Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Coucher les végétaux pour un couvert permanent du sol



Quels sont les avantages?



En premier, la limitation de l’évapotranspiration, c’est à dire l’évaporation de l’eau contenue dans le sol, sous l’action du soleil et du vent. La couverture du sol limite fortement ce phénomène et contribue ainsi à garder un sol toujours frais. Un couvert réalisé à l’aide d’un rouleau de ce type permet une meilleure protection contre l’évapotranspiration qu’avec un broya. Un couvert de cet acabit va limiter le phénomène d’érosion et de lixiviation du sol en l’aidant à absorber une plus grande quantité d’eau sans toutes les problématiques de ruissellement de surface. La capacité d’infiltration de l’eau dans le sol en est grandement augmentée. Favorisation de la biomasse du sol (la biomasse est l’ensemble des organismes vivants). La couverture du sol, liée au compostage, augmente sa teneur en humus et accroît la vie micro-organique. De ce fait, la chaîne complète est plus importante. La biomasse d’un tel sol peut être trente fois supérieure à celle d’un sol travaillé de façon conventionnelle. A long terme, cette biomasse modifie la structure du sol, le rendant plus souple, plus léger, plus aérée et permettant ainsi son « non-travail ». Dans le cadre d’une gestion écologique de l’enherbement, l’utilisation d’un couvert permanent peut être délicat mais reste bien plus aisée avec un Rolofaca®. L’utilisation d’herbicides type glyphosate devient résiduelle (voir inutile) permettant, en quelques années, d’améliorer la biologie du sol et une rénovation de l’enherbement.

#Agro_Ecologie

blog.defi-ecologique.com


          Grosbois