Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Un peu d’histoire…

L'histoire de la fertilisation des sols



Depuis toujours les cultivateurs entretenaient leurs terres par l’enfouissement des résidus des récoltes précédentes et l’ajout de fumiers et lisiers de toutes natures. C’est au XIXe siècle que l’on découvre que le rajout de phosphore, dont la présence sous une forme assimilable dans les sols était insuffisante, permettait d’augmenter quantitativement et qualitativement la production nécessaire pour nourrir la population croissante du début de l’ère industrielle. Dans un premier temps, on l’extrait des ossements des champs de bataille. Ensuite, on découvre les gisements de guano. Enfin, les roches phosphatées issues de sédiments marins. Les procédés d’extraction du phosphore nécessitent de l’énergie mécanique et thermique ainsi que l’emploi d’acides pour le solubiliser et le conditionner sous une forme qui le rend disponible pour les plantes. Ceci a conduit à produire un engrais industriel et à délaisser le gisement de phosphore prêt à l’emploi pour les plantes qui était contenu dans les effluents organiques !

#Engrais_bio

blog.defi-ecologique.com


          Un peu d’histoire…