Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Perturbateurs endocriniens

La demande de Ségolène Royal



Bruxelles doit revoir son projet en vue de mieux protéger la santé et l’environnement des citoyens.



Cette dernière souhaite que le projet soit amélioré sur quatre points clés et demande à l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation) d’accélérer le travail d’identification des perturbateurs endocriniens en expertisant vingt substances sur trois ans.





www.lafranceagricole.fr





#PerturbateursEndocriniens #ANSES #SégolèneRoyal