Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Lutte bio contre le phylloxera

La methode américaine du «Porte greffe»



Le phylloxera (Daktulosphaira vitifoliae) est un insecte piqueur et suceur inféodé à la vigne et apparenté au puceron. Son mode de reproduction par parthénogénèse (division sans fécondation) plusieurs fois par an et sexué une fois par an lui confère une grande capacité de multiplication. Chaque stade de reproduction se spécialise sur une partie de la plante, mais c’est la forme radicicoles (spécialisée sur les racines) issue de la parthénogénèse qui cause la mort de la plante en trois ans seulement. Arrivé dans le sud de la France aux alentours de 1863, le phylloxera se propagea extrêmement rapidement dans le vignoble français et provoqua la perte de plus de 900 000 hectares de culture de la vigne. Une réelle catastrophe pour le secteur ! Suisse, Allemagne, Autriche mais aussi Pérou, Australie ou encore Mandchourie, pour ne citer qu’eux, seront par la suite également touchés par le biais d’échanges commerciaux. C’est avant tout à travers un moyen de lutte biologique et naturel que l’Homme répondit à ce bioagresseur en utilisant la technique dite du « porte-greffe », avec l’utilisation de plants américains qui étaient naturellement résistants au phylloxera. Les moyens de lutte agroécologiques de base ont ici été d’une efficacité incontestable.

#Lutte_biologique_en_Agriculture

blog.defi-ecologique.com


          Lutte bio contre le phylloxera