Voir plus de contenu

ou


Grosbois Bastian

Faux charbon nu (Ustilago nigra)

Cycle de vie du faux charbon



Le cycle de la maladie d' Ustilago nigra est similaire à celui de Ustilago hordei , la cause du charbon couvert de l'orge. Les téliospores survivent à la surface ou dans le sol. Dans certains cas, les téliospores déposées sous la coque peuvent germer immédiatement. Les téliospores de U. nigra sont brun olive, globuleuses, ovoïdes à allongées, et minutieusement échinonnées. La téliospore germe pour former une baside portant quatre basidiospores ovales à oblongues. Le mycélium se développe ensuite dans les couches inférieures de la graine et reste ensuite en dormance jusqu'à la germination de la graine. Les plantules s'infectent entre la germination et la levée au-dessus du sol. L'infection peut survenir à partir de téliospores transmises par les semences ou de téliospores résidant dans le sol. Une température du sol comprise entre 15 et 21 ° C et un sol relativement sec sont les plus favorables à l'infection par U. nigra. Le mycélium envahissant s'établit dans le point de croissance. Lorsque la plante entre dans la phase de démarrage, le mycélium se développe rapidement dans les tissus floraux qui sont convertis en masses de téliospores noires. Les téliospores peuvent rester viables pour plusieurs spores. Les téliospores sont dispersées par le vent. La maladie est largement répandue dans le monde entier.



#Faux_charbon_nu #Ustilago_nigra #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

en.wikipedia.org

en.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Faux charbon nu (Ustilago nigra)

Description et symptômes



Le faux charbon est une maladie fongique de l’ orge causée par Ustilago nigra . Ce champignon est très similaire à Ustilago nuda , la cause du charbon nu. La maladie n'est pas apparente avant l'épiaison, période à laquelle les épis charbonneux émergent un peu plus tôt que les épis sains. La maladie n'apparaît qu'au moment où elle se dirige, heure à laquelle les têtes charbonnées émergent un peu plus tôt que les têtes saines. Au début, chaque tête smutted est recouverte d’une fine membrane grisâtre comme du papier. Ces membranes se brisent peu de temps après que les têtes charbonnées ont émergé et exposent une masse de spores poudreuse de couleur brun foncé à noir. Ces spores sont facilement dispersées, ne laissant plus que le rachis nu.



#Faux_charbon_nu #Ustilago_nigra #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

en.wikipedia.org

en.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Charbon couvert (Ustilago hordei)

Moyens de lutte



C’est une des maladies des plus difficiles à détecter puisqu’elle n'apparaît que pour s’attaquer aux organes floraux de la plante. En outre, même les semences contaminées sont difficilement différenciables des graines saines. Sauf dans certains cas où la graine contaminée peut s’avérer plus petite. L'unique et seule mesure à prendre afin d'éviter l'infestation est l'utilisation de semences indemnes de l'agent pathogène,Ustilago hordei. Le traitement du semi par fongicides permet d’endiguer la plupart des contagions (comme la fusariose et l’helminthosporiose) qui n’ont alors plus de prises pour s’installer durablement dans les plantes. La lutte une fois la maladie installée est inefficace. De même, l’option des semis tardifs en automne ou précoces pour une culture de printemps pour décaler la floraison peut s’avérer efficace.



#Charbon_couvert #Ustilago_hordei #Orge #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.bio-enligne.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Charbon couvert (Ustilago hordei)

Cycle de vie du charbon



Lors du battage (séparation des graines de l'orge des épis), les spores d'Ustilago hordei infectent la surface des grains sains. Au cours de la germination, les spores de la maladie fongique pénètrent à l'intérieur du grain engendrant la contamination de la plantule. Le mycélium du champignon se développe ensuite à l'intérieur de la plante. Une période d’humidité durant la floraison est également favorable au développement le champignon du charbon. Les vents disséminent le spores noirâtres qui se sont développés sur les épis aux quatre coins de la parcelle et peuvent aller contaminer directement d’autres épis sains jusque-là.



#Charbon_couvert #Ustilago_hordei #Orge #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.bio-enligne.com

www.pflanzenkrankheiten.ch

www.pflanzenkrankheiten.ch




Grosbois Bastian

Charbon couvert (Ustilago hordei)

Symptômes



Ce sont majoritairement les épis qui sont impactés par le charbon couvert de l’orge. L’enveloppe et les graines qu’elle contient se désagrègent sous cette moisissure pulvérulente qui apparaît et recouvre totalement l’épis pour ne laisser qu’un conglomérat noirâtre. Les épis atteints, d'apparence tout à fait normale, renferment des grains entièrement détruits. Ces derniers sont remplacés par une masse réduite à l'état de poudre, composée de spores de l'agent infectieux.



#Charbon_couvert #Ustilago_hordei #Orge #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.bio-enligne.com

www.pflanzenkrankheiten.ch

www.pflanzenkrankheiten.ch




Grosbois Bastian

Charbon couvert (Ustilago hordei)

Description



Le charbon couvert de l'orge est une maladie fongique causée par un champignon basidiomycète, Ustilago hordei, qui affecte les cultures d'orge. Cette maladie, qui se transmet par les semences, est assez rare depuis que les semences sont traitées. Elles contaminent depuis les téguments et entraînent la destruction des épis.La structure de l'épi contaminé est préservée, mais on note une réduction de la taille des chaumes. Cette maladie a une répartition cosmopolite et est plus commune que le charbon nu ou le faux charbon nu.

#Charbon_couvert #Ustilago_hordei #Orge #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Pichon Gilbert

Semoir Arbos

Semoir UST



Les semoirs pneumatiques AS-UST Air sont conçus pour le semis de conservation du sol de toutes sortes de céréales d’hiver, OSR, semences fourragères et cultures de couverture. L'unité de plantation AS-UST à petites ailes permet de creuser un sillon en soulevant une couche de sol. Cette couche tombe ensuite sur la graine après le passage de l'unité de plantation. Cette technologie permet de planter les semences sans aucun contact avec le sol. De plus, les petites ailes garantissent un désherbage mécanique efficace.



www.talkag.com



www.arbos.com



#Semoirs #Arbos #UST #Machine_agricole

www.arbos.com




Grosbois Bastian

Charbon du maïs (Ustilago maydis)

Biologie moléculaire



Le champignon U. zeae provoque la croissance pathologique du tissu végétal, c'est-à-dire la formation de galles sur toutes les parties des plants de maïs. Les premières galles apparaissent généralement sur le cou de la racine, puis sur les feuilles, les tiges, les oreilles et les grains. Ce champignon a la capacité de synthétiser très rapidement c’est à dire en quelques minutes, un ensemble de protéines; inhibitrices qui vont interférer avec les enzymes de la plante et réduire l’activité de son système immunitaire et modificatrices du mécanisme de transcription des gènes de la plante hôte ce qui va conduire aux importantes modifications architecturales enregistrées par exemple sur la forme du grain de maïs. Il a été montré que la plante atteinte perçoit très vite la présence de l'attaque mais se trouve rapidement limitée pour s'y opposer. Le génome d’ Ustilago Maydis a été étudié et il contient 2,5 millions de bases et possèdent 6902 locus correspondant à l’encodage de protéines . Comme de nombreux champignons qui sporulent en grande quantité Ustilago Maydis peut être responsable d’ allergies. Commercialement, U. maydis est un excellent modèle pour la découverte de médicaments antifongiques. En outre, les tumeurs du maïs causées par U. maydis sont prisées dans la cuisine hispanique et il existe un intérêt pour l'amélioration de la production commerciale.



#Charbon_du_maïs #Ustilago_maydis #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agroatlas.ru

www.agroatlas.ru




Grosbois Bastian

Charbon du maïs (Ustilago maydis)

Moyens de lutte



Aucun traitement fongicide n'est efficace contre ce champignon. Les moyens de lutte recommandés sont l'utilisation de cultivars résistants et des pratiques culturales appropriées. Globalement, les mesures de lutte contre les fongicides devraient être intégrées à une stratégie intégrée combinant plusieurs stratégies de lutte, telles que la rotation des cultures ou l'utilisation de cultivars résistants. La destruction par le feu des plants infectés; en effet, les spores se propagent dans le sol et hivernent jusqu'à la saison de culture suivante. La rotation des cultures en intercalant des plantes insensibles à cette maladie comme le soja ou des céréales. Choisir des variétés peu sensibles. Traiter des semences; utiliser des semences saines. Pratiquer des semis précoces au printemps pour décaler le stade de floraison. Enfouir les résidus de récolte, réduire le stress dû au manque d'eau en choisissant bien sa parcelle.



#Charbon_du_maïs #Ustilago_maydis #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.cropscience.bayer.com

www.cropscience.bayer.com




Grosbois Bastian

Charbon du maïs (Ustilago maydis)

Importance agronomique et économique



L'influence des conditions environnementales sur l'incidence du charbon commun n'est pas claire. Certains rapports indiquent que le temps sec et des températures> 25 ° C favorisent la maladie, d'autres études font état d'une association de temps pluvieux et humide et d'infection. Cette maladie cause les dommages les plus importants lorsque les oreilles et les tiges sont infectées. Les pertes de rendement peuvent atteindre 20-30%. La réduction du rendement dépend du moment de l'infection, du lieu de l'infection sur les plantes, de la quantité de galles et de leur taille. Les pertes de rendement peuvent atteindre 48,7% lorsque les oreilles sont infectées. Si les tiges sont infectées sous les oreilles, la baisse de rendement est d'environ 25% seulement. La diminution moyenne de la productivité des plants contaminés est d’environ 30%. Le maïs infecté par le charançon du maïs est souvent plus sensible à la brûlure de la tige. Des mesures de contrôle doivent être utilisées: élimination des résidus du champ, rotation des cultures, sélection de semences saines et traitement des semences par des fongicides. En tant que pathogène des plantes biotrophes pouvant être cultivé temporairement sur un support artificiel, U. maydis est devenu un système modèle important en phytopathologie, par exemple dans les études de base sur la résistance aux pesticides et les voies de signalisation du pouvoir pathogène.



#Charbon_du_maïs #Ustilago_maydis #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agroatlas.ru

www.agroatlas.ru




Grosbois Bastian

Charbon du maïs (Ustilago maydis)

Ecologie



La première infection du printemps par Ustilago maydis se fait grâce aux téleutospores noires, provenant des cultures charbonnées des années précédentes, et restées dans le sol. Effectivement, ces spores peuvent survivre de nombreuses années dans le sol et les débris végétaux (deux à trois ans) en gardant la faculté de germer. La température minimale requise pour la croissance des téliospores est comprise entre 0 et 5° C, la température optimale étant entre 20 et 30° C. Le processus de formation de la galle s’arrête lorsque la température baisse à 20° C. Les téliospores mûrissent mieux à haute température. Les spores peuvent rester dans le sol pendant 3 ans. Le semis tardif du maïs est favorable au développement de la maladie. Une humidité élevée pendant la végétation de maïs limite le développement de la maladie. Les températures élevées et le manque d'humidité favorisent son développement. Les premières contaminations de l'année ont lieu à partir des spores.



#Charbon_du_maïs #Ustilago_maydis #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.agroatlas.ru

www.agroatlas.ru




Grosbois Bastian

Charbon du maïs (Ustilago maydis)

Causes du charbon



La maladie entraîne des pertes de rendement et une dépréciation qualitative de la récolte. Les téliospores transmises par le sol constituent la source d'inoculum et peuvent rester viables dans le sol pendant au moins un an. Elles germent en formant un promycelium cloisonné à partir duquel sont produites quatre basidiospores hyploïdes fusiformes. La température optimale pour la germination est comprise entre 20 et 25 ° C. Un temps humide pendant la floraison est propice au développement de la maladie.



#Charbon_du_maïs #Ustilago_maydis #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

www.cropscience.bayer.com

www.cropscience.bayer.com




Grosbois Bastian

Charbon du maïs (Ustilago maydis)

Cycle de vie



En effet le cycle de ce fongus est complexe et se réalise en deux temps : Issues des grains de maïs les Teliospores vont être emportées par le vent ou la pluie et tomber sur le sol ou sur les feuilles et les tiges du Maïs , puis passer l'hiver sur les débris végétaux qui restent après la récolte . Leur résistance est considérable et ces spores peuvent survivre plusieurs années quelques soient les conditions. Ces Teliospores germent et vont donner naissance à des Basidiospores .En période de sécheresse le vent souffle sur le sol et emporte ces spores vers les jeunes pieds de Maïs. Ces basidiospores vont rechercher une porte d’entrée, soit une plaie, soit les soies (les stigmates) de l’épie surtout quand les pollens sont en retard et que le bout des stigmates reste nu. Ces Basidiospores vont développer des hyphes qui vont eux même développer des conidiophores sur lesquels se développent les nouvelles conidies. Si l'atteinte est précoce dans l'année ces téliospores peuvent devenir contaminants à leur tour sur la même plante ou sur les plantes du voisinage.



#Charbon_du_maïs #Ustilago_maydis #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

ephytia.inra.fr

ephytia.inra.fr




Grosbois Bastian

Charbon du maïs (Ustilago maydis)

Symptômes



Les organes végétatifs du maïs (les tiges, les feuilles, les fleurs et les épis) atteints par Ustilago maydis, sont couverts de bosses boursouflées. Ces dernières ont pour la plupart la taille d'un poing. À l'intérieur de ces bosses se trouvent des masses de spores visqueuses, qui se transforment, par la suite, en poudre. A la base des tiges, des tumeurs charnues blanchâtres puis grisâtres, remplies d'une fine poussière noire apparaissent. Elles se libèrent lorsque la membrane externe se crevasse. Sur les feuilles, les tumeurs blanchâtres remplies de spores noires apparaissent à n'importe quel endroit avec une préférence pour la nervure centrale et les bords du limbe.



#Charbon_du_maïs #Ustilago_maydis #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

ephytia.inra.fr

ephytia.inra.fr




Grosbois Bastian

Charbon du maïs (Ustilago maydis)

Description



Ustilago maydis est un pathogène fongique basidiomycète du maïs et du téosinte. Le champignon induit des tumeurs sur les plantes hôtes et forme des masses de téliospores diploïdes. Ces spores germent et forment des produits méiotiques haploïdes qui peuvent être propagés en culture sous forme de cellules ressemblant à des levures. Les souches haploïdes de type sexuel opposé fusionnent et forment un type de cellules filamenteuses et dicaryotiques qui envahit le tissu végétal pour réamorcer l'infection. Ustilago maydis, s'attaquant principalement aux épis du maïs, produit des masses pulvérulentes de spores noires (téliospores) rappelant l'aspect de la suie ou du charbon d'où le nom de la maladie. La maladie peut se manifester sur tous les organes jeunes en voie d'évolution mais les inflorescences mâles et femelles sont plus fréquemment atteintes.



#Charbon_du_maïs #Ustilago_maydis #Maladies_de_plantes

www.talkag.com

ephytia.inra.fr





Grosbois Bastian

Ustilago tritici (Charbon nu du blé et de l'orge)

Méthodes de lutte



L'unique et seule mesure préventive pour lutter contre les maladies fongiques des charbons nus du blé et de l'orge, provoquées respectivement par les champignons Ustilago tritici et Ustilago nuda, est l'acquisition de semences certifiées indemnes. La transmission par la semence est la seule voie d’infection. La lutte contre cette maladie ne passe que par le traitement de semences. Il n’existe pas de solution de rattrapage en végétation. Cette maladie fréquente justifie à elle seule l’utilisation de spécialité fongicide à efficacité quasi-totale en traitement de semences.



#Ustilago_tritici #Maladie_de_plantes

www.talkag.com

www.quick-agro.fr

www.quick-agro.fr




Grosbois Bastian

Ustilago tritici (Charbon nu du blé et de l'orge)

Dégâts



Ustilago tritici peut causer des dégâts importants. En premier, on constate la destruction des épis. Les pertes de rendement engendrées par le charbon nu proviennent des dégâts sur épis. La croissance des plantules attaquées est affectée, le taux de levée est diminué, le système radiculaire est moins développé, la résistance au froid est amoindrie. Le tallage est en retard, les plantes attaquées n'atteignent pas la taille normale, la longueur du rachis est réduite. Ces pertes sont estimées à 2 %, mais peuvent atteindre, dans certains cas, 20 à 50 %. La qualité de la récolte n’en est que plus dépréciée.



#Ustilago_tritici #Maladie_de_plantes

www.talkag.com

www.quick-agro.fr

www.quick-agro.fr




Grosbois Bastian

Ustilago tritici (Charbon nu du blé et de l'orge)

Cycle de vie de la maladie



La contamination se fait pendant la floraison. Le champignon pathogène du charbon nu patiente dans l’embryon de la graine et n’attend que la germination de cette dernière pour reprendre son activité. La partie végétative du champignon, le mycélium, se développe alors dans la plante jusqu’aux ébauches florales, dans les tissus de l’épi et forme des masses de spores noires à l’emplacement des grains. Ces spores, une fois libérées, contaminent alors, grâce au vent, d’autres épis lors de la floraison. Elles germent et le mycélium qui en est issu va se loger dans l’embryon des graines en formation. Le champignon entre finalement dans un stade de repos quand le grain mûrit. Il peut se conserver plusieurs années dans le grain.



#Ustilago_tritici #Maladie_de_plantes

www.talkag.com

www.cropscience.bayer.com





Grosbois Bastian

Ustilago tritici (Charbon nu du blé et de l'orge)

Sympômes



Cette maladie s’observe à partir de l’épiaison. Les glumes et inflorescences d'épis des plantes de blé et de l'orge infestées par la maladie fongique se transforment en poussière noire durant le stade végétatif de floraison. Sur les épis, les enveloppes de la graine, ainsi que leur contenu sont détruits et remplacés par une masse noirâtre, constituée de spores du champignon, pulvérulentes noires. Après la floraison, les plantes atteintes par les charbons nus voient leur croissance sacrément ralentie. Elles ne conservent d'ailleurs plus que l'axe central nu de l'épi. Après dissémination des spores, seul persiste le rachis.



#Ustilago_tritici #Maladie_de_plantes

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Ustilago tritici (Charbon nu du blé et de l'orge)

Description et causes



Ustilago tritici est un champignon phytopathogène responsable de la maladie du charbon nu du blé et de l’orge. C’est une maladie transmise par la semence. Le champignon responsable se conserve dans l’embryon pour se développer l’année suivante et se propager dans les cultures. Elle est visible à l’épiaison. Rien ne distingue une semence charbonnée d’une semence saine : le champignon pathogène se conserve dans l’embryon et seule une observation en laboratoire peut le détecter. Les épis charbonnés sont entièrement détruits, nus, d’où le nom de charbon nu.



#Ustilago_tritici #Maladie_de_plantes

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Grosbois Bastian

Ustilago maydis

Cycle de développement Charbon commun



Le champignon se conserve dans le sol et les résidus de culture pendant de nombreuses années sous forme de spores.

Après dissémination, elles peuvent contaminer la plante à tous les stades de la végétation.

La présence de blessures favorise l'installation de la maladie.

La propagation de la maladie est favorisée par les averses de pluie, de forts taux d'humidité et des températures élevées.

Ustilago maydis produit alors à partir des feuilles et de la tige des excroissances vésiculeuses qui peuvent atteindre plus de 20 cm. Lorsque celles-ci parviennent à maturité, elles s’ouvrent brusquement en se déchirant et libèrent les spores que le vent disperse.

#Ustilago

www.syngenta.fr

www.syngenta.fr