Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Viande en crise

La filière défend son bifteck



La consommation baisse en France, les professionnels du bœuf entreprennent des actions



Le recul de consommation touche surtout la viande bovine. En cinq ans, elle a baissé de 6,5% selon les statistiques de l'Institut de l'Élevage. L'annonce par l'Organisation mondiale de la Santé que les viandes rouges sont "probablement cancérogènes", a créé l'émoi en France, premier producteur européen de viande bovine; l'élevage étant jugé responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre a accéléré le désamour. L'émergence des mouvements "vegans" ou carrément anti-viande et anti-élevage, a augmenté le désarroi des éleveurs. Les bouchers ont réagi autour de quelques stars travaillant avec les éleveurs pour remettre au goût du jour les bêtes de race et les viandes maturées. La filière bovine française, dont 15% de la production est exportée, parie aussi sur le Sial pour promouvoir le "french beef, a taste of terroirs", son nouveau slogan en anglais. Une autre innovation porte sur la promotion de l'herbe et de l'élevage extensif. A l'image de l'Irlande, les éleveurs et professionnels de la viande de 22 départements du Massif Central doivent lancer début 2019 une nouvelle marque de viande environnementale et équitable.



www.pleinchamp.com



#Viande_en_crise #Elevage_de_boucherie #Bovins


          Viande en crise