Voir plus de contenu

ou


Grosbois Bastian

Être propriétaire de son tank à lait: quels avantages?

En étant propriétaire de son tank, l'éleveur est libre de choisir qui réalise la maintenance. Il faut alors comparer les coûts entre les différents prestataires mais aussi et surtout s'assurer qu'ils proposent une astreinte les week-ends et jours fériés.



Pour reprendre l'exemple précédent, que se passe-t-il en cas de problème avec le tank qui obligerait à jeter le lait ? Cette fois-ci, c'est aux frais de l'éleveur. Heureusement, certaines assurances proposent désormais des prises en charge (exemple : erreurs antibiotiques, pannes, etc.). En ce qui concerne le coût, l'achat du tank à lait représente un gros investissement. Pour la simulation, il faut aussi ajouter au prix du tank les intérêts du crédit contracté pour l'achat. Petit avantage : certaines laiteries redonnent une prime froid aux éleveurs propriétaires de leur tank, mais cela tend à disparaître. Autre aspect à ne pas négliger : il faudra revendre son tank d'occasion et en acheter un nouveau en cas d'agrandissement. La simulation économique vaut donc vraiment le coup d'être faite !



#Traite #Bâtiments_d_élevage #Lait #Laiterie #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr

www.web-agri.fr




Grosbois Bastian

Faut-il louer un tank à la laiterie pour plus de tranquillité?

Pour certains, la location est gage de sécurité. En effet, étant propriétaire du tank, la laiterie s'occupe de l'entretien et du dépannage 7 jours sur 7. Si le troupeau évolue et que la capacité du tank ne suffit plus, elle peut aussi l'échanger contre un plus gros sans frais et surtout sans avoir à s'occuper de la revente de l'ancien.



En cas de souci avec le tank et que le lait doit être jeté, la laiterie prend également en charge le dédommagement. Pour autant, tout n'est pas toujours parfait, comme en témoignait récemment Alexandre sur la page des producteurs de lait : « Panne électrique du samedi : pas de dépannage ni de collecte avant lundi, on est obligé de jeter plus de 2 000 litres de lait. » L'éleveur qui est pourtant locataire s'insurge : « On sera bien évidemment remboursé mais c'est le fait de jeter le lait qui me rend fou. Les techniciens de la laiterie n'ont trouvé aucune solution, c'est le problème de la location : je ne peux pas faire intervenir quelqu'un d'autre qui aurait pu régler le souci et surtout plus rapidement ».



#Traite #Bâtiments_d_élevage #Lait #Laiterie #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr





Grosbois Bastian

Investir dans la robotisation: un enjeu économique

La taille du troupeau est un critère de choix primordial. Un coût qui varie de 14,50 à 39,13 €/1 000 l selon la taille du troupeau. Si un robot de traite peut convenir à un troupeau de taille moyenne en n’installant qu’une stalle, un automate d’alimentation est lui plus adapté au troupeau important. Pour ces outils en plein développement, l’étude menée par les chambres d’agriculture du Grand Ouest met en évidence un coût d’investissement et de fonctionnement de 14,50 €/1 000 l pour un troupeau de 800 têtes, contre 39,13 €/1 000 l sur une exploitation de 150 bêtes. « La saturation de l’outil dépend de nombreux critères, tels que la complexité de la ration ou la fonctionnalité du robot. Mais dans la réalité, on constate que la saturation n’est pas atteinte sur de nombreux robots », indique Arnaud Bruel l’un des auteurs de l’étude et conseiller bâtiment à la chambre d’agriculture des Pays de la Loire.



#Traite #Robot_de_traite #Alimentation_animale #Robotique_en_élevage #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr

www.web-agri.fr




Grosbois Bastian

Faut il robotiser la traite ou l'alimentation?

Choisir entre l’automatisation de l’alimentation ou la robotisation de la traite peut s’avérer un vrai dilemme sur une ferme laitière. Pour être sûr de faire le bon choix, un audit avec un conseiller spécialisé peut permettre d’y voir plus clair.



Une étude des chambres d’agriculture du Grand Ouest met en évidence un gain de temps plus important en automatisant l’alimentation plutôt qu’en robotisant le traite. Elle inclut dans ce raisonnement le temps d’observation du troupeau, le fameux "œil de l’éleveur". « Certains éleveurs utilisent le gain de temps du robot de traite pour observer leur troupeau mais d’autres le réinvestissent dans d’autres ateliers. Attention dans ces cas là à la qualité du lait », prévient Valérie Brocart du service lait de l’Idele. Ce constat doit aussi être adapté au cas par cas. Sur une ferme où le processus d’alimentation serait déjà optimisé au maximum, la robotisation de la traite pourrait s’avérer plus avantageuse. Au-delà du gain de temps, la pénibilité de la tache doit entrer en ligne de compte. L’alimentation est aujourd’hui largement mécanisée alors que la traite reste une tâche manuelle. En forme sociétaire ou avec des salariés, l’astreinte des week-ends est également à étudier. Techniquement, l’alimentation est plus simple à déléguer que la traite, et la ration des génisses peut être préparée le vendredi pour le reste du week-end. Dans ce type de situation, la traite robotisée a un certain avantage.



#Traite #Robot_de_traite #Alimentation_animale #Robotique_en_élevage #Elevage



SOURCE: www.web-agri.fr

www.web-agri.fr




Kouzawo Doh Koffi Daniel

Reception de soja suivi du traitement

#Traitement du soja biologique





Kouzawo Doh Koffi Daniel

SOYCAIN TOGO

#Traitement (triage, calibrage.....)du soja Bio en zone avant le chargement.





Bomboma Jean

Les tourteaux de soja ont une teneur en huile résiduelle de 7 à 12%, selon le type de traitement

L'huile est obtenue par des processus purement mécaniques sans utilisation de produits chimiques.



La teneur en protéines dans les tourteaux de soja se situe entre 42 et 49%. L'humidité est d'environ 9% et, en raison de la faible teneur de l'huile et en humidité des tourteaux, le temps de stockage est de plusieurs mois dans des conditions appropriées. Nos tourteaux de soja ont une teneur en protéines de 47 à 49% après l'extrusion. La teneur nette en huile est d'environ 7,0%, la teneur en fibres d'environ 3,5% et la teneur en humidité d'environ 6 à 7%.

#Conseil_agronomique #Semis #Traitement #Soja



www.talkag.com

hal.archives-ouvertes.fr

hal.archives-ouvertes.fr




Bomboma Jean

Différence entre l'extrait de soja et les tourteaux de soja

Les ferrailles extraites de soja ont une teneur en huile résiduelle de 1 à 3%.



Pour obtenir une faible teneur en huile résiduelle, un solvant chimique (hexane) est utilisé. Selon la qualité, la teneur en protéines varie de 42% (grains crus) à 48% (grains décortiqués). En raison de la forte humidité (environ 13%), le stockage pendant plus de 2 mois est problématique, surtout en été. Les grains grillés ont de l´huile résiduel entre 18 et 22%. La teneur en protéines varie de 36 à 40%, l'humidité est d'environ 9%. En raison de la teneur élevée en graisse, temps de stockage est limité.

#Conseil_agronomique #Semis #Traitement #Soja



www.talkag.com

hal.archives-ouvertes.fr





Bomboma Jean

Différentes méthodes de traitement et leur impact sur le soja

Méthodes de traitement soja sont très appréciables et sont minutieusement adaptables si nous respectons les étapes.



Pour l’extraction, elle se fait par chauffage à la vapeur, décorticage, mélange et extraction au solvant, l'extrait de soja est produit. Grillage : le soja grillé est produit en chauffant du soja cru, d’où le grillage est pressage : les tourteaux de soja sont faits par décorticage, chauffage et pressage. L’extrusion : les tourteaux de soja sont obtenus par écrasement, décorticage éventuel, extrusion et pressage.

#Conseil_agronomique #Semis #Traitement #Soja



www.talkag.com

hal.archives-ouvertes.fr

hal.archives-ouvertes.fr




Bomboma Jean

Le soja français a tout bon et qualifié d’une culture indispensable aux êtres humains

Il est important de rappeler qu’il est non-OGM, car sur le territoire français, la culture d'OGM est interdite. Comme nous savons que de nombreuses interrogations se posent autour de cette culture, il nous a paru essentiel d’y répondre.



De l’agriculteur jusqu’aux produits alimentaires, chaque acteur met tout en œuvre pour garantir un soja de qualité, bon pour les Hommes, nos animaux et l’environnement. Rencontrez Didier Gorse, producteur du Sud-Ouest, Xavier Grosjean, éleveur de vaches montbéliardes, et tous les acteurs qui transforment le soja français en tourteaux, tofu, jus, desserts, plats cuisinés... Chacun a voulu témoigner de son travail et mettre en avant les savoir-faire français au service d’une alimentation de qualité.

#Conseil_agronomique #Semis #Traitement #Soja



www.talkag.com

hal.archives-ouvertes.fr

hal.archives-ouvertes.fr




Bomboma Jean

Optimiser l’écartement et la densité de semis du tournesol

Lors du semis, le choix de l’écartement et de la densité de semis sont déterminants car ils conditionnent la couverture du sol et par conséquence l’alimentation du tournesol.



Objectif, éviter la concurrence entre les plantes, mieux exploiter les réserves du sol et capter au maximum l’énergie solaire. Au final, l’écartement optimum se situe à 45 cm avec un objectif de 60 à 80 000 pieds/ ha et permet un gain de rendement de près de 6 q/ha par rapport à un écartement de 80 cm.

#Conseil_agronomique #Semis #Préparation_du_sol #Traitement #Tournesol



www.talkag.com

www.gnis-pedagogie.org

www.gnis-pedagogie.org




Bomboma Jean

Préférer un semis précoce du tournesol

Le semis doit s’effectuer dans un sol suffisamment ressuyé et réchauffé afin d’assurer une levée rapide et régulière et moins exposée aux agents extérieurs tels que les oiseaux, les limaces et les ravageurs du sol.



Quand ces conditions sont réunies, un semis précoce permet d’avancer la maturité, avec une récolte dans de bonnes conditions, avant le retour des pluies. Par l’allongement du cycle du tournesol, le semis précoce est un facteur de productivité. Les semis précoces favorisent des rendements plus élevés.

#Conseil_agronomique #Semis #Préparation_du_sol #Traitement #Tournesol



www.talkag.com

www.gnis-pedagogie.org

www.gnis-pedagogie.org




Bomboma Jean

Assurer un enracinement profond et puissant au tournesol

Le tournesol est une plante à racine pivotante et à cycle court. C’est une culture exigeante vis-à-vis de la structure du sol.



Tout obstacle à son développement peut lui faire perdre des quintaux. Pour Arnaud Sourdin, expert technique tournesol Syngenta, « le développement d’un système racinaire puissant est une des clés pour la réussite de la culture du tournesol car il contribue à l’efficacité d’absorption de l’eau et des éléments minéraux ». En effet, le pivot en conditions favorables peut descendre à 3 mètres de profondeur. Le tournesol développe également un abondant chevelu racinaire dans l’horizon 0-40 cm et l’élongation journalière des racines dans un environnement favorable peut atteindre 70 kilomètres par hectare. Si toutes ces conditions sont réunies, la plante sera vigoureuse et dans de bonnes dispositions pour mettre en place ses composantes de rendement. L’objectif du travail du sol précédant le semis est donc de favoriser l’ancrage du pivot et l’installation d’un chevelu racinaire dense.

#Conseil_agronomique #Semis #Préparation_du_sol #Traitement #Tournesol



www.talkag.com

www.gnis-pedagogie.org

www.gnis-pedagogie.org




Bomboma Jean

La densité de semis du tournesol doit être adaptée aux conditions de levée attendues et à la contrainte hydrique

Un seul traitement fongicide est autorisé contre le mildiou (Apron XF à base de métalaxyl-M ou méfénoxam). Il n’est pas obligatoire et son utilisation systématique peut conduire à une généralisation des résistances.



Pour les variétés dites RM8 et RM9 résistantes à la plupart des races de mildiou, préférez les semences non traitées notamment dans les secteurs sans attaques significatives ces dernières années. En Charente et Charente-Maritime, préférez des semences traitées pour les variétés dites RM8 en raison de la présence dans ce secteur de la race 334 à laquelle ces variétés sont sensibles.

#Conseil_agronomique #Semis #Préparation_du_sol #Traitement #Tournesol



www.talkag.com

www.terresinovia.fr

www.terresinovia.fr




Traore Phénix Mensah

Il est possible de traiter préventivement les plants de sésame, dès apparition des premières fleurs.

Le parasitisme fongique, Jusqu'à présent, n'amène pas de dégât notable sur sésame en Afrique Occidentale, bien que des fontes de semis soient observées épisodiquement.



Des dégâts d'insectes importants sont à signaler dans les culture de sésame: Antigastra catalaunalis (chenille enrouleuse détruisant le bourgeon terminal) et Asphondylia sesami (mouche pondant dans les ovaires, et qui provoque la formation de gales au niveau des capsules dans lesquelles l'insecte continue son développement jusqu'au stade adulte) sont les plus dangereux. Il est donc possible de traiter préventivement, dès apparition des premières fleurs, au moyen de produits insecticides. Généralement un seul traitement est suffisant. De façon pratique, la disponibilité en pulvérisateurs et produits insecticides dans les zones cotonnières; rend aisé le traitement. On a observé que la précocité des semis permettait de contrôler, en partie, les attaques en décalant la période sensible de la plante (floraison) et le pic de développement des insectes et champignons (septembre, au Burkina-Faso). A contrario, pour des semis tardifs, la floraison risque de coïncider avec les pullulations les plus dangereuses, difficilement contrôlables, à cette période, en raison des pluies importantes; qui rendent l'efficacité des traitements aléatoire. D'autres maladies, virales ou mycoplasmiques (phyllodie, fasciation, virescens diverses) sont de peu d'incidence et ne justifient pas actuellement un traitement spécifique.

#Traitement #Sésame

www.talkag.com

agritrop.cirad.fr

agritrop.cirad.fr




Bomboma Jean

Traite de lait robotisée ou manuelle

Une préférence partagée



Les avis sont partagés en ce qui concerne la traite de lait en Bretagne. D’aucun voit que la traite a assez de contrainte et d’automatisme et d’autres les mordus de technologies qui préfèrent suivre leurs animaux sur des écrans à travers des indicateurs multiples. Rien d’étonnant qu’ils optent pour le robot, une technologie qui existe depuis maintenant 30 ans et qui gagne en fiabilité et en précision à chaque génération. Il est dit que les automates de traite concentrent aujourd’hui 60 % des installations neuves en Bretagne. Peu importe le contexte, certains adorent traire. Profiter de ce moment privilégié avec ses animaux mais aussi avec soi-même. Les traites n’en manqueront pas malgré l’avenu de la technologie robotisée.

#Traite #Lait



www.talkag.com

www.paysan-breton.fr

www.paysan-breton.fr




Grosbois Bastian

Mesures optimales



Le programme herbicide se raisonne en fonction de la nuisibilité du vulpin à la parcelle. En cas de forte infestation, une intervention à l’automne et en sortie d’hiver avec des produits aux modes d’action complémentaires est préconisée. L’alternance des modes d’action évite l’apparition des résistances et garantit l’efficacité du programme. L’herbicide ne crée pas la résistance. Il la révèle en sélectionnant les mauvaises herbes résistantes qui existent à l’état naturel. À l’automne, les herbicides utilisés sont des racinaires applicables en pré-levée ou en post-levée précoce. Le traitement avec Fosburi® intervient dès le stade 1 feuille de la céréale, afin de viser la meilleure efficacité. En situation de résistance aux ALS – ACCase, un programme « double » associe Fosburi® à un autre herbicide. Celui-ci est appliqué au stade 3 feuilles. Remarque : cette stratégie est tributaire des conditions climatiques car les modes d’action sont racinaires. Même si deux interventions ont été réalisées, la surveillance des parcelles est recommandée. En sortie d’hiver, selon la flore en présence, les solutions de la gamme Mesomaxx s’appliquent dès la reprise de croissance de la culture, avec une hygrométrie supérieure à 60 %, en absence de gel et en respectant les bonnes pratiques de pulvérisation.

#Traitement

#Désherbages

www.bayer-agri.fr

www.bayer-agri.fr /fileadmin/_processed_/2/c/csm_CPP-etape3_310_290_404e44454a.jpg

www.bayer-agri.fr




Traore Phénix Mensah

Formation producteurs utilisation extraits neem et appareils traitements

www.youtube.com




Traore Phénix Mensah

Biopesticides – Traitement du coton avec neem et piment

www.youtube.com




Pichon Gilbert

John Deere 5090-m Traitement du blé 2015 [GoPro]

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Traitement !

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Une Salle de Traite à 20€ ! / Je vous emmène chez Tom

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Un hangar pour ma CUMA : terrassement et traitement du sol

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Produits Bio Pour traiter

www.youtube.com