Bastian Grosbois


Nom complet:
Genre:
Pays:
Ville:
Page: https://www.talkag.com/page/?@bloggueur-soycain

VACHE ANGUS, LA RACE BOVINE À VIANDE LA PLUS RECOMMANDÉE

L’élevage bovin se caractérise par une grande diversité de races bovines. Lorsqu’on parle de bonne viande, immédiatement nos pensées vont au choix des morceaux, à sa cuisson, etc. Nous pensons assez rarement à nous renseigner sur la race de la bête, où l’on a découpé la pièce de bœuf. C’est pourtant important, dans la mesure où il existe différentes races de qualités de viande. Dans ces quelques lignes, nous vous parlerons de la race bovine à viande la plus demandée au monde. Il s’agit de la vache Angus.


Présentation de la race Angus

Qu’elles soient destinées à produire de la viande ou du lait, les races bovines sont toutes uniques. Leur terroir d’origine, leur taille et leurs caractéristiques physiques, leurs qualités bouchères, ainsi que leurs capacités d’élevage sont les principaux éléments qui définissent une race. On dénombre de nos jours, plus de 70 espèces bovines dans le monde, avec pas moins de 25 races françaises : Charolaise, Limousine, Blonde d’Aquitaine, Rouge des Prés, Salers, etc.

Les bovins de race Angus, y compris la vache Angus, sont d'origine Écossaise. Il existe deux couleurs de robe pour cette race à savoir : le noir uniforme et le rouge uniforme. La vache Angus s’engraisse très vite à l’herbe. Les veaux croissent assez rapidement et montrent une bonne efficacité alimentaire. Leurs carcasses classées parmi les meilleures catégories, est réputée pour leur viande naturellement persillée, d’excellente qualité. En réalité, l'Angus est le fruit d’un métissage de race à la robe foncée et sans corne, réalisé au 16ème siècle. Raison pour laquelle cette race ne possède naturellement pas de corne.

La vache Angus possède une taille moyenne de 135 cm pour un poids compris entre 650 et 700 kg. Sa stature est plutôt imposante. C’est dû à ses pattes un peu courtes. C’est une race très sociable et docile. Considérées comme moyenne, sa morphologie ainsi que sa corpulence naturelle sont loins des standards des Charolaises et Limousines.


L’Angus : Pourquoi sort-elle du lot?

Il existe de nombreuses espèces plus ou moins connues, destinées à la production de viande. Les races de qualité, c’est pas ce qui manque. Selon le climat, le type de sol et de pâturage, l’alimentation et la durée d’élevage, etc., l'animal donnera une viande aux caractéristiques différentes. Parmi les recommandations des spécialistes, trois races reviennent le plus fréquemment: L’Aubrac, l’Angus et la Blonde de Galice. Pourquoi ces races? Tout d’abord parce qu’elles peuvent faire face à des conditions d’élevage difficiles. Quelque soit votre région, ces races pourront résister aux intempéries climatiques.

La vache Angus, ainsi que ses deux sœurs précitées, sont le fruit d’un élevage en plein air et d’une alimentation saine et naturelle. En ce qui concerne l’angus, elle sort du lot grâce à une alimentation souvent composée d’herbe, de fourrages et de céréales. La plupart de ces composants sont produits sur la ferme par l’éleveur ; ce qui réduit les coûts de production. Grâce à leurs qualités maternelles, les vaches Angus permettent de bons résultats en race pure, produisant à faible coût des veaux particulièrement robustes. Elles sont aussi très bien valorisées en croisement avec des taureaux de races de grand format. Ces différents facteurs lui permettent de produire une viande de qualité gustative.


#Angus #Race_bovine #Elevage_bovin

#Race_bovine

VACHE ANGUS, LA RACE BOVINE À VIANDE LA PLUS RECOMMANDÉE

L’élevage bovin se caractérise par une grande diversité de races bovines. Lorsqu’on parle de bonne viande, immédiatement nos pensées vont au choix des morceaux, à sa cuisson, etc. Nous pensons assez rarement à nous renseigner sur la race de la bête, où l’on a découpé la pièce de bœuf. C’est pourtant important, dans la mesure où il existe différentes races de qualités de viande. Dans ces quelques lignes, nous vous parlerons de la race bovine à viande la plus demandée au monde. Il s’agit de la vache Angus.


Présentation de la race Angus

Qu’elles soient destinées à produire de la viande ou du lait, les races bovines sont toutes uniques. Leur terroir d’origine, leur taille et leurs caractéristiques physiques, leurs qualités bouchères, ainsi que leurs capacités d’élevage sont les principaux éléments qui définissent une race. On dénombre de nos jours, plus de 70 espèces bovines dans le monde, avec pas moins de 25 races françaises : Charolaise, Limousine, Blonde d’Aquitaine, Rouge des Prés, Salers, etc.

Les bovins de race Angus, y compris la vache Angus, sont d'origine Écossaise. Il existe deux couleurs de robe pour cette race à savoir : le noir uniforme et le rouge uniforme. La vache Angus s’engraisse très vite à l’herbe. Les veaux croissent assez rapidement et montrent une bonne efficacité alimentaire. Leurs carcasses classées parmi les meilleures catégories, est réputée pour leur viande naturellement persillée, d’excellente qualité. En réalité, l'Angus est le fruit d’un métissage de race à la robe foncée et sans corne, réalisé au 16ème siècle. Raison pour laquelle cette race ne possède naturellement pas de corne.

La vache Angus possède une taille moyenne de 135 cm pour un poids compris entre 650 et 700 kg. Sa stature est plutôt imposante. C’est dû à ses pattes un peu courtes. C’est une race très sociable et docile. Considérées comme moyenne, sa morphologie ainsi que sa corpulence naturelle sont loins des standards des Charolaises et Limousines.


L’Angus : Pourquoi sort-elle du lot?

Il existe de nombreuses espèces plus ou moins connues, destinées à la production de viande. Les races de qualité, c’est pas ce qui manque. Selon le climat, le type de sol et de pâturage, l’alimentation et la durée d’élevage, etc., l'animal donnera une viande aux caractéristiques différentes. Parmi les recommandations des spécialistes, trois races reviennent le plus fréquemment: L’Aubrac, l’Angus et la Blonde de Galice. Pourquoi ces races? Tout d’abord parce qu’elles peuvent faire face à des conditions d’élevage difficiles. Quelque soit votre région, ces races pourront résister aux intempéries climatiques.

La vache Angus, ainsi que ses deux sœurs précitées, sont le fruit d’un élevage en plein air et d’une alimentation saine et naturelle. En ce qui concerne l’angus, elle sort du lot grâce à une alimentation souvent composée d’herbe, de fourrages et de céréales. La plupart de ces composants sont produits sur la ferme par l’éleveur ; ce qui réduit les coûts de production. Grâce à leurs qualités maternelles, les vaches Angus permettent de bons résultats en race pure, produisant à faible coût des veaux particulièrement robustes. Elles sont aussi très bien valorisées en croisement avec des taureaux de races de grand format. Ces différents facteurs lui permettent de produire une viande de qualité gustative.


#Angus #Race_bovine #Elevage_bovin

#Race_bovine

LES MALADIES NUISIBLES AUX CULTURES DE TABAC

Le tabac est cultivé un peu partout dans le monde. Rien qu’en 2012, la récolte dans 124 pays a donné près de huit millions de tonnes à l'état brut. La culture du tabac est une monoculture drainant les éléments nutritifs du sol et l’appauvrit très vite. C’est une plante sujette à de nombreuses maladies causées par des champignons et des attaques de différents parasites.


Les pratiques culturales du tabac

La culture du tabac se réalise du mois de septembre à la fin du mois de décembre selon les climats et les températures. L’espacement des plantes est de 25 à 30 cm pour que les racines puissent se développer au maximum. Au delà de 20 à 30 jours, il faut retirer le bourgeon terminal de la plante pour limiter sa croissance et donner plus de vigueur aux feuilles. A partir de 5 cm, la plante utilisera ses nutriments afin de développer des boutons floraux. Cela se fera au détriment des feuilles qu’il faudra cisailler avant. La plante commence à montrer les premiers symptômes de maturité, 20 à 30 jours après l’ébourgeonnage. La coupe des feuilles doit se faire en fonction des conditions climatiques. En revanche, avancer la coupe revient à dire qu’on veut du tabac de petite qualité et clair.

Une culture de tabac de bonne qualité est celle dont les feuilles se cueillent à maturité. La récolte débute donc 45 jours après la plantation et peut s’étendre jusqu’à 80 jours. Généralement, elle se fait par feuille mais elle peut se faire aussi en haltère. La culture du tabac se fait sous tissus pour éviter l’excès de lumière sur les feuilles et parvenir à une feuille plus fine, plus élastique et une couleur plus uniforme et adéquate.


Les maladies nuisibles au nicotiana tabacum

La culture du tabac est généralement peu touchée par les maladies et les attaques nuisibles. Seuls les escargots, les pucerons et les limaces sont friands des plants de tabac. Ces ravageurs adorent tout particulièrement les jeunes plants. Le mildiou est une maladie qui peut parfois s'attaquer au tabac d'ornement. Il est repérable grâce à des taches jaunes et marrons qui font leur apparition sur le feuillage. Il est impératif de détruire les jeunes plants qui sont atteints. Afin de prévenir cette maladie, l’on peut utiliser une préparation à base de prêle ou de la bouillie bordelaise.


De nos jours, on sait à quel point les autorités sanitaires Européennes diabolisent le tabac. Ils lui attribuent toutes sortes de maux. Néanmoins, si on écoute certains peuples premiers d'Amazonie, connectés aux plantes, le tabac est une plante avec des vertus médicinales majeures. Elle est capable de soigner, notamment, les addictions. Au finish, tout est question de bon usage, de bon dosage, aussi du fait que la plante soit cultivée bio et utilisée pure.

#Tabac #Culture #Maladies_de_plantes

#Maladies_de_plantes