Voir plus de contenu

ou


Bomboma Jean

La récolte de manioc demande beaucoup de travail et est effectuée à la main

La récolte est plus facile lorsque le sol est sablonneux ou pendant la saison des pluies.



En revanche, lorsque le sol est lourd ou pendant la saison sèche, il faut creuser autour des racines pour les libérer du sol et ensuite soulever la plante. Un jour avant la récolte, on coupe le sommet des plantes à 40-60 cm au-dessus du sol et on les empile à côté du champ. À partir de ce matériel, on sélectionne les tiges pour les prochains semis. On enlève la terre qui reste sur les racines avec la main. Cela doit être fait soigneusement pour éviter d’abîmer ou d’enlever la peau protectrice des racines.

#Conseils_agronomiques #Moisson #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.istrc.org







Bomboma Jean

Date de la récolte sur les parcelles du manioc

Les variétés de manioc qui arrivent rapidement à maturité peuvent être récoltées après 7 mois, tandis que celles qui mettent plus de temps seront prêtes après 12 mois.



La phase la plus appropriée pour la récolte débute lorsque les feuilles jaunissent et tombent, lorsque les racines arrivent à maturité. Il est recommandé de récolter le manioc dès qu’il est mûr. Si on laisse les tubercules dans le sol pendant une période prolongée, elles perdent en qualité et deviennent ligneuses à cause de l’hydrolyse de l’amidon en sucres. Il faut faire attention à ne pas abîmer les tubercules pendant la récolte. Les racines endommagées sont plus sensibles aux attaques de champignons et à la pourriture.

#Conseils_agronomiques #Moisson #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.istrc.org

www.istrc.org




Bomboma Jean

Rotation des cultures sur les parcelles du manioc

Planter du manioc en continu dans le même champ année après année entraîne la prolifération des maladies et des nuisibles, la diminution des rendements et l’échec des cultures.



Pour éviter cela, les agriculteurs biologiques doivent attendre au moins deux ans avant de replanter du manioc dans un même champ et doivent établir un système de rotation des cultures. En général, un système de rotation améliore la fertilité du sol, réduit l’érosion et permet de contrôler les maladies et les nuisibles. Une rotation de cultures appropriée dépend de différents facteurs tels que les conditions climatiques, la demande du marché, ainsi que les compétences et les objectifs des agriculteurs.

#Conseils_agronomiques #Rotation_de_culture #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.istrc.org

www.istrc.org




Bomboma Jean

Semis du manioc : mode des cultures intercalaires dépend des conditions environnementales

Dans les cultures intercalaires complexes, composées de trois ou de quatre cultures, de bons rendements ont été obtenus avec les combinaisons suivantes :



Maïs - Manioc - Melon ; Maïs - Arachides - Manioc ; Maïs - Manioc - Gombo - Niébé ; Maïs - Igname - Manioc ; Maïs - Haricots - Manioc. Un mélange complexe améliore la suppression des mauvaises herbes, réduit la température du sol, retient l’humidité de la couche arable et produit plus de matière organique qu’une monoculture ou un mélange simple. Les nutriments perdus à cause de l’érosion sont également moins important avec un mélange complexe qu’avec un mélange simple.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.istrc.org

www.istrc.org




Bomboma Jean

Semis du manioc : mode des cultures intercalaires dépend des conditions environnementales

En général, les agriculteurs intègrent le manioc dans des systèmes de cultures mixtes, simples ou complexes, avec des légumes tels que l’amarante et le gombo, avec des cultures de plantations telles que la noix de coco, le café et le maïs ou avec des légumineuses comme le niébé et l’arachide. Le mode des cultures intercalaires dépend des conditions environnementales, des préférences alimentaires et des conditions du marché local.



Une méthode simple consiste à mêler seulement deux cultures que les agriculteurs choisissent en fonction des différents rythmes de croissance et du temps d’attente avant la maturité. Par exemple, le manioc est une culture de longue durée qui atteint la maturité 9 à 18 mois après avoir été planté. Il est donc cultivé en parallèle avec une culture de courte durée atteignant la maturité en 2 ou 5 mois, comme le maïs, le niébé, l’arachide, le gombo et le melon. Ces cultures arrivent à maturité lorsque le manioc a fini de développer ses feuilles supérieures, il ne rencontre donc aucune compétition lorsqu’il commence à développer ses racines.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici :



www.istrc.org

www.istrc.org




Bomboma Jean

Semis du manioc : Cultures intercalaires

Étant donné que le développement initial du manioc est lent, un système de cultures intercalaires pendant les prémices du développement du manioc est faisable et aide à réduire l’érosion du sol.



Toutefois, les agriculteurs doivent considérer le fait que le manioc n’entre pas en concurrence avec les autres cultures et qu’il peut être placé à l’ombre de cultures plus hautes, comme le maïs. Ainsi, il est important de tenir compte du développement des branches du manioc et des autres cultures dans un système de cultures intercalaires pour s’assurer qu’il y ait assez d’espace entre elles. En outre, le manioc peut souffrir de la compétition autour de l’eau et/ou des nutriments. Il faut donc prêter une attention particulière aux espèces des cultures intercalaires qui ont différents systèmes de racines et différents besoins en nutriments.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.istrc.org





Bomboma Jean

Adopter un mode d’ensemencement du manioc approprié en fonction du type de sol

Les pousses de manioc peuvent être plantées à la main en position verticale, inclinée ou horizontale selon le type de sol.



Plus le sol est sec, plus la tige doit être enfoncée en profondeur. La méthode verticale est plus appropriée pour les sols sablonneux et consiste à enfouir la tige dans la terre au deux tiers de sa longueur. La méthode inclinée est plus appropriée dans un sol loameux et consiste à planter la tige avec un angle de 45°. La méthode horizontale est recommandée pour les climats secs et consiste à placer la tige entière dans le sol, en position horizontale, à une profondeur de 5 à 10 cm. L’espace entre les plantes de manioc dépend de plusieurs facteurs tels que la variété utilisée, le type de sol, la fertilité du sol, la disponibilité en eau ainsi que le type de système de culture pratiqué (monoculture ou culture intercalaire). Si le manioc est cultivé seul, il faut laisser une distance d’1 mètre entre les plantes. Si le manioc est cultivé en culture intercalaire, la distance entre les cultures doit être de 1 à 4 mètres en fonction du développement des branches du manioc et des autres cultures pour être sur que l’espace est suffisant pour les plantes.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



astucesagriculture.blogspot.com





Bomboma Jean

Semis du manioc : Sélection d’une date de semis appropriée

Pour obtenir les meilleures pousses et le meilleur développement à partir des boutures de manioc, les aspects suivants sont recommandés :



Ensemencer le manioc tôt, au début de la saison des pluies, assure une repousse saine et un bon établissement de la plante. Cela permettra à la plante de supporter les attaques des maladies et des nuisibles plus tard dans la saison. Lorsque les tiges de manioc sont coupées en petites boutures pour les semis, chacune doit faire entre 20 et 30 cm de long et avoir entre 5 et 8 nœuds d’où les pousses et les racines partent. L’intervalle laissé entre la coupe des boutures et la mise en terre doit être aussi court que possible pour éviter une déshydratation et une mauvaise performance. Plonger les boutures dans de l’eau chaude (50 °C) en mélangeant une même quantité d’eau bouillante et d’eau froide pendant 10 minutes, juste avant de les planter, pour éviter une attaque de nuisibles logés dans les tiges.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



astucesagriculture.blogspot.com





Bomboma Jean

Préparation de semis de bonne qualité des parcelles de manioc

Attacher les tiges en bouquet et attendre au moins 10 jours avant de les planter. Les tiges récoltées peuvent être stockées pendant deux mois dans un endroit sec, aéré et à l’abri des rayons du soleil, jusqu’à ce que le moment d’ensemencer arrive.



Une méthode simple pour conserver les tiges consiste à les disposer verticalement à l’ombre d’un arbre, en enterrant la partie la plus vieille de la tige dans le sol. Le sol doit être humide pour maintenir les tiges en vie tandis que des feuilles se forment sur les parties supérieures des tiges. À la fin du stockage, jeter les parties hautes et basses des tiges, utiliser la partie centrale en guise de bouture. Une autre méthode, principalement utilisée dans des conditions froides, consiste à conserver les tiges dans des tunnels souterrains, à l’abri de l’eau. Les tiges sont placées dans le tunnel sur une couche de paille sèche, avant d’être recouvertes par une seconde couche de paille et de terre.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.pourlascience.fr





Bomboma Jean

Recommandations pour sélectionner de bonnes boutures de manioc

Sélectionner le matériel végétal à partir de plantes saines de manioc plus anciennes, âgées de 8 à 18 mois, à rendement élevé. Les plantes de manioc saines possèdent des branches et des tiges robustes, un feuillage luxuriant, et ne sont pas ou peu abîmées par les maladies et les nuisibles.



À partir de chaque plante, sélectionner la partie brune située au milieu de la tige pour en faire une bouture. La tige doit avoir une épaisseur de 2 à 4 cm. Ces parties germent très bien et assure le développement d’une plante vigoureuse, contrairement aux parties vertes du sommet de la tige. Les boutures faites à partir des parties vertes au sommet de la tige ou au pied de la tige ne sont pas adaptées. Elles se déshydratent très rapidement, elles produisent des pousses en mauvaises santé et sont facilement endommagées par les nuisibles et les maladies.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.pourlascience.fr





Bomboma Jean

Préparation de la terre et du lit de semence du manioc

Lorsque l’on cultive du manioc, il est important de travailler la terre pour ameublir le sol, améliorer le drainage et permettre aux racines de se développer plus facilement.



Le niveau de travail au sol nécessaire pour un champ de manioc dépend principalement du type de sol et du drainage du site choisi. Dans les régions avec un sol mince ou avec un sol argileux faiblement drainé, il est important de faire des monticules ou des billons sur lesquels le manioc sera planté pour favoriser un meilleur développement de ses racines et de meilleurs rendements. Dans les sols sablonneux, seul un minimum de labour est nécessaire, le manioc peut être planté à plat sur le sol puisque celui-ci est suffisamment meuble pour permettre le développement des racines. La multiplication du manioc se fait en semant des petits morceaux de tige (boutures). Le développement du manioc et le rendement dépendent de la qualité de ces boutures. Certaines maladies et certains nuisibles du manioc s’attaquent aux tiges. Sélectionner des boutures saines réduit leur prolifération et les dommages qu’ils entraînent.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Semis #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.pourlascience.fr

www.pourlascience.fr




Bomboma Jean

Manioc : Sélection d’une zone de plantation appropriée

Le manioc résiste à la sécheresse, peut pousser sur des terres humides et peut fournir des rendements élevés sur des sols pauvres, où des autres cultures ont échoué.



Toutefois, les rendements élevés sont obtenus dans des régions avec un sol loameux et bien drainé, où la pluviométrie annuelle est régulière et se situe entre 1 000 et 1 500 mm, avec des conditions climatiques chaudes et humides. Le meilleur site pour planter du manioc doit être plat ou en pente douce. Les pentes raides sont soumises à l’érosion et ne sont donc pas appropriées pour la culture du manioc. Les vallées et les creux ne sont pas recommandés, car ils peuvent provoquer des engorgements. Le manioc est sensible aux engorgements et les sols lourds ne permettent pas aux racines de se développer.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.pourlascience.fr

www.pourlascience.fr




Bomboma Jean

Développement du manioc sur nos parcelles : Habilité à se développer rapidement

Les variétés se développant rapidement, c’est-à-dire celles dont les racines tubulaires gonflent très vite, peuvent mieux entrer en compétition avec les mauvaises herbes que les variétés à maturité plus tardive. Ces variétés sont également plus adaptées aux régions arides avec des pluies courtes.



Habilité à être stocké dans le sol. Les variétés capables de conserver leur tubercule longtemps et dans de bonnes conditions après être arrivé à maturité sont préférables. Une bonne conservation dans le sol laisse plus de temps avant de commencer la récolte et réduit ainsi la durée des problèmes de stockage des racines fraîches après la récolte. Résistance aux mauvaises herbes locales, aux nuisibles et aux maladies. Les variétés pouvant tolérer les maladies et les nuisibles courants de la région sont préférables.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.pourlascience.fr



www.pourlascience.fr




Bomboma Jean

Manioc : Variétés riches en matière sèche et qualités nutritionnelles

Les variétés de manioc développant des tubercules contenant plus de 30 % de matière sèche constituent des produits de bonne qualité et sont plus rentables lorsqu’elles sont destinées à la transformation.



La variété choisie doit pouvoir être adaptée aux multiples utilisations comme l’alimentation, les aliments pour animaux et l’industrie alimentaire. Les variétés que l’on préfère en général sont celle avec de savoureuses racines pour la consommation des ménages, qui se conservent bien pour la transformation et produisent assez de fourrage pour les animaux.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.pourlascience.fr

www.pourlascience.fr




Bomboma Jean

Manioc : Recommandations pour sélectionner des cultivars appropriés

Les meilleures variétés de manioc sont celles que les consommateurs préfèrent. Elles poussent vite avec un bon rendement, elles sont facilement stockables dans le sol et elles résistent aux maladies et aux nuisibles principaux. Les critères suivants sont utiles à la sélection des variétés de manioc pour la production biologique :



Bonne adaptation aux conditions locales. Pour adopter la bonne variété, il est important de bien connaître les conditions générales de croissance du manioc en prenant en compte la durée de la saison des pluies, ainsi que les maladies, les mauvaises herbes et les nuisibles les plus courants. Ces informations permettent de déterminer les caractéristiques nécessaires à chaque variété pour se développer.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.pourlascience.fr

www.pourlascience.fr




Bomboma Jean

Variétés adaptées à la production biologique du manioc

En agriculture biologique, la gestion des cultures commence en offrant aux plantes de bonnes conditions de croissance en améliorant la fertilité du sol et en choisissant du matériel végétal sain. Cela permet à la plante de se développer sainement et de produire de plus grands rendements.



Les variétés de manioc se distinguent selon le potentiel de rendement, la couleur de la chair (blanche ou jaune), le diamètre et la longueur des tubercules, le niveau de résistance aux nuisibles et aux maladies, le temps entre l’ensemencement et la récolte, la qualité à la cuisson et le goût. Certains cultivars prennent 18 mois entre l’ensemencement et la récolte, tandis que d’autres sont prêts à être récoltés après 9 mois. La plupart des cultivars ont été choisis par les agriculteurs selon les conditions de croissance, les rendements et les habitudes culturelles. Dans chaque région, on retrouve des cultivars différents et les agriculteurs en cultivent souvent plusieurs types en même temps dans leur champ.

#Conseils_agronomiques #Variétés #Manioc



Retrouvez le lien de l'article précédent en cliquant ici : www.talkag.com



www.pourlascience.fr

www.pourlascience.fr




Pichon Gilbert

Culture en dérobé du tournesol régions Ouest

Conseils agronomiques



Choix de la variété à disposition



Il faut privilégier les variétés très précoces afin de sécuriser la récolte du tournesol, l’implantation de la culture suivante et de réduire les frais de séchage. Il faut par exemple éviter les variétés oléiques en raison du risque de températures fraîches après la floraison qui peuvent conduire à un taux d’acide oléique en deçà de la valeur généralement contractualisés. En plus de cela, il faut éviter les variétés sensibles au sclérotinia du capitule et choisir des variétés résistantes ou très peu sensibles à peu sensibles au phomopsis.



www.terresinovia.fr



#Régions_Ouest #Variétés #Culture_En_Dérobé #Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture colza

Ravageurs : Pucerons



L’apparition de variétés résistantes sur le marché



La première variété résistante à la jaunisse est disponible sur le marché français depuis 2015. Architect et Angelico ont été inscrites en France par Advanta, puis les variétés Temptation et Delice ont été inscrites par DSV. Allison (Advanta), Coogan (RAGT) et Smaragd (DSV) sont quant à elles inscrites au catalogue européen. Il faut cependant retenir que ces variétés sont résistantes à la jaunisse mais pas aux 2 mosaïques qui peuvent également affecter le colza. Les premiers résultats obtenus avec la variété Architect sont encourageants car cette variété présente moins de plantes atteintes par la jaunisse et la charge virale est plus faible que pour une variété classique. Il est encore trop tôt pour conclure sur la possibilité de ne pas traiter les variétés partiellement résistantes et dans quelles situations.



www.terresinovia.fr



#Variétés_Résistantes #Ravageurs #Pucerons





Viarouge Justine

La récolte des #essais #soja. Ce travail nous permet de caractériser et d’évaluer les #variétés d’aujourd’hui et de demain pour proposer ce qu’on fait de meilleur aux #Agriculteurs ! #soja

#soyproducteurs





Traore Phénix Mensah

Variétés de blé : résistance aux maladies foliaires

www.youtube.com




Traore Phénix Mensah

Recherche Agricoles : l'ISRA propose des variétés à cycle court

www.youtube.com




Pichon Gilbert

Culture colza

Variétés



Variétés commercialisées



Cette liste comporte les variétés de colza commercialisées en 2018



www.myvar.fr



#Variétés_Commercialisées #Colza





Pichon Gilbert

Culture colza

Variétés



Variétés de colza d'hiver proposées à l'inscription au catalogue



Informations Section CTPS colza juillet 2018 - Résultats provisoires Variétés de colza d'hiver proposées à l'inscription au catalogue.



www.myvar.fr



#Variétés #Catalogue #Colza





Pichon Gilbert

Culture colza

Variétés recommandées pour 2018



Une mise à jour de terres inovia des variétés de colza



Ces listes sont élaborées à partir des résultats d’essais de post-inscription conduits par Terres Inovia et ses partenaires en 2018 et antérieurement. Pour bénéficier du progrès génétique, les variétés présentes dans les listes sont inscrites en France depuis maximum 4 ans. Il est à noter que toutes les variétés disponibles sur le marché ne sont pas testées dans le réseau Terres Inovia et ses partenaires. Seules les variétés mises à disposition de Terres Inovia par leur représentant, dans le cadre de leur évaluation de post inscription, sont prises en compte.



www.myvar.fr



#Terres_Inovia #Variétés #Colza





Pichon Gilbert

Culture Féverole

Variétés



Débouchés en fonction des variétés



Les teneurs en protéines et en facteurs anti-nutritionnels, comme la vicine-convicine ou les tanins, sont variables entre variétés. En pratique, toutes les variétés peuvent convenir pour tous les débouchés, en alimentation animale comme en alimentation humaine.



www.terresinovia.fr





#Variétés #Féverole

#Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture Féverole

Variétés



Féverole d’hiver ou de printemps?



La féverole d’hiver présente l’intérêt d’être récolté plus précocement que la féverole de printemps, juste après les blés. Cela limite les risques de stress hydrique et thermique en fin de cycle.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Conseil_agronomiques

#Féverole





Pichon Gilbert

Culture de féverole

Variétés



Une composition variable



La majorité des féveroles cultivées en France est à fleurs colorées. Parmi celles-ci, certaines ont une faible teneur en vicine-convicine. Ce sont les plus intéressantes pour l’ensemble des débouchés. Quelques variétés à fleurs blanches existent, mais représentent un faible pourcentage de la sole, car elles ont une productivité inférieure à celle des fleurs colorées.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Féverole







Pichon Gilbert

Culture du pois

Variétés



Progrès génétiques en pois de printemps



Les variétés très productives et résistantes à la verse sécurisent la récolte. Les variétés de pois cultivées dans les années 1990 et au début des années 2000 étaient toutes très versantes. Elles se plaquaient au sol lors des étés pluvieux, entraînant des pertes de rendement pouvant atteindre 10 q/ha. Aujourd’hui, ces variétés ne sont quasiment plus cultivées. Kayanne (inscrite en 200 les remplace en grande partie (60 % des semis français).



www.terresinovia.fr



#Variétés #Cultures

#Pois





Pichon Gilbert

Culture du pois

Variétés



Variétés à graines jaunes



Parmi les variétés à graines jaunes testées, Safran (2015) a confirmé pour la deuxième année un niveau de rendement élevé, sauf dans le Sud. Cette variété est bien adaptée aux sols de craies. Kayanne, variété leader sur le marché du pois, demeure une valeur sûre, comme Astronaute et Avenger.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Cultures



#Pois





Pichon Gilbert

Culture du pois

Variétés



Les progrès génétiques en pois d’hiver



Les derniers progrès génétiques réalisés en pois d’hiver ont contribué à fournir de nouvelles variétés ayant une résistance au gel importante et une bonne tenue de tige, associées à une productivité élevée. Ces progrès ont pu être évalués sur 11 ans de données CTPS (2004-2015). L’analyse des rendements fait apparaître un progrès génétique de + 1 q/ha/an sur cette période.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Cultures

#Pois





Pichon Gilbert

Culture du pois

Variétés



Variétés des pois d’hiver



Les nouvelles variétés inscrites apportent un progrès sur les trois critères les plus importants (la résistance au gel, la tenue de tige et le rendement). Les variétés des pois d’hiver doivent donc être choisies en fonction de ces critères.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Cultures

#Pois





Pichon Gilbert

Culture du chanvre

Variétés



Un traitement de semences contre la fonte des semis



En culture conventionnelle, un traitement de semences à base de thirame, à 160 g de matière active par quintal, est appliqué pour lutter contre la fonte des semis. Il est toutefois possible de se procurer des semences non traitées, notamment en culture biologique.



www.terresinovia.fr



#Variétés

#Chanvre #Semences_





Pichon Gilbert

Culture du chanvre

Variétés



Un choix variétal fonction du mode de culture



Les variétés de chanvre se distinguent essentiellement par leur précocité. Une large gamme de précocité est offerte dans les variétés françaises. La précocité est mesurée par rapport à la date du stade pleine floraison. Le stade pleine floraison est atteint lorsque 85 % des plantes ont leurs dernières fleurs femelles ouvertes. Le chanvre est cultivé selon 2 modes, le mode battu et le mode non battu.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Semences

#Chanvre





Pichon Gilbert

Culture du chanvre

Variétés



Semences obligatoirement certifiées



Seules les variétés ayant un taux de THC inférieur à 0,2 % sont autorisés à la culture au sein de l'union européenne. Les semences certifiées sont obligatoires. L'utilisation de semences de ferme est rigoureusement interdite. La culture du chanvre est régie par les réglementations françaises et européennes, harmonisées depuis 2004.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Semences

#Chanvre





Pichon Gilbert

Culture du lin oléagineux

Variétés



Des progrès génétiques incontestables



Les performances de rendement en graines ont augmenté de 0,77 q/ha et par an pour le lin d'hiver entre 2002 et 2010. Les performances de rendement en graines ont augmenté de 0,43 quintal par hectare et par an pour le lin de printemps entre 1998 et 2010.





www.terresinovia.fr





#Variétés #Culture



#Lin





Pichon Gilbert

Culture du lin oléagineux

Variétés



Les critères pour bien choisir sa variété printemps ou hiver



Dans le cas du lin d’hiver, préférer des variétés très tolérantes ou tolérantes à l’hiver. Afin d’économiser un régulateur en condition normale de culture, choisir une variété très tolérante à assez tolérante en lin de printemps. Choisir des variétés très tolérantes ou tolérantes particulièrement dans les parcelles qui ont déjà exprimé la fusariose par le passé.



www.terresinovia.fr





#Variétés #Culture

#Lin





Pichon Gilbert

Culture du lin oléagineux

Variétés



Des progrès génétiques incontestables



Les performances de rendement en graines ont augmenté de 0,77 q/ha et par an pour le lin d'hiver entre 2002 et 2010. Les performances de rendement en graines ont augmenté de 0,43 quintal par hectare et par an pour le lin de printemps entre 1998 et 2010.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Culture





#Lin





Pichon Gilbert

Culture du lin oléagineux

Variétés



Les critères pour bien choisir sa variété printemps ou hiver



Pour le lin d’hiver, préférer des variétés tolérantes à l’hiver. Afin d’économiser un régulateur en condition normale de culture, choisir une variété très tolérante à assez tolérante en lin de printemps. Choisir des variétés très tolérantes ou tolérantes particulièrement dans les parcelles qui ont déjà exprimé la fusariose par le passé. Dans les situations peu touchées par la maladie choisir des variétés tolérantes ou assez tolérantes.



www.terresinovia.fr



#Variétés #Culture



#Conseil_agronomiques #Lin





Pichon Gilbert

Culture soja

Choix de variétés



Respecter les réglementations de l’agri bio



La réglementation prévoit l'utilisation de semences provenant d'une production biologique. Toutefois, en l'absence d'une disponibilité suffisante de semences bio sur le marché, une dérogation permet l'utilisation de semences conventionnelles non traitées.





www.terresinovia.fr





#Cultures #Variétés

#Soja #Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture soja

Choix de variétés



Faire attention aux graines fermières



En cas de production sous contrat, vérifiez si le contrat comporte ou non une clause rendant obligatoires les semences certifiées ou s’il comprend une obligation d’analyse pour contrôler l’absence d’OGM ; ne pas utiliser les graines de ferme issues de parcelles ayant été contaminées par le virus de la mosaïque du soja. Dans ce cas, les plantes qui tardent généralement à mûrir ont des graines présentant une pigmentation noire à brune.



www.terresinovia.fr





#Cultures #Variétés

#Soja #Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture soja

Choix de variétés



Autres critères à prendre en compte



Critère de productivité, le critère hauteur d'insertion de la première gousse est à prendre en compte dans la mesure du possible. D'autres caractéristiques doivent être prises en compte pour répondre aux exigences particulières mentionnées dans les contrats.



www.terresinovia.fr





#Cultures #Variétés



#Soja #Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture soja

Choix de variétés



La teneur en protéines, facteur prépondérant en alimentation humaine



La teneur en protéines est un critère de plus en plus important pour les industriels de l'alimentation humaine. Ils souhaitent disposer de graines à teneur en protéines élevée (supérieure ou égale à 40 %). L'importance de ce critère est donc dépendante du débouché ciblé.



www.terresinovia.fr



#Cultures #Variétés



#Soja #Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture soja

Choix de variétés



Opter pour une bonne tenue à la verse et éviter des variétés sensibles au sclérotinia



Une bonne tenue à la verse facilite la récolte des gousses basses et permet de limiter le développement du sclérotinia dans les régions concernées. Afin de ne pas laisser cette maladie s'installer durablement dans vos parcelles éviter, surtout en irrigué, les variétés sensibles au sclérotinia. Seules les variétés des groupes I et II sont caractérisées pour cette maladie.



www.terresinovia.fr



#Cultures #Variétés

#Soja #Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

Culture soja

Choix de variétés



Choisir le groupe de précocité adapté à la région et à la date de semis



Le choix du bon groupe de précocité garantit l'expression du potentiel de la variété. Il dépend de la région et de la date de semis. Divers paramètres climatiques conditionnent le développement du soja. Un groupe trop tardif induit un cycle trop long et de mauvaises conditions de récolte dues à une maturation retardée. un groupe trop précoce conduit souvent à une productivité moindre.



www.terresinovia.fr



#Cultures #Variétés

#Soja #Conseil_agronomiques





Pichon Gilbert

La puissance des variétés - 2018

www.youtube.com