Voir plus de contenu

ou


Grosbois Bastian

La vulpie queue de rat (Vulpia myuros)

Moyens de lutte



Des solutions existent pour éradiquer cette adventice, en particulier basées sur la prophylaxie (travail du sol et rotation), à condition de bien l’identifier dans la parcelle. Inutile de rappeler que la vulpie pose aussi de grosses difficultés en production de semences.



Les rotations de culture, à travers l’augmentation du nombre de rotations annuelles, permet de casser le cycle de développement de l’adventice et de réaliser plus de faux semis. Le déchaumage et les faux semis sont de bonnes techniques afin de réduire la présence de la vulpie dans la banque de graine du sol. Répétés entre chaque culture, ils représentent un moyen de lutte efficace. Décaler les dates de semis peut aussi s’avérer efficace. Le labour est intéressant car il engendre l’enfouissement des graines et des adventices levées en profondeur. A titre préventif, il faut combattre l’adventice en bordure des parcelles. Cela peut permettre de limiter son introduction et son impact sur les rendements.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.agroneo.com

fr.agroneo.com




Grosbois Bastian

La Vulpie queue de rat (Vulpia myuros)

Les facteurs favorables à son développement et sa nuisibilité



L'installation de la vulpie queue-de-rat dans les parcelles est favorisée par les rotations courtes faites exclusivement avec les cultures d'hiver. Elle est aussi favorisée par la simplification du travail du sol et l’abandon du labour.



La vulpie queue-de-rat se montre très discrète au début de son cycle, avant de concurrencer très fortement les céréales, et dans une moindre mesure le colza. L’impact de Vulpia myuros sur la biodiversité n’est pas son principal désagrément. Sa présence dans des cultures de céréales à paille ou de colza est problématique puisqu’elle a un impact négatif sur les rendements. Elle peut aussi diminuer, dans une moindre mesure, la qualité des semences produites.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.agroneo.com

fr.agroneo.com




Grosbois Bastian

La Vulpie queue de rat (Vulpia myuros)

Répartition et habitat de la Vulpie



La vulpie queue-de-rat est présente partout en France et dans le monde. Cette graminée se développe en surface. Elle germe dans les deux premiers centimètres du sol et produit un système racinaire superficiel.



La vulpie queue-de-rat prospère dans les sols sableux, acides ou silico argileux. On la rencontre majoritairement dans le Sud-Ouest, Sud-Est, le Centre et la façade Ouest de la France. Les secteurs céréaliers du sud-ouest et la région de Poitou-Charentes sont les plus colonisés par la vulpie queue-de-rat. On la rencontre également dans les cultures pérennes type vergers et vignobles mais aussi dans les cultures céréalières, de colza et maïs.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.agroneo.com

fr.agroneo.com




Grosbois Bastian

La Vulpie queue de rat (Vulpia myuros)



Biologie



La plante a un cycle annuel. De l’automne au début du printemps, les levées sont capricieuses.



La profondeur optimale de levée est de 0,5 à 1,5 cm. On note une véritable synchronisation entre la floraison et la maturation de la vulpie queue-de-rat et ceux des cultures de céréales d'hiver. Elle fleurit de mai à juin parfois à juillet. La production grainière se situe entre 50 et 1 000 graines par pied. Sa dormance est de faible à moyenne. Elle varie de 1 mois à 1 an, en fonction des conditions de températures et de sol.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.agroneo.com

fr.agroneo.com




Grosbois Bastian

Vulpie queue de rat (Vulpia myuros)

Description de l’adventice



Vulpia myuros est une espèce de Poaceae halophyte. Elle est appelée en français Vulpie queue-de-rat, Vulpie queue-de-souris ou encore Fétuque queue-de-rat. Vulpia myuros est considérée comme une mauvaise herbe dans les pâturages et les cultures agricole dans le sud de l'Australie-Méridionale.



C’est une plante annuelle, graminée au chaume allant de 10 à 80 cm, rhizomateuse et se développant en touffe. Sa détermination peut être délicate et nécessite une observation à la loupe. Il n’est pas rare de la confondre avec un petit ray-grass ou encore une fétuque rouge. La ligule des feuilles est assez courte et denticulée tandis que le limbe, brillant sur la face inférieure, est très fin. En effet, étant bien visibles sur le limbe, elles laissent apparaître des cils à leurs surfaces après le stade de tallage. Les fleurs sous forme d’épillet, axe glabre, portant 4 à 8 fleurs, l’épillet comporte environ 50 graines. L'adventice produit un épillet comportant 50 graines présentant une longue baguette de 4 à 5 mm.



#Vulpie_queue_de_rat #Adventices

www.talkag.com

fr.wikipedia.org

fr.wikipedia.org




Bomboma Jean

Adventices (plantes indésirables)

Vulpie queue de rat



Description botanique de graminées annuelles.



La préfoliaison canaliculée de l’adventice vulpie queue de rat ou vulpie queue-de-souris s’apparente au type plié, gaine fendue, cylindrique, quelquefois rougeâtre. Limbe très fin (pas + de 2mm), ligule membraneuse denticulée, très courte, étroite enroulée (les bords du limbe se rejoignent), bordure du limbe très finement ciliée et pubescence le long des nervures saillantes, absence d'oreillettes à la base du limbe. A son adulte de 20 à 70 cm, elle est cespiteuse, gaine fendue et glabre, sa tige dressée ou genouillée, grêle et ses feuilles étroites (1 à 3 mm) et longues, d'un vert brillant jusqu'à la panicule. De la famille de poaceae, elle a une panicule spiciforme (10 à 20 cm), verte ou violacée. Épillets de 4 à 8 fleurs cléistogames (reproduction par autopollinisation) à axe glabre, glumelle inférieure à arête plus longue qu'elle.

#vulpie_queue_de_rat

#adventices



www.syngenta.fr

www.syngenta.fr