Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Tansition agro-écologique

Nouveau revers pour l’interdiction du glyphosate en France



La promesse de sortir du glyphosate d’ici 3 ans ne sera pas inscrite dans le texte de la loi Agriculture et Alimentation. Les députés, qui votaient en deuxième lecture cette vaste réforme visant à réformer les relations commerciales dans le secteur agricole et à promouvoir une alimentation plus saine, ont une nouvelle fois refusé d’approuver l’interdiction du glyphosate. Promise par Emmanuel Macron, l’interdiction du glyphosate d’ici à trois ans n’était toutefois pas initialement inscrite dans le projet de loi du gouvernement. Mais devant l’intensification du débat autour du renouvellement de l’herbicide au niveau européen, la question de l’inclusion de la promesse présidentielle dans le texte législatif s’est invitée dans le débat parlementaire. En mai, les députés avaient une première fois suivi l’avis du gouvernement, opposé à cette interdiction dans le cadre de la loi, et refusé les amendements mentionnant une interdiction de l’herbicide de Montsanto. Le glyphosate, notamment présent dans le Round-Up de Montsanto a fait l’objet d’une véritable bataille de position au niveau européen, où son renouvellement a finalement été approuvé pour cinq ans, au grand dam d’un certain nombre d’États membres, dont la France. À la suite de cette décision controversée, le président français avait pris l’engagement d’interdire plus rapidement le glyphosate en France.

#Agriculture_et_développement_

www.euractiv.fr


          Tansition agro-écologique