Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Culture sur buttes

L'historique



La culture sur butte connaît en réalité plusieurs origines intellectuelles, si l’on peut dire, ce qui explique en partie qu’il en existe différents types. La première, que nous apprécions tout particulièrement chez DEFI-Écologique, est en réalité l’application concrète d’une connaissance du fonctionnement du sol, notamment à travers les mycorhizes qui y évoluent. La technique s’attache alors à utiliser les différentes connaissances liées au fonctionnement d’un sol, afin de les mettre en œuvre à travers la réalisation d’une structure, la culture sur butte, qui maximiserait le fonctionnement de ce sol créé de toute pièce (même si en contact avec ce dernier). La deuxième est fondamentalement plus pragmatique et tend à valoriser la production de pseudo-déchets d’un potager ou d’une exploitation pour créer un support de culture cohérent, productif et qui peut s’inscrire dans un schéma de fonctionnement plus proche de celui de l’environnement qui nous entoure. On pourrait ici presque affirmer que c’est une manière de recycler des déchets, techniquement plus poussée que le compostage, puisqu’ils deviennent un réel outil de production. Dès sa genèse, la technique de culture sur butte s’inspira des travaux de Masanobu Fukuoka, mais aussi de ceux moins connus, de Marc Bonfils à Emilia Hazelipp.

#Agro-écologie

blog.defi-ecologique.com



blog.defi-ecologique.com


          Culture sur buttes