un instant. Développée à la suite du Guide Taureaux, illicow est disponible dès aujourd’hui sur android, et en fin de semaine sur ios (iphone). L’application mobile fonctionne même hors ligne et embarque les données de votre cheptel, ainsi que celles de plus de 4 000 taureaux, vous permettant d’effectuer des tests d’accouplement partout et à tout instant de la journée. Illicow accompagne également les éleveurs dans leurs commandes de doses. L’application calcule pour cela la consanguinité moyenne d’un taureau avec le cheptel, et délivre la répartition par seuil de consanguinité pour les produits à naître. L’information peut être affinée en ciblant une population de femelles en particulier.



#Génétique #Technologies #Insémination_artificielle #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr





Grosbois Bastian

La scie mobile de desilage SCIE'REX

La Scie’Rex d’Emily permet de désiler tous types de fourrages jusqu’à 2,60 m de large avec un front d’attaque impeccable de haut en bas.



Emily a conçu la Scie’Rex, une scie mobile adaptable sur sa gamme de godets à tapis Dis’Fib et permettant de désiler tous types de fourrages jusqu’à 2,60 m de large avec un front d’attaque impeccable jusqu’en bas du tas. La Scie’Rex bénéficie de deux innovations brevetées. Son déflecteur permet de retenir la matière lors de la coupe en conservant un godet compact lors du transport et de la distribution. Et le System Soft Control permet d’obtenir jusqu’à cinq inversions de sens de la lame mobile par seconde, soit 300 inversions de sens par minute. Avec un seul double effet, le System Soft Control pilote l’asservissement de la descente du lamier et de l’inversion de sens automatique de la scie. Il permet d’inverser rapidement le sens de coupe en limitant la pression du circuit hydraulique, pour un désilage de grande qualité avec un rendement de chantier optimal.



#Robotique_en_élevage #Technologie #Elevage_de_précision #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr

www.web-agri.fr




Grosbois Bastian

Le pince-balle Multi-Fix: Une pince qui s’adapte à 3 types d’attelage

Le pince-balle Multi-Fix peut être attelé sur trois types d’accrochage : chargeur (MX & Euro) et télescopique Manitou, de façon rapide, et sans outils manuels. Cet outil permet donc un accrochage aisé lors des utilisations collectives, que ce soit un chargeur MX ou Euro, ou un télescopique Manitou. Ces trois accrochages représentant environ 80 à 90 % des parcs agricoles. Actuellement et généralement, chaque pince-balle est équipé d’un seul accrochage unique soudé ou boulonné. Cette solution oblige alors à avoir plusieurs pince-balles ou à démonter l’accrochage, ce qui requiert beaucoup de temps. Le pince-balle Desvoys Multi-Fix a pour avantage d’être modifiable rapidement par déplacement de pièces légères à l’aide de goupilles, et ainsi de se configurer aux besoins du client.



#Robotique_en_élevage #Technologie #Elevage_de_précision #Elevage



SOURCE: www.delta-force.com

www.delta-force.com




Grosbois Bastian

Bekosense H2O Alert : un système de surveillance pour la qualité de l'eau

H2O ALERT est un système de surveillance de la qualité de l’eau en temps réel avec alarme (utilisation mobile) pour les élevages laitiers, à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments.



Une eau propre et de bonne qualité est indispensable pour la santé et la productivité des animaux d'élevage, néanmoins les abreuvoirs pour animaux d'élevage sont très souvent exposés aux impuretés et aux souillures. Ce système innovant surveille la qualité de l'eau d’une façon permanente et envoie automatiquement une alerte sur une application mobile associée afin de prévenir l'éleveur en cas de non conformité. Les capteurs qui assurent une surveillance permanente de la qualité de l’eau sont connectés à une application mobile, avec transmission des données sur la qualité de l’eau en temps réel et émission d’alarme si nécessaire. En complément, les mesures et analyses de l’eau de boisson ou de l’eau de nettoyage de la machine à traire sont sauvegardées en continu et documentées. Les données peuvent être utilisées pour optimiser la routine quotidienne sur la ferme, diminuer les risques, améliorer la santé des animaux et être intégrées dans des programmes de traçabilité dans la chaîne alimentaire. Les capteurs peuvent être facilement mis en place dans toutes sortes d’endroits (abreuvoirs d’intérieur, bac abreuvoir externe, points d’eau en pâture, bac de lavage de la machine à traire, etc.).



#Robotique_en_élevage #Technologie #Elevage_de_précision #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr





Bomboma Jean

Fertitogo : Près de la moitié du territoire échantillonné à ce jour

A ce jour, Fertitogo a permis d’échantillonner plus 1,8 millions ha, soit 50,46% du territoire national, et de générer 4 cartes thématiques (pH, Matière Organique (MO), Phosphore assimilable (P) et Potassium échangeable (K)) pour les régions des Savanes et de la Kara.



Dans un premier temps, le projet avait procédé à l’échantillonnage sur les zones d’agropoles, couvrant une superficie globale de 130 000 hectares, répartis dans les 05 régions économiques du Togo. La phase d’extension, quant à elle, cible l’ensemble des régions. A titre d’illustration, le mappage est actuellement concentré sur la région Centrale (après les régions des Savanes, et de la Kara), avec déjà un prélèvement de 76% des échantillons prévus. Le projet se donne l'horizon fin 2020, pour venir à bout de tout le territoire.

#Application #Technologies_et_Innovations #Fertitogo #Fertilisation_des_sols



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.togofirst.com

www.togofirst.com




Cavaille Olivier

Dino lettuce, entry to the desert (of Yuma) - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com




Bomboma Jean

Fertitogo, carte de fertilité des sols au togo : Comment ça marche ?

La carte de fertilité évalue plusieurs paramètres, notamment l'acidité du sol, le PHO, la Salinité, la conductivité électrique, le Phosphore assimilable, le potassium échangeable, et la matière organique. Le tout est testé dans un labo mobile avant d’être validé par les experts, et intégré à la cartographie numérique.



Le système ne se contente pas juste d’évaluer les terrains, ces informations sont accompagnées de recommandations sur les cultures et intrants, en fonction de la fertilité moyenne de la région et des exigences au niveau des cultures.

#Application #Technologies_et_Innovations #Fertitogo #Fertilisation_des_sols



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.togofirst.com





Bomboma Jean

Fertitogo : Présent au 12ème forum national du paysan togolais (FNPT)

L’application Fertitogo a été à juste titre, l’une des vedettes du 12ème forum national du paysan togolais (FNPT), qui s’est tenue dans la ville de Kara (420 km au nord de Lomé), à la fin janvier dont TalkAg aussi était présent.



Ainsi, si l’initiative qui résulte d’un partenariat entre le gouvernement, l’APRODAT (Agence gouvernementale en charge des agropoles), et plusieurs partenaires dont la Fondation OCP, et la FAO s’articule avec le Plan national de développement (dont l’axe 2 veut développer des pôles agroindustriels), elle vient surtout appuyer les producteurs, à grand renfort de technologie, pour un secteur qui occupe tout de même 65% des togolais.

#Application #Technologies_et_Innovations #Fertitogo #Fertilisation_des_sols



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.togofirst.com







Bomboma Jean

Fertitogo : Application dédiée aux agriculteurs pour connaître la carte de fertilité des sols au Togo

Le projet d’élaboration de la carte de fertilité du Togo (Fertitogo), est une application de conseil et d’aide à la décision, pour une fertilisation raisonnée des cultures, lancé en 2017 sous le pilotage de l’Institut Togolais de la Recherche Agronomique (ITRA) et téléchargeable sur ordinateurs, les tablettes et smartphones.



Dr Gagnon Komlan, chercheur à l’ITRA, et membre de la coordination du Projet rassure à ces termes : « Plus besoin aujourd’hui que le paysan sollicite l’ITRA pour que ses techniciens aillent sur son terrain, pour faire des prélèvements et ensuite faire les analyses. Ceci est un outil que le gouvernement met à disposition pour soulager le paysan qui a besoin de connaitre le statut de son sol avant de procéder à la production. »

#Application #Technologies_et_Innovations #Fertitogo #Fertilisation_des_sols



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.togofirst.com

www.togofirst.com




Traore Phénix Mensah

TALKAG le premier réseau social agricole dévoué pour la transformation agricole par l'intelligence artificielle (IA ) en Afrique



Les réseaux sociaux, sont de véritables vecteurs de communication et de partage. TalkAG, partisan de l’intégration de l’innovation technologique dans les méandres des pratiques agraires; met à la disposition du monde agricole sa plateforme de discussion et de partage d’expérience.



L’Afrique a une population essentiellement agricole. TalkAG en a bien pris conscience et se propose de révolutionner l’agriculture africaine par le partage d’expérience et une communication autour de l’usage de l’IA dans l’agriculture dont l’efficacité n’est plus un sujet à débat.Selon une étude du cabinet Deloitte de 2018, l’Afrique comptera 660 millions d’Africains connectés grâce à un smartphone en 2020, soit le double par rapport à 2016 (336 millions). Cela signifie plus de données à collecter, permettant à l'IA d'occuper une place plus importante. L’Afrique est en retard mais, il faut dire qu’il y a une dynamique forte, avec beaucoup de startup. A cet effet, sur TalkAG la communauté agricole développe des discussions, partage des expériences et articles afférents les centres d’intérêt “ #Innovation #Technologies_et_innovations #Agriculture_intelligente , #Big_Data #Intelligence_artificielle_en_Agriculture “ . Les technologies permettant l’exploitation de la puissance des données favorisent le développement des Fintech et Startup de l’agrobusiness, ainsi que la création de nouveaux emplois plus attrayants pour la jeunesse africaine florissante, talentueuse et créative. Pour revenir à sujet d’espèce, il faut admettre que TalkAG, représente un véritable vecteur d’entraide. En effet, il permet aux exploitants d’échanger sur les difficultés qu’ils rencontrent et d’avoir facilement accès à l’aide de leurs confrères.



#Talkag #Intelligence_artificielle_en_Agriculture #Afrique



LIRE AUSSI:Le Big Data et Intelligence Artificielle: Quels bénéfices pour l’agriculture en Afrique ?=> www.talkag.com

www.talkag.com




Pichon Gilbert

Le robot autonome polyvalent pour le désherbage viticole TED de Naio Technologies

Il s’agit d’un outil très précis pour le désherbage des vignes



TED a la possibilité de faire gagner du temps aux viticulteurs et vignerons afin que ces derniers puissent s'atteler aux tâches à plus forte valeur ajoutée; ce qui en fait son principal atout. TED représente également une alternative aux herbicides traditionnellement utilisés. Par ailleurs, sa légèreté (900 kg) TED permet de lutter contre la compaction des sols et son passage fréquent offre un travail d’entretien régulier. Il s’agit du premier robot électrique entièrement autonome sur le marché qui permet un désherbage précis et efficace de l’intercep. La machine est commercialisé depuis 2017 par l’entreprise.



Lire aussi l’article sur le lancement d'une expérimentation pour épandre des traitements biologiques par drone à l’adresse www.talkag.com



www.naio-technologies.com



#Technologies_et_Innovations #Agriculture_de_précision #Agriculture_De_Demain

www.naio-technologies.com




Pichon Gilbert

L’application Vigicultures désormais disponible

Avec l’application mobile Vigicultures, les informations utiles pour les Bulletins de Santé du Végétal (BSV) peuvent dorénavant être renseignées directement au champ sur smartphones ou tablettes.



Vigicultures est un portail web qui centralise et partage environ 400 000 données d’observations par an dans le cadre du réseau de surveillance des bioagresseurs des grandes cultures. Ces données alimentent chaque semaine les Bulletins de Santé du Végétal (BSV) dans la grande majorité des régions. Complémentaire au portail web, l’application comporte les fonctionnalités habituelles de l’outil web (saisie des observations en parcelles « fixes » ou « flottantes » et renseignements parcellaires), et est compatible avec Androïd ou IOS. D’autres avantages seront en outre une navigation rapide, intuitive et conviviale adaptée à un usage au champ, même en absence de couverture réseau; la possibilité de création de parcelles pour le BSV avec géoréférencement automatique; une remontée instantanée dès synchronisation des informations pour rendre plus directes les analyses de risques; une meilleure fiabilité des données pour le BSV grâce à une réduction des erreurs de saisie. La prochaine version de l’application permettra de visualiser sur une carte les observations saisies par différents utilisateurs.



www.terresinovia.fr



#Technologie_agricole

www.terresinovia.fr




Traore Phénix Mensah

Quel est l'impact de l’innovation technologique sur l’agriculture biologique ?



L’agriculture biologique est de plus en plus présente dans les pratiques agricoles africaines. Elle optimise et modernise les méthodes de l’agriculture traditionnelle, constitue une solution efficace face à la dégradation des terres cultivables et à l’érosion des sols. Elle peut aujourd’hui compter aussi sur toute la panoplie d’innovations technologiques, participant à la révolution agricole.



Incontestablement, le génie technologique a apporté une plus-value à l’agriculture quelle qu’elle soit. Il convient alors de dissiper un amalgame qui furtivement peut rapprocher les excès de l'agriculture intensive, en particulier l'utilisation de produits chimiques de synthèse jugés dommageables pour la santé des êtres vivants; à l’utilisation des NTICs et de la mécanisation tant encouragé. Il faut peut être comprendre que l'agriculture biologique vient s’opposer à l'utilisation massive de la chimie en agriculture; elle représente pour beaucoup d’agriculteurs un moyen de mieux rentabiliser leur production et pour les consommateurs un moyen de protéger l'environnement. A moins donc de forcer le rapprochement entre l’agriculture biologique et la culture sans labour, l'agriculture naturelle (se concentrant sur un minimum ou une absence de culture mécanique et de labour pour les cultures de céréales); il paraît évident que l’agriculteur africain pour la révolution verte tant criée, doit en plus d’opter définitivement pour l’agriculture biologique, saisir toutes les opportunités qu’offre les innovations technologiques. Par exemple Grâce à des capteurs connectés, judicieusement placés, les agriculteurs peuvent récolter des données en temps réel et piloter en direct leur exploitation. Dans un avenir rapproché, il sera sans doute possible de mieux protéger les sols et les cultures grâce à des modèles prévisionnels très performants. Par exemple, des applications intelligentes fourniront les quantités adéquates de pesticides à utiliser au bon endroit et au bon moment, entre autres juste avant que les insectes ne fassent leur apparition.

#Technologies_et_Innovations #Agriculture_biologique

www.talkag.com

www.talkag.com




Traore Phénix Mensah

Réseau social agricole Talkag: La preuve de l'avancée technologique pour soutenir l’agriculture



La condition préalable à la mise en place d’une agriculture et de systèmes alimentaires numériques est de disposer d’une bonne infrastructure numérique, en particulier dans les zones rurales.



Sans stratégies d’adaptation, la production de maïs par exemple , qui constitue l’une des denrées de base en Afrique, pourrait chuter de 40 % d’ici 2050. Si l’extension des terres cultivées a permis d’accroître considérablement la production agricole par le passé, elle s’est opérée au détriment de l’environnement. Le monde agricole africain est bien conscient de la situation et des solutions sont mise en oeuvre. En effet, le partage d’expériences, d’opportunités, l’information sur les nouvelles technologies existantes sont entre autres l’apport du 1er réseau social pour agriculteurs Talkag. En substance, TalkAG permet aux agriculteurs et aux professionnels de l'agriculture de se connecter, de partager des informations. Rappelons que le partage sur Talkag est textuel, audio et visuel. Le réseaux social Talkag a donc le mérite de figurer parmi les plus ingénieuses inventions à l’endroit de l’agriculteur où qu’il soit. Il faut que les stratégies de la transformation numérique de l’agriculture dans les pays en développement associent l’infrastructure informatique à des changements sociaux, organisationnels et politiques.



#Talkag #Technologie_agricole

www.talkag.com

www.talkag.com




Traore Phénix Mensah

Technologies et innovations dans l’agriculture en Afrique: Quelles contraintes pourrait rencontrer les agriculteurs ?

Dans l’élan de la croissance rapide des technologies agricoles numériques; l’évolution ne se fait pas sans contraintes pour les agriculteurs africains. Des contraintes à titre personnel, des contraintes liées à l’environnement du travail; qui ne reste tout de même pas insurmontable.





Le manque d’efficacité des marchés fonciers décourage les agriculteurs les plus productifs d’adopter de nouvelles technologies, tout en réduisant la diffusion des connaissances et les effets de l’apprentissage par la pratique. Les mécanismes de marché pour la location ou l’achat de terres peuvent également influencer la productivité agricole en encourageant l’adoption de nouvelles technologies et d’investissement dans les engrais, les tracteurs et les animaux. La croissance décevante de la productivité agricole dans la région est imputable aux distorsions qui réduisent les incitations des agriculteurs à apprendre de nouvelles techniques. Dans un environnement où les exploitants peuvent potentiellement choisir d’apprendre de nouvelles techniques qui améliorent les technologies existantes, l’élasticité de la productivité découlant de l’apprentissage sera plus importante si le pourcentage d’exploitants faisant le choix de l’apprentissage est plus élevé au sein d’un même village. Une grande partie des personnes interrogées (76,5 %) reconnaissent que l'intelligence artificielle dans l'agriculture contribuera de manière importante à l'augmentation des capacités en Afrique dans les années à venir. Seulement, environ 47 % des entreprises ont déjà investi, ou prévoient d'investir, dans le développement de moyens agricoles pour la production primaire par le biais de l'intelligence artificielle. Cela pourrait être dû au coût de mise en œuvre, qui demeure la plus grande restriction constatée dans ce domaine (64,7 %).



#Technologies_et_innovations #Agriculture_en_Afrique

www.talkag.com

www.talkag.com




Traore Phénix Mensah

L’agriculture africaine de demain doit composer avec les technologies et innovations



Dans l’optique de répondre au besoin d'une plus grande sécurité alimentaire africaine, des adaptations doivent être opérés dans la technique culturale pour une résilience qui s’impose à l’humanité. Le secteur agricole africain doit faire usage des technologies innovantes pour améliorer les rendements de manière durable.



Aujourd’hui, il y a une pression accrue qui pèse sur la rentabilité des exploitations et activités agricoles; ce qui oblige l'industrie à adopter de manière précoce les nouvelles technologies afin d'améliorer la productivité et le rendement du secteur. Les drones par exemple deviennent rapidement un véritable outil pour la technologie verte. En effet, l'intelligence artificielle (IA) dans l'agriculture sera le facteur fondamental de l'augmentation des capacités de production mondiales pour répondre à la demande d'une population en constante augmentation. Les utilisateurs des technologies améliorées dans la production ont augmenté de 50 %. Dans la région subsaharienne, nous assistons à la mise en oeuvre d’une bonne stratégie de communication, en vu d’accroître l’utilisation des technologies améliorées dans la production agricole et assurer la sécurité alimentaire. A ce propos le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (Ppaao ou Waapp) fait office de bon enseignant. En effet le programme sous-régional Waapp veut impulser une nouvelle dynamique à l’agriculture en permettant une meilleure utilisation des nouvelles technologies comme source de sécurité alimentaire. L’Afrique, qui dispose d’un vaste secteur agricole et d’un grand marché de consommateurs, devrait être un important terrain d’essai pour les solutions numériques proposées par les entreprises de technologies agricoles. Début 2018, 82 start-ups de technologies agricoles exerçaient une activité en Afrique, dont plus de la moitié avaient été lancées lors des deux années précédentes (Disrupt Africa, 2018 ).



#Technologies_et_innovations #Agriculture #Afrique

www.talkag.com



www.developmentnews.in




Cavaille Olivier


FIRA International Forum of Agricultural Robotics - Dec 10-11, 2019




Le Rwanda lance la construction de la Silicon Valley africaine à Kigali - Renaissance Actu

renaissanceactu.com





Proud of the #Naïo team to have won the silver medal with DINO at #agritechnica2019 ! #awards #agritechnica #innovation #robot #Technologies_et_Innovations \ud83e\udd16\ud83d\udc4d\ud83e\udd6c\ud83c\udf3f






Un robot dans les cultures sarclées en rangs | La Terre de Chez Nous

www.laterre.ca





Primé à Agritechnica 2019, Dino dévoile sa solution complète pour un désherbage de précision

www.naio-technologies.com





Travail du sol en vigne : le désherbage en transition - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com





Quand la production de semences se robotise : rencontre avec Bejo - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com





Mon Oz au Canada, avec GMABE - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com





Technologie et agriculture

La Blockchain: une technologie numérique émergente dans le secteur agricole



La Blockchain vient transformer les transactions commerciales dans l'agriculture



L’importance de la technologie dans l’agriculture n’est plus à démontrer.La Blockchain est une méthode de documentation de données via un grand livre numérique qui enregistre et vérifie les transactions, les accords et les contrats. La technologie permet le transfert immédiat des actifs numériques et réduit - ou supprime complètement - le besoin d'intermédiaires, comme les banques et autres fournisseurs de services financiers. Grâce à cette approche décentralisée, la blockchain aide les parties prenantes impliquées dans un réseau de chaîne d'approvisionnement ou un système d'agriculture sous contrat - de l'agriculteur au grossiste en passant par le prestataire de services financiers, jusqu'au supermarché - à commercer plus rapidement et de manière plus transparente. Toutefois, l'application de la blockchain dans les régions ACP est encore naissante et les intervenants ont souligné que les partenariats et le partage des connaissances faisaient partie des priorités clés du développement de la blockchain par les intervenants lors du Briefing.

#Technologie_et_agriculture

www.talkag.com

www.cta.int

www.cta.int





Financement dans la technologie agricole

Le Royaumes-Uni investi dans la technologie agricole au Nigéria.



Au Nigeria le développement de l’agriculture reste un défi majeur pour les autorités fédérales.



Avec une population estimée à plus de 195 millions d‘âmes en 2018, le Nigeria qui est l’un des plus gros marchés de la planète veut booster davantage le secteur de l’agriculture. Et pour le faire, le pays a mis sur pied une série d’initiatives qui aident les agriculteurs à augmenter leur rendement. C’est donc dans le prolongement de ces actions que le gouvernement britannique injectera 5 millions de livres dans le renforcement de l’utilisation des technologies agricoles au Nigeria. L’annonce a été faite par Harriett Baldwin (photo), la ministre d'Etat britannique pour l'Afrique. Le montant ira au programme PLANT visant à accroître l’utilisation des nouvelles technologies dans le secteur agricole et à développer les compétences dans l’innovation agricole. Cette initiative sera mise en œuvre en partenariat avec l’ONG TechnoServe et le British Council. Elle devrait concerner 200 entrepreneurs dans l’agrotechnologie et l’agrobusiness. Les bénéficiaires seront notamment accompagnés à travers un processus d’incubation qui permettra d’assurer que leurs idées soient viables du point de vue commercial.

#Financement #Technologie_agricole #Nigéria

www.talkag.com

www.talkag.com

www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com





Importation de la technologie agricole en Ethiopie

Moderniser l’agriculture en autorisant l’importation en franchise de taxe



Les technologie de mécanisation agricole, d’irrigation et d’alimentation animale sont les plus concernés.



L'agriculture en Éthiopie est le moteur de l'économie du pays. Elle représente environ la moitié du produit intérieur brut (PIB), 60 % des exportations et 80 % des emplois. En Éthiopie, l'agriculture est régulièrement malmenée par la sécheresse, la régression et dégradation des sols liée au surpâturage, la déforestation, une forte densité humaine, un niveau élevé des impôts et des infrastructures très insuffisantes. Cependant, l'agriculture est la ressource la plus prometteuse du pays. L'Éthiopie a un grand potentiel agricole grâce à ses vastes étendues de terre fertile, différents climats, des précipitations généralement suffisantes et une large réserve de main d'œuvre. Malgré ce potentiel, l'agriculture éthiopienne reste sous-développée. Conscient de cet énorme potentiel, les autorités du pays ont matière à réfléchir. C’est ainsi le ministère des Finances a approuvé l'importation de technologies de mécanisation agricole, d'irrigation et d'alimentation animale, ainsi que d'équipements exempts de taxe. L'Agence éthiopienne pour la transformation de l'agriculture (ATA), en étroite collaboration avec le ministère de l'Agriculture, a lancé la politique de réforme fiscale en effectuant une analyse coûts-avantages et a identifié et répertorié le matériel à importer en franchise de taxe. Cette réforme fiscale vise à renforcer le secteur agricole en supprimant les droits et taxes sur les importations de machines agricoles, d'équipements d'irrigation et de drainage, ainsi que d'ingrédients et de technologies destinés à l'alimentation des animaux; incitant à investir dans l'importation et la production locale de ces technologies.

#Technologie_agricole

www.talkag.com

addisstandard.com

addisstandard.com





Technologie et agriculture en Afrique

Technologies numériques dans l'agriculture



Les plateformes pour stimuler l'agriculture en Afrique



En combinant services low cost, informations en direct et innovations frugales, en mettant ces facilités à la disposition des exploitations de toutes tailles, l'Internet mobile peut permettre à l'agriculture africaine d'accélérer à la hauteur de ses immenses besoins. Bien que les technologies numériques dans l'agriculture représentent en Afrique 2,6 milliards de dollars et touchent plus de 33 millions d'utilisateurs enregistrés, leur potentiel ne peut servir que si les décideurs et les développeurs accordent la priorité aux agriculteurs, indique un rapport. Selon le rapport, l’agriculture africaine pourrait être transformée grâce à l’utilisation stratégique des technologies numériques et à des innovations telles que les téléphones mobiles dans l’agriculture. Mais les difficultés ralentissent les progrès qui pourraient être réalisés.

#Technologie_et_agriculture

www.talkag.com

www.scidev.net

www.scidev.net





Agriculture : de plus en plus de geeks dans les fermes béarnaises

www.larepubliquedespyrenees.fr





OZ : Robot de désherbage pour le maraîchage

m.youtube.com





Dino: autonomous robot for vegetable mechanical weeding

youtu.be





Technologies et innovations

Jeunesse et agriculture



Inciter les jeunes au métier de l’agriculture par les innovations



Le développement rapide des technologies et innovations dans le secteur agricole au cours des dernières années a déjà démontré les nouvelles opportunités d’emploi intéressantes qui s'ouvrent aux jeunes du secteur. Les jeunes peuvent exploiter le potentiel de transformation et les avantages économiques présentés par la numérisation de l'agriculture. Les innovations ont non seulement créé des emplois pour les jeunes fondateurs des entreprises, mais ont également contribué à réduire les risques et à améliorer l'efficacité de l'agriculture; en faisant un moyen de subsistance plus attrayant pour les jeunes des zones rurales. Cependant, sans les compétences nécessaires pour développer, utiliser et entretenir de telles technologies, la jeunesse africaine ne peut tirer pleinement parti des possibilités offertes par la numérisation de l'agriculture.

#Jeunesse_et_agriculture #Technologies_et_innovations

www.talkag.com

www.talkag.com

spore.cta.int

spore.cta.int





Soycain Bénin

#Technologies_et_Innovations

Pour produire bio, Soycain Bénin opte pour le renforcement des capacités des agriculteurs






#Technologies_et_Innovations #technrobotique_agricole #ROBOTIQUE

FMR Maskiner #FMRmaskiner and AgroIntelli #agrointelli.



Par une chaude soirée de juin, le Robot #robotti a finalisé sa tâche consistant à semer 1 x, pulvériser 3 bandes et 3x désosser mécaniquement sur 2 hectares de betteraves à sucre en collaboration avec Nordic Sugar #NordicSugar, recherche sur la betterave nordique #NBR, FMR Maskiner #FMRmaskiner et AgroIntelli #agrointelli. Nous attendons avec impatience la récolte et espérons pouvoir aider la saison prochaine à aider de nombreux autres agriculteurs d'Europe à allaiter leurs betteraves à sucre ou autres cultures en rangs.






This Free 'Shazam for Nature' App Can Identify Plants and Animals in Photos

petapixel.com





Agreenculture conçoit des robots intelligents pour cultiver les champs agricoles

www.touleco.fr