-18997 Ile-de-France

Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Ile-de-France

Comment les sols pollués sont récupérés pour l'agriculture



En 2011, l’Ile-de-France comptait 421 sites pollués.

Les fermes de Gally avec trois autres entreprises ont créé des jardins potagers et « une activité agricole traditionnelle » sur un site dont le sol présente de faibles traces d’hydrocarbures. Il fut donc instauré l'initiative « Une plante zéro pollution »

« Cette plante zéro pollution » est valorisable une fois coupée (une fois par an) énergétiquement ou pour du paillage. D’autres débouchés sont envisagés pour le miscanthus : sa transformation en «parpaing de structure pour faire des murs », son utilisation par « Peugeot pour des pièces d’habitacle ou de structure » et pour « le packaging cosmétique », énumère Bernard Courtin, délégué général de Biomis G3. Cette association fait le lien entre industriels, agriculteurs et territoires et gère l’élaboration des nouveaux produits à partir de la plante. « Il y a plein de lieux pollués ou incultes où on peut faire des choses », réaffirme Xavier Laureau des fermes de Gally. Le « démonstrateur » de Saint-Cyr qui a fêté ses trois ans est prêt à être « déployé ailleurs » Rien qu’en Ile-de-France, les terrains ne manquent pas. Selon le dernier recensement de la direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (DRIEE), cité dans l’exposition du Pavillon de l’Arsenal Capital agricole​*, l’Ile-de-France comptait 421 sites pollués appelant une action des pouvoirs publics et 35.432 sites inventoriés d’anciennes activités industrielles en 2011.

#Agriculture_raisonnée

www.20minutes.fr


          Ile-de-France