Mensah TRAORE


Nom complet:
Genre:
Pays:
Ville:
Page: https://www.talkag.com/page/?@dikawullimbatedigasylvestre-wanta

La Chronique des Matières Premières Agricoles: Le caoutchouc au 27 février 2020


Les marchés accusent durement le coup cette semaine, au fur et à mesure que l'épidémie du coronavirus se propage à travers le monde; es-ce vraiment alarmant pour la filière caoutchouc?

L’épidémie de Coronavirus a peut-être soutenu l’industrie des gants en caoutchouc mais c’est un petit marché en comparaison des pneumatiques. Après une hausse le cours du caoutchouc avait clôturé en baisse. Les investisseurs sont effrayés par l’expansion du coronavirus hors de la Chine entrainant les cours du caoutchouc vers le bas. Avec la chute du yen qui a perdu 2% vis-à-vis du dollar – et les craintes que le virus pourrait perturber la production de caoutchouc, pour clôturer à 185,5 yens le kilos, les cours se sont contractés pour atteindre jeudi 180,4 yens ($1,64) le kilo sur le Tokyo Commodity Exchange (Tocom). Même tendance, moins accentuée, sur le marché de Shanghai, les cours passant de 11 720 yuans la tonne à 11 235 ($1603) hier. Au Liberia, Firestone Natural Rubber, filiale du japonais Bridgestone Corporation et plus grande plantation de caoutchouc dans le pays, est pointé du doigt par l’ONG Mighty Earth dans son rapport « Bridge Too Far? Social and Environmental Concerns in Bridgestone’s Liberian Rubber Plantation and a Plan for Remediation », sur les questions du droit du travail et sur son impact sur l’environnement. Selon l’ONG, les rejets d’effluents, non suffisamment traités, de la compagnie contaminent les eaux des rivières, des ruisseaux et des puits. En outre, cinq dirigeants et travailleurs de la plantation Firestone Liberia à Harbel auraient été injustement licenciés sans recours.Côté entreprises, Cooper Tire&Rubber Company a annoncé un bénéfice net de $96 millions pour l’année 2019 contre $77 millions en 2018. Les ventes nettes ont baissé de 2% à $2,753 milliards contre $2,808 milliards en 2018. Le groupe américain s’est déclaré optimiste pour 2020. Quant à Pirelli, les résultats préliminaires indiquent un chiffre d’affaires de €5,32 milliards, en hausse de 2 ,5% sur un an. Le groupe italien a annoncé qu’il se concentrera sur ses produits haut de gamme et prendra des mesures de réduction des coûts pour stimuler une augmentation progressive des marges bénéficiaires au cours des deux prochaines années.
#Chronique_Matières_Premières_Agricoles #Caoutchouc

LIRE AUSSI: La Chronique des Matières Premières Agricoles: Le café au 27 février 2020=>https://www.talkag.com/post/?src=33368

SOURCE www.commodafrica.com

La Chronique des Matières Premières Agricoles: Le café au 27 février 2020


La tonne de Robusta a clôturé hier soir en hausse à $ 1 296; partie de $ 1 289 vendredi dernier à Londres. En revanche, l'Arabica à New York a glissé de $ 1,1025 la livre (lb) en fin de semaine dernière à $ 1,0975 sur la même période.

En fin de semaine dernière les prises de position techniques des fonds et aussi le real, la monnaie brésilienne, qui touchait le fond, à 4,40 pour un dollar; était à la clef des évolutions du cours du café. Actuellement, l'offre d'Arabica lavé de qualité se contracte sur le marché mondial ce qui soutient, globalement, les prix (malgré la faiblesse de la clôture hier soir) et surtout les différentiels ; on puise dans les stocks certifiés des bourses. Au Brésil, les coopératives interrogées par le Conseil national du café lui ont indiqué que le volume de café entreposé dans leurs entrepôts sont au plus bas de ces dernières années. Sur les marchés asiatiques cette semaine, les prix ont augmenté. Au Vietnam, les planteurs se sont vus offrir 32 000 dongs ($ 1,38 ) pour leur kilo de café Robusta contre 31 500 dongs la semaine dernière; les exportations du pays sont estimées totaliser 150 000 t en février, soit un peu plus que les 145 000 t en janvier. Ceci dit, les volumes exportés sont attendus en baisse sur les deux prochains mois, estiment les traders interrogés par Reuters. En Indonésie, la prime a été de $ 350 sur l'échéance mai à Londres pour du Robusta de Sumatra et de $ 250-270 en sus des contrats sur juillet et décembre. Mais les transactions sont très faibles car il n'y a pas de café disponible ; on attend la nouvelle récolte en Indonésie.
#Chronique_Matières_Premières_Agricoles #Café

LIRE AUSSI: La Chronique des Matières Premières Agricoles: Le cacao au 27 février 2020=>https://www.talkag.com/post/?src=33364

SOURCE www.commodafrica.com

La Chronique des Matières Premières Agricoles: Le cacao au 27 février 2020


Les marchés financiers auraient perdu $ 5 trillions cette semaine dans leur pire crash depuis 2008; pour cause le coronavirus. Clôturant hier 27 février au soir à Londres à £ 1 987, partie de £ 2 040 vendredi dernier; la tonne de cacao est redescendue en dessous des £ 2 000 la tonne. A New York, de $ 2 843 la tonne en fin de semaine dernière, les fèves ont terminé hier soir également en baisse à $ 2 745.

Toujours pas de pluie en Côte d’Ivoire, une situation qui peut impacter sur la récolte intermédiaire. En outre, il y a aussi le différentiel de revenu décent ivoirien et ghanéen de $ 400 qui s'appliquera aux fèves de la campagne 2020/21, une situation maintenant la hausse des prix; ce qui sera répercuté sur le consommateur et donc pourrait freiner la demande. Le Groupement des négociants ivoiriens (GNI) s'est fait l'écho cette semaine des craintes des traders locaux qui ont du mal à concurrencer les géants mondiaux du cacao qui travaillent de plus en plus entre eux, mettant d'énormes sommes pour avoir un cacao le plus "propre" et irréprochable possible. Ainsi, les grands chocolatiers comme Lindt, Heshey, Ferrero, etc. achètent de plus en plus du cacao certifié fair trade aux multinationales comme Barry Callebaut, Cargill ou Olam bien implantés dans les deux pays. le prix minimum garanti est de FCFA 825. Les multinationales stockeraient actuellement 200 000 t, selon le Gepex. Toujours en Côte d'Ivoire, les arrivages aux ports d'Abidjan et de sa Pedro ont totalisé 1,511 Mt entre le 1er octobre et le 23 février, selon les exportateurs, en hausse de 0,6% par rapport à la même période en 2018/19. L'ONG Rainforest Alliance-UTZ ont annoncé renforcer leur programme de certification en investissant $ 7,1 millions additionnels pour améliorer la transparence et renforcer les règles d'audit.

#Chronique_Matières_Premières_Agricoles #Cacao

SOURCE www.commodafrica.com