Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Agriculture Bio

Plus d’aliments bio pour moins de cancers



En matière de santé publique, la consommation régulière d’aliments bio par l’ensemble de la population pourrait sensiblement réduire les risques de cancer. Telle est la conclusion de cette vaste étude épidémiologique, basée sur la cohorte NutriNet, regroupant environ 70 000 volontaires pendant 7 ans. Les chercheurs du centre de recherche Sorbonne Paris Cité (Inra, Inserm, CNAM et Université Paris XIII) ont analysé les 1 340 cas de cancer détectés dans cette cohorte pendant la période considérée, groupant les participants selon leur mode d’alimentation, de la plus assidue à la bio (plus de 50 % des aliments) à une consommation nulle d’aliments issus de l’agriculture biologique. Résultat : le risque de cancer est réduit en moyenne de 25 % pour les plus grands consommateurs de bio. Ce chiffre atteint même 34 % pour le cancer du sein post-ménopause et 76 % pour les lymphomes (cancers du sang). Cette famille de cancers a été liée, dans le milieu agricole, à une exposition à trois pesticides courants –glyphosate, malathion et diazinon– classés cancérogènes probables pour l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

#Agroécologie

www.euractiv.fr


          Agriculture Bio