Voir plus de contenu
ou




Pichon Gilbert

Les organisations agricoles espagnoles somment les saisonnières marocaines de plier bagages

La campagne des fruits rouges de la province de Huelva, dans laquelle travaillent quelque 7.000 saisonnières marocaines, prendra fin inévitablement et tout au plus au mois de juin. Et le scénario du retour des travailleuses agricoles est au cœur de toutes les préoccupations.



Cette requête intervient alors que, les employeurs du secteur se sont engagés à conserver les contrats et les logements temporaires aussi longtemps que possible, même en changeant d’employeur avec le consentement des autorités espagnoles afin que ces femmes couvrent leurs besoins en matière d’emploi et de logement, même si les travaux dans l’exploitation qui les a initialement engagés ont pris fin. Par ailleurs, cette mascarade, si on peut dire, met les saisonnières marocaines dans une posture très délicate à laquelle s’ajoute un avenir incertain.



www.agrimaroc.ma

#Travail_à_la_ferme #Travailleur_agricole


          Les organisations agricoles espagnoles somment les saisonnières marocaines de plier bagages