Voir plus de contenu

ou


Pichon Gilbert

Revue des marchés du 28 Mai 2020 : Le Blé

Deux des places de marché ont terminé la journée en hausse par deux chiffres. À KC, le blé dur rouge d’hiver a clôturé dans le vert. À la fermeture à Chicago, les contrats de blé étaient en hausse. À Minneapolis, le blé de printemps a terminé avec des gains.



Les ventes à l’exportation sont prévues entre 150 000 et 600 000 tonnes. La Commission européenne a abaissé sa prévision de la production de blé UE 2020/2021 de 4,3 millions de tonnes à 121,5 millions de tonnes en raison des conditions chaudes et sèches. Elle a également réduit sa projection des exportations de blé UE de 28 millions de tonnes à 26,5 millions de tonnes. L’USDA prévoit la production UE à 143 millions de tonnes et des exportations à 28 millions de tonnes. Un syndicat des négociants de grain de l’Ukraine estime la récolte de blé ukrainien 2020 à 26,7 millions de tonnes. L’USDA prévoit celle de 2020/2021 à 28 millions de tonnes. L’IGC a augmenté son estimation de la production mondiale de blé de 2,0 millions de tonnes à 766,0 millions de tonnes.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Grosbois Bastian

Fusariose du blé - Fusarium roseum | Syngenta France

Les symptômes de l'infection à Fusarium sont fréquemment observés dans les parcelles de blé. Lorsque le temps est humide pendant la floraison, le niveau de blanchiment des épis peut s’avérer important. L’incidence de ce symptôme est toutefois souvent surestimée, et les pertes ne sont que rarement importantes. Pour réduire le risque de fusariose, la lutte agronomique efficace combine plusieurs leviers agronomiques. Pour lutter contre la fusariose de l’épi, il faut utiliser des semences traitées avec des fongicides, des cultivars peu sensibles à la fusariose de l’épi, une fertilisation équilibrée, favoriser la rotation des cultures avec des plants non hôtes comme le soya, employer un système de production permettant l’enfouissement des résidus de cultures et récolter à maturité. Éviter de cultiver le blé et le maïs à proximité l’un de l’autre. Le désherbage est à surveiller en cours de végétation car les graminées adventices peuvent être des relais pour les pathogènes de la fusariose. Sécher rapidement les grains humides et leur assurer une bonne ventilation. La lutte chimique est disponible et efficace. L’intervention fongicide contre la fusariose du blé doit être réalisée à la floraison, à la sortie des toutes premières étamines. Ce moment est particulièrement critique car les anthères constituent la porte d’entrée des spores du champignon. Ce stade est donc à surveiller, notamment sur les blés les plus précoces de la parcelle, à savoir ceux qui sont en bordure de champ ou au niveau des passages de roues.



#Blé #Fusariose #Agriculture #Conseil_agronomiques #Maladies_de_plantes



SOURCE: www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

Les symptômes de la fusariose sur le blé

Les lésions apparaissent souvent à la base de la tige, dans la gaine des feuilles que les racines coronales déchirent lors de leur sortie. Cette infection peut ensuite s’étendre à la gaine de la feuille et se manifester par la présence de longues stries brunes à la base de la tige.



Un symptôme fréquent est la coloration brun foncé des nœuds inférieurs. Sur les plants plus anciens, l’infection par Fusarium peut générer un véritable pourridié ; la base de la tige devient brune et pourrie, ce qui entraîne une verse et la formation d’épis argentés. Ce symptôme est moins fréquent, même s'il peut être observé lors des périodes de grande sécheresse. L’infection entraîne souvent le blanchiment de tout ou partie de l’épi. Il s'observe lorsque les épis sont infectés aux premiers stades de floraison. Dans un champ de blé, la présence d’un ou de plusieurs épillets décolorés sur les épis verts indique la présence de la maladie. La distribution et le nombre des épillets infectés sont variables; ils peuvent être regroupés sur une section de l’épi, la presque totalité de l’épi peut être affectée ou encore, on peut observer des symptômes qui sont plutôt limités à de rares épillets décolorés. Sur ces épillets, on peut parfois observer une coloration rose ou orangée qui correspond aux fructifications du champignon. Les mycotoxines sont des substances toxiques et leur concentration dans les grains, la farine et les produits à base de farine destinés à l'alimentation humaine et animale est limitée par la législation européenne.



#Blé #Fusariose #Agriculture #Maladies_de_plantes



SOURCE: www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Grosbois Bastian

Attention au risque de fusariose autour de la floraison, sur les plantes de blé

La fusariose du blé affecte à la fois le rendement et la qualité des grains. Cette maladie est causée par un complexe d’espèces de champignons appartenant aux genres Fusarium et Microdochium. Les espèces du genre Fusarium sont susceptibles de produire des mycotoxines, dont la présence dans les denrées alimentaires ne doit pas dépasser des seuils réglementaires.



L'impact de la maladie est à la fois quantitatif et qualitatif. Les pertes de rendement peuvent dépasser 20 q/ha. Sur le plan qualitatif, la valeur boulangère peut être affectée et les farines présenter des teneurs en mycotoxines supérieures aux limites réglementaires pour l'alimentation humaine et/ou indésirable pour l'alimentation animale. Avec le retour des pluies, l’humidité au moment de la floraison constitue l’un des facteurs majeurs de risque du développement de la fusariose des épis en blé. Les précipitations augmentent également le risque de septoriose. Les rouilles jaune et brune, sont aussi à surveiller et avec l’épiaison, les pucerons sur épis et les cécidomyies orange.



#Blé #Fusariose #Agriculture #Maladies_de_plantes



SOURCE: www.syngenta.fr

www.syngenta.fr




Traore Phénix Mensah

Le gouvernement égyptien a renforcé son approvisionnement en blé local



L’Egypte a continué ses achats de blé auprès des producteurs locaux, afin de consolider ses réserves stratégiques.



L’Égypte est le premier marché mondial du blé avec une consommation de plus de 20 millions de tonnes et des importations tournant autour de 12 millions de tonnes; les autorités préfèrent toutefois jouer la prudence en se basant plus que d’habitude sur l’approvisionnement intérieur. Au vu de l'allure du marché en cette période troublé par la pandémie du covid-19, le pays a jugé urgent de sécuriser ses réserves stratégiques. Selon Bloomberg, le gouvernement a déjà acquis 1,6 million de tonnes de blé durant les trois premières semaines de la récolte ayant démarré à la mi-avril, soit le double du volume acquis durant la même période de l’année dernière (le gouvernement envisage d’acheter auprès des producteurs, 3,6 millions de tonnes de blé cette année contre 3,2 millions de tonnes un an plus tôt). Ce regain d’intérêt pour la production locale s’explique notamment par l’incertitude régnant sur le marché mondial du blé. L’Égypte qui dépend à 60 % des importations pour sa consommation de la céréale doit faire face en effet à des restrictions de certains exportateurs majeurs, dont la Russie. Il faut noter que le gouvernement a multiplié les gestes d’incitation en faveur des producteurs dans le cadre de sa stratégie de consolidation de ses stocks. Il s’agit notamment de la hausse du prix garanti à 700 livres pour 150 kg de blé, allègement des procédures de remboursement et l’autorisation d’opérer pour les producteurs malgré le couvre-feu imposé pour limiter la propagation du coronavirus.

#Égypte #Approvisionnement #Blé



LIRE AUSSI: Le marché mondial du blé s’est agité, mais l’Egypte reste confiant=> www.talkag.com





SOURCE: www.agenceecofin.com





Traore Phénix Mensah

Prévision: Les prévisions de récolte de blé en 2020/2021, revues à la baisse



Le Conseil international des céréales (IGC), l’Agence intergouvernementale, eu égard à la météorologie défavorable dans les zones de culture; revoit à la baisse ses prévisions de récolte de blé en 2020/2021.



D’après l’IGC, la récolte globale devrait désormais être amputée de 4 millions de tonnes pour atteindre 764 millions de tonnes en raison d’une météo défavorable dans les zones de culture.  Les conditions de sécheresse sont préoccupantes même s’il y a eu de récentes pluies en Ukraine et dans l’Union européenne et que des précipitations sont attendues dans le sud de la Russie au début du mois de mai. En dépit de cette révision à la baisse, la récolte de 2020/2021 reste encore supérieure à celle de la saison précédente (762 millions de tonnes). En outre, les stocks mondiaux de la céréale sont en hausse cette saison pour la seconde année consécutive. Pour rappel, le marché mondial du blé a été agité au début de la semaine par l’annonce par la Russie, premier exportateur mondial, de la suspension de ses expéditions jusqu’au 1er juillet prochain.

#Prévisions #Marché #Blé #Météo #IGC



LIRE AUSSI: Le marché mondial du blé s’est agité, mais l’Egypte reste confiant=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

Le marché mondial du blé s’est agité, mais l’Egypte reste confiant



Le marché mondial du blé ces dernières semaines a connu des rebondissements. Mais il y aura toujours assez de blé pour l’Égypte malgré Ces soubresauts sur le marché mondial.



Selon François Luguenot, analyste de marché, il reste hypothétique d’envisager que l’Egypte arrive à manquer de blé en raison de son importance géostratégique; même s’il est vrai qu’une éventuelle hausse des prix de la céréale pourrait être problématique pour le budget de l’exécutif. Le pays est le premier marché mondial du blé avec une consommation de plus de 20 millions de tonnes et des importations tournant autour de 12 millions de tonnes. Ceci, grâce au programme de subventions du pain déployé par l’exécutif en faveur de plus de 71 millions de personnes. Et si la semaine dernière, la Russie a annoncé la suspension de ses exportations de la céréale jusqu’au 1er juillet, cela ne devrait avoir que très peu d’incidence sur les contrats déjà passés. l’Union russe des exportateurs de céréales a déjà indiqué qu’il n’y avait aucun risque concernant les contrats couvrant la période, mai-juin. Il faut souligner en outre que l’Égypte est un marché crucial pour la Russie en absorbant près du quart de ses expéditions. Le pays est en effet le premier fournisseur de l’Autorité générale des approvisionnements (GASC) avec un volume de 17,5 millions de tonnes de blé sur les 6 dernières années, loin devant la France.

#Marché #Blé #Égypte



LIRE AUSSI: L’importation de céréales continue par chuter en Algérie=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com





Traore Phénix Mensah

L’importation de céréales continue par chuter en Algérie



Sur les deux premiers mois de 2020, la valeur des achats de blé, semoule et farine a atteint environ 398 millions $, soit 8,5 % de moins qu’un an plus tôt (435,8 millions $). L’Algérie fait partie du top 5 des importateurs mondiaux de blé. Le pays a ainsi injecté 2,7 milliards $ pour ses achats céréaliers en 2019.



Une diminution qui confirme la tendance baissière constatée durant l’année 2019 en raison des dispositions prises par l’exécutif afin de limiter l’érosion des réserves en devises étrangères. En novembre dernier, le pays a notamment plafonné, le volume de ses achats de blé tendre à 4 millions de tonnes contre 6,2 millions de tonnes auparavant. D’après certains analystes, la baisse du montant consacré aux importations céréalières pourrait encore s’accentuer sur les prochains mois du fait de la chute drastique des prix du baril de pétrole, liée notamment à la pandémie de Covid-19 qui fragilise plus que jamais les réserves de change du pays. Rappelons que le gouvernement algérien avait annoncé en décembre 2019 une réduction de 35,55 % des importations de blé tendre pour l’année 2020 : 4 M tonnes devraient être importées contre 6,5 M tonnes en 2019. La production nationale était estimé en constante évolution.

#Importation #Céréales #Blé #Algérie #Covid_19



LIRE AUSSI: Prorogation de la suspension des droits de douane sur le blé tendre=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

Prorogation de la suspension des droits de douane sur le blé tendre



Rendue officielle le 27 mars dernier, la suspension des droits de douane sur le blé tendre, sera reconduite.



La suspension de douane qui dorénavant va au-delà du 15 juin 2020, a pour objectif de stimuler les achats réalisés par les importateurs sur le marché mondial dans un contexte où la récolte globale de blé devrait être confortable en 2020/2021. Elle devrait également permettre de garantir le renouvellement en permanence du stock intérieur pour l’équivalent d’au moins 4,5 mois de consommation. La décision survient dans un contexte où le Maroc connaît pour la seconde saison consécutive, une forte sécheresse qui affectera sa propre récolte. D’après les prévisions du Département américain de l’agriculture (USDA), la récolte de blé du royaume devrait ainsi chuter de 33 % à 2,8 millions de tonnes en 2020/2021. De leur côté, les importations devraient atteindre 5,4 millions de tonnes, soit 20 % de plus que la moyenne décennale.

#Blé #Maroc



LIRE AUSSI: Les ventes de tomates marocaines vers l’UE ont augmenté de 17% avec plus de 272 millions de kilos=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com





Pichon Gilbert

Le Maroc proroge la suspension des droits d’importation du blé tendre jusqu’au 31 Décembre 2020

Une mesure qui permettra de réduire le prix du blé tendre à la sortie du port de 310-305 dirhams le quintal à 260 dirhams.



Présenté par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, ce projet de décret vise à donner aux opérateurs marocains la possibilité de s’approvisionner sur le marché international et de profiter de la production agricole mondiale en termes de prix et de volume de l’offre, et ainsi alimenter le marché national dans les meilleures conditions, et ce en prolongeant la suspension des droits d’importation du blé tendre et ses dérivés jusqu’au 31 décembre 2020 au lieu du 16 juin 2020. Cette mesure permettra, ainsi, de réduire le prix du blé tendre à la sortie du port de 310-305 dirhams le quintal à 260 dirhams le quintal, ce qui impactera positivement le prix du blé frais sur le marché local. De même, celle-ci devrait réduire les importations de blé tendre en provenance d’Europe (Russie, France, Ukraine,…)



www.agrimaroc.ma

#Importation_de_produit_agricole #Blé #Maroc #Législation

www.agrimaroc.ma




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 7 Mai 2020 : Le blé

Les contrats de blé US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en hausse. Ceux de blé tendre rouge d’hiver US ont progressé le plus en terminant dans le vert. Les contrats de blé dur rouge d’hiver US ont fermé en hausse. Quant au blé dur rouge de printemps US, ses contrats ont terminé avec des gains



Les données du rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 30 avril dernier indiquent que celles de blé US ont été de 380,132 tonnes. 64 % concernaient l’ancienne récolte. Durant la semaine, les expéditions de blé US ont été de 569,866 tonnes, ce qui portait le cumulatif annuel à 22,43 millions de tonnes. Pour le rapport WASDE de mardi prochain, la moyenne des prévisions pour la production de blé US 2020/2021 est de 1,848 milliard de boisseaux, ce qui serait une réduction de 3,8 % par rapport à la projection d’avril dernier. Dans les sondages, les prévisions pour le blé d’hiver US sont à 1,207 milliard de boisseaux. Le matin, Statistique Canada a présenté son rapport sur les intentions d’ensemencement 2020/2021. Dans le cas du blé canadien, les 25,427 millions d’acres retenus sont dans la fourchette supérieure des anticipations des marchés. 18,772 millions d’acres sont prévus pour le blé de printemps, ce qui représente une baisse de 0,1 %. 1,427 million d’acres sont anticipés pour le blé d’hiver, ce qui est une augmentation de 53,5 %. Quant au blé durum, les prévisions sont une hausse de 6,8 % à 5,228 millions d’acres.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Les exportations de blé tendre de l’UE et de la Grande Bretagne s'envolent

Les exportateurs de blé de l’Union européenne devraient enregistrer leur meilleure saison depuis des années avec des exportations record attendues pour la France.



Pour la saison actuelle, la Commission européenne a relevé cette semaine ses prévisions mensuelles pour les exportations de blé tendre de l’UE plus la Grande-Bretagne à 31,8 millions de tonnes, un sommet en quatre ans. La France profite de la nouvelle demande chinoise, tandis que la concurrence moins intense de la Russie a aidé les commerçants à écouler une grande récolte de 2019. L’Allemagne a réalisé des ventes importantes vers l’Iran et l’Afrique, tandis que les expéditions de Roumanie, de Bulgarie, de Pologne et des États baltes ont aussi explosé. L’agence agricole FranceAgriMer prévoit des exportations françaises de blé tendre hors UE en 2019/20 à 13,2 millions de tonnes. Les exportations françaises ont bondi pour répondre à la demande des principaux clients, comme l’Algérie et le Maroc, aux côtés de la Chine, un nouveau client. Toutefois, la demande de fin de saison des importateurs s’est atténuée suite à la crise du coronavirus.



www.agrimaroc.ma

#Exportation_agricole #Blé #Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines

www.agrimaroc.ma




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 04 Mai 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont fini la session en hausse, mais c’est à Kansas que la progression a été la plus forte. Les contrats de blé dur rouge d’hiver US ont clôturé dans le vert. Celui de blé dur rouge d’hiver mai 2020 a terminé à 4,83 ¾ $. Les contrats de blé tendre rouge d’hiver US ont fini en hausse. Celui mai 2020 a gagné 2 ¾ cents à 5,24 ¼ $. Le blé dur rouge de printemps US aux échéances les plus rapprochées ont terminé dans le vert.



L’après-midi, le NASS a indiqué que le 3 mai dernier, les ensemencements de blé de printemps US étaient terminés à 29 %, mais les marchés s’attendaient à une progression plus rapide. Dans l’État de Washington, les semis ont été finalisés à 92 % alors que la moyenne quinquennale est de 77 %. Par ailleurs, 6 % du blé de printemps US a émergé par rapport à la semaine précédente, qui était de 4 %. De plus, 55 % du blé d’hiver US se trouvait dans les catégories «bon à excellent», soit une amélioration hebdomadaire de 1 %. Les inspections à l’exportation de blé US ont été de 19,68 millions de boisseaux au cours de la semaine du 30 avril dernier. Le blé dur rouge de printemps US a été la variété la plus exportée, avec 39 % du total. Les expéditions de blé dur rouge d’hiver US a compté pour 34 % du total. Le cumulatif annuel des exportations de blé US a été évalué à 846,7 millions de boisseaux.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 29 Avril 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont clôturé en baisse



Le blé tendre rouge d’hiver US a été le plus faible. Il a fini dans le rouge. Les contrats de blé dur rouge d’hiver ont aussi terminé en baisse. Le blé de printemps US a fini la journée avec des pertes de 6 ½ à 7 ¼ cents. Les averses bénéfiques prévues prochainement à plusieurs endroits ont exercé une pression négative sur les prix. Pour le jour suivant, le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 23 avril dernier sera rendu public. Les marchés prévoient des ventes de blé US 2019/2020 entre 100,000 et 300,000 tonnes. Pour celles de 2020/2021, un résultat entre 100,000 et 350,000 tonnes est attendu. L’Université du Kansas estime que 50 % du blé du Kansas a été endommagé par les conditions froides des 2 dernières semaines. Dans un appel d’offres, l’Éthiopie recherche 400,000 tonnes de blé; un appel d’offre qui se terminait en cette journée.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 22 Avril 2020 : Le blé

Les contrats de blé ont fini la session en baisse. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont perdu entre 4 et 6 ¾ cents



Le blé tendre rouge d’hiver a clôturé dans le rouge de 2 à 3 ¾ cents. Les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fini en baisse de 1 ¼ cents. Ceux aux échéances les plus éloignées ont terminé en recul d’une fraction de cent. Une bonne partie de l’Oklahoma et du Kansas pourrait recevoir des averses au cours des 5 prochains jours. Pour le 23 Avril, les analystes s’attendent à des ventes à l’exportation entre 100,000 et 350,000 tonnes pour l’ancienne récolte et entre 200,000 et 500,000 tonnes pour la nouvelle. Dans son appel d’offres hebdomadaire le ministère japonais de l’Agriculture recherche 115,059 tonnes de blé américain, canadien et australien.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Grosbois Bastian

Gelées printanières : quelles conséquences possibles sur les cultures ?

Les gelées printanières actuelles laissent des marques sur les cultures d'hiver. S'il y a peu de raisons de s'inquiéter dans la majorité des situations pour les céréales, le constat semble plus mitigé pour les colzas en fonction du stade et de l'état sanitaire des parcelles.



Pour les parcelles de céréales semées en octobre ou novembre, « le stade épi 1 cm est passé ou imminent dans la majorité des cas, notent Jean-Charles Deswartes et Cécile Garcia, experts Arvalis-Institut du végétal. Les semis très tardifs (décembre ou janvier) sont encore en cours de tallage ou en redressement. Les situations les plus précoces atteignent ou dépassent 1 nœud ». À ces stades, « les gelées ne doivent pas engendrer de craintes particulières », rassurent les experts Arvalis. À l’inverse, « le retour d’un temps sec, ensoleillé et frais peut constituer une opportunité de rattrapage pour certaines parcelles : il va permettre de lever progressivement les excès d’eau et une reprise de la croissance sans générer une demande trop brutale vis-à-vis des racines, pas toujours bien installées ». Par ailleurs, des lésions foliaires peuvent être observées sur céréales. En cause : l’ensoleillement actuel et le vent d’est, provoquant « un dérèglement de la photosynthèse ou bien un dessèchement des bouts de feuilles ». Ces symptômes « n’ont, en général, pas d’impact sur la suite de la croissance des cultures ».



#Gel #Gelées_de_printemps #Blé #Colza #Cultures #Agriculture



SOURCE: www.agri-mutuel.com



Lire aussi

Tout sur les gelées printanières, à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 16 Avril : Le blé

Le blé US a clôturé en baisse. Le blé tendre rouge d’hiver US a été le plus faible alors que ses contrats aux échéances les plus rapprochées ont perdu entre 10 et 10 ½ cents. À Kansas, les contrats de blé ont reculé. À Minneapolis, la baisse a été de 6 ¼ à 7 ¾ cents.



Les ventes à l’exportation de blé US ont été de 178,316 tonnes au cours de la semaine du 9 avril dernier, ce qui était inférieur aux attentes des marchés et une réduction annuelle de 55 %. Les ventes de la nouvelle récolte ont cependant été supérieures aux anticipations des analystes avec 419,367 tonnes. Les expéditions de blé US ont été les secondes plus élevées de l’année commerciale avec 720,883 tonnes. Ces résultats font en sorte que le cumulatif annuel des exportations de blé US est estimé à 767,06 millions de boisseaux. Dans un appel d’offres international, le GASC (Égypte) a acheté 240,000 tonnes de blé. 180,000 tonnes étaient originaires de la France et le reste de la Russie. Les États-Unis présentaient des prix FOB inférieurs, mais les frais de transport étaient trop élevés.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 15 Avril 2020 : Le blé

Les marchés du blé US ont terminé la journée en baisse et celle-ci a été plus marquée à Chicago. Le blé tendre rouge d’hiver US a fini dans le rouge entre 8 ½ et 9 ¼ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont terminé la séance en recul de 4 à 4 ¼ cents. À Minneapolis, les contrats de blé ont fermé en baisse de 6 ¼ à 7 cents.



Pour le rapport du jour à venir sur les ventes à l’exportation de la semaine du 9 avril dernier, les marchés prévoient des ventes de blé US entre 150,000 et 350,000 tonnes. Dans le cas de la nouvelle récolte, un résultat entre 100,000 et 300,000 tonnes est attendu. FranceAgriMer a présenté sa nouvelle projection d’avril sur les exportations de blé français à l’extérieur de la zone UE. Sa nouvelle anticipation est un record de 13,2 millions de tonnes, soit une augmentation par rapport aux 12,7 millions de tonnes de mars dernier. La majeure partie de la hausse a été transférée des exportations au sein de l'UE. L’Éthiopie a lancé un appel d’offres pour acheter 200,000 tonnes de blé.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Traore Phénix Mensah

Sécurité alimentaire: Le Soudan passe un accord avec le PAM afin d’augmenter ses réserves stratégiques



Sur fond de pandémie de coronavirus; le Soudan achètera 200 000 tonnes de blé pour renforcer ses réserves stratégiques; quant on sait que les autorités ont annoncé le 8 avril l’augmentation du prix du pain subventionné à Khartoum.



Le Soudan consomme annuellement environ 2,5 M tonnes de blé. La production locale couvre environ 15 % du besoin du marché selon les années. Le blé est subventionné au Soudan. Il est importé au prix mondial puis revendu aux importateurs à un prix largement inférieur, établi grâce à un « taux de change ». Habituellement, le gouvernement subventionne à hauteur de 75 % le sac de blé revendu aux principaux minotiers du pays à savoir Sayga, Wheata et Sin. L’achat des 200 000 tonnes de blé (la marchandise sera payée en livres soudanaises) dans le cadre d’un accord avec le Programme alimentaire mondial (PAM) afin d’augmenter ses réserves stratégiques; fera conserver plus de 50 millions $ au pays en proie actuellement à une pénurie de devises étrangères. Il faut souligner que cette démarche intervient alors que de nombreux boulangers se sont plaints et ont menacé de faire grève en raison des coûts de production élevés et de la faiblesse de la monnaie locale.

#Accord #Blé #Soudan #PAM #Coronavirus



LIRE AUSSI: L'ONU mobilise 24 millions de dollars pour la sécurité alimentaire et l'environnement en Guinée=> www.talkag.com



SOURCE: www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Pichon Gilbert

En Tunisie, le ministre de l’agriculture se veut rassurant sur les stocks en blé du pays

Le mardi 07 avril 2020, ce dernier a rassuré que l’opération d’approvisionnement en céréales de la Tunisie via le port de Radès se poursuit normalement malgré les conditions de confinement total.



Le ministre de l’Agriculture a aussi expliqué que les stocks de blé actuels suffisent pour deux mois, assurant que les quantités sur lesquelles des contrats ont été signés sont sécurisés et pourront combler les besoins de consommation entre 4 et 5 mois supplémentaires tout en soulignant que les approvisionnements seront réguliers. Il a aussi rassuré les citoyens à l’égard du règlement du problème de l’approvisionnement du marché en semoule et en farine, qui sont principalement dus au monopole exercé par certains. Il a aussi déclaré que le résultat de la décision de rouvrir les marchés de gros était rapide, entraînant l’abondance des produits sur les marchés et la tendance des prix de la plupart d’entre eux à la baisse, tels que les pommes de terre, les tomates et autres légumes et a souligné l’importance de poursuivre et de resserrer la surveillance et la prévention de la santé sur les marchés de gros, bien qu’il ait noté lors de sa visite sur le marché de gros à Bir Kasaâ qu’il n’y avait pas un grand respect des mesures de prévention et de sécurité.



www.tunisienumerique.com

#Tunisie #Blé #Stockage_

www.tunisienumerique.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 6 Avril 2020 : Le blé

Les contrats de blé tendre rouge d’hiver US ont terminé la session avec des gains. À Kansas, le blé dur rouge d’hiver a clôturé en hausse. À Minneapolis, les contrats de blé ont fini la journée dans le vert.



Au cours de la semaine du 2 avril dernier, les inspections à l’exportation de blé US ont été de 320,371 tonnes, soit une baisse de 64,837 tonnes par rapport à la semaine précédente et une autre de 42,4 % comparativement à l’an dernier. Sur la semaine, les expéditions de blé US ont été destinées à 11 pays. Le Mexique a été la principale destination avec 53,688 tonnes. Les exportations de blé dur rouge d’hiver US ont représentées 58,1 % du total. Pour le rapport mensuel d’offre et de demande qui sera présenté jeudi, les marchés s’attendent à une baisse des exportations de blé US 2019/2020 de 5,4 millions de boisseaux. Il s’agit toutefois d’une augmentation de 6,2 % par rapport à la même période en 2018/2019.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Grosbois Bastian

Prévention et correction d’une carence en Manganèse dans les céréales à paille

Pour prévenir la carence en Manganèse (Mn), il faut éviter de surchauler les sols dont la teneur en Mn disponible est faible ainsi que les sols très riches en matière organique. L’application de Mn au sol n’est généralement pas recommandée, car de grandes quantités seraient nécessaires. En effet, le Mn appliqué au sol est transformé en une forme non disponible. Dans la plupart des cas, les carences ne sont pas causées par une absence de Mn dans le sol, mais bien à une faible disponibilité de celui-ci.



Les pulvérisations foliaires de Mn sous forme de sulfate de manganèse (MnSO4) sont efficaces et économiques pour corriger les carences de cet élément chez les céréales à paille. Dans d’autres cas, la pulvérisation de MnSO4 n’a pas eu d’effet significatif, car, même si la teneur en Mn du sol était faible, le pH acide du sol et la minéralisation de la matière organique pendant l’été ont libéré du Mn disponible. Pour les céréales à paille, il est généralement recommandé d’appliquer l’équivalent de 2 kg/ha de Mn sous forme de MnSO4 en poudre fine mouillable ou soluble, dans un volume d’eau de 200 à 250 litres/ha, en utilisant un surfactant non ionique. La période optimale pour faire le traitement se situe à la fin du tallage, alors que la couverture du feuillage est adéquate.



#Manganèse #Blé #Orge #Céréales #Cultures



SOURCE: www.fiches.arvalis-infos.fr



Lire aussi

Diagnostic et symptômes d'une carence en manganèse dans les céréales à paille, à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Diagnostic et symptômes d'une carence en manganèse dans les céréales à paille

Chez les céréales à paille et le soya, les symptômes de la carence en Manganèse apparaissent généralement lorsque les plantes sont encore au stade végétatif. Il est donc important de visiter les champs régulièrement.



Les symptômes d’une carence en Mn se présentent principalement par une chlorose entre les nervures (feuilles jaunies et nervures demeurant vertes) d’abord sur les jeunes feuilles d’une plante, car le Mn n’est pas mobile dans la plante. À l’échelle d’un champ, la distribution des plantes carencées n’est généralement pas uniforme (symptômes par ronds ou par zones), car le niveau de Mn dans le sol est très variable à l’intérieur d’un même champ. De plus, les feuilles et les tiges de céréales

carencées en Mn ont un port affaissé. Dans certains cas, les plants de céréales présentent des taches ovales grisâtres apparaissant d’abord à la base des nouvelles feuilles. Les symptômes de la carence en Mn sont la plupart du temps assez faciles à reconnaître et permettent donc à une personne expérimentée de faire un diagnostic fiable. Toutefois, les analyses de sols et de tissus végétaux sont d’excellentes façons de confirmer le diagnostic. Les analyses du sol et des tissus végétaux provenant de zones apparemment carencées, en comparaison avec celles provenant de zones apparemment saines, en révéleront beaucoup sur le problème rencontré dans le champ.



#Manganèse #Blé #Orge #Soya #Céréales #Cultures



SOURCE: www.fiches.arvalis-infos.fr



Lire aussi

La carence en manganèse dans les céréales à paille, à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

La carence en manganèse dans les céréales à paille

Le manganèse (Mn) est un oligo-élément essentiel à la croissance des plantes. Il joue un rôle important dans la biosynthèse de la chlorophylle, la photosynthèse et la respiration. Dans certaines régions, particulièrement en sols légers, la carence en Mn est observée régulièrement dans des champs de céréales à paille et, dans une moindre mesure, dans des champs de soya.



La carence en Mn apparaît le plus souvent dans un sol ayant un pH élevé et une faible teneur en Mn disponible. Bien que plus à risque, les sols à pH naturellement élevé ne présentent pas obligatoirement de risques élevés de carence en Mn. C’est davantage le surchaulage des sols acides qui provoque la carence. Un chaulage excessif peut induire une déficience en cet élément, surtout en sols sablonneux, riches en matière organique. Il est à noter que la teneur en Mn du sol, déterminée par les différentes méthodes d’analyse, ne donne qu’un indice partiel de la disponibilité du Mn. D’autres facteurs peuvent influencer la disponibilité du Mn pour les plantes, comme le taux de matière organique du sol, des conditions limitant le développement du système racinaire et les conditions d’oxydoréduction du sol (état du drainage et de l’humidité du sol). Par exemple, plus le sol est aéré, moins le Mn est disponible.



#Manganèse #Blé #Orge #Soya #Céréales #Cultures



SOURCE: www.fiches.arvalis-infos.fr

www.fiches.arvalis-infos.fr




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 2 Avril 2020 : Le blé

À Kansas, la majorité des types de blé US exportés ont fini la séance en baisse. Le contrat de blé mai 2020 a d’ailleurs fini dans le rouge. À la fermeture du marché, le contrat de blé tendre rouge d’hiver US mai 2020 avait reculé.



Au cours de la semaine du 26 mars dernier, les ventes à l’exportation de blé US ont représenté seulement 10,34 % de celles de l’an passé. Il s’agissait aussi d’une baisse par rapport aux anticipations des marchés. Pour l’année commerciale actuelle, les ventes ont été de 2,679 millions de boisseaux. Les expéditions au cours de la semaine ont aussi été faibles à 10,05 millions de boisseaux. Par contre, le cumulatif annuel des exportations, qui a été évalué à 726,6 millions de boisseaux, reste supérieur à celui de l’an dernier. Le rapport sur les ventes à l’exportation a aussi indiqué que les ventes de la nouvelle récolte ont été 6,83 millions de boisseaux. Les données du Census Bureau montrent que les exportations de blé US au cours du mois de février ont été de 80,25 millions de boisseaux, ce qui était à la fois une augmentation par rapport à janvier et une baisse comparativement à l’an dernier. La Russie vend ses réserves de blé afin de limiter la hausse des prix sur le marché domestique.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Bergès Florian

Vague de froid et sécheresse

#Blé #irrigation



Dans certains départements une vague de froid persiste depuis une 10 aines de jours avec des températures matinales de -4 degrés, à cella s'ajoute l'état avancé des céréales à paille semer au mois d'octobre et novembre et un déficit hydrique obligeant les exploitants à irriguer.

Les semis de printemps quand à eux au vu de ces températures devront être décalé en attendant des jours meilleurs.





Pichon Gilbert

Revue des marchés du 31 Mars 2020 : Le blé

À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en hausse. À Chicago, le contrat de blé US mai 2020 a fini en baisse, mais les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont clôturé dans le vert. Les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fini la séance en progression.



Le rapport du USDA sur les intentions d’ensemencements a été publié le matin. Il indiquait que les producteurs américains projettent de semer du blé sur 44,655 millions d’acres au cours de la saison 2020/2021, ce qui serait une baisse de 503,000 acres par rapport à l’an dernier. Il s’agissait aussi d’un résultat un peu plus faible que les attentes des marchés. Dans le cas du blé d’hiver US, la plus forte augmentation provenait du Texas où une hausse de 300,000 acres a été enregistrée. Le USDA a aussi présenté son rapport sur les inventaires des grains au 1er mars dernier. Il montre que dans le cas du blé américain, les stocks ont été de 1,412 milliard de boisseaux, soit une baisse de 181 millions de boisseaux par rapport à l’an dernier. Les analystes anticipent un résultat entre 1,385 et 1,593 milliards de boisseaux.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Grosbois Bastian

Marché des grains: Remontée des céréales

La semaine a encore été difficile avec des hauts et des bas mais s’est finalement soldée par un score positif d’un point de vue hebdomadaire. La guerre des prix et la baisse de la demande continue de peser sur le prix du maïs puisque la fabrication d’éthanol, fait à partir de la céréale, diminue.



Les soucis quant à l’acheminement du soya d’Amérique du Sud vers l’étranger ont aussi soutenu la fève. Les transports des champs aux silos côtiers est rendu difficile par les restrictions mises en place pour endiguer la propagation du COVID-19 dans ces régions. Une commande venant du Mexique annoncée vendredi a permis de constater que la demande demeure ferme. Le blé s’est pour sa part envolé face à la demande intérieure aux États-Unis et les craintes de rationnement ailleurs sur le globe. Le ministre russe de l’Agriculture a proposé un quota d’exports de grains de 7 Mt pour la période allant du 1er avril au 30 juin. La Russie essaye en effet d’enrayer la flambée des prix sur son marché intérieur.



#Grain #Céréales #Soya #Blé #Agriculture



SOURCE: www.lebulletin.com

www.lebulletin.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 26 Mars 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont fini la journée dans le rouge par deux chiffres. À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont terminé la session en baisse. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont clôturé dans le rouge. À Minneapolis, le blé dur rouge de printemps a fini en recul.



Au cours de la semaine du 19 mars dernier, les ventes à l’exportation de blé US ont été de 740,048 tonnes, ce qui dépassait à la fois celles de l’an dernier par 56 % et les prévisions des marchés. Pour la nouvelle récolte, les ventes ont été de 366,350 tonnes, un résultat qui se situait dans la fourchette supérieure des attentes du marché. Pour l’année commerciale en cours, les exportations de blé US ont dépassé celles de l’an dernier par 9,6 %, avec un cumulatif des expéditions évalué à 19,502 millions de tonnes. Pour le rapport sur les stocks de blé US au 1er mars dernier, les analystes s’attendent à des inventaires entre 1,4 et 1,5 milliard de boisseaux, ce qui serait une réduction par rapport aux 1,59 milliard de boisseaux de l’an dernier. En ce qui concerne, les intentions d’ensemencements de tous les types de blé US, les marchés projettent qu’ils seront entre 44 et 46 millions d’acres. S’ils se situent à 45 millions d’acres, ce sera une baisse de 0,5 % par rapport à l’an dernier. Les rapports seront présentés le 31 mars prochain.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Grosbois Bastian

Piétin- verse: Moyens de prévention

Les attaques précoces peuvent fragiliser la tige et entraîner une verse parasitaire précoce, qui complique la récolte et provoque des pertes de rendement parfois importantes, souvent associées à une dégradation de la qualité.



L’infection survient dès que les températures dépassent les 5°C et que l’humidité relative est supérieure à 85 % durant au moins 15 h. Le champignon traverse les gaines au cours de l’hiver et le début du printemps avant de progresser dans la tige durant la montaison. Le meilleur moyen de prévention consiste à contrôler très souvent la base des tiges. Il faut alors éviter les semis précoces et le retour trop fréquent du blé. Les successions de blé sur blé, ou les rotations avec retour du blé tous les deux ans, favorisent le maintien de la maladie dans la parcelle via les résidus de culture. Dans les situations à risques, il est recommandé de choisir des variétés résistantes ou peu sensibles au piétin-verse. Il faut également traiter en dernier recours. Il faut s’appuyer sur la grille d’évaluation du risque piétin-verse, tenir compte de l’historique de la parcelle, et observer soigneusement les tiges avant d’envisager tout traitement. S’il s’avère nécessaire, il doit être appliqué entre le stade épi 1 cm et avant le stade 2 nœuds. Au-delà de ce stade, le recouvrement par les feuilles ne permet plus au produit d’atteindre la tige.



#Blé #Piétin_verse #Grain #Céréales #Cultures #Ravageurs #Maladies_de_plantes



SOURCE: www.terre-net.fr



Lire aussi

Piétin- verse: Méthodes de lutte, à l’adresse: www.talkag.com





Pichon Gilbert

Revue des marchés du 25 Mars 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont terminé la session en hausse.



À la fermeture des marchés, les contrats de blé tendre rouge d’hiver US aux échéances les plus rapprochées avaient progressé. Les contrats de blé dur rouge d’hiver US avaient gagné entre 8 et 10 ¼ cents. Les contrats de blé dur rouge de printemps étaient en hausse de 2 ½ à 3 ½ cents. Pour le jour à venir, les analystes s’attendent à des ventes à l’exportation entre 200,000 et 500,000 tonnes pour l’ancienne récolte de blé US et entre 150,000 et 450,000 tonnes pour la nouvelle. Pour le 1er mars dernier, les analystes prévoient que les stocks de blé US ont été entre 1,4 et 1,5 milliard de boisseaux, ce qui serait une réduction par rapport aux 1,59 milliard de boisseaux comptabilisés l’an dernier à la même période. De plus, pour tous les types de blé US, les marchés anticipent des superficies cultivées entre 44 et 45 millions d’acres. Les sondages indiquent que pour tous les types de blé US, les intentions d’ensemencement pourraient se située entre 44 et 46 millions d’acres. Si cela se réalise, ce sera une baisse annuelle de 0,5 %. Le USDA devrait présenter ses rapports sur les inventaires et les superficies des grains US le 31 mars prochain. Taïwan a lancé un appel d’offres pour acheter 99,450 tonnes de blé US. L’appel d’offres prendra fin vendredi.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Grosbois Bastian

Piétin- verse: Méthodes de lutte

La meilleure méthode de lutte contre le piétin-verse est la sélection de variétés résistantes. On connaît plusieurs gènes de résistance au piétin-verse. Le premier et le plus efficace, qui provient d'une espèce voisine diploïde, Triticum ventricosum.



La rotation des cultures est également un moyen efficace pour réduire l'expansion de la maladie, car les champignons responsables du piétin-verse vivent sur les résidus de la récolte précédente. L'alternance des cultures de blé avec d'autres cultures qui ne sont pas sensibles à la maladie, ainsi que le respect de périodes de jachère d'au moins un an sur la même parcelle, aide à diminuer l'importance de la maladie. Le recours aux fongicides peut être efficace à court terme, mais n'est pas une solution à long terme car les agents pathogènes peut développer une résistance aux substances employées. L'application de produits chimiques est également coûteuse. En cas de traitement, les matières actives utilisables pour lutter contre le piétin verse sont : d’abord la métrafénone et le cyprodinil et dans une moindre mesure le prothioconazole. Le cyprodinil et la métrafénone n'ont pas d'efficacité contre la septoriose. Le prochloraze, longtemps utilisé en T1 ne présente plus d’activité sur un piétin verse qui lui est devenu résistant. L’association de 2 matières actives efficaces tend à donner les meilleurs résultats sur piétin verse.



#Blé #Piétin_verse #Grain #Céréales #Cultures #Ravageurs #Maladies_de_plantes



SOURCE: www.fiches.arvalis-infos.fr



Lire aussi

Cycle de vie du piétin-verse, à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Cycle de vie du piétin-verse

Le champignon hiverne sur le chaume, les repousses de céréales et les graminées adventices contaminés, qui agissent comme des sources d’inoculum. Il peut survivre sur le chaume pendant trois ans ; aussi, une interruption des cultures céréalières ne permet pas nécessairement de réduire le risque de piétin-verse lors des cultures suivantes. La sporulation se produit tout au long de l’automne et de l’hiver, ce qui constitue une menace pour les cultures à semis précoce. L'infection survient à des températures supérieures à 5°C, ainsi que pendant les périodes d’humidité.



Les spores sont véhiculées par la pluie sur de courtes distances, depuis le chaume infecté. Les symptômes se manifestent 6 à 8 semaines après l’infection, en fonction des conditions environnementales. Le piétin-verse peut être particulièrement problématique dans les cultures céréalières continues, car l'inoculum peut s’accumuler année après année. Le stade sexué des deux champignons en cause peut jouer un rôle important dans le cycle de vie de l’agent pathogène. Ce stade se produit sur le chaume à la fin de la saison. Après la récolte, les ascospores peuvent voyager sur de longues distances et contaminer les nouveaux ou les jeunes plants.



#Blé #Piétin_verse #Grain #Céréales #Cultures #Ravageurs #Maladies_de_plantes



SOURCE: fr.wikipedia.org



Lire aussi

Symptômes du piétin-verse sur blé, à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Grosbois Bastian

Symptômes du piétin-verse sur blé

Le piétin-verse, dont la présence est largement déterminée par l’histoire agronomique de la parcelle, cause généralement peu de dégâts, surtout si les conditions de remplissage sont favorables.



Les symptômes du piétin-verse se localisent uniquement en bas des tiges. Arvalis indique que les dégâts sont peu importants si les conditions de remplissage sont bonnes. Toutefois des attaques précoces peuvent fragiliser la tige et entraîner une verse parasitaire précoce. Ce qui peut gêner à la récolte et provoquer des pertes de rendements, voire une dégradation de la qualité. Les premiers symptômes peuvent être confondus avec ceux du rhizoctone ocellé et des infections dues à Fusarium spp. Souvent, le seul symptôme visible est une carie brune sur la gaine des feuilles, à la base de la tige. Dans les cultures à semis précoce, les lésions du piétin-verse peuvent pénétrer une ou deux gaines de feuilles, ce qui facilite leur identification. Les lésions causées par Fusarium spp. et le piétin-verse sont généralement confinées à la gaine supérieure de la feuille. Plus tard dans la saison, les symptômes du piétin-verse deviennent plus distincts et se présentent sous la forme d’une lésion en forme d’œil entourée d’une bordure foncée, généralement en-dessous du premier nœud. Plus tard encore, cette bordure est souvent foncée et diffuse, avec une « pupille » noire centrale parfois visible.



#Blé #Piétin_verse #Grain #Céréales #Cultures #Ravageurs #Maladies_de_plantes



SOURCE: www.fiches.arvalis-infos.fr



Lire aussi

3 critères pour quantifier le risque piétin verse, à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

3 critères pour quantifier le risque piétin verse

Sur le blé, le risque piétin verse s’estime à la parcelle, en fonction du climat de l’année, de la variété et de la conduite de la parcelle.



Pour savoir s’il est nécessaire d’intervenir pour gérer le piétin verse, l’agriculteur doit tenir compte de trois critères : la sensibilité de la variété en place, l’agronomie et le climat des semaines écoulées. Les variétés dont la note de résistance est au moins égale à 5 (note attribuée par le Geves) ne nécessitent pas d’intervention, même en situation à risque. Pour évaluer le risque agronomique, il convient de prendre en compte le potentiel infectieux du sol lié à la présence de résidus pailleux en surface, du type de sol et de la date de semis. Quant au climat, rappelons que les contaminations se produisent sous des températures douces et avec une humidité persistante. Le diagnostic s’applique pour chaque parcelle. Si l’on tient compte de la grille d’évaluation du risque, ce dernier est moyen à élevé quelle que soit la date de semis. Le risque agronomique est lié au potentiel infectieux du sol. La présence de résidus pailleux du précédent ou anté-précédent en surface constitue la principale source de contamination. Un précédent blé et un sol labouré constituent également des situations à risque.



#Blé #Piétin_verse #Grain #Céréales #Cultures #Ravageurs #Maladies_de_plantes



SOURCE: www.syngenta.fr



Lire aussi

Attention au risque piétin-verse, à l’adresse: www.talkag.com





Pichon Gilbert

Revue des marchés du 23 Mars 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont terminé la session en hausse. Les contrats de blé tendre rouge d’hiver US ont gagné entre 17 ½ et 23 ¼ cents. À Kansas, le blé dur rouge d’hiver a pris entre 19 ¾ et 20 ¾ cents. Les contrats de blé dur rouge de printemps US ont clôturé dans le vert de 8 à 9 ¼ cents.



Le matin, le rapport sur les inspections à l’exportation de blé US a montré que celles de blé US ont été de 349,369 tonnes au cours de la semaine du 19 mars dernier, ce qui était une réduction de 119,219 tonnes comparativement à la semaine précédente et de 35,574 tonnes par rapport à l’an passé. Le cumulatif annuel des exportations dépasse toujours celui de l’an dernier par 1,695 million de tonnes à 20,091 millions de tonnes. Taïwan a été la principale destination avec 54,761 tonnes. Mais, l’Indonésie a été la destination pour 532,792 tonnes. Le USDA a revu les exportations de blé US de la semaine passée en déclarant que 340,000 tonnes de blé dur rouge d’hiver US avaient été expédiées en Chine. Le correctif stipule que 55,000 tonnes devraient être livrées en 2019/2020 et 285,000 tonnes pour l’année commerciale 2020/2021. Dans un appel d’offres international, la Turquie recherche 200,000 tonnes de blé pour des livraisons en avril prochain. L’Algérie a lancé un appel d’offres pour avoir 50,000 tonnes de blé.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Bomboma Jean

Le ministre égyptien rassure que les réserves du blé peuvent tenir pendant au moins 3 mois

D’après l’Agence Ecofin, les réserves du blé sont évaluées et permettront de nourrir la population pendant 3,5 mois. c’est le ministre en charge de l’Approvisionnement qui l’a annoncé.



C’est justement à cause de la pandémie que cette annonce a été faite pour rassurer les consommateurs. D’après les dernières estimations du Département américain de l’agriculture (USDA), les importations de blé du pays devraient grimper à 12,85 millions de tonnes en 2020/2021 alors que la récolte est attendue à 8,9 millions de tonnes. Alors que le pays dépend du marché mondial pour 60 % de son approvisionnement, une perturbation durable de la chaîne logistique pourrait réduire la disponibilité de la céréale.

#Egypte #Réserve #Blé



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Grosbois Bastian

Attention au risque piétin-verse

Le piétin-verse se manifeste dans certains secteurs de la région, à cause des conditions climatiques favorables, le suivi de parcelles est donc de rigueur.



Le piétin-verse, appelé aussi « taches ocellées du blé », est une importante maladie fongique du blé causé par deux espèces de champignons nécrotrophes. Le piétin-verse est plus grave dans les parcelles où le blé est cultivé en continu (monoculture) et lorsque le climat est frais et humide. Le traitement des cultures contre le piétin-verse à l'aide de fongicides coûte très cher aux agriculteurs et est compliqué par l'apparition chez les agents pathogènes de souches résistantes aux fongicides les plus couramment utilisés. Le piétin-verse est une maladie inféodée à la parcelle, qui touche uniquement les bas de tiges. Les successions de blé sur blé favorisent la maladie qui se maintient d’une saison à l’autre sur les chaumes, les repousses de céréales, ou les graminées adventices contaminées. Si des précautions sont prises, la nuisibilité de ce champignon est assez limitée.



#Blé #Piétin_verse #Grain #Céréales #Cultures #Ravageurs #Maladies_de_plantes



SOURCE: fr.wikipedia.org





Pichon Gilbert

Revue des marchés du 20 Mars 2020 : Le blé

À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont progressé le plus. Le contrat mai 2020 a fini la session dans le vert. Les contrats de blé tendre rouge d’hiver US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse. Sur la semaine, le contrat mai 2020 a progressé de 33 ¼ cents. Le contrat de blé dur rouge de printemps mai 2020 a fini avec 4 cents de gain.



Le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 340,000 tonnes de blé dur rouge d’hiver. La destination est la Chine et les livraisons sont prévues en 2020/2021. Le rapport de la CFTC a indiqué dans l’après-midi que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé US avaient inversé leurs positions en positions nettes vendeuses sur le blé tendre rouge d’hiver. À Kansas, ils avaient des positions nettes acheteuses sur 47,850 contrats de blé. À Minneapolis, les spéculateurs ont réduit leurs positions nettes vendeuses de 904 contrats à 19,925 contrats de blé. En Russie, SovEcon projette une récolte de blé russe 2020 à 84,4 millions de tonnes. La Turquie a lancé un appel d’offres pour avoir 200,000 tonnes de blé. L’appel d’offre prendra fin le 27 mars prochain.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé





Pichon Gilbert

Revue des marchés du 18 Mars 2020 : Le blé

Les contrats de blé d’hiver US ont fermé le marché en hausse.



À Kansas, le blé dur rouge d’hiver avait gagné 12 ½ cents pendant que le blé tendre rouge d’hiver progressait de 7 cents. Les contrats de blé de printemps US ont fini la séance en hausse ou en baisse de 1 ¼ cents. Pour la semaine du 12 mars dernier, les spéculateurs ont anticipé des ventes à l’exportation de blé US entre 200,000 et 600,000 tonnes pour l’ancienne récolte et entre 50,000 à 100,000 tonnes pour la nouvelle. En Égypte, il a été ordonné aux inspecteurs de blé du Caire de suspendre leurs déplacements, ce qui pourrait avoir des incidences sur la capacité du pays à importer ou à demander du blé d’origine internationale. La Corée du Sud a lancé un appel d'offres pour acheter 136 000 tonnes de blé US.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 16 Mars 2020 : Le blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse de 7 ¾ à 8 cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont clôturé recul de 7 à 7 ¾ cents. Par contre, à Minneapolis, le blé a fini dans le vert de 1 ¼ à 1 ¾ cents.



Les inspections à l’exportation de blé US ont été de 449,653 tonnes durant la semaine du 12 mars dernier. Il s’agissait d’une réduction de 9,747 tonnes comparativement à la semaine précédente, mais aussi d’une augmentation de 64,510 tonnes par rapport à la même période l’an dernier. Le cumulatif annuel des expéditions a été évalué à 19,722 millions de tonnes comparativement aux 18,011 millions de tonnes établies l’an passé. Les exportations de blé dur rouge de printemps vendu au Minneapolis Exchange ont été les principales exportations avec 36,62 % du total. Les exportations de blé dur rouge d’hiver ont suivi en représentant 27,8 % des expéditions. Selon SovEcon, les exportations de blé russe sont en hausse de 30 % par rapport à la semaine dernière en raison de la faiblesse du rouble. De son côté, IKAR a noté que les prix FOB du blé russe étaient en baisse de 6 $ à 207 $ US la tonne.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Cerisere Jean-Paul

Le stade des céréales a paille semées en Octobre a atteint le stade "épi a 1 cm". les forts besoins en azote ont débuté. Épandre si ce n ai déjà fait 65 à 70 unités d azote plutôt en ammonitre pour un effet immédiat. En effet, ce stade détermine le nombre d épi/m2.





Pichon Gilbert

Revue des marchés du 12 Mars 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont clôturé en baisse. À Chicago, le recul a été plus prononcé. Les contrats ont perdu entre 6 ½ et 9 cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont baissé de 2 ¾ à 3 cents. Les contrats de blé de printemps US ont fini la session dans le rouge de 2 ½ à 3 cents, mais le contrat de blé dur rouge de printemps mars 20 est demeuré à 4,99 $ ¼.



Au cours de la semaine du 5 mars dernier, les ventes à l’exportation de blé US ont été de 452,257 tonnes, soit une baisse hebdomadaire de 16,6 %, mais aussi une hausse de 71,98 % par rapport à l’an passé. Le rapport a aussi montré que les ventes de la nouvelle récolte ont été de 28,500 tonnes. Les expéditions de blé US ont été estimées à 447,289 tonnes, ce qui correspondait à une baisse annuelle de 39,8 %. Le cumulatif annuel des exportations de blé US a été évalué à 18,714 millions de tonnes, lequel représentait une hausse de 9,97 % comparativement à l’an dernier. Dans un appel d’offres international, l’Algérie a acheté 600,000 tonnes de blé pour des livraisons en avril prochain. De son côté, le Japon a lancé un appel d’offres pour acheter 101,000 tonnes de blé canadien, australien et américain.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Bomboma Jean

L’accord de l’importation du blé américain au Kenya

D’après les propos de l’Agence Ecofin, le Kenya depuis quelques jours les importations de blé américain indépendamment de leurs États ou ports de provenance.



Cela s’est confirmé par l’intervention des responsables du blé américain, d’où l’accord commercial bilatéral sur le blé. Elle intervient en outre après 12 ans de discussions entre les autorités kenyanes et le Service d’inspection sanitaire animale et végétale du département américain de l’agriculture (APHIS) sur la maladie du charbon du blé, affectant les États de l’Oregon, l’Idaho et Washington. Cette opportunité permettra aux exportateurs américain de gagner et de dynamiser leur marché du blé. Sachons que le Kenya est un importateur net de blé. Le pays devrait produire 350 000 tonnes de la céréale et pourrait en acheter 1 million de tonnes sur le marché international en 2019/2020. Le Kenya applique actuellement 10 % de droits de douane sur les importations de blé.

#Kenya #Amérique #Commercialisation #Blé



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Traore Phénix Mensah

Importation de céréale au Nigéria: Le pays est le deuxième client du Royaume Uni pour son blé



En janvier 2020, le Nigeria était le deuxième client du Royaume Uni en importance de volumes importé derrière l'Espagne avec 20 549 t.



La céréaliculture nigériane présente les caractéristiques générales de l’économie de ce pays, c'est-à-dire celles d’un géant aux pieds d’argile. Autant la production a fait un bond important au cours des vingt cinq dernières années, autant l’augmentation de la demande, accentue la dépendance extérieure en produits céréaliers de la Fédération, la rendant vulnérable aux chocs, internes ou externes. Le pays a importé en janvier de cette année 13 313 tonnes (t) de blé britannique, le Royaume Uni en ayant exporté un total de 50 281 t, toutes destinations confondues. Les exportations britanniques cumulées depuis le début de la campagne 2019/20 sont de 891 694 t, soit en très forte hausse par rapport aux 213 287 t sur la même période la campagne dernière. La production britannique de blé cette campagne est en hausse de 19,7%, touchant un plus haut depuis quatre ans.

#Importation #Blé #Nigeria #Royaume_Uni



LIRE AUSSI: Importation de maïs au Kenya: Le Kenya pourrait importer 2 millions de sacs de maïs avant mai prochain=> www.talkag.com



SOURCE: www.commodafrica.com



www.commodafrica.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 11 Mars 2020 : Le Blé

Les contrats de blé US ont fini la séance en baisse. Les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont clôturé en recul de 8 ¼ à 9 ¾ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en baisse de 9 ¼ cents. Les contrats de blé de printemps ont terminé la session dans le rouge de 6 à 6 ¾ cents.



Dans son rapport WASDE présenté le 10, le USDA estimait les inventaires mondiaux de fin d’année de blé à 287,14 millions de tonnes alors que les attentes des marchés étaient de 288,47 millions de tonnes. La production de blé russe a été revue à la hausse par 110,000 tonnes. Le USDA indique aussi que les exportations de blé russe ont augmenté de 1 million de tonnes à 35 millions de tonnes. Le conflit entre la Russie et l’Arabie Saoudite concernant le pétrole brut a enclenché une dévaluation du rouble ainsi qu’une augmentation de l’inflation russe. Cette situation s’est répercutée sur les prix à l’exportation de blé russe, qui se rapprochent des niveaux français. Concernant le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation pour la semaine du 5 mars dernier, les analystes s’attendent à ce que celles de blé US soient entre 200,000 et 600,000 tonnes pour l’ancienne récolte et entre 25,000 et 75,000 tonnes pour la nouvelle. Dans un appel d’offres international, la Turquie a acheté 305,000 tonnes de blé d’origine optionnelle.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marché du 10 Mars 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont fini la session sur une note partagée. À Kansas, le contrat de blé dur rouge d’hiver mai 2020 a clôturé avec un gain de 3 ½ cents. Par contre, les contrats de blé de printemps US mai 2020 ont terminé en recul de 2 cents.



Dans son rapport mensuel d’offre et de demande, le USDA indique que mondialement, les inventaires de fin d’année sont de 287,14 millions de tonnes, ce qui correspond à une baisse par rapport aux attentes des marchés, qui se situaient à 288,47 millions de tonnes. La majeure partie de cette réduction vient de celle de l’Australie. Pour cette dernière, la production a été vue en baisse de 400,000 tonnes par rapport à février dernier. À noter que les exportations de blé australien sont estimées en recul de seulement 200,000 tonnes. Par contre, les productions de blé russe et argentin sont en hausse. Toujours mondialement, les exportations de blé ont augmenté de 180,000 tonnes comparativement à février 20. Le USDA estime aussi que par rapport à février dernier, les stocks de fin d’année de blé US sont inchangés à 940 millions de boisseaux. Le gouvernement argentin a publié son rapport sur sa révision des taxes à l’exportation des commodités agricoles. Dans le cas du blé, la taxe demeure à 12 %, mais celle de la farine de blé a été réduite de 9 % à 7 %. Dans un appel d’offres international, la Tunisie recherche 100,000 tonnes de blé. De son côté, la Jordanie avait lancé un appel d’offres pour 120,000 tonnes de blé. Les résultats étaient attendus en ce jour.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 5 Mars 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont fini la journée sur une note partagée. À Chicago, le contrat mai 20 de blé tendre rouge a clôturé en hausse de ½ cent. À Kansas, le contrat de blé dur rouge d’hiver mai 20 a terminé la séance en baisse de 7 cents. Les contrats de blé de printemps US ont fini la session dans le rouge de 7 ¼ cents.



Le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 27 février dernier indique que celles de blé US ont été de 542,395 tonnes. Il s’agissait d’une baisse par rapport à la même semaine l’an dernier. Les expéditions de blé US ont été de 648,787 tonnes, ou à une hausse annuelle de 4,44 %. Le cumulatif annuel des exportations a été évalué à 18,267 millions de tonnes, soit à une augmentation annuelle de 12,25 %. Les ventes de la nouvelle récolte ont été dans la fourchette inférieure des anticipations des analystes avec 28,000 tonnes. Les engagements à l’exportation de la prochaine année commerciales ont totalisé 427,140 tonnes, ce qui est une baisse de 31,37 % par rapport au même point l’an passé. Pour le rapport d’offre et demande qui sera rendu public mardi prochain, les analystes s’attendent à des inventaires mondiaux de fin d’année de blé à 288,47 millions de tonnes, ce qui représente une augmentation de 440,000 tonnes comparativement à l’estimé de février dernier.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 27 Février 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont fini par 2 chiffres. À Chicago, le blé tendre rouge d’hiver a reculé de 6 ½ à 11 cents; à Kansas, il a baissé de 7 ½ à 10 ¼ cents. À la fermeture à Minneapolis, le blé de printemps était dans le rouge de 6 à 8 ¼ cents.



L’avant-midi, le rapport sur les ventes à l’exportation a indiqué que celles de blé US ont été de 381,799 tonnes au cours de la semaine du 20 février dernier, ce qui était inférieur aux attentes des marchés. Les ventes ont représenté une augmentation hebdomadaire de 10,25 %, mais aussi une baisse annuelle de 30,43 %. Les ventes de la nouvelle récolte ont été de 68,100 tonnes. Les exportations de blé US au cours de la semaine ont été de 408,029 tonnes, soit une baisse hebdomadaire et une réduction annuelle de 39,75 %. Les exportations de la semaine du 20 février dernier ont poussé le cumulatif annuel à 17,618 millions de tonnes, soit une hausse de 12,56 % par rapport à l’an dernier. L’International Grain Council prévoit une production mondiale de blé 2020/2021 à 769 millions de tonnes, ce qui serait un record de production. L’IGC a aussi augmenté sa projection de l’ancienne récolte mondiale de blé de 2 millions de tonnes à 763 millions de tonnes.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Traore Phénix Mensah

Le Kenya autorise les importations de blé américain indépendamment de leurs États ou ports de provenance



Le 25 février dernier le Kenya a autorisé les importations de blé américain indépendamment de leurs États ou ports de provenance; le pays ouvre donc son marché du blé aux exportateurs américains. Le Kenya applique actuellement 10 % de droits de douane sur les importations de blé.



Ce feu vert représente une opportunité pour les exportateurs américains qui pourront désormais tirer pleinement profit du dynamisme d’un marché intérieur du blé représentant 500 millions $ par an et se positionner face aux concurrents russes, ukrainiens et argentins. Cette autorisation arrive alors que les deux pays négocient actuellement un accord commercial bilatéral. Elle intervient en outre après 12 ans de discussions entre les autorités kenyanes et le Service d’inspection sanitaire animale et végétale du département américain de l’agriculture (APHIS) sur la maladie du charbon du blé, affectant les États de l’Oregon, l’Idaho et Washington. Pour rappel, le Kenya est un importateur net de blé. Le pays devrait produire 350 000 tonnes de la céréale et pourrait en acheter 1 million de tonnes sur le marché international en 2019/2020.

#Marché #Importation #Blé #Kenya

SOURCE: www.agenceecofin.com





Traore Phénix Mensah

Des limites du taux d’humidité des cargaisons de blé importé en Egypte



(Agence Ecofin) - En Égypte, le ministère du Commerce a annoncé le prolongement jusqu’en avril 2021, des limites concernant le taux d’humidité des cargaisons de blé importé. Le niveau de tolérance de l’humidité actuellement fixé est de 13,5 % contre 13 % auparavant.



La reconduction de la mesure devrait permettre au pays d’élargir un peu plus la liste de ses fournisseurs de blé en y incluant les pays exportateurs, dont les conditions météorologiques ne permettent pas de répondre à la précédente norme. Il faut savoir que la limite maximale de 13 % avait exclu par le passé certaines origines des appels d’offres internationaux lancés par l’Autorité générale de l’approvisionnement (GASC) comme le blé français. Pour rappel, la teneur en ergot de blé et l’humidité comptent parmi les normes les plus redoutées par les négociants ciblant le marché égyptien, premier importateur mondial de blé. D’après les prévisions de l’USDA, la consommation devrait encore augmenter en 2019/2020 à 20,4 millions de tonnes.

#Importation #Blé #Égypte

SOURCE: www.agenceecofin.com

www.agenceecofin.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 26 Février 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont fini la journée sur une note partagée.



À Chicago, le contrat de blé mars 20 était en hausse de 1 ¼ cents. Par contre, les contrats différés ont clôturé en baisse de 1 ¼ à 1 ¾ cents. Toujours à la fermeture, à Kansas, les contrats de blé étaient en recul de 2 ½ à 2 ¾ cents. Les contrats de blé de printemps US ont terminé la session sur une note partagée, avec une baisse de ¾ cent pour le contrat mars 20 et des gains de ¼ et ½ cents pour les contrats mai 20 et juillet 20. Pour le 27 Février, les analystes s’attendent à des ventes à l’exportation de blé US entre 400,000 et 600,000 tonnes pour la semaine du 20 février dernier. Dans le cas de la nouvelle récolte, ils prévoient un résultat entre 25,000 et 100,000 tonnes. La Corée du Sud a acheté 85,000 tonnes de blé US d’origine optionnelle.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 25 Février 2020 : Le blé

À Chicago, les contrats de blé ont fini la session en hausse de ½ à 2 ¾ cents. Les contrats de blé dur rouge d’hiver ont gagné de 2 ¼ à 2 ¾ cents. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps ont terminé dans le vert de 2 cents.



Durant la semaine du 20 février dernier, le cumulatif des exportations de blé US avait augmenté à 493,8 millions de boisseaux, ce qui était 50,62 % du total projeté par le USDA pour 2019/2020. Actuellement, les exportations de blé US dépassent celles de l’an passé par 9,82 % alors que le USDA prévoit une progression annuelle de 6,84 %. En Ukraine, le ministère du Développement de l’économie, du commerce et de l’agriculture rapporte que les exportations de grain ukrainien sont records. Jusqu’à présent en 2019/2020, elles ont totalisé 16,4 millions de tonnes. En Russie, le rouble est faible (à 0,015 proche des niveaux d’octobre dernier). Les prix FOB russe pour le blé dur rouge d’hiver sont également en baisse, mais restent supérieurs à ceux de France et des États-Unis.

www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 24 février 2020 : Le blé

À Chicago, les contrats de blé ont fini la journée en baisse de 14 ¾ à 17 ¼ cents. À Kansas, les pertes dans le blé ont été entre 15 ¾ et 16 ¼ cents. À Minneapolis, le blé dur rouge de printemps ont terminé la session dans le rouge de 10 ¼ à 12 cents.



Présenté ce matin, le rapport sur les inspections à l’exportation pour la semaine du 20 février dernier indique que celles de blé US ont été de 411,523 tonnes, ce qui représentait un recul hebdomadaire de 18,2 %. Les expéditions étaient aussi une baisse annuelle de 46,4 %. Le Japon a été la principale destination des exportations avec 21,35 % du total. Le cumulatif annuel des exportations a progressé à 18,144 millions de tonnes comparativement aux 16,522 millions de tonnes établies à la même période l’an passé. Dans un appel d’offres international, l’Arabie Saoudite a acheté 715,000 tonnes de blé. De son côté, Taïwan a acheté 102,525 tonnes de blé US pour des livraisons en avril et mai prochains.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé

www.grainwiz.com




Grosbois Bastian

Protection phytosanitaire essentiellement contre rhynchosporiose, oïdium, rouille jaune, rouille brune, et fusariose de l’épi

Du fait de l’utilisation d’engrais contenant peu d’azote et d’un faible tallage, la céréale bio bénéficie d’un développement végétatif moins dense qu’en conventionnel. De ce fait, la pression des maladies cryptogamiques est aussi plus faible. Les principales maladies rencontrées en blé tendre de printemps sont la rhynchosporiose, l’oïdium, la rouille jaune et la rouille brune, ainsi que la fusariose de l’épi.



Le choix variétal est important afin de limiter les pertes de rendement dues aux maladies. On constate que les maladies du feuillage ont moins d’impact en blé de printemps qu’en blé d’hiver. Le soufre est le seul fongicide autorisé et homologué. Il peut être appliqué contre l’oïdium à la dose de 8 kg de matière active par hectare. En pratique, cela se fait rarement. Le criocère et les pucerons sont souvent présents dans les céréales biologiques mais sans causer beaucoup de dégâts. Lors de fortes pressions de pucerons, les insecticides utilisés sont à base de plantes. Économiquement, cela ne se justifie que rarement et bon nombre préfère compter sur les prédateurs naturels.



#Sortie_d_hiver #Blé_d_hiver #Fertilisation #Céréales #Maladies_de_plantes



SOURCE: www.terre-net.fr



Lire aussi

Fertilisation azotée et soufrée : quelles différences avec le blé d’hiver ? à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Fertilisation azotée et soufrée : quelles différences avec le blé d’hiver ?

Comme pour les blés d’hiver, la dose totale d’azote est calculée en fonction de l’objectif de rendement et des fournitures du sol. Le reliquat de sortie d’hiver peut être pris en compte, en adaptant la date de prélèvement au cycle et aux besoins décalés. De la même façon, les postes minéralisation et précédent sont identiques à ceux pris en compte pour un semis d’hiver.



Les différences avec une céréale d’hiver correspondent à un objectif de rendement moindre et des besoins plus précoces. Le fractionnement en trois apports est conseillé tant pour le rendement que pour la qualité. Le premier apport d’azote est à positionner entre le semis et 2 feuilles, le dernier apport adapté à la variété entre 2 nœuds et le stade dernière feuille étalée, et le complément au stade épi 1 cm. Comme les cultures d’hiver, les blés de printemps peuvent malgré tout être pilotés grâce aux outils d’aide à la décision. Concernant le soufre, la gestion de cet élément est identique à celle des céréales d’hiver. Mais le cycle se déroulant plus tardivement, avec des températures plus élevées, les besoins sont mieux couverts par la minéralisation du sol.



#Sortie_d_hiver #Blé_d_hiver #Fertilisation #Céréales #Cultures



SOURCE: www.terre-net.fr



Lire aussi

Fumure : des besoins en azote plus adaptés aux conditions naturelles, à l’adresse: www.talkag.com





Grosbois Bastian

Fumure : des besoins en azote plus adaptés aux conditions naturelles

Le blé tendre de printemps a des besoins de 100-150 N, 60-70 P2O5 et 200-225 K2O par hectare. La culture du blé d’hiver a le plus grand besoin en azote tôt au printemps. En pratique, à ce moment, il est souvent impossible d’aller sur le champ sans faire de dégâts.



En culture biologique, il n’est pas évident d’appliquer une fumure de façon optimale en blé d’hiver. Les besoins en azote pour le blé tendre de printemps sont mieux adaptés aux conditions naturelles. Ils interviennent plus tard au printemps ; la plante peut ainsi mieux profiter de la minéralisation naturelle. L’application des engrais organiques peut se faire dans de meilleures conditions par la suite. En cas de réserve insuffisante en azote, du lisier peut encore être injecté après la levée. Dans ce cas, le sol doit être ressuyé. La vinasse, si disponible, donne de bons résultats. Les apports d’engrais organiques du commerce semblent trop chers pour être rentables.



#Sortie_d_hiver #Blé_d_hiver #Céréales #Cultures



SOURCE: www.terre-net.fr



Lire aussi

Des techniques de désherbage à combiner: Arrachage manuel, Sous-semis de trèfle et Travaux après récolte, à l’adresse: www.talkag.com

www.talkag.com




Pichon Gilbert

Revue des marchés du 20 Février 2020 : Le blé

Les contrats de blé US ont fini la session en baisse



Le blé tendre rouge a été un peu plus ferme, mais il a terminé dans le rouge entre 2 ½ et 5 ¼ cents. À Kansas, le blé a perdu entre 5 ½ à 6 cents. À Minneapolis, le blé de printemps a reculé de 6 à 6 ¾ cents. Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 13 février dernier, les marchés anticipent celles de blé US de l’ancienne récolte entre 400,000 et 650,000 tonnes. Dans le cas de la nouvelle, les prévisions sont entre et 50,000 tonnes. Dans son forum sur les perspectives agricoles, le US estime que la superficie allouée à la culture du blé US sera de 45 millions d’acres. Dans un appel d’offres international, l’Arabie saoudite recherche 715,000 tonnes de blé pour des livraisons entre avril et juin 20.



www.grainwiz.com

#Cours_Prix_Marchés_Céréales_Graines #Blé





Grosbois Bastian

Blé semé au printemps: Choisir une variété adaptée à la date de semis

Le rendement et la qualité sont évidemment les plus importants. Pour la zone nord de France, les dates optimales d’un semis de printemps de blé débutent au 15 février pour se terminer au 15 mars, au-delà, le potentiel de rendement décroît rapidement, selon les équipes régionales Arvalis Hauts-de-France.



Entre le 15 janvier et le 1er mars, il faut progressivement écarter les variétés hiver, ½ hiver et ½ alternatives, elles risquent d’être trop tardives pour réaliser leur cycle dans de bonnes conditions. À partir du 1er mars, les variétés implantées doivent être très alternatives ou dites de printemps et précoces à épiaison. Une variété non alternative (qui a besoin de froid pour fleurir) semée au printemps risque de ne pas monter à épis ou d’épier trop tardivement si le printemps est chaud et que les besoins en vernalisation ne sont pas satisfaits.



#Sortie_d_hiver #Blé #Blé_d_hiver #Semis



SOURCE: www.terre-net.fr

www.terre-net.fr