-18864 La bioéconomie,

Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

La bioéconomie,

Le grand retour du fumier en Europe



Les initiatives de bioéconomie ne résoudront pas le problème à elles seules, a souligné le commissaire, puisqu’elles sont « une solution partielle aux problèmes qui menacent aujourd’hui la planète ». La stratégie européenne se centre sur une plateforme d’investissement dotée de 100 millions d’euros, afin de rapprocher les bioinnovations du marché et de « réduire les risques pour les investissements privés portant sur des solutions durables ». Des actions pilotes seront aussi lancées afin de favoriser le développement des bioéconomies, via la gestion des déchets ou l’agriculture bas carbone, par exemple. La stratégie reconnait aussi de facto les dangers potentiels de la foresterie et de l’agriculture intensives en créant un système de suivi des progrès dans ces domaines.

L’utilisation des fertilisants issus de la biomasse est une des pratiques que la Commission voudrait voir se généraliser. « Je voudrais vraiment que le fumier soit davantage utilisé comme base pour les fertilisants. Ce serait dans l’esprit de l’économie circulaire. Et si nous parvenons à le faire, cela aura un impact conséquent sur la production et l’utilisation des fertilisants à base de déchets », explique le Finlandais. La stratégie ne s’appesantit pas sur les bioénergies, récemment dénoncées par les protecteurs de l’environnement, qui soulignent qu’elles contribuent à la déforestation et à une hausse des émissions.

#Agriculture_raisonnée

www.euractiv.fr


          La bioéconomie,