Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

L’oïdium de l’orge

Description de la maladie



L’oïdium est une maladie qui peut être présente sur l’ensemble du cycle culturale de la culture d’orge. On la rencontre sur l’ensemble du territoire français.

Malgré sa forte présence, l’oïdium est nuisible uniquement si elle atteint l’épi.

Elle se manifeste par des touffes blanches, cotonneuses, éparses sur la face supérieure des feuilles, le bord des glumelles et des barbes sur épi, qui tournent au brun et au gris. Des ponctuations noires apparaissent en fin de cycle du champignon.

Les symptômes sont présent dès 3 feuilles, mais surtout entre fin tallage et 2 nœuds.

Les attaques commencent par les feuilles basses puis se développent vers l’épi.

Pendant l'hiver, dès les premières feuilles jusqu'au tallage, un feutrage blanc envahit la surface de la feuille. Du début de la montaison au gonflement, ce feutrage blanc superficiel devient gris et se parsème de points noirs (périthèces).

De l'épiaison à la récolte, la maladie devient grave si elle s'installe sur les épis. Des croûtes blanchâtres à grisâtres se forment sur les glumes

#Orge

#Oïdium

www.agrifind.fr

www.syngenta.fr


          L’oïdium de l’orge