Voir plus de contenu

ou


Traore Phénix Mensah

Elevage: L’importation de la volaille en Afrique du sud impacte sur la production locale



D’après le dernier rapport de l’USDA sur la filière, les importations de volaille depuis les USA ont atteint plus de 82 500 tonnes en 2019/2020, soit 12 % de plus qu’un an plus tôt. Est-ce un laisser-aller, ou la production locale est déficitaire? Quand on sait que l’industrie de la volaille est le premier contributeur au PIB agricole sud-africain avec un apport moyen d’environ 40 milliards de rands par an.



Bien que le gouvernement a revu à la hausse les droits de douane affectant la volaille importée en mars dernier, certains observateurs s’interrogent encore sur sa réelle portée sur les USA, qui est l’un des partenaires commerciaux les plus importants du pays notamment dans le cadre de l’AGOA. En effet, Plus de 4 ans après avoir obtenu le feu vert, les exportations américaines de volaille sont en plein boom sur le marché sud-africain. D’après le dernier rapport de l’USDA sur la filière, les importations de volaille depuis les USA ont atteint plus de 82 500 tonnes en 2019/2020, soit 12 % de plus qu’un an plus tôt. Il s’agit surtout selon l’organisation, de la troisième année consécutive de hausse des volumes et de dépassement du quota autorisé (68 580 tonnes en 2019/2020). Ces chiffres s’ajoutent au désarroi des acteurs locaux; car depuis quelques années, ceux-ci plaident pour une limitation drastique des importations depuis les USA et le Brésil en raison de leur impact négatif sur la rentabilité de l’industrie.

#Elevage #Afrique_du_sud #Importation #Volaille #USA



LIRE AUSSI: Afrique du Sud : l’Association des exportateurs et importateurs noirs dénonce la hausse des droits sur la volaille=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com





Traore Phénix Mensah

Afrique du Sud : l’Association des exportateurs et importateurs noirs dénonce la hausse des droits sur la volaille



Les réactions ont été mitigées face à l'énorme augmentation des tarifs à l'importation de volaille par le gouvernement qui a été publiée dans le Journal officiel du gouvernement le vendredi 13 mars 2020.



Selon l’Association des exportateurs et importateurs noirs émergents (Ebiesa), l’augmentation récente des droits de douane sur la volaille importée est une fausse bonne solution pour aider l’industrie locale. L’industrie sud-africaine de la volaille produit environ 1,4 million de tonnes de viande par an. Le 13 mars dernier, l’exécutif avait porté les tarifs à l’importation à 62 % et 42 % respectivement sur la volaille non désossée et désossée contre 37 % et 12 % précédemment. D’après l’Organisation, cette mesure en plus de toucher directement les consommateurs dans un contexte de récession, pourrait entraver les efforts de plusieurs importateurs noirs de volailles. Rappelons que Ebiesa représente les intérêts des nouveaux importateurs noirs de poulet en Afrique du Sud. Ce sont de petites entreprises sud-africaines qui comptent chacune entre trois et cinq employés et fournissent de la volaille de qualité principalement à la deuxième économie. Au-delà de ces impacts, cette nouvelle hausse pourrait marquer à nouveau l’incapacité de l’industrie locale à développer son offre aux consommateurs ces dernières années, indique Unati Speirs, son président. En effet, rappelle le dirigeant, il s’agit de la 7e fois depuis 2011 que le gouvernement augmente les droits en faveur de l’industrie locale qui ne répond toujours qu’à 70 % des besoins du marché intérieur.

#Elevage #Volaille #Importation #Viande #Afrique_du_sud

SOURCE: www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Vokou Rodrigue

Asking Question #Volaille









Vendée : Le poulet de Challans fait son nid au sein de la Cavac

Depuis ce vendredi 13 décembre 2019, les Éleveurs de Challans ont adhéré à la coopérative vendéenne Cavac.



Spécialisés dans la volaille fermière Label rouge, les 96 éleveurs de Challans adhèrent désormais à l’organisation des producteurs de volailles de la Cavac, désormais forte de 350 aviculteurs. À compter du 1er janvier 2020, ils en constitueront le pôle label et bio, en conservant leur autonomie par rapport aux producteurs conventionnels, rassemblés sous la bannière de Volinéo. Les Éleveurs de Challans, groupement de taille modeste à la moyenne d’âge vieillissante, souffraient d’isolement sur le marché bagarré de la volaille Label, à son tour rattrapée par un déclin de la consommation. Ils trouvent avec le groupe Cavac un allié de poids (4 755 exploitations adhérentes, 1 618 salariés), économiquement performant, comme l’a confirmé l’exercice 2018-2019 : 996 millions d’euros de chiffre d’affaires ( 4,5 %), 6,2 millions de résultat net, 28 millions investis.



www.ouest-france.fr



#Elevage_Bio _bio #Volaille #Cavac #Poulet_de_challans

www.ouest-france.fr





Les systèmes agroforestiers en production volailles sous signes de qualité - Philippe Guillet -

www.youtube.com





Enrichissement sur le picage sévère

Elevage des poules



Approches de solution pour éviter le picage sévère des poules



L'intérêt pour les enrichissements s'est dégradé dans le temps. Ce qui laisse suggérer qu'il faudrait varier les types et les lieux d'enrichissement en cours de lot. « L'essentiel est qu'il y ait une bonne cohérence de l'enrichissement entre l'élevage de poulettes et le bâtiment de ponte, pour limiter le stress lié au changement de milieu. » Même si l'enrichissement favorise l'adaptation des poules, la maîtrise du picage sévère passe avant tout par un bon management technique de l'élevage (ambiance, gestion de la lumière...). La présentation de l'aliment (farine, miette...) est également un point clé pour empêcher le picage, en incitant la poule à passer du temps à explorer l'aliment dans la mangeoire.

#Volaille

#Elevage

#Poules_pondeuses



www.pleinchamp.com

www.pleinchamp.com





Comment éviter le picage sévère des poules?

Stratégie d'élevage des poules pondeuses



Plusieurs enrichissements ont été testés en phase d'élevage puis en ponte : des objets (ficelles...), des matériaux friables (bloc béton, bloc à piquer...) ou consommables (luzerne, céréales). « L'enrichissement a eu un effet positif sur la viabilité, plus marqué dans l'élevage au sol avec accès à l'extérieur (mode plein air) que dans celui en cages aménagées. Il limite le stress (test d'immobilité tonique) et favorise une meilleure utilisation de l'environnement. » L'utilisation par les poules des enrichissements varie selon leur type et dans le temps. Sans surprise, les poules préfèrent les enrichissements consommables (davantage d'interactions mesurées avec les seaux de blés, avec un effet négatif sur l'IC).

#Volaille

#Elevage

#Poules_pondeuses

www.pleinchamp.com



www.pleinchamp.com





Conseil élevage domestique de volaille

L’élevage de dindes et dindons



Reproduction



Le dindon s’accouple avec 7 à 8 dindes. A l’époque des amours, il parade en gloussant et en étalant fièrement les plumes de sa queue. Les dindes pondent au printemps quand elles ont atteint l’âge de 10 à 12 mois. Particulièrement bonnes couveuses, elles donnent de 15 à 20 œufs par an et, selon les circonstances, font une seconde ponte en juillet ou en août. L’éclosion des œufs a lieu au bout de 28 à 30 jours. Très fragiles à leur naissance, on considère que les petits deviennent des adultes robustes vers l’âge de 6 ou 7 mois.



www.talkag.com



jardinage.lemonde.fr



#Conseils_En_Elevage_ #Volaille

jardinage.lemonde.fr





Conseil élevage domestique de volaille

L’élevage de dindes et dindons



Alimentation et santé



La dinde et le dindon se nourrissent dans les basses-cours de graines, de restes de légumes, de feuilles épaisses comme celles de la rhubarbe, du topinambour, de l’ortie, qu’ils trouvent dans leur enclos ou sur leur parcours. Ils apprécient également les baies et les petits fruits. Les petits, plus fragiles, demandent à être nourris avec une alimentation spéciale et bien dosée disponible dans les animaleries. Les petits de la dinde et du dindon, les dindonneaux, sont particulièrement fragiles et réclament des soins attentifs. Vers 2 mois, ils peuvent subir ce que l’on appelle "la crise du rouge" et mourir brutalement. Cette période critique peut être évitée grâce à une alimentation adaptée. Adulte, le dindon est très sensible aux parasites dont la transmission se fait notamment par les œufs et qui entraînent des troubles intestinaux, de l’apathie et des problèmes oculaires. Pour éviter ces parasites, une hygiène rigoureuse du couvoir est requise. En outre, l’humidité et le froid ont des conséquences sur la santé des dindes et des dindons qui fragilisent leurs articulations.



www.talkag.com



jardinage.lemonde.fr



#Conseils_En_Elevage_ #Volaille

jardinage.lemonde.fr





Conseil élevage domestique de volaille

L’élevage de dindes et dindons



Comment élever les dindes?



Bien que résistants, la dinde et le dindon craignent l’humidité et le froid. Leur habitat doit absolument se trouver dans un endroit sec et être doté d’un espace où ils peuvent se protéger et être au chaud. Le mâle étant particulièrement méchant et batailleur, il faut éviter de faire cohabiter les dindes et les dindons avec d’autres espèces. La dinde et le dindon des fermes ont besoin d’espace pour vivre. Il faut leur réserver de grands enclos, où ils peuvent trouver eux-mêmes leur nourriture, agrémentés d’arbres dont ils se servent comme perchoir et dortoir. Par temps humide et/ou froid, ils doivent pouvoir s’abriter dans un lieu qui les préserve des intempéries.



www.talkag.com



jardinage.lemonde.fr



#Conseils_En_Elevage_ #Volaille

jardinage.lemonde.fr





Conseil élevage domestique de volaille

L’élevage de dindes et dindons



Origine et caractéristiques du dindon



Le dindon est une espèce d'oiseau galliforme de la famille des phasianidés. Il est originaire d’Amérique et a été introduit en Espagne vers 1500, pour s’étendre ensuite dans toute l’Europe. En France, les premiers dindons ont été servis comme mets en 1570 aux noces du roi Charles IX. C’est une volaille de grande taille dont la particularité physique est d’avoir une excroissance charnue molle et rouge sur le front. La tête et le cou du dindon sont dépourvus de plumes. Les plumes de sa queue sont longues et disposées en forme d’éventail. La dinde est moins imposante que le mâle et ses formations charnues sur la tête et le cou sont plus petites.



jardinage.lemonde.fr



#Conseils_En_Elevage_ #Volaille

jardinage.lemonde.fr





Elevage poules

Races de poules adaptées pour un élevage familial



La Cou-nu du Forez



Cette poule n'est certes pas très jolie, mais c'est une excellente pondeuse et couveuse. Résistante aux maladies et à la chaleur, sociable et agréable, elle constitue une valeur sûre pour un premier projet d'élevage. Elle peut présenter des couleurs diverses mais on la rencontre souvent avec un plumage roux ou blanc. Originaire d'Auvergne, la Cou-nu de Forez est adaptable et résiste à des températures dépassant 25°C. Il s'agit d'une race moyenne pouvant peser jusqu'à 3 kg et pondant, même en hiver, des œufs de 65 à 70 g de belle couleur blanche ou jaune pâle.



jardinage.lemonde.fr



jardinage.lemonde.fr



#Conseils_En_Elevage_ #Volaille

jardinage.lemonde.fr





Elevage poules

Races de poules adaptées pour un élevage familial



La Gâtinaise



Cousine de la Bourbonnaise, la poule de race Gâtinaise possède également un plumage blanc qui la rend résistante à la chaleur. Rustique et bonne pondeuse, elle est de caractère agréable tout en étant indépendante. De taille moyenne, elle pèse jusqu'à 3 kg et pond de bons œufs de 60 g environ. Elle est originellement répandue dans le Loiret et en Île-de-France mais on la trouve de nos jours dans toutes les régions puisqu'elle s'adapte à tous les climats et modes de vie. Elle préfère toutefois la vie en plein air, sur un grand terrain si possible, étant de nature assez active. Robuste y compris dans les climats secs, elle reste facile à élever dans la plupart des conditions et pond 150 à 200 œufs par an.



jardinage.lemonde.fr



jardinage.lemonde.fr



#Conseils_En_Elevage_ #Volaille

jardinage.lemonde.fr





Elevage poules

Races de poules adaptées pour un élevage familial



La Bourbonnaise



Cette race française de couleur blanche s'acclimate partout, elle est résistante au froid hivernal et aux fortes chaleurs. Sa productivité en fait une valeur sûre en tant que poule pondeuse avec environ 200 œufs par année. La Bourbonnaise a plutôt besoin de grands espaces pour s'épanouir, mais elle peut aussi être élevée en poulailler avec des sorties régulières dans le jardin. Ses œufs, de calibre honorable (60 à 70 g) sont d'une jolie couleur crème. De taille moyenne, elle pèse dans les 2,5 kg et se rapproche physiquement de la race gâtinaise.



jardinage.lemonde.fr



jardinage.lemonde.fr



#Conseils_En_Elevage_ #Volaille

jardinage.lemonde.fr





Elevage poules

Races de poules adaptées pour un élevage familial



La Marans



Originaire de Charente-Maritime, la Marans est une poule de grande taille, connue pour ses œufs de couleur rousse et de calibre important (70 à 80 g), ayant en plus l'avantage de bien se conserver. Il s'agit d'une poule sociable et attachante, un peu plus imposante que la poule rousse (jusqu'à 3 kg). De plus, son plumage bicolore noir et roux et ses pattes plumées la rendent jolie à regarder. La Marans est réputée par ailleurs pour la qualité de sa chair, et ses œufs sont également savoureux. Elle est rustique et adaptée pour un élevage de plein air.



jardinage.lemonde.fr



jardinage.lemonde.fr



#Conseils_En_Elevage_ #Volaille

jardinage.lemonde.fr





Volaille viande

Les français préfèrent le poulet découpé



Les achats de poulets entiers baissent inexorablement. Les Français leur préfèrent désormais, comme leurs voisins européens, les découpes et les élaborés. En 20 ans, les achats des ménages sont passés de 52 % de poulets entiers à 25 %, tandis que les découpes grimpaient de 33 à 47 % et les élaborés de 15 à 28 %. Cela n’est pas sans conséquence pour la filière. Car si un quart des volailles françaises sont produites sous signes de qualité, cela concerne essentiellement les volailles vendues entières. La valorisation des volailles de qualité est plus compliquée dans des nuggets, où le goût de la volaille est partiellement masqué par celui des autres ingrédients. Les filières qualité ont donc un véritable défi devant elles pour ne pas perdre progressivement des parts de marché au profit de la volaille standard qui de son côté poursuit un objectif de montée en gamme sur plusieurs aspects.



www.talkag.com



www.pleinchamp.com



#Volaille_Viande

www.pleinchamp.com





Volaille viande

Le brexit, sujet qui inquiète



En effet, La filière volailles s’inquiète des conditions de sortie du Royaume Uni de l’Union européenne. Ce pays absorbe 27 % des contingents d’importations de volailles à droits nuls ou limités, accordés par l’Union européenne à ses partenaires commerciaux (dont Brésil et Thaïlande). Cela représente 239000 t sur 881000 t. Les autres États membres souhaiteraient que le Royaume parte avec ses volumes pour éviter de voir ces tonnages redirigés vers eux, encombrant d’autant le marché de l’Union. Si les achats globaux de viandes et élaborés de volaille par les ménages français sont relativement stables (-0,5 % en 2017, 0,3 % sur 8 périodes 201, les évolutions sont très différentes selon la nature des produits.



www.talkag.com



www.pleinchamp.com



#Volaille_Viande

www.pleinchamp.com





Volaille viande

Une filière à l’assaut du marché national



Avec une progression de 3 % par an depuis plusieurs années, la volaille a ravi au porc en 2017 la place de première viande produite au monde. La France est le seul pays de l’Union européenne à avoir vu sa production de volailles baisser, conséquence de certains choix industriels. Entre 2017 et 2010 la production française de poulet export, à cause de la fin des aides européennes, a baissé de 37 %. De son côté, la production de dinde a perdu 40 % de volumes en 12 ans. À l’origine les produits élaborés étaient fabriqués avec de la dinde. Les pays d’Europe du Nord (Belgique, Pays Bas, Allemagne) ont progressivement basculé vers du poulet lourd, plus compétitif. La France a tardé à prendre ce virage, ce qui a permis aux pays voisins de rentrer sur le marché français. Le pays exporte actuellement 31 % de sa production, mais importe 43 % de sa consommation contre 10 % en 1990.



www.pleinchamp.com



#Volaille_Viande

www.pleinchamp.com





Les œufs bio

Un marché à fort expansion



Un œuf sur cinq vendu en France aujourd’hui est bio. Les syndicats craignent des dérives dans ce marché en forte expansion, avec la création de très grosses exploitations. Une dizaine de grands projets d’élevages de poules pondeuses d’œufs bio devraient voir le jour en France au fil du temps. Mais, elles posent question à savoir celle du bien-être de l’animal. La taille maximale est aujourd’hui limitée à 3 000 poules par bâtiment, avec accès obligatoire au plein air. Mais plusieurs groupes de poules peuvent se trouver dans un même bâtiment, séparés par un grillage. « Il y a un risque de ne pas respecter l’éthique du bio », s’inquiète le président du Synalaf. Un élevage spécialisé doit se conformer à des règles.



www.ouest-france.fr



#Elevage_Bio #Volaille #œufs_bio_

www.ouest-france.fr





L’accouvage

Maillon stratégique pour l’aviculture en France



Le secteur de l'accouvage est en mutation avec de nouveaux défis technologiques à relever, un contexte sanitaire compliqué et des transmissions d'entreprises familiales réalisées sur fond d'internationalisation. Louis Perrault est président du Syndicat national des accouveurs (SNA) depuis octobre 2012 et vient d'être reconduit pour trois ans. Fils du sélectionneur de la lignée de coqs T (comme Thil en Haute Garonne) Serge Perrault baigne dans le métier depuis le berceau. Il a vendu le couvoir familial en 2002 lorsqu'il est devenu directeur général du sélectionneur Sasso. Ce dernier répond aux questions dans une entrevue.



www.pleinchamp.com



#Accouvage #Volaille #Elevage #Interview

www.pleinchamp.com





Elevage volaille

Parasites de poules pondeuses



Comment vermifuger



Le dosage du vermifuge doit respecter la dose prescrite dans la notice afin de réduire la sélection de parasites résistants. Lors du traitement, l’accès au parcours enherbé doit être fermé pendant 5 à 7 jours pour éviter une contamination par les vers excrétés. Pour vérifier l‘efficacité du traitement, une deuxième analyse de fientes devrait être effectuée 3 semaines après le traitement. L’utilisation sélective de vermifuge peut réduire le nombre de traitements jusqu'à 75 %.



www.bioactualites.ch



#Elevage_Bio #Volaille #conseils_santé_animale

www.bioactualites.ch





Elevage volaille

Parasites de poules pondeuses



Prélèvement des échantillons



Il faut prévoir les prélèvements en début de semaine en raison du laboratoire. Prendre au hasard 60 fientes fraîches, les mettre dans un récipient, les mélanger et prendre environ 100 g avec le gant envoyé par le laboratoire. Retourner le gant et l’emballer hermétiquement dans deux sacs en plastique. Ecrire le nom et l‘adresse avec un stylo imperméable sur le sac. Placer l‘échantillon et le formulaire rempli dans l‘enveloppe reçue. Envoyer l‘échantillon au laboratoire le jour même par courrier A. il est possible de commander le matériel d‘échantillonnage et les formulaires par courriel.



www.bioactualites.ch



#Elevage_Bio #Volaille #conseils_santé_animale

www.bioactualites.ch





Elevage volaille

Parasites de poules pondeuses



Contrôle et traitement sélectif



Avant l’application d’un vermifuge, l’aviculteur doit faire une analyse de fientes. Elle est effectuée environ 12 semaines après la mise en place des poulettes, puis tous les 2–3 mois. En cas de soupçon d’une forte infestation, les analyses se font plus tôt. Les traitements ne sont effectués qu‘en cas d‘infestation avérée et en consultation avec le vétérinaire. La décision de traiter est prise en fonction des performances de ponte, du taux de mortalité ou des paramètres sanitaires. Dans les troupeaux ayant des problèmes de santé, le traitement peut être nécessaire et judicieux même en cas d‘une faible infestation.



www.bioactualites.ch



#Elevage_Bio #Volaille #conseils_santé_animale

www.bioactualites.ch





Elevage volaille

Parasites de poules pondeuses



L’hygiène pour commencer



Avant la mise en place d’un lot de poulettes, le poulailler doit être nettoyé et désinfecté. Les entrées accessibles aux rongeurs doivent être bouchées et l’accès aux autres animaux domestiques évité. Les fournisseurs de poulettes procèdent à des contrôles réguliers de fientes et attestent que les poulettes sont indemnes de parasites. Malgré tout, il est important de vérifier que l’on n’introduit pas des animaux porteurs de vers. Si des animaux sont suspects après la mise en place, ils sont séparés du troupeau. Les poules mortes sont à éliminer rapidement.



www.bioactualites.ch



#Elevage_Bio #conseils_santé_animale #Volaille

www.bioactualites.ch





Elevage volaille

Parasites de poules pondeuses



Les stratégies de préventions et de contrôle



Dans le poulailler, un climat optimal, une alimentation adaptée et la prévention des maladies infectieuses augmentent la résistance des animaux. A l’extérieur, les zones creuses et inondées doivent être rebouchés et l’herbe maintenue courte. Les poules colonisent plus fortement l’espace près des sorties, concentrant ainsi les excréments et les œufs de vers. La mise en place de structure telle que buissons, arbres, etc. force les animaux à mieux se répartir. Les poules doivent avoir accès à minimum 50% de la surface totale du parc. En alternant sur 2 parcelles, on évite une trop forte dégradation du sol.



www.bioactualites.ch



#Volaille #conseils_santé_animale #Elevage_Bio

www.bioactualites.ch





Elevage volaille

Parasites de poules pondeuses



Privilégier la prévention et l’utilisation sélective des vermifuges



Les poules pondeuses sont la cible de divers endoparasites. Une fois infestées, elles sont sensibles à d'autres maladies et peuvent réagi par une baisse des performances et une hausse de la mortalité. Les risques d’infestations par des vers intestinaux dans les parcours herbeux sont plus importants car les hôtes intermédiaires des ténias, les escargots par exemple, y sont présents. De plus, les œufs des ascarides peuvent survivre dans le sol pendant plusieurs années et il est très difficile de désinfecter le sol. Cependant, Le mouvement, l’occupation et le contact avec les agents pathogènes renforcent le système immunitaire des poules qui se défendent mieux contre les parasites.



www.bioactualites.ch



#Volaille #Elevage_Bio #conseils_santé_animale

www.bioactualites.ch





Élevages maison de poules pondeuses

Conseils pour son élevage



Choisir son poulailler et son emplacement



L’installation d’un poulailler requiert un espace de quelques mètres carrés. Comptez idéalement dix mètres carrés d’espace extérieur par poule. Préférez un emplacement isolé à un emplacement trop proche de votre voisinage. Le poulailler sera à l’abri des intempéries et des vents dominants, son entrée sera idéalement orientée à l’est. Le poulailler sera composé de deux zones distinctes : l’enclos de promenade, permettant un accès à la terre, indispensable pour vos poules. L’abri sera utilisé essentiellement pour dormir et pondre. En journée les poules s’y rendent très peu. L’espace peut donc être restreint, entre 1 et 2 mètres carrés pour 4 poules. L’idéal est d’installer l’ensemble à un emplacement mixte (soleil d’un côté et ombre de l’autre).



poulespondeuses.com



#Volaille #Elevage #Poules_Pondeuses

poulespondeuses.com





Élevages maison de poules pondeuses

Conseils pour son élevage



Nombre d’oeufs capables d’être pondus par une poule pondeuse



Une bonne poule pondeuse a la capacité de pondre jusqu’à 220 œufs par an. Sachez toutefois qu’à partir de l’âge de 3 ans, la poule deviendra moins productive. Une astuce pour avoir une production régulière : Prendre des poules d’âges différents et renouveler l’élevage par moitié tous les trois ans. Ainsi, vous garderez une production régulière.



poulespondeuses.com



#Volaille #Elevage #Poules_Pondeuses

poulespondeuses.com





Élevages maison de poules pondeuses

Conseils pour son élevage



Acheter des poules ou des poussins pour commencer?



Il faut éviter les poussins. Bien que très attachants, ils sont très fragiles. Compte tenu du faible coût d’acquisition d’une poule, il est conseillé d’opter pour une poulette prête à pondre. Dès 16 semaines, les poules atteignent leur taille adulte et sont suffisamment robustes pour vivre en autonomie dans le poulailler. Elles commencent à pondre vers vingt semaines habituellement. Les poussins doivent quant à eux faire l’objet d’une attention constante car ils sont très sensibles aux changements de température. Et surtout, détail important, sur la plupart des races il est presque impossible de distinguer les poules des coqs à cet âge.



poulespondeuses.com



#Volaille #Elevage #Poules_Pondeuses

poulespondeuses.com





Élevages maison de poules pondeuses

Conseils pour son élevage



Les éléments à prévoir pour son poulailler



Pour accueillir vos poules pondeuses, il faudra bien sûr prévoir un poulailler bien conçu ainsi qu’un petit équipement adapté, essentiellement un abreuvoir et une mangeoire avec réserve. Avec cela n’oubliez pas un aliment complet à base de grain, idéalement concassés, qui servira de base alimentaire pour vos poules. La litière sera composée de paille broyée pour la partie pondoir et de copeaux de bois pour la partie repos, là où les poules dorment. Au dessus de cette zone repos, se trouve le perchoir principal où les poules aiment se mettre pour la nuit. Les fientes tombent en dessous et s’agrègent au copeau. L’ensemble est retiré au moins une fois par semaine. La plupart des poulaillers disposent d’un tiroir amovible, bien pratique pour récupérer la litière usagée. Attention ne jetez pas cette litière, qui mélangée aux déchets verts constitue un fantastique fumier pour les jardins.



poulespondeuses.com



#Volaille #Elevage #Poules_Pondeuses

poulespondeuses.com





Élevages maison de poules pondeuses

Conseils pour son élevage



Besoin de coq pour accouplement?



D’aucun ont toujours pensé qu’il faudrait un coq pour avoir des œufs. Cela traduit surtout une mauvaise connaissance des poules. En effet, elles se passent volontiers du coq pour pondre. Ce dernier oeuvre en revanche pour les féconder; comprendre par là donc que point de coq, point de poussins. Si vous habitez en zone urbaine, il est déconseillé vivement d’en prendre un, histoire d’éviter des poursuites pour nuisances sonores de la part du voisinage.



poulespondeuses.com



#Volaille #Elevage #Poules_Pondeuses

poulespondeuses.com





Élevages maison de poules pondeuses

Conseils pour son élevage



Combien de poules faut il prendre pour commencer?



Un élevage de 2 poules pour commencer semble idéal pour démarrer une petite production d’œufs maison. Il faut savoir qu’une poule a la capacité de pondre jusqu’à 200 œufs par an, voire plus la première année. Par conséquent deux poules fourniront suffisamment d’œufs pour une famille de 4 personnes. Enfin l’on n’aura pas besoin de beaucoup d’espace, tout au plus une vingtaine de mètres carrés.



poulespondeuses.com



#Volaille #Elevage #Poules_Pondeuses

poulespondeuses.com





Élevages maison de poules pondeuses

Conseils pour son élevage



Choisir bien ses poules à élever



Il existe différentes races de poules pondeuses. Des poules de pontes, d’ornement ou de concours. Vous les trouverez sur les marchés, dans les jardineries ou directement chez les éleveurs. Les foires avicoles, qui réunissent régulièrement les passionnés, sont un excellent moyen de trouver des beaux sujets qui pourront éventuellement servir à la reproduction. Vous participerez ainsi à la préservation de certaines races devenues rares, car jugées moins productives que les souches industrielles. L’on peut choisir ses poules sur internet à condition de bien se renseigner sur la provenance des animaux. Il faut savoir qu’en termes de pontes, toutes les poules ne se valent pas. Il y a en effet des races qui pondent plus que d’autres. Si votre objectif est d’élever des poules pour leurs œufs, mieux vaut donc bien les choisir.



poulespondeuses.com



#Volaille #Elevage #Poules_Pondeuses

poulespondeuses.com





Elevage volaille

La filière œuf accélère sa transformation



Près de deux poules pondeuses sur cinq sont désormais élevées en mode alternatif



Notre filière avance vers la production française d’œufs alternatifs (sol, plein air, bio) à une vitesse supérieure à ce qui était prévu par le plan de filière (50 % d'alternatif d'ici 2022) », a annoncé le vice-président de l'inter profession de l’œuf (CNPO). La production d’œufs alternatifs a progressé de 13 % en 2017, pour atteindre 37 % de la production nationale tous modes confondus, soit « près de deux poules sur cinq », souligne le CNPO. Le basculement s'est produit l'an dernier, avec la part des œufs issus de cages et vendus en GMS qui est passée sous les 50 % en volume. En 2015, le code 3 représentait 60 % en GMS contre moins de 30 % pour les œufs plein air, selon un rapport de la Médiation des relations commerciales. En ovoproduits, 73 % des volumes sont encore en code 3, mais la Loi Egalim interdit désormais la mise en production de poules en cages dans de nouveaux bâtiments ou réaménagés ; ce qui équivaut à terme à l'arrêt du code 3. La production d’œufs-cage à convertir au mode plein air pour les besoins de la distribution serait équivalente à « deux fois la production actuelle d’œufs de plein air ».



www.pleinchamp.com



#Législation #Elevage #Volaille #œufs_bio_

www.pleinchamp.com





L’aviculture

La confédération française de l’aviculture attend plus de soutiens



Protéger par l'étiquetage et les mêmes standards



Les autres points de crispation de la CFA concernent l'importation des produits de volaille et l'augmentation des charges qui viennent saper le travail de montée en gamme et de reconquête des marchés. Enfin, le président de la CFA souhaite que l'expérimentation française d'étiquetage des viandes dans les produits transformés, qui se termine à la fin de l'année, « se poursuive et soit généralisée à d'autres États membres. Nous devons aussi élargir le périmètre aux oeufs, au lapin et au foie gras. Nous avons besoin que l'État joue pleinement son rôle, nous protège et nous accompagne. »



www.pleinchamp.com



#Elevage #CFA #Volaille






L’aviculture

La confédération française de l’aviculture attend plus de soutiens



Le président de la Confédération française de l'aviculture (CFA) a salué le grand travail de la filière foie gras mené depuis 2016. En se remettant en cause aux plans sanitaire et technique, elle a su rebondir, et ceci au prix de gros investissements. C'est aussi le cas en oeuf avec la mise aux normes sociétales et en volailles de chair pour retrouver de la compétitivité et reconquérir les marchés de la restauration hors domicile. Des besoins d'investissements chiffrés à 2,3 milliards d'euros rien qu'en filière chair. Le président du CFA compte sur tous les leviers, les éleveurs, les entreprises et ceux de l'État et des collectivités pour le Plan Grand Investissement. Le représentant du ministre de l'Agriculture, lui a assuré que « le GPI ne remplacera pas les PCAE, en précisant que de nouvelles modalités de ciblage verront le jour en 2019. »



www.pleinchamp.com



#Elevage #CFA #Volaille

www.pleinchamp.com





Elevage maison de poussins

Astuces et bonnes pratiques pour bien élever



Donner de l’eau à boire mais pas en grande quantité



Prenez le plus petit récipient possible pour l’eau. Vous éviterez ainsi la noyade. Pensez à la remplacer régulièrement. Un poussin a le bec fin, donc si l’eau n’est pas fraiche ou propre, il ne boira pas. Pour les premiers jours, mettez une eau entre 16 et 20°C avec un peu de sucre (de préférence de l’eau en bouteille).



poulespondeuses.com



#Elevage #Volaille #Poussins

poulespondeuses.com





Elevage maison de poussins

Astuces et bonnes pratiques pour bien élever



Maintenir une chaleur constante



Vous devez maintenir une température constante dans l’ incubateur. Pour cela, positionnez des ampoules chauffantes au dessus des poussins et mettez un thermomètre pour régler la chaleur. (En montant ou descendant la lampe chauffante). Pour la température, vous devez assurer 38 °C la première semaine de naissance. Diminuez ensuite de 3 °C chaque semaine pour atteindre 18 °C la 6ème semaine. Il est important de bien observer le comportement des animaux ensuite. S’ils sont éparpillés, alors la température est idéale. S’ils sont tous regroupés autour de la source de chaleur, c’est qu’ils ont froid. Et s’ils forment un cercle autour de la lampe, ils ont trop chaud.



poulespondeuses.com



#Elevage #Volaille #Poussins

poulespondeuses.com





Elevage maison de poussins

Astuces et bonnes pratiques pour bien élever



Le confort de l’animal



Pour assurer le meilleur confort dans le logement à vos poussins, vous pouvez les héberger dans un petit carton (ou une petite boîte en bois). Pour faciliter l’entretien et isoler leur nouveau logement ( incubateur), il est conseillé de mettre du papier journal au sol durant leurs 5 premiers jours et du sable fin par la suite (le sable a la particularité de les aider à digérer).



poulespondeuses.com



#Elevage #Volaille #Poussins

poulespondeuses.com





œufs Bio

Comment les reconnaître?



Les critères pour recevoir l’agrément bio



Pour qu'un œuf reçoive l'agrément bio, il doit répondre à un certain nombre de critères. Les poules doivent avoir été élevées en plein air avec 4 m² par poule minimum sur un parcours conduit selon les principes de l'agriculture biologique. De plus, l'élevage ne peut excéder 3000 poules par poulailler, où la densité maximale est de 6 poules par m² au sol. En outre, l'alimentation doit être composée à 100 % de végétaux, minéraux et vitamines dont 95 % minimum des matières premières sont issues de l'agriculture biologique. Ce type de nourriture exclut tout colorant de synthèse visant à modifier la coloration du jaune de l’œuf. Enfin, les élevages bio sont contrôlés par un organisme certificateur afin de vérifier la conformité des installations et des traitements animaliers spécifiques à l'agrément bio.



agriculture.gouv.fr



#œufs_bio_ #Elevage #Volaille

agriculture.gouv.fr





œufs Bio

Comment les reconnaître?



Code « 0 »



Il s’agit là de l'assurance d'un oeuf Bio. Tous les œufs sont marqués en fonction de leur mode de production. Les œufs bio sont les seuls à porter le code « 0 ». Sur la coquille, on retrouve également le code d'élevage, avec le numéro de bâtiment des poules, la date de consommation recommandée et le pays d'origine.



agriculture.gouv.fr



#œufs_bio_ #Volaille #Elevage

agriculture.gouv.fr





œufs Bio

Comment les reconnaître?



Le logo Bio européen



Il s’agit là du premier indicateur infaillible. On reconnaît un œuf bio à son emballage. En effet, sur chaque boîte d’œufs issus de l'agriculture biologique figure le logo Bio européen et éventuellement le logo AB français. Le mode d'élevage, le pays d'origine, le calibre et la date de consommation recommandée sont également mentionnés.



agriculture.gouv.fr



#œufs_bio_ #Volaille #Elevage

agriculture.gouv.fr





œufs Bio

Comment les reconnaître?



5 catégories d’œufs



Il est important de savoir qu’il existe 5 catégories de mode de production d’œufs : les œufs de poules en cage, les œufs de poules au sol, les œufs de poules en plein air, les œufs Label Rouge et les œufs biologiques. Ces différents types d’œufs ont des caractéristiques particulières qui les distinguent les uns des autres. Celles-ci sont codifiées et se retrouvent sur la boîte ou la coquille.



agriculture.gouv.fr



#œufs_bio_ #Volaille #Elevage

agriculture.gouv.fr





Oiseaux : les espèces protégées s'adaptent mieux aux changements climatiques

Les oiseaux protégées résistent mieux au changement climatique



Le Grand Comoran l'illustre aisément



Les espèces protégées résistent mieux aux changements climatiques. C'est ce qu'il ressort d'une étude sur les oiseaux d'eau du bassin méditerranéen, menée par des chercheurs de la Tour du Valat et du Centre d'écologie et des sciences de la conservation (CESCO – Muséum national d'Histoire naturelle / Sorbonne Université / CNRS). Les espèces protégées s'adapteraient mieux aux évolutions climatiques et auraient moins tendance à se déplacer vers les pôles. En Méditerranée, le Grand cormoran a ainsi vu sa population augmenter de 400% en vingt ans, alors que sa population était réduite à quelques individus auparavant.

"Les populations d'oiseaux d'eau hivernants ont été analysées pour 145 espèces de 22 pays méditerranéens, grâce aux données collectées dans le cadre de suivis participatifs. Les résultats montrent que les communautés d'oiseaux s'ajustent plus facilement à l'augmentation des températures dans les pays où la Convention de Berne est ratifiée, et d'autant mieux si la directive Oiseaux y est également strictement appliquée", indique le Muséum national d'Histoire naturelle.

#Volaille

www.actu-environnement.com

www.actu-environnement.com





Nouveauté produit / Levucell SB pour les poulets de chair

Primé aux Innov’Space 2018, une nouvelle levure entre dans l'alimentation des volailles en Europe



Quel est son principe d'action? A quoi doit on son succès chez les volailles?



Levucell SB(Saccharomyces cerevisiae boulardii CNCM I-1079) de Lallemand Animal Nutrition est une levure probiotique , récemment autorisée dans l’Union européenne (UE) en tant qu’additif zootechnique pour l’alimentation des poulets de chair et des espèces mineures de volailles destinées à l’engraissement. Son principe est d'atténuer les risques de portage des salmonelles en favorisant l’équilibre du micro-biote intestinal et en renforçant les défenses naturelles de l’animal. Il s’agit donc du premier et du seul probiotique autorisé à ce jour dans l’Union européenne avec une fonctionnalité spécifique visant l’amélioration de la sécurité sanitaire des aliments. Pour mieux élucider, Matthieu Baulez, Responsable monogastriques pour Lallemand Animal Nutrition. déclare; “Cela signifie que les autorités ont reconnu les avantages d’un additif probiotique au-delà de l’amélioration des performances zootechniques, jusqu’à la qualité du produit final, un bénéfice pour toute la filière, de la fourche à la fourchette”, souligne



#Volaille

#Elevage

#Analyse_Biologique_et_physicochimiques_dans_les produits_de_lagriculture

#Agriculture_De_Demain

www.biofil.fr

www.biofil.fr

www.biofil.fr





Filière en plein boom cherche éleveurs

Le poulet, consommé partout en France



le poulet au cœur des journées bio



Le poulet est la viande préférée des français. Français de plus en plus séduits par les produits bios. L’équation est simple, encore faut-il trouver des éleveurs pour honorer ce marché grandissant. A l’occasion d’une journée bio, organisée par la Chambre d’agriculture de l’Allier, les volailles bios ont été abordées sous toutes les coutures



#Volailles

#Elevage

#Foires_et_Salons



NIT7B3H.html" class="link_CONTENT" target="_blank" >www.allier-agricole.com

www.allier-agricole.com





Éleveurs de volaille

Une indemnisation de l’influenza aviaire 2016-2017



Plus de 2300 éleveurs sont concernés



le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a annoncé le démarrage des paiements des indemnisations aux éleveurs de volailles et aux entreprises de l’aval touchés par la dernière crise d’influenza aviaire, de 2016-2017. Les indemnisations qui concernent les pertes de production subies pendant les périodes de restrictions sanitaires, liées à l’épizootie d’influenza aviaire seront indemnisées en intégralité.



www.lesillon.info



#Influenza_aviaire #indemnisation #Volaille #Elevage

www.lesillon.info





Jean François, un JA connecté avec ses “poulettes”

L’élevage des poussins



une innovation radicale



Après 10 ans en pré-installation sur un atelier céréales de 70 has, Jean François Plancher, 33 ans, va se lancer dans l’élevage de poussins qui deviendront des poules pondeuses. Depuis 5 ans, Jean-François prépare son installation en tant que « jeune agriculteur » au travers de ce nouvel atelier et a sollicité le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées-Gascogne pour l’accompagner dans ce projet ambitieux.



#Elevage

#Poule_pondeuse

#Volaille

www.parlons-en-ensemble.com

www.parlons-en-ensemble.com





Production de volaille

Envolée des prix des céréales



Il est incontestable que la production de volaille peut dépend du prix des céréales.



Un constat pertinent est fait par les dirigeants de la toute nouvelle inter-profession de la volaille de chair (Anvol). En effet, les prix de reprise ne couvrent plus les coûts alimentaires de la production de volaille, et celle-ci a besoin d’une hausse de 4 à 5 %. Le président de l’ANVOL s’est basé sur l’indice Itavi du prix de l’aliment et l’indice des prix sortie abattoir. un rééquilibrage s’impose une fois que le rapport entre ces indices varie de ± 10 % –.



www.anjou-agricole.com



#prix #céréales #production #Anvol #Volaille #Alimentation_animale

www.anjou-agricole.com





Improved employment opportunities in Allied sectors of Agriculture || Paadipantalu - Express TV

www.youtube.com





Chaudières en bois

Des aides octroyées



Aile accompagne les éleveurs dans leur projet d’investissement pour une chaudière à bois



Installer une chaudière à biomasse pour chauffer des bâtiments d’élevage est importante pour les éleveurs. À partir de 5 tonnes équivalent pétrole (Tep) qui équivaut à 58 150 kWh de production annuelle sortie chaudière, il est crucial de réfléchir à un investissement dans une chaufferie bois. Le dispositif d’aides mis en place par la région et l’Ademe démarre à partir de 5 Tep. Une aide complémentaire est versée par le département dans le Finistère et en Ille-et-Vilaine. Les éleveurs peuvent aussi bénéficier de 50 % d’aide sur les tuyaux isolés servant à transporter l’eau chaude, et 50 % d'aide aussi proposée pour l’installation d’un compteur en sortie de chaudière.



www.paysan-breton.fr



#ChaudièresEnBois #Tep

#Volaille #Elevage_

www.paysan-breton.fr





Système de chauffage poulailler

Chaudière à biomasse



Une chaudière à biomasse pour chauffer un poulailler de 1 500 m2



Au début, chauffés au gaz, un changement est survenu aujourd’hui pour remplacer le chauffage avec gaz dans le poulailler. Stéphane investi dans une chaudière de 130 kW de puissance, créé un local technique dédié au centre du poulailler qui communique avec la réserve de bois de 40 m3 et 3 aérothermes qui diffusent la chaleur dans le poulailler. La chaudière chauffe de l’eau qui est stockée dans un ballon tampon et se régule ensuite en fonction de la température du ballon. L’eau qui sort du ballon tampon à une température de 80°C alimente 3 aérothermes répartis dans le poulailler. Une batterie d’eau chaude se trouve sur le dessus de chaque aérotherme ; un ventilateur qui se situe à l’intérieur pulse l’air chaud vers le bas pour être diffusé de façon homogène dans le bâtiment. Un système qui lui permet d’économiser de l’énergie au maximum.



www.paysan-breton.fr



#Chaudière #Biomasse #Elevage

#Volaille #Elevage_

www.paysan-breton.fr





Chauffages poulailler

Gaz taxé



Une taxe qui va augmenter tous les ans pour terminer à 331 €/t en 2022



Les orientations gouvernementales en matière de fiscalité sur l’énergie vont entraîner une augmentation de la taxation des produits dits carbonés et notamment de la taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques (TICPE). Cette taxe s’applique déjà à l’ensemble des énergies en fonction de leur émission de CO2. Cependant les GPL, butane et propane à usage combustible, sont actuellement les derniers produits énergétiques non taxés. Un amendement voté par l’Assemblée nationale étend la contribution climat-énergie au butane et au propane utilisés comme combustible à usage professionnel.



www.paysan-breton.fr



#Gaz #TICPE #GPL #Chauffage #Poulailler

#Volaille #Elevage_

www.paysan-breton.fr





Elevage volaille

30 € investis par poule



Maïna Mazurier élève se dote d’un poulailler simple pour son élevage



Son projet de construction de poulailler plein air débute en janvier 2017. Aujourd’hui, elle a un poulailler de 136 m de long sur 27 m de large pour 30 000 pondeuses. Ce poulailler est doté d’un mur ventilé dans le milieu de la fosse sous les caillebotis, une salle d’élevage dotée de 4 mangeoires avec perchoir en A de chaque côté et de 2 mangeoires au sol. Les silos d’aliment équipés de pesons pour le contrôle en consommation d’aliment. Une emballeuse d’une capacité de 30 000 œufs/heure est installée dans la salle de conditionnement.



www.paysan-breton.fr



#Poulailler #Caillebotis #Mangeoire #Perchoir #Elevage

#Volaille

www.paysan-breton.fr





Les particularités de la volaille du Nord de la France | Journal Paysan Breton

Elevage volaille



Un élevage particulier au Nord de la France



L’élevage du Nord de la France différent de celui de la Bretagne



Les éleveurs dans cette zone ont la possibilité de choisir le fournisseur d’aliments, de négocier les poussins avec assez de couvoirs et même d’insérer leurs céréales à l’aliment. La grande partie de la volaille est abattue en Belgique et en Allemagne et chaque production est particulière et destinée à un but précis.



www.paysan-breton.fr



#Volaille #Bretagne #Poussin #Elevage

#Volaille

www.paysan-breton.fr





La poule bretonne

La région Bretagne s’y engage



Une entrée au capital de Yer Breizh



Par cet accord, Yer Breizh reprend 97 salariés, 21 ex-Doux pour la gestion des élevages, le couvoir de la Harmoye, l’usine d’aliments de Bannalec, des poussinières et des fermes de reproduction auparavant propriété de Doux, et plus de 240 éleveurs. La région s’engage à verser une somme pour entrer au capital de Yer Breizh, la construction de la nouvelle usine LDC pour le marché français, la modernisation de l’usine export et des investissements dans la filière.



http://www.agrodistribution.fr/actualites-cooperatives-negoces/doux-la-region-bretagne-s-engage-pour-la-poule-bretonne-117968.html #.W2rD0Sj7QdU



#PouleBretonne #YerBreizh #Doux

#Volaille #Entrepreneur

www.agrodistribution.fr





Poules urbaines

Un marché en mutation



Les couvoirs peinent du coup à satisfaire la demande grandissante



Beaucoup de villes permettent l’élevage des pondeuses pour satisfaire les besoins en alimentation des familles. Une affaire qui marchent d’autant plus que la demande est sans cesse grandissante. Cependant, la production l’élevage des poules pondeuses destinées à la vente se fait en fonction des demandes afin de ne pas tomber dans une production où les volailles ne s’achètent plus.



www.laterre.ca



#Poules_urbaines #couvoirs #Elevage

#Volaille #Commercialisation

www.laterre.ca





Du poulet de Janzé à la place du lait

www.youtube.com