Voir plus de contenu
ou




Traore Mensah

Les herbicides dans l’agriculture en Afrique: Que doit savoir l’agriculteur africain sur glyphosate?



Le glyphosate ou encore Roundup, principalement utilisé pour détruire les adventices, (mauvaises herbes), a fait couler beaucoup d’encre, suscitant quelques fois des débats controversés. L’agriculture africaine n’est pas du reste des utilisateurs du glyphosate. Mais les agriculteurs sont-ils au courant du débat autour de cet herbicide?



Qu'est-ce que le glyphosate ? Le glyphosate est une molécule utilisée dans des herbicides commercialisés depuis 1974 par la société Monsanto. Son brevet est passé dans le domaine public depuis 2000. Il est le pesticide le plus vendu au monde, avec plus de 800 000 tonnes répandues chaque année. L'augmentation massive de l'utilisation du glyphosate à travers le monde est très liée à la mise sur le marché, principalement par l'entreprise Monsanto, de plantes génétiquement modifiées résistantes au glyphosate. L'usage du glyphosate a permis une adoption plus rapide de techniques d'agriculture de conservation comme le non labour. Le glyphosate est beaucoup utilisé dans les fermes africaines malgré le fait qu’il soit révélé dangereux pour la santé. En effet, Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'OMS, a classé le glyphosate comme « cancérogène probable » en 2015. Suite à ce qui suit, il faut noter que des polémiques se sont érigées autour de sa dangerosité et de sa probable interdiction. Rappelons qu’en novembre 2017, l'Union Européenne a renouvelé la licence du glyphosate pour cinq nouvelles années. En Afrique, l’Afrique du Sud est l’un des plus grands consommateurs de ce désherbant. Il est à noter tout de même, l’avis tranché de certain pays africains comme le Togo qui fait partie des rares pays à avoir interdit ce herbicide très tôt dans un communiqué du 13 avril 2018 portant interdiction d’importation et de commercialisation du glyphosate. De nombreuses études ont démontré l’effet néfaste des herbicides à base de glyphosate sur la division cellulaire. Sans être réducteur, il faut rappeler tout de même qu’il est dangereux, que soit très souvent procédé dans les campagnes au recyclage des bouteilles plastiques vide du glyphosate, en vu de conserver des produits alimentaires. Les agriculteurs africains sont compétents et disposent des savoirs nécessaires ; ils sont responsables de la plus grande partie de l'innovation qui a réussi en Afrique; ils sont donc à même de faire recours à d'autres techniques que l'utilisation du pesticide le plus vendu au monde; en attendant qu’un rapport scientifique précis et consensuel ne confirme ou infirme le caractère néfaste de celui-ci.



#Herbicide #Glyphosate #Agriculture_en_Afrique


          Les herbicides dans l’agriculture en Afrique: Que doit savoir l’agriculteur africain sur glyphosate?