Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

La confusion sexuelle s’étend dans le vignoble

La confusion sexuelle une méthode efficace contre les insectes



L'usage des phéromones sexuelles



En 2017, c'est 70 000 ha de vignes en France, soit 4 % du vignoble qui ont bénéficié d'une protection sexuelle contre eudémis et cochylis (tordeuses de la grappe, petits papillons dont les larves se nourrissent de grains de raisin). La confusion sexuelle est une méthode alternative à l'utilisation d'insecticides et complémentaire d'un contrôle biologique naturel pour la faune auxiliaire présente. Le principe est basé sur une saturation de l'atmosphère par des phéromones de synthèse qui imitent celles des femelles. Les mâles désorientés par cet excès de phéromones ne trouvent plus les femelles pour s'accoupler. La mise en place de cette méthode nécessite une démarche collective des vignerons pour créer des îlots compacts d'au moins 10 ha. La pose d'environ 500 diffuseurs par hectare est nécessaire (un diffuseur couvre une surface d'environ 20 m2). Le coût d'achat des diffuseurs revient à environ 160 €/ha.

#Lutte_biologique_en_Agriculture

osez-agroecologie.org



osez-agroecologie.org


          La confusion sexuelle s’étend dans le vignoble