Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Sur les chemins de l’agroécologie

Combinaison de l’agro-écologie et agriculture de conservation



Les bénéfices qu’il tire



Son système agro-écologique rend des services à l’écosystème. Il favorise les oiseaux de plaine qui nichent au sol. En 2016, un couple d’élanions blancs avait élu domicile sur une parcelle, ce qui est très rare, attiré par les campagnols que les rapaces aiment bien. Il favorise également le gibier et les abeilles. Les couverts ont des fleurs mellifères à plusieurs époques de l’année. Il favorise la diversité floristique, dans et autour de ses parcelles, grâce aux rotations et à la faible fréquence des traitements phytos. La couverture permanente du sol réduit l’érosion et les transferts de polluants. Ceci est très peu connu car, dès qu’il pleut, la Sèvre Niortaise devient marron, la Baie de l’Aiguillon s’envase et les retenues artificielles coûtent cher à dévaser. Il favorise l’atténuation du changement climatique. Ses parcelles affichent 5 % de matière organique grâce à l’absence de travail de sol et l’enfouissement des couverts.



www.terre-net.fr



#Agroécologie #Agriculture_de_conservation


          Sur les chemins de l’agroécologie