Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Amendements

Le paillage se définit par l’action de couvrir le sol avec des matériaux divers.



Cette pratique a pour but de protéger les cultures des intempéries et d’empêcher le développement des herbes indésirables. Les matériaux organiques, en se décomposant auront également pour effet d’enrichir le sol. Au potager naturel, le paillage présente toutefois quelques inconvénients : mis en place trop tôt dans la saison, cette couverture du sol empêchera ce dernier de se réchauffer correctement. Et les rongeurs, mais aussi les limaces, aiment s’y réfugier…Lors de ma formation en maraîchage biologique, nous avions appris à distinguer le paillage du mulch (paillis en français). Un paillage est apporté en une seule fois pour couvrir le sol pour une culture ; alors que le mulch a un objectif plus permanent et nourricier pour le sol (on continuera d’apporter des matériaux régulièrement par dessus), ne permettant ainsi jamais au sol de rester à nu… Mais c’est là plus une question de rhétorique qu’autre chose… Dans la pratique, notre objectif sera bien, quel que soit le terme utilisé, de protéger le sol, tout en le nourrissant… lui conférant ainsi, au fil des apports et des saisons, une fertilité certaine.

#Engrais_verts

www.un-jardin-bio.com


          Amendements