Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Commercialisation du Blé

L'espoir d'un regain d'exportations ranime les cours du blé



Les cours du blé coté à Chicago, portés par l'espoir d'exportations plus solides, ont bondi de 3,7% vendredi, entraînant dans leur sillage les prix du maïs et du soja. e sursaut a permis de limiter le repli des cours du blé et du soja sur la semaine et de faire grimper le maïs au-dessus de son niveau de la fin de semaine précédente. Il a été déclenché par un appel d'offres de l'Égypte, premier importateur de blé au monde, pour lequel une offre déposée par des négociants américains semblait être en bonne position. « Il faut encore voir si on peut vraiment décrocher le contrat mais cela signifie dans tous les cas que les prix du blé américain sont descendus suffisamment bas pour être de nouveau compétitifs sur le marché mondial », a souligné Michael Zuzolo de US Global Commodity Analytics. Les agriculteurs américains espèrent depuis plusieurs semaines pouvoir profiter de la récolte russe moins abondante que l'an dernier pour regagner des parts de marchés. Mais les commandes peinent à se concrétiser. « Les exportations la semaine dernière, à 385 047 tonnes, étaient encore médiocres », a remarqué Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors. « Elles devraient s'élever à 615 000 tonnes en moyenne chaque semaine pour atteindre les prévisions de l'USDA », le ministère américain de l'agriculture, a-t-il souligné. Un obstacle persistant reste la récente hausse du dollar face aux devises des pays acheteurs, en particulier la monnaie chinoise, a souligné M. Zuzolo. Cela tend à rendre plus chères les commandes de produits américains pour les acheteurs munis d'autres devises.

#Blé

cdn2.regie-agricole.com


          Commercialisation du Blé