Voir plus de contenu

ou


Grosbois Bastian

Le emHub, le cerveau du système d’Agrimesh: Quel peut être son utilité dans un bâtiment d'élevage

Le emHub est le cerveau du système d’Agrimesh. Il est un routeur/passerelle «gateway» contenant le processeur qui contrôle, surveille, incite l’ensemble des appareils à interagir entre eux et prend la décision finale sur l’ensemble des données recueillies. On peut donc le voir comme un ordinateur dédié. En fait, le emHub est l’intelligence artificielle qui opère l’ensemble du système Agrimesh. Comme c’est une passerelle moderne, Le emHub se connecte à l’Internet pour donner accès au propriétaire à l’ensemble du système à distance. Toutefois, en cas de panne d’Internet, le système continue à opérer localement, sans aucune interruption. Une fois le retour de l’Internet, le emHub se met à jour automatiquement et pousse l’information accumulée vers l’infonuagique, le «cloud». Grâce à l’emHub, vous pouvez avoir la conscience tranquille. Ce mini-ordinateur d’une grande puissance gère l’ensemble de vos systèmes de chauffage, de ventilation, de climatisation et d’éclairage. L’emHub s’installe en quelques minutes seulement, il suffit de relier un câble Ethernet (RJ45) au port situé sur l’arrière de l’emHub et l’autre extrémité à votre prise Ethernet. Ensuite, vous devez brancher l’adaptateur secteur au port d’alimentation de l’emHub et l’autre extrémité sur une prise de courant. Aucune configuration n’est requise par le client.



#Agrimesh #Bâtiments_d_élevage #Technologies_et_Innovations #Elevage



SOURCE: www.lebulletin.com



Lire Aussi

Les caractéristiques du système Agrimesh; à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Les caractéristiques du système Agrimesh

Tous les produits connectés dans un bâtiment d'élevage communiquent sans fils via une radio de topologie Mesh de 900mhz qui interconnecte au 50 millisecondes. Ce type de connexion est sans faille comparativement à un système Bluetooth ou WiFi. Cela offre une flexibilité d’agrandissement de bâtiment quasi sans fin. Si vous avez l’idée d’intégrer un nouveau ventilateur, une nouvelle chaufferette ou un nouveau produit quelconque dans votre bâtiment existant, vous n’aurez absolument pas le besoin à repasser un fil de communication entre chaque nouveau produit et le panneau de contrôle comme ça se fait habituellement avec les panneaux de contrôle classiques. Tout est sans fils ! Il suffit de brancher votre nouveau produit à l’une des boîtes, puis le système Agrimesh le détecte, le prend en considération et l’intègre automatiquement dans l’écosystème d’intelligence artificielle. Avec Agrimesh, vous pouvez multiplier vos capacités de production sans vous soucier de l’intégration de chaque nouveau produit.



#Agrimesh #Bâtiments_d_élevage #Technologies_et_Innovations #Elevage



SOURCE: www.lebulletin.com



Lire Aussi

Le système Agrimesh, une nouvelle technologie pour les fermes d’élevage; à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

Le système Agrimesh, une nouvelle technologie pour les fermes d’élevage

Le système Agrimesh est une nouvelle technologie pour les fermes d’élevage pour apporter un meilleur confort aux animaux. Les bâtiments d’élevage d’aujourd’hui sont contrôlés par des ordinateurs. Ils gèrent l’ouverture des entrées d’air et le démarrage des ventilateurs, selon les directives du producteur. Le plus récent système mis en marché, le système Agrimesh, est doté d’une intelligence. C’est-à-dire qu’il recherche constamment les meilleures façons de parvenir à une température constante partout dans le bâtiment.



Le système Agrimesh vous permet de confier la gestion complète de vos équipements. Grâce à des microprocesseurs installés sur chaque équipement, les appareils connectés créent un réseau local, puis captent, stockent, traitent et transmettent les données en temps réel au système Agrimesh pour analyser la situation dans sa globalité selon les consignes données et prendre les décisions les plus favorables avec le moindre coût énergétique possible. Chaque appareil Agrimesh est muni d’un capteur de données « emMesh », d’une sonde de température et d’une capacité de prendre des décisions de manière autonome. L’une des révolutions que le système Agrimesh amène est de permettre un diagnostic à distance de chaque machine connectée. Ce diagnostic préventif en temps réel permet de manière proactive de prévoir des défaillances souvent plus coûteuses quand elles surviennent. En plus, ces appareils connectés analysent les données récoltées en temps réels et créent des alertes préventives en cas de besoin. Avec les produits connectés d’Agrimesh, vous pouvez avoir l’esprit tranquille.



#Agrimesh #Bâtiments_d_élevage #Technologies_et_Innovations #Elevage



SOURCE: www.lebulletin.com

www.lebulletin.com




Pichon Gilbert

Le Maroc mise sur l’innovation technologique pour son avenir agricole

Pour de nombreux professionnels du secteur agricole marocain, l’agriculture marocaine devra s’appuyer sur la digitalisation et des innovations locales pour lui permettre de continuer son développement.



Pour cela, AgriMaroc référence toutes les innovations technologiques nouvelles pouvant booster les agriculteurs du pays. Cette base sera actualisée en fonction des nouveaux projets qui viendront l’enrichir. Pour ceux qui sont détenteurs de projets innovant touchant le secteur agricole, en ce qui concerne le suivi parcellaire, les drones, la logistique, capteurs météo … ou tout autre projet, c’est le moment de contacter par mail Agrimaroc pour postuler.



www.agrimaroc.ma

#Maroc #Technologies_et_Innovations #Technologies_et_agriculture #Enquêtes

www.agrimaroc.ma




Cavaille Olivier

Confinement : l’appli TalkAG des Silos du Touch crée des liens

Lancée il y a quelques mois par les Silos du Touch pour créer du lien entre les agriculteurs, l’appli pour smartphone TalkAG trouve tout son sens en cette période de confinement. Plus de 3 000 personnes sont déjà inscrites sur la plateforme.



www.agrodistribution.fr



#TalkAG #Technologies_et_Innovations #Réseau_social_agricole

www.agrodistribution.fr




Pichon Gilbert

Le désherbage automatique à la place du désherbage manuel

Les robots désherbeurs aujourd’hui peuvent apporter une réponse aux agriculteurs en ce qui concerne leur travail pénible, pour lequel la main d’œuvre est difficile à trouver.



Arracher les mauvaises herbes à la main dans les champs est un travail difficile, auquel l’arrivée des désherbants chimiques (herbicides) avait mis fin. Mais depuis que les gouvernement veulent mettre fin à l’usage des désherbants chimiques et prônent aussi une agriculture biologique. Face à cela, plusieurs entreprises en exemple de la firme Naïo Technologie s’est lancé dans le développement d’un robot désherbeur. Baptisé Oz, le petit robot électrique développé depuis quelques années par Naïo technologie a le mérite de se faufiler entre les rangs de légumes grâce à son guidage GPS. A l’aide d’une caméra et d’un laser, Oz repère son trajet entre les salades ou les plants de tomates, évite les obstacles éventuels. Une centaine de maraîchers se sont déjà équipés principalement en France, mais aussi dans certains pays d’Europe.



www.euractiv.fr



#Agriculture_De_Demain #Agriculture_de_précision #Technologies_et_Innovations_agricole #Technologies_et_Innovations

www.euractiv.fr




Pichon Gilbert

La technologie fait son chemin dans les champs

La tendance « Ag-tech » veut pousser l’innovation technologique encore plus loin dans les champs bien que cette dernière soit déjà bien implantée dans les exploitations. La France compte déjà 250 start-ups spécialisées en agriculture.



La high-tech s’est implantée dans l’agriculture européenne en remplacement des vieilles méthodes agricoles. De nos jours, les technologies de guidages, le recours aux satellites pour géolocaliser les opérations, mais aussi les smartphones, les logiciels, les drones occupent une place prépondérante dans quotidien des agriculteurs. En France, la recherche en agronomie qui a toujours été grandement soutenue par les pouvoirs publics. Au total près de 250 start-up en France se penchent sur le secteur agricole. Côté coopératives, le groupe InVivo qui fédère 3000 entreprises développe aussi une offre technologique renforcée, avec son logiciel Smag qui quadrille un tiers du territoire agricole français. Il permet cependant à l’agriculteur d’avoir accès, à travers son smartphone, à des informations croisées : météo, date de pulvérisation optimale, semences, plan de fumure, mise en conformité.



www.euractiv.fr

#Agriculture_De_Demain #Agriculture_de_précision #Technologies_et_Innovations _agricole #Technologies_et_Innovations

www.euractiv.fr




Bomboma Jean

Fertitogo : Près de la moitié du territoire échantillonné à ce jour

A ce jour, Fertitogo a permis d’échantillonner plus 1,8 millions ha, soit 50,46% du territoire national, et de générer 4 cartes thématiques (pH, Matière Organique (MO), Phosphore assimilable (P) et Potassium échangeable (K)) pour les régions des Savanes et de la Kara.



Dans un premier temps, le projet avait procédé à l’échantillonnage sur les zones d’agropoles, couvrant une superficie globale de 130 000 hectares, répartis dans les 05 régions économiques du Togo. La phase d’extension, quant à elle, cible l’ensemble des régions. A titre d’illustration, le mappage est actuellement concentré sur la région Centrale (après les régions des Savanes, et de la Kara), avec déjà un prélèvement de 76% des échantillons prévus. Le projet se donne l'horizon fin 2020, pour venir à bout de tout le territoire.

#Application #Technologies_et_Innovations #Fertitogo #Fertilisation_des_sols



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.togofirst.com

www.togofirst.com




Cavaille Olivier

Dino lettuce, entry to the desert (of Yuma) - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com




Bomboma Jean

Fertitogo, carte de fertilité des sols au togo : Comment ça marche ?

La carte de fertilité évalue plusieurs paramètres, notamment l'acidité du sol, le PHO, la Salinité, la conductivité électrique, le Phosphore assimilable, le potassium échangeable, et la matière organique. Le tout est testé dans un labo mobile avant d’être validé par les experts, et intégré à la cartographie numérique.



Le système ne se contente pas juste d’évaluer les terrains, ces informations sont accompagnées de recommandations sur les cultures et intrants, en fonction de la fertilité moyenne de la région et des exigences au niveau des cultures.

#Application #Technologies_et_Innovations #Fertitogo #Fertilisation_des_sols



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.togofirst.com





Bomboma Jean

Fertitogo : Présent au 12ème forum national du paysan togolais (FNPT)

L’application Fertitogo a été à juste titre, l’une des vedettes du 12ème forum national du paysan togolais (FNPT), qui s’est tenue dans la ville de Kara (420 km au nord de Lomé), à la fin janvier dont TalkAg aussi était présent.



Ainsi, si l’initiative qui résulte d’un partenariat entre le gouvernement, l’APRODAT (Agence gouvernementale en charge des agropoles), et plusieurs partenaires dont la Fondation OCP, et la FAO s’articule avec le Plan national de développement (dont l’axe 2 veut développer des pôles agroindustriels), elle vient surtout appuyer les producteurs, à grand renfort de technologie, pour un secteur qui occupe tout de même 65% des togolais.

#Application #Technologies_et_Innovations #Fertitogo #Fertilisation_des_sols



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.togofirst.com







Bomboma Jean

Fertitogo : Application dédiée aux agriculteurs pour connaître la carte de fertilité des sols au Togo

Le projet d’élaboration de la carte de fertilité du Togo (Fertitogo), est une application de conseil et d’aide à la décision, pour une fertilisation raisonnée des cultures, lancé en 2017 sous le pilotage de l’Institut Togolais de la Recherche Agronomique (ITRA) et téléchargeable sur ordinateurs, les tablettes et smartphones.



Dr Gagnon Komlan, chercheur à l’ITRA, et membre de la coordination du Projet rassure à ces termes : « Plus besoin aujourd’hui que le paysan sollicite l’ITRA pour que ses techniciens aillent sur son terrain, pour faire des prélèvements et ensuite faire les analyses. Ceci est un outil que le gouvernement met à disposition pour soulager le paysan qui a besoin de connaitre le statut de son sol avant de procéder à la production. »

#Application #Technologies_et_Innovations #Fertitogo #Fertilisation_des_sols



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.togofirst.com

www.togofirst.com




Traore Phénix Mensah

TALKAG le premier réseau social agricole dévoué pour la transformation agricole par l'intelligence artificielle (IA ) en Afrique



Les réseaux sociaux, sont de véritables vecteurs de communication et de partage. TalkAG, partisan de l’intégration de l’innovation technologique dans les méandres des pratiques agraires; met à la disposition du monde agricole sa plateforme de discussion et de partage d’expérience.



L’Afrique a une population essentiellement agricole. TalkAG en a bien pris conscience et se propose de révolutionner l’agriculture africaine par le partage d’expérience et une communication autour de l’usage de l’IA dans l’agriculture dont l’efficacité n’est plus un sujet à débat.Selon une étude du cabinet Deloitte de 2018, l’Afrique comptera 660 millions d’Africains connectés grâce à un smartphone en 2020, soit le double par rapport à 2016 (336 millions). Cela signifie plus de données à collecter, permettant à l'IA d'occuper une place plus importante. L’Afrique est en retard mais, il faut dire qu’il y a une dynamique forte, avec beaucoup de startup. A cet effet, sur TalkAG la communauté agricole développe des discussions, partage des expériences et articles afférents les centres d’intérêt “ #Innovation #Technologies_et_innovations #Agriculture_intelligente , #Big_Data #Intelligence_artificielle_en_Agriculture “ . Les technologies permettant l’exploitation de la puissance des données favorisent le développement des Fintech et Startup de l’agrobusiness, ainsi que la création de nouveaux emplois plus attrayants pour la jeunesse africaine florissante, talentueuse et créative. Pour revenir à sujet d’espèce, il faut admettre que TalkAG, représente un véritable vecteur d’entraide. En effet, il permet aux exploitants d’échanger sur les difficultés qu’ils rencontrent et d’avoir facilement accès à l’aide de leurs confrères.



#Talkag #Intelligence_artificielle_en_Agriculture #Afrique



LIRE AUSSI:Le Big Data et Intelligence Artificielle: Quels bénéfices pour l’agriculture en Afrique ?=> www.talkag.com

www.talkag.com




Pichon Gilbert

Le robot autonome polyvalent pour le désherbage viticole TED de Naio Technologies

Il s’agit d’un outil très précis pour le désherbage des vignes



TED a la possibilité de faire gagner du temps aux viticulteurs et vignerons afin que ces derniers puissent s'atteler aux tâches à plus forte valeur ajoutée; ce qui en fait son principal atout. TED représente également une alternative aux herbicides traditionnellement utilisés. Par ailleurs, sa légèreté (900 kg) TED permet de lutter contre la compaction des sols et son passage fréquent offre un travail d’entretien régulier. Il s’agit du premier robot électrique entièrement autonome sur le marché qui permet un désherbage précis et efficace de l’intercep. La machine est commercialisé depuis 2017 par l’entreprise.



Lire aussi l’article sur le lancement d'une expérimentation pour épandre des traitements biologiques par drone à l’adresse www.talkag.com



www.naio-technologies.com



#Technologies_et_Innovations #Agriculture_de_précision #Agriculture_De_Demain

www.naio-technologies.com




Traore Phénix Mensah

Quel est l'impact de l’innovation technologique sur l’agriculture biologique ?



L’agriculture biologique est de plus en plus présente dans les pratiques agricoles africaines. Elle optimise et modernise les méthodes de l’agriculture traditionnelle, constitue une solution efficace face à la dégradation des terres cultivables et à l’érosion des sols. Elle peut aujourd’hui compter aussi sur toute la panoplie d’innovations technologiques, participant à la révolution agricole.



Incontestablement, le génie technologique a apporté une plus-value à l’agriculture quelle qu’elle soit. Il convient alors de dissiper un amalgame qui furtivement peut rapprocher les excès de l'agriculture intensive, en particulier l'utilisation de produits chimiques de synthèse jugés dommageables pour la santé des êtres vivants; à l’utilisation des NTICs et de la mécanisation tant encouragé. Il faut peut être comprendre que l'agriculture biologique vient s’opposer à l'utilisation massive de la chimie en agriculture; elle représente pour beaucoup d’agriculteurs un moyen de mieux rentabiliser leur production et pour les consommateurs un moyen de protéger l'environnement. A moins donc de forcer le rapprochement entre l’agriculture biologique et la culture sans labour, l'agriculture naturelle (se concentrant sur un minimum ou une absence de culture mécanique et de labour pour les cultures de céréales); il paraît évident que l’agriculteur africain pour la révolution verte tant criée, doit en plus d’opter définitivement pour l’agriculture biologique, saisir toutes les opportunités qu’offre les innovations technologiques. Par exemple Grâce à des capteurs connectés, judicieusement placés, les agriculteurs peuvent récolter des données en temps réel et piloter en direct leur exploitation. Dans un avenir rapproché, il sera sans doute possible de mieux protéger les sols et les cultures grâce à des modèles prévisionnels très performants. Par exemple, des applications intelligentes fourniront les quantités adéquates de pesticides à utiliser au bon endroit et au bon moment, entre autres juste avant que les insectes ne fassent leur apparition.

#Technologies_et_Innovations #Agriculture_biologique

www.talkag.com

www.talkag.com




Traore Phénix Mensah

Technologies et innovations dans l’agriculture en Afrique: Quelles contraintes pourrait rencontrer les agriculteurs ?

Dans l’élan de la croissance rapide des technologies agricoles numériques; l’évolution ne se fait pas sans contraintes pour les agriculteurs africains. Des contraintes à titre personnel, des contraintes liées à l’environnement du travail; qui ne reste tout de même pas insurmontable.





Le manque d’efficacité des marchés fonciers décourage les agriculteurs les plus productifs d’adopter de nouvelles technologies, tout en réduisant la diffusion des connaissances et les effets de l’apprentissage par la pratique. Les mécanismes de marché pour la location ou l’achat de terres peuvent également influencer la productivité agricole en encourageant l’adoption de nouvelles technologies et d’investissement dans les engrais, les tracteurs et les animaux. La croissance décevante de la productivité agricole dans la région est imputable aux distorsions qui réduisent les incitations des agriculteurs à apprendre de nouvelles techniques. Dans un environnement où les exploitants peuvent potentiellement choisir d’apprendre de nouvelles techniques qui améliorent les technologies existantes, l’élasticité de la productivité découlant de l’apprentissage sera plus importante si le pourcentage d’exploitants faisant le choix de l’apprentissage est plus élevé au sein d’un même village. Une grande partie des personnes interrogées (76,5 %) reconnaissent que l'intelligence artificielle dans l'agriculture contribuera de manière importante à l'augmentation des capacités en Afrique dans les années à venir. Seulement, environ 47 % des entreprises ont déjà investi, ou prévoient d'investir, dans le développement de moyens agricoles pour la production primaire par le biais de l'intelligence artificielle. Cela pourrait être dû au coût de mise en œuvre, qui demeure la plus grande restriction constatée dans ce domaine (64,7 %).



#Technologies_et_innovations #Agriculture_en_Afrique

www.talkag.com

www.talkag.com




Traore Phénix Mensah

L’agriculture africaine de demain doit composer avec les technologies et innovations



Dans l’optique de répondre au besoin d'une plus grande sécurité alimentaire africaine, des adaptations doivent être opérés dans la technique culturale pour une résilience qui s’impose à l’humanité. Le secteur agricole africain doit faire usage des technologies innovantes pour améliorer les rendements de manière durable.



Aujourd’hui, il y a une pression accrue qui pèse sur la rentabilité des exploitations et activités agricoles; ce qui oblige l'industrie à adopter de manière précoce les nouvelles technologies afin d'améliorer la productivité et le rendement du secteur. Les drones par exemple deviennent rapidement un véritable outil pour la technologie verte. En effet, l'intelligence artificielle (IA) dans l'agriculture sera le facteur fondamental de l'augmentation des capacités de production mondiales pour répondre à la demande d'une population en constante augmentation. Les utilisateurs des technologies améliorées dans la production ont augmenté de 50 %. Dans la région subsaharienne, nous assistons à la mise en oeuvre d’une bonne stratégie de communication, en vu d’accroître l’utilisation des technologies améliorées dans la production agricole et assurer la sécurité alimentaire. A ce propos le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (Ppaao ou Waapp) fait office de bon enseignant. En effet le programme sous-régional Waapp veut impulser une nouvelle dynamique à l’agriculture en permettant une meilleure utilisation des nouvelles technologies comme source de sécurité alimentaire. L’Afrique, qui dispose d’un vaste secteur agricole et d’un grand marché de consommateurs, devrait être un important terrain d’essai pour les solutions numériques proposées par les entreprises de technologies agricoles. Début 2018, 82 start-ups de technologies agricoles exerçaient une activité en Afrique, dont plus de la moitié avaient été lancées lors des deux années précédentes (Disrupt Africa, 2018 ).



#Technologies_et_innovations #Agriculture #Afrique

www.talkag.com



www.developmentnews.in




Cavaille Olivier


FIRA International Forum of Agricultural Robotics - Dec 10-11, 2019




Le Rwanda lance la construction de la Silicon Valley africaine à Kigali - Renaissance Actu

renaissanceactu.com





Proud of the #Naïo team to have won the silver medal with DINO at #agritechnica2019 ! #awards #agritechnica #innovation #robot #Technologies_et_Innovations \ud83e\udd16\ud83d\udc4d\ud83e\udd6c\ud83c\udf3f






Un robot dans les cultures sarclées en rangs | La Terre de Chez Nous

www.laterre.ca





Primé à Agritechnica 2019, Dino dévoile sa solution complète pour un désherbage de précision

www.naio-technologies.com





Travail du sol en vigne : le désherbage en transition - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com





Quand la production de semences se robotise : rencontre avec Bejo - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com





Mon Oz au Canada, avec GMABE - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com





Agriculture : de plus en plus de geeks dans les fermes béarnaises

www.larepubliquedespyrenees.fr





OZ : Robot de désherbage pour le maraîchage

m.youtube.com





Dino: autonomous robot for vegetable mechanical weeding

youtu.be





Technologies et innovations

Jeunesse et agriculture



Inciter les jeunes au métier de l’agriculture par les innovations



Le développement rapide des technologies et innovations dans le secteur agricole au cours des dernières années a déjà démontré les nouvelles opportunités d’emploi intéressantes qui s'ouvrent aux jeunes du secteur. Les jeunes peuvent exploiter le potentiel de transformation et les avantages économiques présentés par la numérisation de l'agriculture. Les innovations ont non seulement créé des emplois pour les jeunes fondateurs des entreprises, mais ont également contribué à réduire les risques et à améliorer l'efficacité de l'agriculture; en faisant un moyen de subsistance plus attrayant pour les jeunes des zones rurales. Cependant, sans les compétences nécessaires pour développer, utiliser et entretenir de telles technologies, la jeunesse africaine ne peut tirer pleinement parti des possibilités offertes par la numérisation de l'agriculture.

#Jeunesse_et_agriculture #Technologies_et_innovations

www.talkag.com

www.talkag.com

spore.cta.int

spore.cta.int





Soycain Bénin

#Technologies_et_Innovations

Pour produire bio, Soycain Bénin opte pour le renforcement des capacités des agriculteurs






#Technologies_et_Innovations #technrobotique_agricole #ROBOTIQUE

FMR Maskiner #FMRmaskiner and AgroIntelli #agrointelli.



Par une chaude soirée de juin, le Robot #robotti a finalisé sa tâche consistant à semer 1 x, pulvériser 3 bandes et 3x désosser mécaniquement sur 2 hectares de betteraves à sucre en collaboration avec Nordic Sugar #NordicSugar, recherche sur la betterave nordique #NBR, FMR Maskiner #FMRmaskiner et AgroIntelli #agrointelli. Nous attendons avec impatience la récolte et espérons pouvoir aider la saison prochaine à aider de nombreux autres agriculteurs d'Europe à allaiter leurs betteraves à sucre ou autres cultures en rangs.






This Free 'Shazam for Nature' App Can Identify Plants and Animals in Photos

petapixel.com





Agreenculture conçoit des robots intelligents pour cultiver les champs agricoles

www.touleco.fr





Surveillance des animaux

Avantages en utilisant ses capteurs afin de surveiller à distance les animaux



Le développement d’algorithmes permet aux logiciels d’analyser les données et de fournir des pronostics à des individus du troupeau à travers ses capteurs. Ces pronostics peuvent aider les producteurs à prendre des décisions cruciales pour améliorer la production et l’efficacité du troupeau. Bref, avec l’intelligence artificielle, les données massives de multiples capteurs ont le potentiel de transformer le mode de fonctionnement d’une ferme laitière.Les données peuvent être recueillies par d’autres moyens que des capteurs. Il existe des logiciels de reconnaissance faciale pour surveiller l’activité quotidienne de chaque vache. Les caméras installées au plafond de l’étable vérifient chaque vache et observent ses habitudes, y compris sa consommation d’aliments et d’eau, l’endroit où elle aime manger, si elle a été victime d’intimidation ou si elle se couche trop longtemps.Le logiciel peut alerter les producteurs des premiers signes de boiterie. La réalité augmentée est l’affichage d’images virtuelles sur le champ de vision réel d’une personne. Il peut s’agir d’interprétations visuelles de la production laitière, de produits céréaliers ou d’analyses, de surveillance de la santé animale ou de tout autre aspect de l’exploitation agricole qui peut être détecté et mesuré.

#Capteurs #Technologies_et_innovations #Vaches_laitières



www.talkag.com

www.lebulletin.com

www.lebulletin.com





Surveillance des animaux

L’avenue de nouvelles technologies dans le monde agricole offre de grandes possibilités pour remédier à cette situation



La production laitière est influencée par une multitude de facteurs, y compris la génétique, l’alimentation, les relations sociales et les facteurs environnementaux . Pour un gestionnaire de troupeau, essayer de surveiller toutes ces informations constitue un travail colossal, d’autant plus que les exploitations agricoles sont de plus en plus grandes et qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre agricole. Les capteurs électroniques à la ferme peuvent combler le manque de données sur l’élevage laitier. Ils permettent aux agriculteurs de surveiller en temps réel le comportement et la santé de chaque vache en déterminant ce qui est « normal » pour chacune d’elle, et ce, en tenant compte des facteurs de comparaison dans le temps et avec ses consœurs d’étable. Certains capteurs sont conçus pour être implantés par voie sous-cutanée ou en bolus dans le rumen pour surveiller la rumination et détecter les problèmes comme l’acidose. Tous ces différents capteurs sont conçus pour détecter tôt les symptômes critiques et produire des alertes, augmentant ainsi les chances de les soulager avant que la production laitière ne soit affectée.

#Capteurs #Technologies_et_innovations #Vaches_laitières





www.talkag.com

blog.europe.talkag.com

blog.europe.talkag.com





Wonderfull

Je suis ravi de l'appli #Technologies_et_Innovations. Voici le betail






ROBOT AUTONOME DE DÉSHERBAGE MECANIQUE - DINO

Dino a été pensé pour faciliter le travail des producteurs de légumes lors des travaux de désherbage. Son principal atout est de vous dégager du temps pour des tâches à plus forte valeur ajoutée.

www.naio-technologies.com



#Technologies_et_Innovations #Technique_agricole #Technologies_et_agriculture #Agriculture_De_Demain

www.naio-technologies.com





Quand agriculture et innovation se conjuguent - Mid E-News

www.midenews.com



Le 1er janvier 2109, la Mutuelle Sociale Agricole a réuni ses trois entités informatiques pour créer l’entreprise iMSA (Informatique Mutuelle Sociale Agricole, née du regroupement de AGORA, SIER@ et SIGMAP). En même temps, la MSA a créé une division « Innovation » au sein d’iMSA (le site le plus important d’iMSA est à Montauban, en Occitanie, mais l’entreprise compte également une implantation importante dans l’agglomération lilloise et dispose de quatre autres sites en France). A ce jour, iMSA emploie 350 personnes sur son site de Montauban, mais ce chiffre devrait dépasser 450 en 2021. Quels sont les profils recherchés par iMSA ? Ils sont nombreux et pour mieux le comprendre, il faut rappeler qu’iMSA est en charge de l’ensemble de l’informatique de la MSA, à commencer par le développement et le suivi de l’ensemble des applications utilisées par les plus de 16 000 agents de la MSA pour environ 5 millions de bénéficiaires (précision qui a son importance : il n’y a pas que des agriculteurs parmi ces 5 millions, car la MSA est également le guichet unique de l’Assemblée Nationale, du Sénat, une partie de la SNCF, de la RATP, et de l’Education Nationale…). Par ailleurs, iMSA dispose de sa propre équipe de coachs agiles et d’une cellule interne pour l’UX design.



#Technologies_et_Innovations #Agriculture_De_Demain

www.midenews.com





Dino traverse l’Atlantique - Naïo Technologies

Dino traverse l'Atlantique!

L'épopée américaine commence pour le robots de Naïo #legumes



www.naio-technologies.com #Technologies_et_Innovations #Technologies_et_agriculture #Agriculture_De_Demain #Désherbages

www.naio-technologies.com





Boviscope

Collier connecté avec un capteur capable de donner assez d’informations sur les troupeaux



Axéréal élevage se rapproche des troupeaux à travers ce service boviscope



A travers les colliers connectés, Axéréal qui est une coopérative agricole française a créé ces colliers afin de permettre certaines facilités et avantages dans l'élevage des troupeaux à travers un service Boviscope c’est-à-dire suivi et des conseils d’un expert élevage, « la sentinelle », qui s’appuie sur un monitoring à partir de capteurs (SenseHub, de la société Allflex). Ces colliers connectés permettent de mieux maîtriser la reproduction et de gagner sur l’intervalle entre deux vêlages, ceci nous informent sur un certain nombre d’informations sur la santé, l’alimentation, le bien-être de l’animal. « Le fait d’exploiter toutes les données permet d’affiner le suivi de lots, ou d’intervenir en amont d’un problème », explique Jonathan Boichut, responsable de l’offre chez Axéréal élevage. A travers ces avantages, Axéréal élevage estime que les gains annuels cumulés sur la santé, la longévité et la reproduction peuvent atteindre plus de 10 000 €. Depuis quelques mois, Axéréal élevage suit sept exploitations, soit 900 vaches

#Elevage

#Collier_connecté

#Technologies_et_Innovations



www.talkag.com

www.agrodistribution.fr



www.agrodistribution.fr





Les scooters aux champs

Transformation d’un scooter de ville pour faire le tour des cultures



La société danoise Flyvehavren réussit ce modèle de transformation



La société Flyvehavren a proposé depuis l’année passée ses deux modèles de scooter capable de se déplacer dans vos champs sans abîmer certaines cultures. Le premier modèle est un scooter PGO HOT équipé d’un moteur à deux temps de 50 cm3, le second modèle un scooter Yamaha de 125cm3 sont entièrement modifiés. Ces scooters sont stables et efficaces quelque soit la zone où ils se trouvent dans toutes les conditions. La roue arrière du scooter est aussi modifiée, le constructeur ajoute des crampons pour diminuer le taux de patinage de l’engin. Aujourd’hui, il existe une dizaine qui a été vendue au Danemark dans l’intervalle d’un an et sachons que l'utilisation des ces scooters est facile, rapide pour faire le tour des parcelles enfin permet de cumuler la vitesse d’arrachage des betteraves montées et d’autres cultures.

#Machinisme

#Machine_agricole

#Scooter

#Technologies_et_Innovations



www.talkag.com

www.agriavis.com



www.agriavis.com





Hope tech agricole

Je teste la tech agri #Technologies_et_Innovations






Le Smart Crops

Bosch crée un capteur connecté agricole



Détecte et envoie les informations trouvées dans les champs



D’abord le Smart crops de Bosch est un capteur connecté capable de détecter et d’envoyer les informations telles que culture, sol et climat ; ensuite a des caractéristiques très efficaces à travers une liaison entre le capteur et la station de météo connectée dans l’objectif de situer la surface foliaire, l’indice de végétation, la quantité de chlorophylle, contrôler l’hygrométrie, la température, le potentiel hydrique et le rayonnement dans la parcelle. En vue d’éviter les allers et retours aux champs, ce capteur envoie régulièrement des informations par exemple en cas d’interventions phytosanitaires. Via votre smartphone vous pouvez suivre régulièrement ces informations, des conseils et Bosch se fixe des objectifs afin que ce capteur permet la lutte contre les émissions de gaz effet de serre et une meilleure efficience de l’eau d’irrigation.

#Smart_crops

#Technologies_et_Innovations



www.talkag.com ?modif_data=23095&lg=fr

www.farm-connexion.com



www.farm-connexion.com





LEMKEN

Véritable outil d’aide pour l’agriculteur



Utilisation de cet outil aux champs



L’agriculteur voit les données actuelles et l’historique clairement présentés sur son terminal ou sur son écran. Le point de rosée est calculé à partir de la température et de l’humidité de l’air, les services météorologiques fournissent la force et l’orientation du vent, le rayonnement global et les prévisions pluviométriques. Sur la base de ces informations, il devient possible de positionner au mieux des traitements de protection des cultures et d’autres traitements. Cependant les données météorologiques réelles issues de la parcelle cultivée ouvrent d’autres perspectives. Lemken propose entre autres un module qui simule la pression des maladies au cours des cinq prochains jours pour 100 maladies différentes et pour 40 cultures. Pour ce faire, les données déterminées avec précision à partir de la parcelle sont corrigées par les prévisions météorologiques. Le résultat est un tableau classant les jours en pression basse, moyenne, haute et extrême.

#Lemken

#Technologies_et_Innovations



www.talkag.com

www.farm-connexion.com

www.farm-connexion.com





Agricommunity

Application permettant aux autres agriculteurs de notifier maladies ou insectes dans une parcelle



Observation collaborative et partagée des cultures



Lors de ses tours de plaine, l’agriculteur renseigne en trois étapes ses observations puis les partage avec l’ensemble de la communauté. Un utilisateur à proximité sera automatiquement notifié et aura accès aux détails de l’observation. Afin d’apporter des solutions aux problématiques de la séparation des activités de ventes et de conseil, Agricommunity propose aux organismes de conseil (coopératives, négoces, …) une version premium de l’application qui leur permet de partager uniquement avec leurs agriculteurs clients. L’application permettra également à leurs agriculteurs d’avoir accès à un conseil personnalisé en fonction de leurs problématiques pendant tout le cycle des cultures. Après six mois de fonctionnement, Agricommunity compte 650 observateurs (80% agriculteurs, 20% conseillers) sur la France. L’application est en téléchargement gratuit sur les stores Android et I-Phone.

#Technologies_et_agriculture

#Technologies_et_innovations



www.pleinchamp.com



www.pleinchamp.com





AutoSync

Solution pour de manière automatique et quasi instantanée pendant que les machines sont au travail



Partage des données



Cette solution met à jour automatiquement et en temps réel les données de la console du tracteur depuis l'ordinateur de gestion de la ferme, et inversement. Elle permet aussi le partage de données entre consoles de tracteurs. Les données transmises incluent les données parcellaires, les lignes de guidage, les différents produits, les véhicules, les outils, les utilisateurs. Les chefs d’exploitations peuvent grâce à cela sélectionner spécifiquement quelles données ils veulent envoyer ou non aux opérateurs. De leur côté, les utilisateurs peuvent se concentrer sur leur environnement de travail et s’assurer que tout fonctionne correctement pendant que le chef d’exploitation s’assure que les bonnes données arrivent au bon endroit et au bon moment.

#Machinisme

#Technologies_et_innovations



www.pleinchamp.com

www.pleinchamp.com





AutoSync

Partage des données sans contrainte selon Trimble



Le système AutoSync, permet supprimer et d’ajouter des données pendant que les machines sont au travail



Jusqu’à présent, il était possible de collecter, gérer et supprimer des données au niveau de l'ordinateur de gestion à la ferme, mais toutes ces données devaient être d'abord collectées par la console du tracteur puis transférées au bureau soit par moyen physique (clé USB...), soit par envoi sur un serveur ou sur le Cloud. Avec AutoSync, l’opérateur peut supprimer et ajouter des données pour chacune des consoles de sa flotte de manière automatique et quasi instantanée pendant que ses machines sont au travail dans les champs. Et, il récupère en continu les données de travail de ses machines. Les données transmises incluent les données des parcelles (bordures, lignes de guidage, point et zone caractéristiques, la surface travaillée et les cartes d’applications), mais aussi les différents produits, les véhicules, les outils et les utilisateurs.

#Machinisme

#Technologies_et_innovations



www.pleinchamp.com

www.pleinchamp.com





Agri Tech Test

Nous avaçons mieux graçe à l'agri tech #Technologies_et_Innovations #Soja






DIGIPORC, réseau rennais de R&D (IFIP-INRA-Agrocampus) dédié au Digital pour le porc

01 Février 2019



Technologie d’élevage du porc



DIGIPORC est une UMT (Unité Mixte Technologique) dédiée au Numérique pour le porc, labellisée par le Ministère de l'Agriculture. Elle formalise un partenariat fort entre l'INRA, Agrocampus Ouest et l'FIP qui a pour objectif la co-production d'innovations, en réponse aux besoins des acteurs économiques. Centrée sur le digital, DIGIPORC proposera des applications en élevage conçues à partir du traitement des données, de liens entre capteurs, biomarqueurs et phénotypes et de modèles de prédiction et décision, par exemple pour l'aide au tri des animaux, la compréhension de phénotypes complexes et l'évolution des objectifs et schémas de sélection, la gestion de la multi-performance... Les travaux de DIGIPORC vont de l’évaluation de nouveaux dispositifs de mesure (sélection de biomarqueurs et acquisition de données), à la mise en œuvre et au développement d’outils d'aide à la décision et à l'évaluation de leur intérêt, en passant par le développement et l'harmonisation de méthodologies de traitement de données, la formation d'étudiants ainsi que la valorisation des résultats auprès des acteurs de la filière.

#Technologies_et_innovations

#Elevage

#Porcs



www.pleinchamp.com



www.pleinchamp.com





Thiérart Agri : l’ambassadeur de Naïo à l’Est - Naïo Technologies

www.naio-technologies.com





La robotique agricole en forum international à Toulouse - Industrie & Technologies

www.industrie-techno.com





Time’live

Monitoring du confort et du bien-être animal



Certains agriculteurs ont fait le choix du monitoring et ont équipé leur troupeau. La vache ou la génisse est pourvue d’un collier, muni d’un capteur. Par le biais d’une antenne dite base, le capteur enregistre et restitue les comportements de l’animal toutes les 5 minutes sous forme de graphique et informe l’éleveur de son troupeau en temps réel. Avec le monitoring, les agriculteurs peuvent surveiller leurs animaux à distance grâce à des capteurs ayant une portée d’environ 1 kilomètre et permet aussi d’optimiser les comportements des animaux. Time’Live permet aussi de repérer les temps d’attente supérieurs à 2 heures, jugés trop longs, qui peuvent être le signe d’un embouteillage dans le parcours de l’animal. Le service de monitoring a aussi la capacité de dépister un trouble alimentaire si le temps de rumination d’environ 8 heures n’est pas respecté. Ces données sont ensuite analysées et interprétées par le conseiller afin d’accompagner l’éleveur dans l’amélioration de l’environnement et le bien-être animal de ses animaux.



www.pleinchamp.com



#Technologies_et_Innovations #Santé_Animale_ #Timelive

www.pleinchamp.com