Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Agro-écologie en France

L’agriculture bio poursuit son essor en France



Le secteur du bio poursuit son essor en France. Avec 1,77 million d’hectares, il représentait 6,6% de la surface agricole en 2017. Les agriculteurs français parviendront-ils à cultiver 15% de la surface agricole utile (SAU) en bio en 2022? Le défi, inscrit dans la loi Alimentation, est ambitieux. Selon le bilan publié le 1er juin par l’Agence Bio, les terres bio ne représentaient que 6,6% de la SAU fin 2017. Soit un total de 1,77 million d’hectare (dont 29% en conversion), en hausse de 15,6% par rapport à l’année précédente. Un chiffre qui confirme les prévisions divulguées fin février et qui rend confiant le directeur de l’agence. «On est en train de changer de dimension, en particulier sur la question de l’emploi», résume Florent Gulh. «Dans la transformation comme dans la distribution, le bio est pourvoyeur d’emplois, car il nécessite de travailler avec des produits plus fragiles quand l’agriculture conventionnelle utilise la chimie pour conserver les fruits et légumes plus longtemps.» Cette part du bio oscille fortement selon les types de culture. Le taux atteint ainsi 27,9% pour les légumes secs, 19,8% pour les fruits, 19,5% pour les plantes aromatiques et médicinales, mais seulement 2,8% pour les oléagineux, 3,2% pour les céréales, et 6,1% pour les légumes frais.

#Agro-écologie

www.euractiv.fr


          Agro-écologie en France