-18870 Le futur et l'agriculture

Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Le futur et l'agriculture

Comment analysez le fossé qui s’est peu à peu creusé entre la société et le monde agricole?



Le monde agricole est resté engagé sur un contrat social établi au sortir de la seconde guerre mondiale. À cette époque, tout le monde partageait la même vision du futur : augmenter la production pour répondre aux besoins alimentaires dans un pays largement dépendant d’importations. Aujourd’hui, la société remet en question le fait de produire plus. Par ailleurs, elle n’a plus de vision claire de son futur. Or le contrat social ne se décrète pas. Les grands brainstormings, comme les États généraux de l’alimentation, sont donc très importants pour mettre tout le monde autour de la table. Dire par exemple que la qualité de l’alimentation est une des bases premières de la qualité de vie, c’est fondamental pour construire un nouveau contrat social. Regardez aussi le Grenelle de l’environnement : il a structuré le paysage depuis dix ans. Ces grands moments, où les gens partagent des valeurs, sont très structurants.

#Agriculture_et_développement_

www.euractiv.fr


          Le futur et l'agriculture