Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Sur les chemins de l’agroécologie

Combinaison de l’agro-écologie et agriculture de conservation



Une pratique qui a ses risques



Ce dernier ne bénéficie pas d’irrigation et en cas de sécheresse, il prend de gros risques sur le rendement. En semis direct, les sols sont plus froids au printemps. Il faut accepter de semer plus tard que les voisins, donc être capable de résister à la tentation de faire comme les autres. Mais il faut dire que les risques d’aléas sur les rendements sont atténués par la réduction des charges (intrants et mécanisation).



www.terre-net.fr



#Agroécologie #Agriculture_de_conservation


          Sur les chemins de l’agroécologie