Voir plus de contenu
ou




Grosbois Bastian

Le piétin-verse

Maladie fongique de l'Orge



Description de la maladie



Le risque piétin-verse est largement déterminé par les conditions agronomiques de la parcelle. Son estimation peut être utilement complétée par la prise en compte du climat de la levée jusqu’à début montaison (modèles) et par des observations à la parcelle. Assez ordinaires sur blé, les attaques sont exceptionnelles sur orge et triticale. Deux espèces de piétin verse, caractérisées par leur croissance in vitro lente (Oculimacula acuformis) et rapide (Oculimacula yallundae) coexistent. Oculimacula yallundae est l'espèce majoritaire en France. L’estimation agronomique du risque peut être réalisée dès le semis. On observe généralement les symptômes de la montaison à la maturité. Au niveau de la graine on observe une tache ocellée elliptique. La tache est bordée par un liseré brun diffus. Après avoir soulevé successivement les gaines, on observe un ou plusieurs points noirs sur la tige correspondant à des amas mycéliens (stromas). Au niveau de l'Epi on observe un échaudage de l’ensemble de l’épi présentant une répartition aléatoire dans la parcelle.

•Sur la Tige le plus souvent, on remarque une seule tache, plus rarement deux. La limite de la tache est peu délimitée, diffuse. Elle se situe en général sous le premier noeud.

En générale la Plante présente une verse possible à maturité en cas de forte attaque.

#Piétin_verse

#Orge

www.agrifind.fr

www.terre-net.fr


          Le piétin-verse