Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Sur les chemins de l’agroécologie

Combinaison de l’agro-écologie et agriculture de conservation



Les changements apportés par notre agriculteurs



Il décide par la suite de reprendre l’exploitation de son oncle qui était déjà sans labour. C’est ainsi qu’il introduit des légumineuses dans l’assolement pour réduire les achats d’engrais azotés et augmenter l’autonomie. Il a ensuite remplacé les couverts à base d’avoine par des couverts à base de féverole qui sont plus faciles à détruire. De plus, depuis plus de deux ans de suite il ne fait plus la culture du blé sur la même parcelle afin de diminuer les maladies cryptogamiques et les attaques de pucerons. Il installe du coup des rotations longues afin de diminuer les herbicides surtout sur les cultures d'hiver, et épand des déchets verts fournis et broyés par deux paysagistes, ce qui nourrit son sol. Tous ces changements, entre 2008 et 2014, lui ont permis d’installer un système céréalier cohérent en agriculture de conservation des sols. Et en 2015, il décide d’affecter une parcelle de 11 ha à l’agroforesterie. C’est le début de tout.



www.terre-net.fr



#Agroécologie #Agriculture_de_conservation




          Sur les chemins de l’agroécologie