Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Expériences sur les couverts végétaux

Des effets divers sur le fonctionnement du sol



Les couverts stimulent l’activité microbienne du sol



La biomasse microbienne se montre très sensible aux historiques de couverture automnale du sol. La part relative du carbone microbien par rapport au carbone organique total du sol varie en effet de 1,5 % du carbone organique pour le sol nu à 2,5 % pour certaines modalités avec couvert. Le type d’espèce cultivée a un impact important sur ce paramètre. L’activité microbienne, mesurée via le potentiel de minéralisation du carbone et de l’azote en incubation, montre aussi une forte réponse à la présence de couverts. Le potentiel de minéralisation d’azote se révèle beaucoup plus influencé que celui du carbone et montre des résultats très comparables à ceux observés sur la biomasse microbienne avec un potentiel plus élevé pour les couverts de légumineuses.



www.action-agricole-picarde.com



#Couverts_Végétaux




          Expériences sur les couverts végétaux